Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 11:04

Nicolas Sarkozy a commencé sa lente plongée vers les abysses. Peut-être pas ou peu dans les sondages, mais en médiocre sportif, il a mal calculé son effort.

L'opinion va découvrir chaque jour un Nicolas Sarkozy au bilan désastreux, si il y en a un, aux promesses contradictoires et qui suivent la girouette.

Pire, les français vont prendre conscience que ce monsieur n'a jamais rien voulu assumer. Il a d'ailleurs commencé sa carrière en participant à l'élaboration d'un mensonge d'état au moment de la catastrophe de Tchernobyl. Il fallait être imaginatif pour faire croire que le nuage s'arrêterait à la frontière ! Cela n'a pas gêné un certain nombre de politiques de l'époque !

Aujourd'hui la police de Nicolas Sarkozy est plus préoccupé par la volonté de protéger son petit chef gesticulant que par les problèmes d'insécurité ou de terrorisme.

Constatez le en regardant cette remarquable opération de maintient de l'ordre public effectuée avec un professionnalisme digne de la communication sur l'accident de Tchernobyl, justement ! Sauf qu'il s'agit maintenant d'un autre problème de santé publique : les OGM ! 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Donc on n'a plus le droit de manifester silencieusement ? Je ne parle pas là de l'action du camion-benne avec les mais trnasgénique, c'est un trouble de la voirie. Mais les gens qui manifeste avec bandelores ne font rien de mal, ils expriment une opinion. Nous sommes dans une démocratie.
Répondre
P
Je ne crois pas à la loi de la rue. Sans vouloir les défendre, le comportement des policiers semble irréprochable.
Répondre
J
c est tres bien mail faudrai beaucoup plus d operations de ce genre
Répondre
T
"appel aux juristes:<br /> est-il légal d'empecher des citoyens de déployer une banderolle?<br /> est-il légal de coller contre un mur des citoyens à partir du moment où ils portent un vétement "revendicatif"?<br /> sans être légiste mais tout en étant un tant soit peu observateur, on peut répondre par l'affirmative<br /> donc oui on peut faire ça, dans les républiques bananières ou dans les régimes totalitaires ... vous avez dit sarkoland ?
Répondre
M
En France, la grande spécialité est la critique. On peut penser ce que l'on veut des gens que l'on descend en flammes, encore faut-il pouvoir faire ce qu'ils font! Mais n'est-il pas mieux de défendre les couleurs des gens que l'on soutient, leurs programmes ou idées? Lorsque j'aime un plat, j'aime le faire goûter à mes amis, sinon, je n'en parle pas...
Répondre