Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 13:08

Nicolas Sarkozy tire dans tous les sens pour avoir un maximum de chance de ramener du gibier dans ses filets électoralistes.

Il ratisse large car il sait qu'il n'a aucun bilan à défendre, ou plutôt que son bilan est celui de sa majorité parlementaire : catastrophique. 

Nouveau code du travail avec Sarkozy Sarkozi sarkozi sarkosy

C'est d'ailleurs l'un de ses principaux tour de force. Faire oublier qu'il est le "chef" de la bérézina actuelle, de la chienlit du présent, de la catastrophe quotidienne. En homme politique intègre, ces résultats ne l'intéressent pas. Que 5 millions de français soient au chomage n'est pas un problème, c'est un moyen pour se faire élire. Et cela redeviendra un problème quand les électeurs auront ouvert les yeux et compris qu'ils ont mal aux fesses parce qu'ils se sont faits berner par un camelot de foire.

Laissons parler un analyste qui n'a rien de marxiste et qui porte un regard (assez rare chez les journalistes) critique sur les compétences et le projet de Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas triste ! Il montre avec une relative simplicité que Nicolas Sarkozy est l'as des promesses venteuses et des tirs préventifs à balles perdues.

Pour comprendre certains aspects, cliquez sur les liens en rouge. Cela va éclairer votre lanterne !

-------------------------------

Nicolas Sarkozy n'est pas un tireur d'élite. Il adore trop envoyer des rafales, tous azimuts. Il aime trop multiplier les promesses. Il s'enflamme à aligner les déclarations, souvent en fonction du public présent. Il n'y résiste pas. Comme tous les confrères, on a donc renoncé, depuis plusieurs semaines, à détailler dans ses discours les innombrables "je veux", les " je propose", les "il faut" : autour d'une centaine quand même à Charleville-Mézières, le 18 décembre, pour clamer : "Je ne veux pas qu'on abandonne les Ardennes à leur sort !" Ah mais !

[...] Combien toute cette pétarade va-t-elle nous coûter en munitions ?

Qu'y a-t-il d'essentiel derrière la fumée des tirs ? Les plus importantes des mesures concernent le marché du travail. C'est par ce biais que Nicolas Sarkozy compte, à très court terme, débloquer le pays et accélérer la croissance. Un choix conforme à beaucoup d'analyses, au-delà des cercles libéraux. 

La société libérale de Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi

Mais, une fois posée cette stratégie, la tactique est discutable. La fusion ANPE-Unedic est sûrement utile, mais le contrat de travail unique, remplaçant CDD et CDI, ne s'appliquera qu'au fil des emplois créés, comme le CNE. Dans l'immédiat, l'essentiel porte sur les heures supplémentaires. [...]

En revanche, cette trouvaille ne servira à rien, directement, pour réduire le chômage. Au contraire, elle est favorable à ceux qui ont les emplois, les insiders. Mais son plus gros défaut est que les heures supplémentaires n'existent en quantité qu'en cas d'accélération de la croissance, mais qu'elles fondent en cas de recul. Bref, ce n'est qu'un booster, pas un moteur, comme le fait remarquer Eric Chaney, économiste de la banque Morgan Stanley. Heureusement pour Sarkozy, ajoute-t-il, l'année 2008 devrait connaître une amélioration conjoncturelle par rapport à cette année, grâce à la fin des vaches maigres en Allemagne et en Italie.

Quant à la défiscalisation de ces heures supplémentaires, elle fait pousser des cris aux économistes : beaucoup trop cher (4,6 milliards d'euros, donc Bercy s'y opposera) et inutile : "Il ne faut pas subventionner les insiders mais les chômeurs !", déplore Patrick Artus, de Natixis.

Quoi d'autre ? L'augmentation de 50 % du budget de l'université et la promesse de porter la recherche-développement à 3 % du PIB. C'est une mesure cruciale, mais Ségolène Royal la proposera aussi. Toute la différence sera dans le "comment". Et on ignore les détails de ce qu'envisage Nicolas Sarkozy pour ne pas gâcher cet argent et pour vraiment dynamiser l'innovation en France.

L'autre volet de mesures concerne la fiscalité. La suppression des droits de succession, sous condition, peine à trouver des défenseurs. Au contraire, cet impôt est l'un des dispositifs les plus conformes à la justice sociale et, aussi, à la volonté de récompenser le travail dont Nicolas Sarkozy a fait sa "valeur". Le bouclier fiscal à 50 % du revenu des ménages trouve en revanche plus d'adeptes. C'est un biais pour tuer l'ISF, impôt tabou dont beaucoup estiment maintenant que son coût net dépasse trop largement son rapport symbolique.

Une foule des autres promesses du candidat de l'UMP portent beaucoup de questions : c'est le cas des déclarations fleurant le protectionnisme sur "la préférence communautaire", de celle sur la baisse de la TVA dans la restauration (ce canard est toujours vivant !), sur les droits opposables (hébergement, crèches...). C'est le cas aussi de la volonté de ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite : ce ne serait le cas ni dans l'éducation, ni dans la police, ni à l'hôpital, alors où ?

La question principale porte sur le bouclage financier du programme. Son coût, sur la législature, est estimé à 42 milliards d'euros par l'Institut de l'entreprise. Or Nicolas Sarkozy veut, en plus, abaisser les impôts de 34 milliards : c'est impossible dans ces conditions de réduire les déficits et la dette, surtout que l'UMP escompte une croissance de 2,25 % en moyenne par an, ce qui paraît optimiste.

Beaucoup de pétards pour rien ? Oui, parce que tout se réduit à peu, le programme législatif de l'UMP est curieusement beaucoup plus roboratif. Non, parce que le discours sur les vertus du travail est nécessaire. Mais l'ambiance reste à la dépense électoraliste, à l'économie de la demande. La perte de compétitivité de la France mérite une stratégie économique d'offre plus cohérente et plus ciblée que ne le croit "M. Mitraillette".

Eric Le Boucher - Le Monde 

 

 ---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Ce qu'ils pensent de Sarko
commenter cet article

commentaires

Un lien intéressant ! 04/10/2009 19:09


elle répond toujours pas la vermine antilibérale totalitaire (pléonasme) ?


hamilcar 20/05/2007 11:30

Les antisarkos ont du courage : ils n'osent pas répondre !! mouhahahahaha ! rien dans le slip ces tafioles !

la peste, on l'éradique sans pitié !

les poux marxistes doivent disparaître !

19/05/2007 18:47

Ben alors, la vermine marxiste, vous répondez pas ?!

SARKO PRESIDENT !!

Ah, ah, ah, ah !! vous l'avez bien dans le fion, là !?!

dans le cul les gauchistes, dans le cul !!!!

Alors, les poux, rien à dire ?!

19/05/2007 11:14

La sale vermine marxiste est responsable de la mort de plus de 100.000.000 d'êtres humains. L'exterminer est dnc un acte de courage et de salubrité publique !

A MORT LE MARIXMSE !!!


A MORT LES TOTALITARISMES DE DROITE ET DE GAUCHE (SURTOUT DE GAUCGE, D'AILLEURS !)

Décroissance 14/02/2007 00:20

Merci Alex.
Je dois avouer que j'ai du mal à me retenir quand je lis ce genre de sottises, surtout parsemées d'insultes.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy