Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 11:09

Après les incidents de la gare du Nord, Nicolas Sarkozy s'est efforcé de se montrer défenseur des honnêtes et pauvres gens qui payent leur carte orange ou leur ticket de métro. Touchant !

Cela était en fait un petit calcul politique pour essayer de faire oublier le bilan catastrophique qu'il laisse après son passage au ministère de l'insécurité. Une huitre congestionnée n'aurait sans doute pas faire pire.

Ainsi Nicolas Sarkozy peut dire tout ce qu'il voudra, les faits, comme d'habitude, lui donnent tort ! Mais il n'est plus à ça prêt. Le caillou surchauffe depuis quelques jours et malgré la glace placée en permanence sur le moignon cérébral, impossible de faire baisser la température. Jusqu'aux convulsions fatales ? 

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 13:30

Nicolas Sarkozy sent le gros boulet qu'il va devoir traîner si il continue à demander et pousser pour avoir des expulsions en masse. Alors il se défausse sur la justice. C'est la justice qui est responsable de la dernière bavure policière, près d'une école primaire, à Paris ! 

On voit là tout le courage du personnage. Assumer ce qui marche pour gagner des points, et surtout, surtout, repousser loin ce qui tâche. La définition du courage de Nicolas Sarkozy sans doute ! 

Image Hosted by ImageShack.us 

 Merci à Maëster pour le dessin si ressemblant !

Parlez en sur le Forum de Sarkostique

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 11:04

Nicolas Sarkozy a commencé sa lente plongée vers les abysses. Peut-être pas ou peu dans les sondages, mais en médiocre sportif, il a mal calculé son effort.

L'opinion va découvrir chaque jour un Nicolas Sarkozy au bilan désastreux, si il y en a un, aux promesses contradictoires et qui suivent la girouette.

Pire, les français vont prendre conscience que ce monsieur n'a jamais rien voulu assumer. Il a d'ailleurs commencé sa carrière en participant à l'élaboration d'un mensonge d'état au moment de la catastrophe de Tchernobyl. Il fallait être imaginatif pour faire croire que le nuage s'arrêterait à la frontière ! Cela n'a pas gêné un certain nombre de politiques de l'époque !

Aujourd'hui la police de Nicolas Sarkozy est plus préoccupé par la volonté de protéger son petit chef gesticulant que par les problèmes d'insécurité ou de terrorisme.

Constatez le en regardant cette remarquable opération de maintient de l'ordre public effectuée avec un professionnalisme digne de la communication sur l'accident de Tchernobyl, justement ! Sauf qu'il s'agit maintenant d'un autre problème de santé publique : les OGM ! 

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 12:57

Sarkophage va une fois de plus faire le travail des médias complaisants qui ont le syndrôme du poisson rouge vissé au corps.

Notre futur ex ministre de l'insécurité publique a montré sa vraie personnalité et son vrai fonctionnement au cours d'une émission de télé sur France 3. Enfin juste avant. Ses menaces sont tout à fait polies, mesurées et révélatrices d'une personnalité équilibrée et simple.

-------------------------------------------

NOUVELOBS.COM 21.03.2007

Obligé de patienter avant de se faire maquiller pour participer à "France Europe Express", le candidat UMP s'en est pris à la direction de la chaîne publique: "il faut la virer".

Selon Le Canard enchaîné paru mercredi 21 mars, le ministre de l'Intérieur et candidat UMP, Nicolas Sarkozy, a piqué une grosse colère, dimanche 18 mars, dans les locaux de France 3.

Invité de l'émission "France Europe Express", animée par Christine Ockrent, Nicolas Sarkozy est arrivé avec "une escouade de garde du corps, de conseillers et sa maquilleuse personnelle". Mais une fois dans la loge, le candidat a été invité à patienter, tous les sièges étant déjà occupés par les autres invités de l'émission.

Au bout d'un moment, le ministre a perdu patience, toujours selon l'hebdomadaire satirique: "Je ne veux pas attendre plus longtemps, je veux me faire maquiller tout de suite". Puis, encore un peu plus tard: "Mais enfin, il n'y a personne pour m'accueillir. La direction n'est pas là? Ce n'est pas normal. Qu'est-ce qu'ils font? Qui suis-je pour être traité ainsi ?".

Nicolas Sarkozy aurait alors fait mine de partir, déclenchant la panique parmi les journalistes, avant de "péter les plombs": "Personne n'est là pour m'accueillir. Toute cette direction, il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ca ne va pas tarder."

------------------------------------------ 

 

Il y a chez lui comme un côté obscur inquiétant. Une forme de monstruosité sous jacente, bien camouflée par des efforts importants pour chasser le naturel. Quand le vernis se craquèle le pire transperce... 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 10:32

Nicolas Sarkozy s'est organisé pour que les chiffres de la délinquance qu'il va laisser soient "nettoyés" des aspérités gênantes. Le Canard Enchaîné l'a révélé il y a déjà plusieurs semaines.

Et pourtant ... La sécurité en France reste un vrai problème d'actualité. Qui nous touche tous, ou presque.

Constatez le vous même ! 

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 13:56

Le Canard Enchaîné, piqué au vif par les dénis maladroits du candidat Sarkozy, en remet une couche cette semaine sur les talents immobiliers du gesticulateur précoce, qui ferait un bon agent immobilier.

Comprendre les difficultés du peuple qui doit vous élire en utilisant ses longs bras pour les éviter, c'est caucasse, non ? 

--------------------------------------------

L'hebdomadaire satirique répond aux quatre points soulevés dans la lettre du candidat UMP à la présidentielle, qu'il publie, destinée à démentir les accusations du journal. Et maintient, documents à l'appui, que "Nicolas et Cécilia ont bénéficié d'un traitement de faveur. Entre le rabais sur le prix de vente et les travaux offerts par le promoteur, le cadeau dépasse bien les 300.000 euros".

Pour étayer ses dires, le Canard publie les fac-similés d'une "récapitulation des ordres de services" de la société SCI Victoria XXI; une lettre de Nicolas Sarkozy à son architecte et un relevé des sommes que le promoteur a facturé à Nicolas Sarkozy.

"Basses manœuvres"

Le ministre de l'Intérieur avait dénoncé de "basses manœuvres" contre lui, ajoutant qu'"aucun mensonge, aucune calomnie" ne le fera "hésiter, encore moins reculer".Le Canard démonte point par point l'argumentation du candidat.

Audit inexistant

"Depuis dix ans, Sarko a bloqué toute velléité d'enquête sur son duplex, en répétant, à qui voulait l'entendre, qu'il disposait d'un audit réalisé par les agents du fisc. Le Canard a donc demandé copie de son document. Mais de copie, point. 'Je n'ai pas fait réaliser un audit par la direction', admet-il dans sa lettre au Canard. En fait, il s'est contenté de questionner, en 1997, la directrice départementale, Bernadette Le Bot. Laquelle aurait 'diligenté' une 'enquête'. Une enquête qui n'a laissé aucune trace écrite." 

 

Prix au mètre carré

Le Canard démonte aussi l'argument de Nicolas Sarkozy selon lequel d'autres appartements ont été vendus au même prix. Pour l'hebdomadaire, il s'agit d'appartements qui n'ont rien de comparables. "Au bout du compte, le couple a donc bénéficié d'un rabais d'au moins 750.000F sur le prix du duplex", écrit le Canard.

Factures à l'appui

A Nicolas Sarkozy, qui affirme avoir pris en charge le coût des travaux d'aménagement – 600.000 francs selon lui – le Canard indique que l'addition des travaux a en réalité "dépassé 1,8 millions de francs. Et Sarkozy n'en a payé que 400.000. C'est le promoteur qui a réglé la plus grande partie de la facture." L'hebdomadaire appuie ce chiffre sur trois documents "provenant de la comptabilité de la société Lasserre".

Ristourne sur l'escalier

Enfin, le Canard enchaîné indique que l'escalier de chêne, qui avait été selon Nicolas Sarkozy "commandé directement à un artisan", n'était pas du goût des propriétaires, selon l'artisan lui-même. Il a donc fallu changer de fournisseur, et le promoteur a "remboursé une partie de la facture", soit "une remise d'environ 30.000 francs.

Le Nouvel Obs

---------------------------------------------- 

Et pendant ce temps là ... 

Image Hosted by ImageShack.us

Merci à Delucq

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 14:21

Le lancer de boulette puante est un art difficile à maîtriser. Il faut prendre en compte le sens du vent et tout un tas de paramêtres complexes pour réussir son coup.

Et puis la boule puante peut aussi se retourner contre vous et embaumer votre campagne électorale d'un délicat parfum de scandale et de défaite. 

sarkozy appartement immobilier neuilly isf jatte sarkosi sarkosy sarkozi sarkostique sarko blog presidentielle royale polemique

Merci à Placide

C'est le cas aujourd'hui de Nicolas Sarkozy. Le candidat permanent depuis 5 ans, chef de la majorité qui a soutenu le gouvernement en place encore aujourd'hui, a quelques petits soucis immobiliers.

"Petits" est un grand mot ! Le Canard Enchaîné révèle dans son édition du 28.02.2007 qu'il a profité d'un marché immobilier miraculeux pour faire une affaire que même le plus coriace des agents immobiliers n'aurait pas pu obtenir. Le prix acheté correspond ni plus ni moins à une intervention divine. Ou à une divine intervention auprès de ceux qui faisaient le marché. 

 

Résultat, sans doute 2 000 000 de françs de gagnés par le couple Sarkozy. C'est ce qu'affirme le palmipède d'utilité publique. L'immobilier est d'ailleurs devenu une spécialité du journal après les révélations du ministre Gaymard et sa démission qui arrangeait bien Sarkozy (oui ! oui !)

Alors le gesticulateur précoce expert en transaction immobilière en plus d'être le roi du copinage médiatique, se déclare victime d'un complot, de procédés malhonnêtes etc ...

Il n'y a aucun honte à réussir une opération juteuse dans notre belle république bananière, sauf en période de campagne présidentielle, lorsque les français, telles des taupes ayant hiberné, sortent leur nez dehors pour regarder les candidats passer. 

sarkozy appartement immobilier neuilly isf jatte sarkosi sarkosy sarkozi sarkostique sarko blog presidentielle royale polemique

Merci à Placide

Quand on est trop occupé à se regarder et s'écouter on finit par oublier que ceux qui font le président sont ceux qui lisent les journaux comme le Canard Enhaîné ...

Il faudrait sans doute que le candidat pour qui l'homme n'est pas une marchandise comme les autres fasse la lumière sur son patrimoine et l'ISF. Parce que le sujet est loin d'être transparent. Il est un peu de la couleur de la seine ! 

Le journaliste auteur de l'enquête pour le Canard commente les dénégations de Sarkozy : sortez les mouchoirs !

Vous avez révélé que Nicolas Sarkozy avait acheté son appartement de Neuilly à un prix bien plus bas que ceux du marché. Le ministre dément en bloc, exemples à l'appui…

Hervé Liffran : L'affaire est tout à fait simple : nous avons donné des prix qui sortent de la Conservation des hypothèques, lieu où sont déposés les actes des notaires. Ce sont des prix officiels. Nicolas Sarkozy évoque deux appartements du même immeuble vendus à des prix similaires, mais je ne sais pas d'où il sort ces prix. Mais soyons sérieux ! A quelles ventes fait-il référence ? Est-ce que ce sont des appartements de même surface, de même confort ? Est-ce qu'ils ont vu sur un mur, est-ce qu'ils jouissent d'un parking ou d'un jardin ? Et surtout : à quelles dates ont été effectuées ces transactions ? Le prix n'est pas le même en 1995 qu'en 1997. Rien n'est précisé, on ne sait pas de quoi il parle.

Nicolas Sarkozy a également déclaré : « Depuis dix ans, tous les journalistes d'investigation enquêtent sur moi ». Selon lui, tout ce qui pouvait être découvert sur lui a déjà été passé au peigne fin

Je vous rappelle que Nicolas Sarkozy est le seul candidat qui n'a pas déclaré le détail de son patrimoine. Il y a environ un mois, la question lui a été posée par la presse : il n'a pas répondu, alors que tous les autres candidats se sont prêtés au jeu. Vendredi dernier, nous lui avons adressé un courrier pour lui demander des précisions sur ses opérations immobilières concernant cet appartement de l'Ile de la Jatte à Neuilly : Claude Guéant, son directeur de campagne nous a répondu, comme nous le racontons dans Le Canard enchaîné, que « la lettre avait été égarée » !

Quel est l'enjeu de ces révélations ? Pourraient-elle avoir des suites judiciaires?

Quand vous avez un candidat qui répète qu'il veut une « république exemplaire », le jour où il a une casserole, forcément, ça fait mal. Les autres révélations que nous faisons concernent le groupe Lasserre, qui a bénéficié de nombreux marchés grâce à la mairie de Neuilly. Evidemment, nous n'avons pas vocation à jouer les juges. Des esprits facétieux pourraient trouver des qualifications pénales à ce genre de choses. Mais je doute qu'un magistrat n'ouvre un tel dossier à la veille de la présidentielle. Peu s'y risqueraient. Même si ce serait très amusant !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 12:08

Cela devient préoccupant ! Imaginez un anesthésiste qui double la dose parce qu'il ne sait pas faire la différence entre 2 et 4. Imaginez un banquier qui double les taux car il ne sait pas manier les coefficients multiplicateurs. Vous ne pourriez pas accepter cela. C'est rationnel et logique.

Prenez maintenant un candidat à la présidentielle, futur responsable de la force nucléaire et de tous les joujous de destruction, entre autres, que nous possédons.

Ce candidat, Nicolas Sarkozy, ne pourrait même pas passer un CAP d'anesthésiste ! Il ne sait pas compter. Où alors sciemment il détourne les réalités à son avantage.  

Image Hosted by ImageShack.us

Démonstration :

Nicolas Sarkozy voit double au moins quand il s'agit de compter ses adhérents. Guère plus de 150 000 il parvient à en trouver 300 000. Bien sûr tous les médias de France en parlent. C'est une information de premier ordre.

Lors de son congrès du 14 janviers il voit quadruple ! Avec 25 000 personnes, les chiffres donnés à la presse et que personne ne vérifie (ce n'est bien sûr pas le boulot des journalistes !) sont de 100 000. Dans une salle qui ne peut pas accueillir plus de 30 000 personnes c'est cocasse.

Il chiffre son programme à 30 milliard d'euros. Chiffre divisé par deux. Sans doute parce qu'il ne faut pas affoler son électorat qui se barde de vertues gestionnaires. La réalité c'est que les promesses faites couteraient au bas mot 60 000 000 000 d'euros ! (60 milliards)

Là ou cela devient plus grave c'est quand il est question du budget de la France. Parce que à la rigueur si à l'UMP ils veulent utiliser les même méthodes que les ex dictatures communistes pour bourrer le mou à la populasse, c'est leur problème.  Ecoutons un économiste nous expliquer pourquoi Sarkozy raconte n'importe quoi :

-----------------------------------

Impossible promesse fiscale

Thomas Piketty est directeur d'études à l'Ehess.

Parmi les éléments les moins crédibles du programme de Nicolas Sarkozy, la palme revient sans conteste à la promesse de réduire de 4 points de PIB (produit intérieur brut) le taux de prélèvements obligatoires. Pour tous ceux qui n'ont pas la chance rare de patauger quotidiennement dans ce type de statistiques, l'objectif peut sembler abstrait et difficile à évaluer. Après tout, avec un taux global de prélèvements obligatoires en France d'environ 44 % du PIB (sous forme d'impôts, cotisations et diverses taxes), pourquoi ne serait-il pas possible d'envisager une réduction de 4 points ? Pour aider à se faire une idée et comprendre à quel point un tel objectif n'a aucune chance de se réaliser au cours de la prochaine législature, il est utile de rappeler quelques ordres de grandeur.

Quatre points de PIB, cela représente, par exemple, davantage que toutes les recettes cumulées de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur les successions et de l'impôt de solidarité sur la fortune. Si Sarkozy envisage de supprimer ces trois impôts d'un geste auguste, qu'il l'annonce ! A titre de comparaison, Chirac est parvenu en 2002-2007 à réduire de moins de 20 % l'impôt sur le revenu. Surtout, cette baisse a été plus que compensée par les multiples hausses de taxes et de cotisations, si bien que le taux global de prélèvements obligatoires, stabilisé autour de 42-44 points en France depuis 1985, a en réalité progressé de près de 1,5 point entre 2002 et 2007, en particulier quand l'actuel candidat UMP était en charge de Bercy... Car, pour réduire de 4 points de PIB les prélèvements tout en réduisant les déficits, il faudrait être capable de réduire de 4 points les dépenses publiques et indiquer précisément lesquelles.

Or, 4 points de PIB, cela représente, par exemple, quatre fois le budget de l'Enseignement supérieur et de la recherche, ou bien une réduction de plus de 50 % des dépenses de santé. Comment Sarkozy compte-t-il s'y prendre pour faire de telles économies ? A ce jour, les seules économies vaguement mentionnées concernent les habituels percepteurs et supposées gabegies de Bercy, gisement considérable... inférieur à 0,1 point de PIB, et qui vu la mollesse avec laquelle notre audacieux candidat évoque le prélèvement à la source a peu de chances d'être exploité. La vérité est que, compte tenu de la hausse structurelle des dépenses de santé et de retraites (qui ne pourront être stabilisées que par une régulation patiente, novatrice et courageuse), et compte tenu des nouveaux besoins (formation, recherche...), il n'est ni possible ni souhaitable de promettre des réductions de dépense aussi massives. Quant à l'idée absurde selon laquelle la croissance permettrait mécaniquement de réduire la part de l'Etat dans le PIB, elle révèle une étonnante incompréhension des mécanismes économiques élémentaires : sauf à supposer un fort décrochage des salaires du public (perspective peu souhaitable pour un Etat qui se veut efficace), l'Etat devra toujours consommer peu ou prou la même part du PIB pour offrir les mêmes services de santé, formation, retraites, etc. Si la croissance avait pour effet magique de réduire massivement le taux de prélèvements, cela se serait vu, en France comme à l'étranger.

De fait, la meilleure façon d'apprécier l'absence totale de crédibilité de la promesse sarkozienne est de jeter un coup d'oeil aux expériences internationales. La vérité toute simple est que jamais aucun pays développé n'a abaissé de 4 points son taux de prélèvements obligatoires. Au moment où la révolution thatcherienne a produit ses effets les plus forts, de 1985 à 1995, les prélèvements n'ont baissé au total que d'à peine 2 points de PIB au Royaume-Uni (avant que Blair ne les réaugmente de 2 points, retrouvant ainsi aujourd'hui le taux d'environ 37-38 points de 1985). Nicolas Sarkozy envisage-t-il de faire des coupes deux fois plus lourdes que Margaret Thatcher dans une période de temps deux fois plus courte ? Si l'on examine les autres pays, dont on vante habituellement l'expérience modernisatrice, on constate au mieux une stabilisation des prélèvements obligatoires, en aucun cas des baisses de 4 points de PIB : la Suède a stabilisé ses prélèvements autour de 50-52 points de PIB depuis 1990, le Danemark autour de 49-50 points, etc. En France, pas davantage que dans tous les autres pays, aucun gouvernement dans un avenir prévisible ne baissera de 4 points de PIB en quelques années.

En se lançant dans de telles promesses, sans même prendre la peine d'expliquer le début du commencement de la méthode envisagée (et pour cause), Nicolas Sarkozy révèle une fois encore sa vraie nature. Loin du parler vrai et de la transition douce du gaullisme vers le libéralisme social et moderne, le candidat UMP incarne une sorte de gaullo-bushisme autoritaire et populiste. Comme Bush, qui stigmatisait ceux qui osaient dénoncer les conséquences ultra-inégalitaires de ses baisses d'impôts («fuzzy Washington math»), il affiche son mépris pour les statistiques et les analyses qui le contredisent. Comme son modèle, sa foi messianique dans son intuition intime de ce que veut le «peuple» (en vérité quelques groupes de pression croisés ici et là) le rend capable de tous les excès.

-------------------------------------------------- 

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 12:38

Sarkophage doit rétablir la vérité et s'élever en faux. Non Nicolas Sarkozy n'a pas pris la grosse tête suite au congrès sacre courronement princier de dimanche dernier. 

Sarkozy n'a pas la grosse tete

Merci à Placide

Nicolas Sarkozy, tout le monde le sait, tout le monde le sent, est un homme humble et modeste. Il l'a toujours été. D'ailleurs Sarkophage n'a pas renoncé à demander sa béatification de son vivant. Il faut cesser toutes ces critiques malsaines. Nicolas Sarkozy est porté par la modestie et la simplicité. 

Sarkozy pourrait remplacer le pape

Merci au Blog Du Chi

Il faut quand même rappeler que le congrès des populistes a été l'illustration de toute la mesure du candidat. Seulement 3,5 millions d'euros (estimés) de dépense pour le barnum mis en place.  

Le sacre de Sarkozy par David

Merci à Pierre et David

Quelques centaines de cars garés n'importe comment. Un score que les nord coréens envient, un discours qui ferait palir Hugo et De Gaulle d'envie. Pourquoi tant de critiques injustifiées ? Décidémment, les français ne comprennent pas que le sauveur de la France vient de naître et a été révélé au monde devant quelques milliers de populistes triés sur le volet. 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 14:24

Nicolas Sarkozy, dans sa grande générosité à distribuer du biscuit aux journalistes avides d'informations, a aujourd'hui perdu une occasion de ne pas donner de leçons.

Présent aux obsèques (A Charleville-Mézières) du gendarme mort dans l'exercice de ses fonctions et renversé par un chauffard arrêté et placé en détention provisoire, il a déclaré :

Lors de son discours, le ministre de l'Intérieur a demandé jeudi que "la justice de notre pays s'exerce avec une sévérité exemplaire" envers le responsable présumé de la mort d'un gendarme de 41 ans, père de quatre enfants.

C'est que Nicolas Sarkozy a un peu la mémoire courte et la critique facile. Il oublie ses difficultés à appliquer le code de la route. Heureusement, Sarkophage est là !

Il faut lui rappeler qu'il a été pris en train de rouler à une vitesse approchant les 200 km/h sur  autoroute. Et pas pour aller mater de la racaille au Karcher ! C'était une visite (de plus) pour montrer la rigidité de sa matraque sans doute ... 

Sarkozy exhibition

Merci à Christian

Pire, une autre fois, Nicolas Sarkozy aurait perdu 40 points sur son permis de conduire, en l'espace de quelques heures, pour un déplacement dans Paris.

Il est certain que ce ministre est exemplaire dans ses paroles, mais incapable de l'être dans ses actes. Espérons qu'il saura faire un autre usage de tous les joujous dont la France dispose et qui s'apparentent à des armes de destruction massive !

Comme dit l'adage, faites comme je dis ... 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy