Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 11:42

Ce titre très bien trouvé est l'oeuvre du talentueux Deligne. Dessinateur endurant et constant dans le coup de crayon toujours juste et subtil.

 

111026-sarkozy-giulia-europeMerci à Deligne

 

Le dernier numéro d' Urtikan vient de sortir et vous pouvez le lire sur le site directement. En cliquant sur la bannière pardi !

 

bandeau-urtikan-5-mercredi

 

Vous y retrouverez les habitués mais aussi des petits nouveaux (du moins pour Sarkophage) qui se joignent à la fête (de Sarkozy notamment)

 

une-22-deligneMerci à Deligne

 

Et si le coeur vous en dit vous pouvez faire un don pour soutenir cette équipe de joyeux drilles. C'est bientôt Noël hein !

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique


Newsletter   
 
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 10:39

Si le genre est minoritaire en nombre par rapport au dessin, le détournement  (ou fake) a aussi ses lettres de noblesse et ses artistes de talent.

 

Vous prenez une ou plusieurs photos présentant un personnage dans une situation anodine et avec quelques clics vous en faites une poilade qui circule sur le Web.

 

Quelques clics c'est un peu réducteur car la machine ne fait pas tout. Elle ne fait même que ce que l'oeil du graphiste lui demande de faire. C'est le talent qui fait la différence.

 

sarkozy lobofakes sarkostique 1

 

Ce jour c'est LoBo, "fakeur" connu et reconnu qui nous fait le plaisir de recevoir l'annuaire sur la cafetière et d'avoir la lumière de la lampe dans le viseur.

 

Il n'est pas avare de son propos pour nous faire connaître l'arrière cuisine de la réalisation des fakes. Vous en avez certainement croisé sur le net dont il est l'auteur.

 

Silence dans la salle, l'artiste va parler !

 

 

Les détournements c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ? Ca plait aux filles ?

C'est avant tout un plaisir. Faire rire et partager. Se moquer un peu de ceux qui se moquent si souvent de nous.

Pour les filles, je n'ai pas encore pu constater de double effet mais je lance un appel sur votre site. Qu'elles n'hésitent pas à m'écrire en joignant une photo. Et qu'elles se dépêchent !!! ;-D

 

Comment avez vous fait vos armes de graphiste ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

Tout seul comme un grand. Entièrement autodidacte. J'avais commencé par faker des amis, des proches… Et quand j'en ai eu marre de tante Huguette ou tonton Eugène, j'ai commencé à "m'attaquer" à des gens un peu plus connus. Ma première tête de turc a été George W. Bush.

 

Que ou qui préférez vous détourner ? Avez vous de vraies allergies ?

Pas de préférence particulière mais ce cher Nicolas est du pain béni pour tous les caricaturistes ou fakeurs en herbe, même si au bout d'un moment on a parfois l'impression de tourner rond. J'ai effectivement quelques allergies, un peu à chaque extrême à vrai dire. J'essaie donc d'en parler un peu mais sans excès.

J'avoue que j'aimerais sortir un peu plus souvent du monde de la politique mais ce n'est pas forcément évident.

 

Vos opinions sont elles dans vos détournements ? Peut-on rester neutre et impartial quand on détourne? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

Non, je ne crois pas que mes détournements reflètent beaucoup mes opinions politiques. Bien sûr, je fais parfois passer quelques messages mais la plupart du temps, j'essaye de rester à peu près neutre et de taper un peu sur tout le monde. Cela dit cette "neutralité" n'est sans doute qu'illusoire.

Surtout qu'en fonction de la sensibilité de chacun, l'interprétation d'un photomontage peut être différente. A titre d'exemple, en 2007, j'ai eu des messages pour me dire qu'on voyait bien que je roulais pour Ségo et d'autres que ça se voyait que je soutenais Sarko…

 

sarkozy lobofakes sarkostique 2


Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

J'ai un gros projet sous le coude pour 2012 mais je ne peux pas en dire plus pour le moment. Je n'envisage pas de soutenir un quelconque candidat ou parti, ni d'en dézinguer un en particulier.

 

Pensez vous qu'un dessinateur / graphiste puisse influencer le vote des citoyens ? 

Je n'ai pas la prétention d'avoir une telle influence ni forcément l'envie d'une telle responsabilité. J'espère que les gens ont assez de jugeote pour ne pas être influencés par des amuseurs publics.

 

Si 2012 est une répétition de 2002 avec un candidat "républicain" face au candidat du FN, quelle position adopterez vous ? Cela vous inquiète ?

Même si une telle perspective ne m'enchante pas, pas la peine d'en faire de trop. On a bien vu que dans notre monde le plus important est de faire parler de soi, de faire le buzz, en bien ou en mal. Je pense qu'une certaine forme d'indifférence est la meilleure des solutions…

 

sarkozy lobofakes sarkostique 3


Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. Combien faut-il de temps pour produire un détournement ?

Produire un détournement implique plusieurs choses :

1/ trouver l'idée. Ca peut venir tout seul, comme un flash, ou être plus laborieux à trouver. Il faut donc être à l'affût de l'actu. J'essaye aussi de ne pas trop me répéter (pas facile puisque que les politiques semblent sans cesse faire les mêmes erreurs) ;

2/ trouver les images de base nécessaires. La recette du bon fakeur est d'avoir une base de données avec pleins d'images potentielles à détourner et dégainer la bonne au bon moment ;

3/ réaliser "l'œuvre" sous photoshop. Le délai de réalisation est variable. Ca peut aller de 5 minutes à plusieurs heures. Et puis parfois (et même plus souvent qu'on ne le croit), si ça ne marche pas, ça finit à la corbeille.

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

Sur cette question, je suis assez partagé et j'ai un peu peur que mes propos soient mal interprétés. J'essaye donc de prendre des pincettes.

Ce n'est pas parce qu'on le fait avec "humour", qu'on peut insulter un élu, montrer une femme politique les jambes écartées ou demander la mise à mort d'un autre en toute impunité. Pour ma part, j'estime que ces personnes ont quand même droit à un certain respect, quel que soit leur bord ou leurs idées politiques. L'"humour" (je mets sciemment des guillemets) ne doit pas être un prétexte pour dire ou faire tout ce qu'on veut et brandir la liberté d'expression à tout va ne me parait pas non plus une bonne chose.

Je me suis parfois autocensuré estimant que j'allais trop loin sur une personne, que sa dignité était atteinte…

Mais l'humour étant une donnée subjective, ce qui fera rire l'un pourra choquer un autre.

J'avoue que je suis un peu gêné par cette espèce de surenchère, par le côté jusqu'au-boutiste de certains dont le seul plaisir semble être d'aller le plus loin possible dans l'insulte et voir à quel moment il (ou elle) va craquer. De plus, j'estime que ce n'est pas comme ça qu'on est le plus drôle.

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que graphiste, ou l'inverse ?

Sans internet, je ne serais sans doute pas là. Mais aujourd'hui, internet est un peu un carcan dont je sors de temps en temps.

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que graphiste ? Pourquoi ?

J'ai déjà eu pleins de bonheurs : voir un de mes fakes lors d'un défilé contre la guerre en Irak à Seattle, sortir un premier livre et le voir présenter au grand journal (le catalogue de la Retouche, édité par le Cherche Midi et toujours accessible facilement sur internet), répondre à quelques interviews, passer au zapping, collaborer à des magazines, avoir des retours de personnalités qu'on estime…

Ce sont les hasards et les petites surprises qui font tous ces bonheurs… mais je n'attends rien en particulier. On verra bien ce qui arrivera !

De toutes façons, je continuerai tant que ça m'amusera.

 

 

 

Retrouvez les précédents interrogés :       Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz   -  Rodho   -  Candide Graffiti   -   Tropical Boy    -   Bart   -   Thieboly   -  La p'tite Blan

 

 

 Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 10:26

Ce jour c'est un duo de dessinateurs que nous recevons. C'est assez rare dans le secteur pour le signaler. Ce duo, la p'tite blan (attention, c'est bien la p'tite blan !) a les idées bien en place.

 

Pour éviter la bagarre à coup de crayon chacun à eu la parole. Et qu'est ce qu'ils sont bavards ces deux là ! Pour notre plus grand bonheur de lecteur.

 

Retrouvez les oeuvres de ces deux compères sur leur blog : La p'tite blan

 

 

La p’tite Blan» n’est pas une dessinatrice, mais un duo composé de Blan qui écrit et de Galou qui illustre. La p’tite Blan, c’est aussi le nom de leur personnage phare : Une héroïne de BD lesbienne, cynique et passablement énervée par l’état de notre société !  

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

 

Blan : C’est du bonheur d’abord et du partage. C’est parfois une alerte, comme pour dire : «Attention». Le monde ne tourne pas rond mais avec les dessins on essaye de le rendre un peu plus ovale. C’est aussi un exutoire pour nos maux ou ceux de la société.

 

Et on fait comment pour travailler à quatre mains ?

 

Blan : En général je propose des idées, des mots et Galou les illustre. Travailler à deux ajoute de la magie. Parfois un texte ou une illu seuls ne donnent rien, mais ensemble ils deviennent puissants, c’est ce que l’on recherche.

 

Comment avez vous fait vos armes de dessinateurs ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

Galou : J’ai fait mes premières armes dans les couloirs du métro avec un gros feutre Posca,  considéré alors comme un objet subversif par les autorités. Dans les années 80, être en possession d’un Posca faisait de vous un délinquant potentiel ! ça ne fait que quatre ou cinq ans que je me penche sur le dessin de BD grâce à La p’tite Blan. Je passe des heures au dessus de ma table de travail et ne me déplace jamais sans un carnet et quelques feutres. J’apprends tout seul et à force d’heures de travail j’améliore mon style et je progresse.

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

 

Galou : Je n’ai pas vraiment de préférence. Pour caricaturer un personnage politique, je galère pas mal avant de trouver le trait juste mais une fois que je le tiens, je m’amuse avec. J’ai du mal à rire du FN par contre, j’ai peur que mon dessin soit mal interprété, mais comme Blan insiste pour en parler, je fais de mon mieux ! Dessiner un black me pose aussi problème car je ne veux pas tomber dans la caricature comme on le voit si souvent. J’ai pas mal de potes blacks qui me demandent de les croquer et je suis toujours embêté pour le faire... Comme ils viennent du milieu rap, je m’arrange toujours pour trouver des subterfuges !

 

Et des disputes dans le duo ?

 

Blan : Aucun duo n’y échappe. On est très différents et sur des sujets aussi passionnés que la politique, l’actualité, les droits des personnes LGBT, etc., on n’est pas forcément d’accord tout le temps. Sur le fond, on diverge assez peu, sur la forme il nous arrive de nous chamailler.

 

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

 

Galou : Je voue une admiration sans faille à Run, l’auteur de «Mutafukaz» (Ankama). Ce type est un génie et chacun de ses bouquins est à tomber par terre (Run, si tu me lis!). Larcenet m’a littéralement soufflé avec son «Blast» (Dargaud) brillantissime! J’en oublie mais il y a Fabcaro, Richard Thompson, Ancco, Dran et celui qui m’a vraiment inspiré, le célèbre Bill Watterson. Pour ce qui est de la dernière partie de la question, je suis un peu trop lâche pour répondre mais promis, quand on aura vendu 20 000 exemplaires de La p’tite Blan, je balancerai!

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

Blan : Dessiner, pour nous, c’est s’engager. On essaie de faire sourire en faisant réfléchir sur des sujets importants. Quand ça marche, on est contents et on l’impression de faire avancer le Schmilblick. Mais c’est difficile de se sentir réellement mieux quand on voit ce qu’il se passe.

 

sarko_deluge_m.jpg

 

Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

Blan : On ne cherche pas à dézinguer un candidat en particulier, mais plutôt certaines idées dégueulasses. Et y’a du boulot, ça va dézinguer sévère. Pour le reste, on n’a pas vraiment de plan de bataille, mais plutôt un engagement fort contre les dérives actuelles : Identitaires, sécuritaires, financières, etc.

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ? 

 

Galou : Je pense que le dessin doit éveiller les consciences, aller à l’essentiel et marquer les esprits. De là à influencer un vote, je ne crois pas non. Ce serait dangereux. Chacun se forge son opinion et si nous pouvons partager les nôtres avec le plus grand nombre c’est tant mieux.

 

Si 2012 est une répétition de 2002 avec un candidat "républicain" face au candidat du FN, quelle position adopterez vous ? Cela vous inquiète ?

 

Blan : Bien sûr que ça nous inquiète ! D’autant plus que la droite actuelle est de moins en moins républicaine, alors si ça se trouve on n’aura même pas de choix à faire. Il ne nous restera plus qu’à fomenter une révolution... Pourquoi attendre d’ailleurs ? 

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. 

 

Galou : Je commence par un petit crayonnage et je termine par les feutres. On m’a conseillé l’encre de chine mais ça me saoule, j’en mets partout. Quelques retouches avec photoshop mais légères car je n’aime pas les dessins faits sur logiciel, ça manque d’âme et de vie. Pour moi, rien ne vaut le noir et blanc, c’est un gage de qualité parce que parfois la couleur permet de cacher les erreurs, on met des effets et le tour est joué. Tandis qu’avec le noir et blanc, il faut savoir trouver les nuances, les ombres et ce petit trait qui permet à votre dessin de respirer. Je pimente le tout de litres de café et de cigarettes et de musique et voilà, j’y laisse ma santé, mais c’est pour la bonne cause. 

 

Connaissez vous l'angoisse de la page blanche ? Est il facile d'accoucher du dessin que l'on souhaite réaliser ?

 

Galou : C’est pas une angoisse, c’est de la névrose. Vous passez toujours par des phases où vous n’arrivez à rien et là, c’est un cauchemar. Vous avez beau gommer, raturer, déchirer, recommencer jusque tard dans la nuit, rien n’y fait. Tout est remis en question, votre travail, votre avenir, les engagements que vous avez pris. Retirez à un dessinateur la matière première de son travail et vous en ferez un dépressif. Jusqu’au jour ou ça revient. Vous ne savez pas comment ni pourquoi mais tout se remet en place et vous avalez des kilomètres de crayonnages avec une jouissance absolue. C’est l’étape que je préfère. 

 

kadhafi sarko


Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

Blan : La liberté d’expression a du souci à se faire, surtout depuis que des Mariani, Luca ou Vanneste (et autres députés du collectif de la droite populaire) nous font croire qu’ils la défendent. C’est la liberté d’agression qu’ils revendiquent, leurs idées sont à vomir. (Oh oui, des barricades, une révolution !) 

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

 

Blan : Internet nous permet de diffuser nos illustrations. On vient de dépasser les 200 000 pages vues en un mois sur notre blog laptiteblan.fr, ça nous conforte dans notre engagement, on se dit que ce n’est pas inutile et que notre travail plaît à certains. Mais on aimerait aussi sortir d’Internet et publier nos dessins dans des journaux de presse ou des magazines. Avis aux amateurs, on a du potentiel je crois et on aimerait l’exploiter avec d’autres. 

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

 

Galou : Mon plus grand bonheur serait de dessiner sans avoir à me soucier du contenu de mon frigo. Pouvoir vivre de ma passion est une quête que je mène sans relâche parce que la liberté se résume à cela. Du moins, la mienne. Et si Run m’accordait une case dans sa prochaine BD, ce serait le summum. 

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 11:00

Non Sarkophage n'est pas (encore) mort ! Il a pris une semaine de repos et n'a pas publié de billet sur son sujet préféré : le président des riches. Il faut dire qu'il fait maintenant le travail tout seul ou presque. C'est une caricature ambulante et déprimante permanente.

 

C'est donc aujourd'hui le jour du seigneur  de l'interview du dimanche. Pour un dessinateur, un graphiste, qui gagne à être connu et que Sarkophage veut remercier.

 

Thieboly, c'est son nom, s'est prêté au jeu des questions. Il officie sur deux sites différents et vous pourrez admirer sa "patte" particulière et reconnaissable entre mille.

 

Sur son blog consacré à l'actualité politique et sociale : http://thieboly.canalblog.com/

Sur son blog consacré à Paris en croquis (cela vaut franchement le détour !) : http://thiebaut.canalblog.com/

 

Bonne lecture et bon dimanche (en n'oubliant pas de passer par les burnes pour y faire son devoir)  !

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

 

Oui je dessine énormément!!! ça me repose, c'est comme tricoter

 C'est une autre manière de m'exprimer.

 

Comment avez vous fait vos armes de dessinateurs ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

C'est du travail dont la quantité est noyée par la passion.

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

 

J'aime dessiner les gens c'est extraordinaires le registre de tètes d'expressions qui nous entoure, un vrai musée.

 

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

 

J'aime le travail d'Ernest Pignon Ernest, de Daumier, de Banksy , de Blutch ,  d'Odillon Redon , D'Heinrich Key .

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

Oui mes opinions apparaissent dans mes dessins mais cela reste gentil. Juste après un dessin c'est comme après une douche je me sens bien, mais encore après je me sens sali alors il faut recommencer...

 

 

62903926 p

 


Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

Oui à l'approche du combat à venir, je suis en train de bien affuter mes crayons.

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ?

 

Selon moi ce n'est pas tant le dessin seul qui agit, il devient efficace quand il est porté par une médiatisation.  

 

Si 2012 est une répétition de 2002 avec un candidat "républicain" face au candidat du FN, quelle position adopterez vous ? Cela vous inquiète ?

 

Je suis furieux de constater qu'après une pareille gifle les partis politiques n'aient pas bougés, et je suis encore furieux de nous retrouver (les électeurs) encore face au choix du moins pire.

 

35290122 p

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !.

 

Comme je prends énormément les transports en communs j'ai appris à travailler dans cet espace sur un carnet de croquis au feutre, je reprends ensuite certaines de mes idées au propre et à la plume, je scanne et je mets en couleur par informatique.

 

Connaissez vous l'angoisse de la page blanche ? Est il facile d'accoucher du dessin que l'on souhaite réaliser ?

 

Non les idées viennent facilement .Le fait de travailler d'abord dans un carnet de croquis me donne une grande liberté (cela va vite et je me fous de rater un dessin ou pas).

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

La liberté d'expression est fatiguée  de tourner en rond !!!!!!!!!

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

 

Oui les dessins que je publie sur mon blog http://thieboly.canalblog.com prennent du sens car ils  sont vus et commentés par des internautes.

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

 

Un bonheur peu original, je souhaite que mon travail soit de plus en plus vu et suscite encore plus de réactions. Cela donnerait un cadre plus exigent sur la teneur de mes messages.

 

Retrouvez les précédents interrogés :       Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz   -  Rodho   -  Candide Graffiti   -   Tropical Boy    -   Bart

 


Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 13:16

Ce dimanche d'élections cantonnales sans candidats UMP sur les listes, c'est Bart qui nous fait l'honneur de répondre à l'inquisition dominicale.

 

Bart, à ne pas confondre avec les Simpsons, a beaucoup de choses à nous dire. Et pour ceux qui veulent voir ses créations il faut se rendre sur son blog : le blog de Bart.

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

                                       

Le dessin est en effet un besoin viscéral. Pendant plus de dix ans je n’ai presque pas dessiné pour des raisons professionnelles, sociales et aussi un manque d’envie et de temps. J’avais beaucoup dessiné fait des caricatures des illustrations de la bandes dessinés des concours et des illustrations dans divers fanzines de ma région Perpignan jusqu’à mes 25 ans, puis j’ai eu envie de changer d’air et j’ai fait autre chose.

Mais j’avais gardé dans un coin de mon esprit l’envie de me remettre au dessin et l’année dernière j’ai repris mes crayons.

                                                                                                                        

Comment avez vous fait vos armes de dessinateur ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

J’ai toujours dessiné, des l’âge de trois ans je noircissais des pages et des pages, presque d’une manière autistique, je dessinais… Je pense que c’est dans mes gènes. Puis j’ai travaillé avec des amis à l’élaboration de bande dessinés et d’illustrations pour le fun, fin des années 90, puis dans la même période des dessins de presse dans divers journaux locaux (le Journal du 35).

En parallèle j’ai suivi une formation de dessinateur topographe et une formation aux logiciels photos et quelques cours d’arts académiques comme le dessin au fusain avec modèle vivant et la sculpture que je rêve de reprendre un jour.

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

 

Je n’ai pas de préférence particulière, même si les hommes sont plus facile à caricaturer que les femmes.

 

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

 

Pour moi les maîtres sont le trio Morchoisne, Dubouch et Rampal en matière de caricature et dessins satiriques en France. J’adore aussi l’allemand Sébastian Kruger très connu outre Rhin et dont le travail me laisse sans voix.

Pour ce qui est des dessinateurs que je n’aime pas sont ceux qui ne prennent pas de risques et qui ce contentent de suivre un cahier des charges.

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

Quelques opinions sont dans mes dessins, surtout dans la vision que j’ai du mondialisme. Mais le plus important est le parti d'en rire J et c’est une délivrance chaque fois que je fini un dessin c’est jouissif.

 

Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

Mon plan de bataille est simple il y en aura pour tout le monde, d’un extrême à l’autre en passant par tous les partis dits classiques ils auront tous droit à une caricature ou un dessin satirique, je ne soutiendrai personne et je ne ferai de cadeau à personne, ça leur apprendra…

 

nico-new-social.jpg

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ? 

 

Oh ça serait bien prétentieux de penser que l’on influence quoi que se soit, faire rire oui, ouvrir les esprits peut être mais de là à influencer je n’y crois pas trop.

 

Si 2012 est une répétition de 2002 avec un candidat "républicain" face au candidat du FN, quelle position adopterez vous ? Cela vous inquiète ?

 

Oui je suis inquiet pour l’avenir de notre pays et quelque soit le candidat élus, qu’il soit nationaliste ou républicain on est mal barré…

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. 

 

Crayon, stylo tubulaire avec encre de chine, depuis peu Photoshop pour la couleur. Avant pour la couleur je bossais avec des pinceaux et de l’aquarelle à l’ancienne.

 

Connaissez vous l'angoisse de la page blanche ? Est il facile d'accoucher du dessin que l'on souhaite réaliser ?

 

La j’ai l’angoisse…

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

La liberté d’expression dans notre pays est de plus en plus bafouée, j’ai subi moi-même la censure sur le Post dernièrement. J’ai aussi eu des remarques sur mon dernier dessin représentant Mélenchon. La censure intervient souvent lorsque l’on à tapé juste, c’est un moteur pour moi. Mettre en lumière certaines vérités est un des plaisirs de la satire, il faut bien sur combattre pour conserver cette liberté.

 

kadhafi sarkozy bis


Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

 

Oui le plaisir de partager mes dessins avec le plus grand nombre grâce aux blogs et aux journaux en ligne comme Alter Info ou vous ;)

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

 

Republier sur un support papier, je suis d’ailleurs en pourparler avec plusieurs journaux régionaux et nationaux. Puis j’ai un projet de recueil de caricature mais là va me falloir un éditeur.

 

Retrouvez les précédents interrogés :       Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz   -  Rodho   -  Candide Graffiti   -   Tropical Boy   

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 10:10

Ses détournements sont éparpillés façon puzzle sur le Web. Parce qu'il a du talent, beaucoup de talent et aussi de la constance. Tropical Boy publie ses détournements et "fake" depuis 2005. Soit une éternité sur le web !

 

Armé de son photoshop et de son humour il vise toujours juste et nous épate tant les détournements sonnent vrais. Cela n'est pas facile à obtenir. Il faut de la corne aux mains !

 

Vous retrouverez ses détournements sur plusieurs sites.  Dans le désordre :

 

Sarkozix, blog d'humour entièrement consacré à Sarkozy, enfin ce qu'il en reste.

La pub de Tropical Boy, blog consacré aux affiches détournées

Tropical Boy, l'actualité quotidienne revisitée par Tropical Boy

Tropical Boy fait son cinéma : les affiches  de cinéma revisitées

On a tout essayé : les photomontages diffusés dans l'émission de Ruquier

Segoland : le monde de Ségolène

 

Place aux explications de l'auteur de tout ce joli bordel qui doit occuper un moment quand même !

 

 

Les détournements c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

 

C’est à la fois un besoin et un moyen d’expression. J’ajouterai même que c’est certainement une thérapie qui me permet d’éviter la dépression. En accommodant l’actualité politique quotidienne avec une bonne louche de dérision, le monde cynique qui m’entoure me devient alors plus supportable et je l’espère aussi, pour tous les internautes qui croisent sur la toile mes farces illustrées …

 

sarkozy heritier

 

 

Comment avez vous fait vos armes de graphiste ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

La caricature au crayon, c’est un art qui m’est étranger comme beaucoup d’autres d’ailleurs !… Ne restait alors que le photomontage

Pour m’en rapprocher, vint alors le long apprentissage de photoshop ( merci aux amis, patients, qui m’ont prodigué les premièrs conseils et dispensé les premières leçons…) Après d’innombrables nuits blanches et de week-ends cloués devant l’écran les premiers montages ont commencé à prendre forme et ont commencé petit à petit à coloniser quelques sites d’humour, jusqu’à la réalisation des blogs actuels. Dans la presse écrite, c’est le mensuel d’information polynésien « Tahiti Pacifique Magazine » qui a fait sortir les premiers montages, de la toile vers ses colonnes humoristiques, et le quotidien « Les Nouvelles de Tahiti » pour une rubrique satirique hebdomadaire. Le top fut le passage régulier de certains montages dans une émission de L. Ruquier sur France2 «  On a tout essayé » avec la complicité de Christophe Alévêque, qui m’obligea à travailler différement, pour le format TV.

 

Que ou qui préférez vous détourner ? Avez vous de vraies allergies ?

 

Les gens de pouvoir sont incontestablement source d’inspiration surtout quand ils envahissent régulièrment l’espace médiatique… Et lorsque la matière première est aussi riche et variée que Sarkozy, l’inspiration frappe à la porte toutes les 5 minutes ! Pour ce qui concerne le blog satirique qui lui est entièrement consacré ( http://sarkozix.canalblog.com ) l’aventure a démarré en 2005, avant même qu’il ne soit président et à un moment où il caracolait en tête des sondages ! Mais le temps passant, il devient plus difficile d’être original dans la caricature sarkozienne. D’abord parce que la frontière entre le personnage réel et la caricature s’est considérablement  rétrécie, mais aussi parce que les humoristes et caricaturistes de tous bords se nourrissent sur la bête depuis sa chute régulière de popularité. J’avoue ne pas prendre beaucoup de plaisir à tirer sur les ambulances… Alors peut-être que le temps est venu de trouver de nouvelles cibles.

 

sarkozy recidive


Vos opinions sont elles dans vos détournements ? Peut-on rester neutre et impartial quand on détourne? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

Hum… difficile de le nier à partir du moment où la caricature est en ce qui  me concerne un mode d’expression qui traduit mes sentiments d’indignation, de colère ou de révolte. Neutralité, impartialité ne peuvent évidemment pas trouver leur place dans cet exercice. J’essaie, malgré quelques tentations parfois à l’égard de certains personnages connus, d’éviter la méchanceté gratuite. Il me faut aussi rester vigilant à l’égard de certains « caricaturés » succeptibles de brandir de plus en plus souvent la menace judiciaire… Or, se défendre coûte cher et les détournements ne me rapportant pas le moindre euro, je n’aurai donc pas les moyens de m’offrir l’assistance d’ un avocat !

 

Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

C’est d’avantage le feeling qui s’imposera le moment voulu, en fonction de ce que je ressentirai à un moment donné…( comme DSK !) aujourd’hui, point de plan de bataille, pas de réflexion sur le gros morceau que représente 2012. La seule chose dont je soit sûr c’est que dans l’activité de la caricature, sûr qu’il va y avoir du taf ! En 2007, Sarko m’inspirait depuis un bon moment déjà. A 14 mois de la prochaine élection, la configuration et les acteurs ont évolué… c’est une autre page qui s’écrit. Alors je laisse mijoter le bouillon avant de l’accompagner avec mon assaisonnement !

 

Pensez vous qu'un dessinateur / graphiste puisse influencer le vote des citoyens ?   

 

Je suis convaincu qu’un caricaturiste est une éponge, qui capte parfaitement ce que ressentent les gens vis-à-vis de la vie politique et leur restitue d’une manière à les conforter ou à les rassurer dans leur première intuition. Donc, il n’influence pas, il conforte.

 

Si 2012 est une répétition de 2002 avec un candidat "républicain" face au candidat du FN, quelle position adopterez vous ? Cela vous inquiète ?

 

Si le scénario se répéte, cela m’obligera surtout à me creuser les méninges afin d’en extraire une conclusion humoristique… c’est pas gagné, parce que personnellement je ne trouve pas cette situation très drôle. Le jour venu, je publierai sur mon blog un arrêt maladie…( Arf !)

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !.

 

Pour la réalisation : les bases photoshop répétées comme les gammes sur un piano, et rien d’autre. Pour le reste, une banque d’images constituée des tronches de nos héros, et améliorée quotidiennement afin de toujours avoir sous la pointe de la souris, le bon profil, l’expression idéale de la victime désignée !

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

J’avoue que ce sont des questions que je ne pose pas au quotidien… Je pense que la liberté d’expression, c’est comme un ruisseau qui coule au milieu de ceux qui veulent s’y désaltérer ; quelqu’un souhaite vous faire mourir de soif en le bouchant, et il ressurgit ailleurs…( C’est beau, non ?) On coupe le micro à des Stéphane Guillon, surgit alors sur une chaine du service public, un encore plus subtil, plus impertinent et brillant Nicolas Bedos… Alors, ouf ! point besoin d’aller se faire crever la paillasse sur une barricade ! La nature ayant horreur du vide, faisons lui confiance et laissons la faire !

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que graphiste, ou l'inverse ?

 

L’avantage incontestable d’internet est de pouvoir exposer ses productions afin qu’elles soient visibles n’importe où par n’importe qui et n’importe quand. Cela démultiplie à l’infini le nombre de visiteurs. De cette méga-exposition naissent des rencontres, des échanges, des amitiés, des complicités, des collaborations, des soutiens, comme ici aujourd’hui avec Sarkophage…

 

sarkozy marine le pen

 


Quel serait votre plus grand bonheur en tant que graphiste ? Pourquoi ?

 

Que de ces milliers de montages réalisés, un seul devienne un incontournable, un témoignage, le symbole de cette époque où l’image est omniprésente, sans cesse retouchée et au centre de tout, dans la mode, la politique, le spectacle, la pub, la consommation, le sport….qu’il n’en reste finalement qu’une, comme la Marilyn d’Andy Warhol, le portrait du Che de Korda, ou le « Yes we can » d’Obama.

 

 

Retrouvez les précédents interrogés :       Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz   -  Rodho   -  Candide Graffiti 

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 11:00

Nous accueillons un bavard ce jour ! Un dessinateur qui a beaucoup de choses à dire avec sa langue, sa plume et ses mines de crayon. Il s'agit de Yvon, dessinateur de "Candide Graffiti".

 

Tous les jours il nous gratifie d'un dessin d'actualité. Il rejoint ainsi la catégorie de ceux qui ne peuvent voir le soleil se coucher sans avoir eux même couché sur le papier leur dessin du jour.

 

Dans l'interview que vous lirez ci-dessous, vous pourrez voir, s'il en était besoin, que le dessin prend sa source dans une vision du monde. Ce n'est pas pédant, c'est une réalité. Le dessinateur travaille avec sa main (certains le font peut-être aussi avec les pieds, le nez, snif,  ou tout ce qui peut tenir le crayon et le porte mine) mais s'en sert comme d'une bouche.

 

chute-ecole

 

C'est aujourd'hui le 12ème  dessinateur à répondre aux questions parfois fumeuses du maître des lieux. Et c'est une fois de plus une découverte intéressante.

 

Pour se rendre chez Yvon c'est ici : Candide Graffiti

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

 

C’est devenu un besoin. Il y a deux raisons à cela. Une bonne et une bonne. Commençons par le commencement, c’est à dire le petit déjeuner. Tous les matins (et pas forcément après m’être rasé), je prends mon petit dèj. en écoutant les infos à la radio. Et tous les matins, j’ai de bonnes raisons de me sentir furieux de ce que j’entends. Il faut dire que j’ai débarqué sur cette planète alors que le nazisme venait d’en être éradiqué (du moins le croyait-on). Je suis d’ailleurs vraisemblablement le résultat de la fête que mes parents ont dû faire après le passage sous leurs fenêtres d’une Wermacht défaite, talonnée par des jeunes gens roulant en jeep et mâchouillant ce qui semblait être des morceaux de chambres à air. J’ai donc vécu les 64 dernières années (hé oui !) à haïr toute forme de fascisme, même ceux qui paraissent "soft" et se camouflent derrière un déguisement de démocratie. Et voilà qu’au crépuscule de mon parcours terrien, je vois cette bête immonde et brune se redresser et menacer à nouveau le Monde. J’apporte ma pierre à l’indignation… et je m’évite l’ulcère !

Ça ne me file ni des ampoules ni de la corne aux mains. En règle générale, l’idée jaillit simultanément à la « mauvaise nouvelle » et je jette mon inspiration sur le papier. Ça donne parfois des taches de beurre ou de confiture sur « l’œuvre », mais je les gomme avec mon logiciel d’image… 

 

Comment avez vous fait vos armes de dessinateur ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

4 ans de Beaux-Arts suite à un différend avec le principal de mon lycée (il trouvait que j’avais les cheveux trop longs. En 1964, c’était un crime !). J’ai toujours griffonné partout, sur mes cahiers à l’école, sur les nappes de restaurant par la suite. Je ne choisis que des restos avec nappes en papier.

Je n’appellerais pas ça des  gènes. Orphelin de père très jeune, ma maman me passait tous mes caprices. Ça aide… Quant à parler de talent… Je dessine, c’est tout. Ni bien, ni mal. Mais je ne suis pas un Moebius, il faut le reconnaître…

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

 

J’ai commis, il a déjà pas mal de temps, des bd expliquant l ‘électronique aux gamins. Ça a très bien marché (édité en 5 langues). Quelques années de gloire, puis un joli petit désert à traverser. Mais on est parti pour refaire un nouvel album. J’y retrouve mon enthousiasme « juvénile ». On peut voir ça sur www.resi-et-transi.com.

Aujourd’hui, j’ai rajouté les Graffiti du Candide à ma palette. (www.candide-graffiti.com).

Je me soucie peu de la ressemblance. Sarko-le-Bref est un bon client ! Oreilles décollées, yeux de cocker, guibolles courtaudes et pantalon qui godille…

 

crepe

 

J’y rajoute un tabouret qui pense et j’ai mon personnage. Pour les autres, c’est « l’intrigue » qui leur donne une quelconque ressemblance. Pour ce qui est des allergies, au contraire, ce sont elles qui m’inspirent le plus !

 

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

 

J’ai eu la grande chance de rencontrer des gens extraordinaires. Moebius-Giraud à un festival d’Angoulême, Frankin, Paepe, Hubinon, Greg, Charlier, Goscinny quand j’étais aux Beaux-Arts de Bruxelles. On leur faisait parfois leurs couleurs, ça faisait 3 sous.

Dupa y était également étudiant. C’était l’époque de « Salut les copains » et on avait créé une petite feuille qu’on avait appelée « Coucou les cocus ». Ne le répétez pas, mais le nom complet de Dupa est Dupanloup. Ça ne s’invente pas !

Je passe Noël avec ma petite femme. D’être devenu cynique, ça rend aussi un peu misanthrope ! Alors la grande kermesse commerciale de Noël, bof… Je suis bien dans ma montagne cévenole, dans ma maison solitaire au milieu des bois… 

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

Oui, et je les revendique ! Je suis un Gueux, (contestataires flamands du XVIème siècle – Tijl Ullenspiegel, ça doit vous dire quelque chose), un Croquant, un Sans Culotte, un Camisard (sans être protestant). Et elles sont dans mes dessins. Je ne veux SURTOUT PAS être impartial. Avec mon maître Jacques Brel, je chante devant l’auberge des Trois Faisans. Non mais…

On se sent beaucoup mieux, en effet. Quand j’ai fini mon dessin quotidien, j’attends le prochain petit dèj. pour en faire un autre. J’adore le pain grillé…

 

Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

Quoiqu’en disent mes vieux copains les Anars, j’irais voter. Et mes cibles dessinées seront tous les hypocrites et malfaisants qu’on va voir se chamailler pour chiper un bout du gâteau. Gâteau qui doit-être succulent quand on voit comme ils se le disputent ! Bien sûr, que je vais soigner la campagne. Et j’ai l’impression que je continuerai après ! Les favoris auxquels on nous conditionne seront tous d’excellents clients. Mapeine Lerine en Brunehilde, Sarko-couilles-de-mes-deux-zi et son tabouret Louis XVI, l’affameur du FMI ! Y’aura encore du boulot !…

 

spleen

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ? 

 

Faut pas rêver ! Les gens qui nous regardent en riant sont déjà des convaincus, les autres doivent nous détester ! Ça fait du bien de sentir haï par des cons !

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. 

 

J’ai un pote toubib qui me refile les carnets de prescriptions vierges que lui laissent les visiteurs médicaux, j’utilise un porte mine Bic Matic de 0,7 mm #2, achetés en paquet de 10 (promotion de rentrée des classes) et des feutres pour gamin (même provenance) trouvés dans un supermarché. C’est ma façon de lutter contre ma perte de pouvoir d’achat !..

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

Je la vois se faire étrangler petit à petit. Si on laisse les pingouins actuels continuer à nous « gouverner », ça va bien sûr être pire ! Laissons des Hortefeux ou aujourd’hui Guéant avec les coudées franches et on aura une Gestapo « à la Française ». On devrait s’attendre vous et moi à passer à un régime d’oranges apportées par les copains. Pour ce qui est des barricades, je me vois mal coltiner des pavés à mon âge. De toutes façons, y’a plus d’pavés ! Et les gens susceptibles de construire des barricades sont encore endormis.

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

 

Oui, l’opportunité d’être vu et reconnu par de plus en plus de gens. C’est loin d’être négligeable. J’espère que cela deviendra exponentiel.

Internet me permet aussi de faire du télétravail. Mon éditeur est en Hollande et mon scénariste à 400 km de chez moi. C’est particulièrement confortable… et plus sûr que la Poste ou DHL !

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

Y’en a deux :

Le premier est en route : redémarrer la série de BD d’électronique. Les personnages de Rési (la résistance) et Transi (le transistor) sont mes seuls enfants et je déplorais fortement de les voir au chômage.

Le second : ne plus avoir à faire des dessins grinçants contre tel ou tel politicard, parce que ça va mieux !

Mais ça, c’est plutôt un vœu pieux !

 

Retrouvez les précédents interrogés :       Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz   -  Rodho

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 10:29

Vous le retrouvez tous les jours sur Le Post et sur son site, lui c'est Rodho ! Vous remarquerez la subtilité grandiloquente de la mise en valeur du dessinateur de ce dimanche (et non pas du Dimanche, faut pas confondre hein).

 

Aujourd'hui c'est donc Rodho qui passe sur la chaise, lumière dans les yeux et annuaire pas loin. Il se confie comme à la confesse et ne mange pas ses mots.

 

A l'heure du jour du seigneur vous allez avoir des noms ! Sarkophage peut le dire c'est le premier dessinateur qui balance.

 

Rodho a un blog alimenté tous les jours : The Blog Corp et est visible sur Le Post : son billet du jour.

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

 

Figurez-vous que c'est un peu tout ça en même temps, ça dépend des jours. Mais c'est quand même souvent un besoin, quand j'arrive à avoir une idée, il faut qu'elle sorte, c'est plus fort que moi, sinon ça m'énerve, ce serait même plutôt une manie. Mais ça fait mal à la tête et c'est fatigant. 

 

Comment avez vous fait vos armes de dessinateur ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

 

Je dessinais un peu quand j'étais petit et comme je suis génial et inspiré, je n'ai pas fait d'écoles des Bozars ou Hara Pliqué, j'ai même arrêté de dessiner pendant quelques années et puis ça m'a repris . J'ai fait un peu mes armes dans la bd, en collaboration avec un dessinateur de bd qui exploitait sournoisement mon immense talent comme nègre, alors j'ai rompu et j'ai continué à me (dé)former tout seul, mais je suis assez feignant pour bosser la technique et d'ailleurs ça se voit...

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

 

Je n'ai pas de préférence, c'est comme ça vient, c'est  l'idée qui me pousse, si je la trouve bonne (d'après moi bien sur) et si surtout j' ai le dessin bien en tête avant de me lancer,  tout peut se dessiner (sauf les foules et les décors urbains passque c'est trop chiant) après c'est plus ou moins bien réussit...

 

62066435 p

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

 

Rooohhh, la question "spéciale Vichy", dénoncer les gens c'est pas très joli...mais bon. Je demanderais bien un dessin à Tha ou Bigart, à Guarnido, Watterson, Dantziger, Gotlib bien sur,ou encore Soulcié et Aurel, en fait à tous ceux qui, quand je vois un de leur dessin, je me dis "wouaaa...j'ai envie de dessiner" parce que ça à l'air tellement facile et pis bien sur que non, c'est pas facile, mais pourtant eux ils y arrivent, je crois que ça s'appelle le talent...sinon je prive immédiatement de Noël toute une catégorie de mecs qui pensent détenir la vérité, par exemple des mecs genre  Charb, Luz, Sfar, ils ont vraiment tendance à légèrement m'agacer (et je les connais pas perso mais comme ils se répandent souvent dans des interviews et des vidéos)...mais c'est mon avis bien sur....j'espère que ma carrière va pas en souffrir...mon dieuuuu.... 

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

 

C'est pas le but d'être neutre dans un dessin de presse, ni de ne pas être de mauvaise foi (gnarf gnarf!), c'est un principe non ? De toute façon en cherchant il y a toujours un sens au dessin, qu'on le veuille ou non, d'ailleurs.Mais en tout cas j'essaie toujours de respecter cette phrase "ne jamais être tiède", je la trouve pas mal. Après je change mes couches...  62225651 p

Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

 

Hoo lala ! Jamais de plan de bataille, je n'arrive pas à les respecter, ça viendra comme ça viendra...c'est pour ça que je fait ça , ce sont les surprises que je me réserve...ça m'amuse...faut bien passque bon... 

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ?  

 

Absolument pas, essayer de faire rire nos concitoyens c'est déjà assez compliqué comme ça...et ça fait mal à la tête...

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. 

 

Travailler c'est un bien grand mot, alors, vous notez: ...je fais un crayonné au porte mine 120 A3dx Pentel puis par la grâce de ma table lumineuse je feutre au Sign Pen V noir Pilot et au Vball 0.5 Pilot également, je scanne et je photoshopise les couleurs sans déborder !Je cite des marques pour qu'ils m'offre des crayons...Mais en fait c'est l'espionnage industriel ça ? Tout le monde va me copier !!! 

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

 

Mon dieu , allez manifester avec des gens ?...ça va pas. La liberté d'expression ne me semble pas en danger, elle n'a même jamais été aussi  en forme, avant il existait quelques journaux et deux chaines de télé maintenant on a internet avec les réseaux sociaux, les blogs, les sms même le minitel...on a toujours un moyen de montrer son opinion à tous les passants, après je dis pas qu'on est moins surveillé.Plus on a de moyens d'expressions, plus on a de visibilité et plus il y a de risques (c'est assez définitif comme phrase, je vous demanderai de l'apprendre par coeur) Pt'ain je suis long...

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

 

Ca m'a fait connaitre et donné du boulot. 

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

Faire rire mes potes.Parce que... 

Je signe lu et approuvé ? 

voilà....c'est un peu long non ? 

 

 

Retrouvez les précédents interrogés : Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud    -    Wingz

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 11:21

Ce jour nous recevons un sacré spécimen du crayon et du message subliminal ! C'est Wingz, dessinateur primé pour son talent (prix presse-citron en 2010, et ça n'a rien à voir avec le fait de faire du jus avec les pieds).

 

Sarkophage a un vrai plaisir à découvrir ses nouveaux desssins et les personnages croqués. On rit avant même d'avoir compris l'ensemble du dessin et son message. Cela s'appelle le talent, tout simplement.

 

Et du talent Wingz en a aussi pour répondre aux questions. Dans un style unique entre deux messages de ses (nombreux) sponsors, il nous glisse ses recettes et sources d'inspiration ou transpiration.

 

Merci à lui pour sa gentillesse et ses réponses.

 

autoportrait-wingz.jpg

 

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Un sacerdoce sans la soutane ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

Le dessin est certainement un exutoire pour moi ! une façon personnelle de m’exprimer sur les sujets qui me révoltent. J’ai bon ?

 

Comment avez vous fait vos armes de dessinateur ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

Je pense que le coup de crayon, on l’a ou on ne l’a pas. Me concernant, je dessine depuis tout petit. Ça a commencé avec le doigt dans la purée, le télécran, puis les feutres. Après, j’ai mal tourné en faisant des études d’ingénieur. Puis je suis revenu au dessin artistique de façon plus ‘pro’ en 2006.

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

Sarkozy est non seulement facile à représenter, mais il nous alimente en idées plusieurs fois par jour. C’est un ‘bon client’ comme on dit dans le métier.

Sinon, j’aime dessiner les lapins (mais n’y voyez aucun lien) et je dessine très mal les acariens (ça me fait éternuer)

 

Quels sont les dessinateurs à qui vous demanderiez un totographe ? Et ceux avec qui vous ne passeriez pas Noël ? (des noms, des noms !)

Rencontrer Gotlib serait vraiment chouette… J’ai appris à lire avec les dingodossiers. Ce mec est une icône pour moi !

Au risque de paraître faux-cul, il n’y a pas de dessinateurs que je ne puisse pas saquer (remarquez l’usage approprié du subjonctif présent !). Bien sur, il y a des affinités qui se créent, mais je ne suis absolument pas l’homme d’un clan (il me semble avoir déjà entendu ça quelque part).

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

C’est possible de rester neutre et impartiale dans un dessin, je présente alors juste un gag relatif à l’info traitée. Ça peut être marrant sur le coup, mais il n’y a pas de message de fond.

La plupart du temps, on traite une actualité en choisissant consciemment ou inconsciemment  un angle d’attaque, donc un parti pris. Il faut garder à l’esprit que c’est de la caricature. On force le trait dans un sens ou dans un autre.

Il m’est par contre impossible de dessiner à l’encontre de mes idées, même sous la menace.

 ILOVENY


Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

Toute la presse se prépare pour ce grand événement. Les grandes manœuvres ont déjà commencé : nouvelles maquettes, sites internet, etc…

Je vais naturellement m’intégrer dans cette campagne et dézinguer tout ceux qui méritent d’être dézingué. Encore une fois, c’est de la caricature, notre rôle est de souligner en rouge les défauts des candidats en course. Je n’aurai pas de cible privilégiée (ou presque !).

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ? 

D’un coté, j’ai envie de croire que les électeurs ne sont pas des moutons…

D’un autre coté, on voit bien que les indécis, de plus en plus nombreux, sont capables de vous retourner une élection. On peut par exemple s’interroger sur l’influence des Guignols sur l’élection de Chirac en 1995 ou sur l’impact de l’émission d’Arthus-Bertrand sur le score des verts aux régionales de 2009.

Dans ce contexte, alors oui, un dessinateur, au même titre qu’un humoriste par exemple, peut certainement avoir une influence sur le vote des indécis.

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume de pigeon comme Chirac ? Avec un logiciel de derrière les fagots? Racontez-nous vos recettes de fabrication on ne les répètera pas !. 

Je réalise un rapide crayonné à la mine bleu Pentel. J’encre au feutre noir Mitsubishi et je colorise à l’ordi sur Photoshop (si avec ça, j’arrive pas à choper un sponsor …).

Mon secret ? entre chaque dessin, j’avale a peu près 10 cafés… imparable pour tracer des traits droits !

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

On dirait que les sujets tabous sont de plus en plus nombreux. Bien sur, la religion est un sujet qui déchaîne les passions, mais la censure ‘économique’ est plus sournoise et est réellement omniprésente. Il arrive par exemple qu’on me refuse un dessin car il pourrait froisser tel partenaire ou tel actionnaire. Certains journaux appartenant à de grands groupes ne veulent plus prendre de risques et ont carrément éradiqué le dessin de presse de leur ligne éditoriale. La presse indépendante crève. Internet est un champ d’expression où la censure n’existe pas, c’est vrai. Mais malheureusement, un dessinateur professionnel ne peut pas vivre grâce à internet aujourd’hui.

Suis-je prêt à mourir pour la liberté d’expression ? : Bien sur ! (Tant que je ne m’esquinte pas la main droite !)

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

Internet est plus un outil qu’une finalité.

Evidemment, le web m’apporte beaucoup pour la recherche de l‘information. Quoi qu’on en dise, cela offre la possibilité d’accéder instantanément à l’actualité, à condition de multiplier les sources et croiser les infos.

C’est également une base de données unique. Si je ne sais pas à quoi ressemble un croc de boucher (exemple pris au hasard), hop, un petit coup de google !

Enfin, cela permet de bosser de chez soi tout en ayant une couverture mondiale.

De plus, les sites et blogs (comme Sarkostique !) sont autant de plateformes qui permettent cette liberté d’expression.

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

Que Sarko soit réélu !

(ça va, je blague !)

 

 

Retrouvez les précédents interrogés : Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac   -   Troud

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 11:08

Il en a pas l'air comme cela, mais qu'est ce qu'il est bavard ! Sarkophage veut parler de Troud, dessinateur originaire du pays de la Rilette et de François Rantanplan.

 

Vous allez le lire, Troud fait dans le détail et le précis, il n'aime pas les approximations. D'ailleurs c'est super sympa de sa part car cela permet de nous en apprendre plus sur son actvité.

 

Pour aller le visiter (en pensant à essuyer son clavier avant d'entrer) on le retrouve sur deux blogs. Les dessins d'humeur de Troud tout d'abord, et L'autre face de Troud.

 

Ce dessintateur primé fait rire le taulier de ce blog, et en allant voir ces deux sites vous comprendrez mieux ...

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un exutoire ? Un ronge frein ? Une vocation ? Une souffrance ?  Ca file des ampoules ? De la corne aux mains ?

Je dirais que c’est un peu tout ça à la fois ! Il y a avant tout le plaisir de dessiner ; plaisir qui se confond avec le besoin. En fait ça me permet de vider mon sac, de donner mon point de vue sur un sujet, qu’il soit drôle ou pas. Pas d’ampoules ni de cornes aux mains, mais des fois je vais être d’une humeur massacrante parce que je n’arrive pas à coucher une idée. Donc oui il y a bien une notion de souffrance.

 

toni musulin web

 Comment avez vous fait vos armes de dessinateur ? Faut-il des gènes sans s'appeler eugène ? Le talent ça se trouve sur Le Bon coin ?

Cabu croquant Dorothée dans l’émission « Récré A2» a été le déclencheur. Je me suis alors plongé dans la BD et je me suis mis à lire tout ce qui me tombait sous la main. Un jour on m’a offert quelques Gaston et là j’ai flashé sur le travail de Franquin ! Depuis je n’ai jamais lâché mon crayon malgré les remarques intelligentes de mes profs. Beaucoup plus tard vers 22 ans j’ai rencontré l’équipe d’un fanzine politico satirique qui cherchait des dessinateurs, et c’est ainsi que j’ai commencé à ralentir la BD pour me consacrer au dessin de presse. Je suis tombé amoureux du fanzinat et surtout du dessin de presse. Ensuite il m’a fallut dessiner dessiner dessiner encore et encore. J’avais des prédispositions, mais je devais m’améliorer, alors que je suis un gros paresseux, comme bon nombre de dessinateurs d’ailleurs !

 

Que ou qui préférez vous dessiner ? Y a-t-il des sujets / personnes difficiles ou impossibles à croquer ? Avez vous de vraies allergies ?

Je pense que ce sont surtout mes contemporains que j’aime le plus dessiner, les gens. J’ai à la fois de la tendresse pour eux et en même temps envie de leur cracher dessus ! L’être humain m’épatera toujours dans ce que j’appellerais « sa constance dans le n’importe quoi ». Au fond on sait ce qui est bon ou pas pour l’ensemble de l’humanité, mais on s’entête à foncer droit dans le mur. Je ne pense pas avoir une tête de Turc, j’en ai des centaines du coup !

 

 

Quels sont les dessinateurs dont vous vous sentez le plus proche ? Et ceux qui vous énervent ? (des noms, des noms !)

Il y en a plein! J’aime beaucoup ce que font Charb, Deligne, Na!, Large, Lardon, Valère etc…ceux qu’on retrouve sur ma liste de liens sur mon blog. Il y a aussi ceux qui m’ont fait hurler de rire dans Psikopat comme Carali, Edika, Babouse, Berth, Carali, Barros…À mes débuts j’ai involontairement pompé Luz (je l’avoue hein !), il a un peu été mon modèle de trait et d’esprit. En fait la liste serait trop longue, mais en général j’apprécie les dessinateurs qui vont droit au but, sans en rajouter des tonnes et qui tapent juste. J’aime beaucoup aussi les dessinateurs américains, anglais africains…en fonction des cultures on trouve moult styles forts intéressants. Après ceux qui m’énervent beh y’en a pas ! C’est le dessin qui m’intéresse, le dessinateur ou la dessinatrice au bout du crayon a le droit d’être une buse, ça ne changera rien.

 

Vos opinions sont elles dans vos dessins ? Peut-on rester neutre et impartial quand on dessine ? On se sent mieux ou pas après avoir fini ?

Obligatoirement, je ne me vois pas donner un avis qui ne me correspond pas ! Comme je disais le dessin est un besoin, un exutoire, donc ce que je dis, je le pense sincèrement. Et oui une fois que le dessin est terminé et mis en ligne je me sens libéré d’un poids.

 

tête à gnons web

 Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ? Avez vous envie de soutenir ou dézinguer un candidat, un parti plus spécifiquement ?

Bien entendu ! Comme tous les dessinateurs qui vont s’en donner à cœur joie ! Je n’ai pas de candidat à dézinguer en particulier, je dirais…toutes et tous ! Ils sont tellement ridicules en temps normal que quand arrivent les élections et redoublent d’âneries. Et je n’apporterai aucun soutien à quelconque candidat(e), les gens sont assez grands et (ou) assez bêtes pour savoir pour qui voter.


Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ?  

Merde, ben j’espère pas ! Je sais que les humoristes peuvent avoir semble t’il  de l’influence sur les votes, je trouve ça con et inquiétant. Un dessin peut faire réagir, mais de là à avoir réellement de l’influence sur un vote…je pense que les lecteurs doivent allez au delà du dessin.

 

Comment travaillez vous concrètement ? Au crayon ? A la plume ? Avec un logiciel ? Racontez-nous vos recettes de fabrication. 

Le plus simplement du monde : feuilles 80 ou 125 grammes, critérium mine 9 mm, gomme, feutre-pinceau pour l’encrage, retouches sur logiciel de colorisation très connu et sur marque d’ordinateur très connue également. Mes journées commencent par l’écoute de la radio, je capte un sujet qui m’inspire et là je jette mes idées sur une feuille. Ensuite je creuse un peu plus le sujet sur plusieurs sites, et aussi journaux papier. Je note des trucs, je fais des essais…Quand les idées ne viennent pas je fume une clope dehors, et dès que c’est bon j’y vais.

 

Comment voyez vous l'évolution de la liberté d'expression dans notre pays ? Et demain ce sera pire ? Etes vous prêt à mourir sur les barricades pour la défendre ?

Pas terrible en effet, le gouvernement français (comme d’autres) se replie sur lui-même et pour s’assurer sa survie neutralise ses opposants. Museler un peuple n’est pas viable à long terme : on voit les exemples en Afrique du nord. Ici c’est plus insidieux, nos politiques sont très astucieux pour nous mettre bien profond, et on ne sait pas encore ce que sont capables d’imaginer leur cerveau de malades mentaux. Le fait de dessiner déjà est à mon sens un acte politique, mais si un jour le crayon de suffit plus il faudra y aller bien entendu.

 

Internet vous apporte-t-il quelque chose en tant que dessinateur, ou l'inverse ?

Oui Internet apporte irrémédiablement du bon : c’est le moyen le plus direct pour montrer mes dessins ! Quand on voit la galère que c’est pour espérer avoir un dessin publié dans la presse papier ! Après concernant l’exactitude des informations je me méfie quand même étant donné que ça peut changer toutes les secondes. Mais par contre c’est une bibliothèque d’images incroyable.

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

Je ne me fixe pas forcément de buts (contrairement à certains je pense), mais parfois j’ai déjà du mal à réaliser que j’en suis là aujourd’hui! Le fait d’avoir rencontré un paquet de dessinateurs tout au long de mon parcours, d’avoir été publié dans l’Almanach de dessin de presse 2010 et 2011, invité à des salons comme celui d’Arras, les Ridep dernièrement, de gagner un peu de sous comme dessinateur…et c’est déjà une grande chance de faire ce qu’on aime ! Mais …c’est vrai que j’aimerais bien être publié dans Psikopat (héhé). Je dirais que prends les choses comme elles viennent, on verra où elles me mènent

 

 

Retrouvez les précédents interrogés : Biz   -  Na !   -  Florian Roulies   -   Philippe Decressac   -   Jardin   -    Erby    -    Laplote     -    Jac

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy