Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 15:10
Il en faut peu au gesticulateur précoce pour se chiraquiser plus vite que la vitesse de la lumière. Prenez quelques lycéens agités, un climat pourri, des licenciements en masse, une situation sociale explosive et Sarkozy retrouve un réflexe pavlovien : enclencher la marche arrière à toute vitesse !

Merci à Placide

Il a en cela bien retenu les leçons d'un spécialiste de l'enculade de la reculade : pour durer reculons, reculons, reculons.

Merci à Chimulus

Le chantre du volontarisme (pour ses amis) a donc le trouillomètre qui lui fait craindre (Le Canard Enchaîné de cette semaine) que la guillotine ne soit ressortie du placard pour le raccourcir.

Ce qui ferait de lui un homme tronc pour de bon. Et un magnifique nain de jardin à l'occasion.

Il est pathétique notre sauveur de dessin animé. Ses amis journalistes ont sorti la brosse à reluire pour faire de lui le sauveur de l'Europe (il va quitter la présidence du Conseil pour le bonheur de tous nos voisins).

Merci à Placide

Alors qu'il recule devant quelques Lycéens désorganisés.
Merci à Bauer

Son ministre Darcos Vador n'en ramène plus. Celui qui insultait à tour de bras a été prié de plier les gaules et de se faire Hara Kiri.

Il disait deux jours plus tôt qu'il n'abandonnerait pas et gna gna gna. Il a tout abandonné, prié de comprendre la trouille de celui qui tire toutes les manettes.

Merci à Na !

Nous sommes gouvernés par des trouillards qui voient des ultras gauchistes partout ! Alors que ce sont de simples jeunes gens qui manifestent dans les rues. Et ce n'est pas encore la Grèce ! (Qui a crié Dommage ?!)

Merci à Laurent

Il faudrait donner une bonne raison au marquis de la faillite d'avoir peur : lancer un vrai mouvement social généralisé en allant gueuler sous ses fenêtres. Peut-être mouillerait-il ainsi son caleçon !

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 21:40
Sarkophage l'a toujours dit. Derrière les gesticulations précoces et risibles de Sarkozy il n'y a rien. Ni courage, ni force, ni intégrité. Sarkozy, l'homme des lobbys et des amis qui gouvernent à sa place vient de lacher en rase campagne son ministre de l'éducation.

Merci à Bar

Et tout cela pourquoi ? A cause de quelques milliers de lycéens un peu fachés mais pas encore énervés, contre une réforme débile menée au son du clairon. Il paraîtrait que les événements de Grêce empêche Sarkozy de dormir. Pourtant la grêce c'est très loin !
Merci à Bar

Sarkozy prouve une fois de plus qu'll fait un magnifique camelot de foire mais qu'il est impuissant pour assurer un quelconque service après vente.

Merci à Placide

Autre exemple : le travail le dimanche. Après des semaines de tergiversations, le projet va être gentiment enterrer parce que les curés craignent pour leur messe (et les salariés pour leur jour de repos et de galipettes sous la couette !)

Merci à Placide

Enfin, la réforme de l'audiovisuelle, par un grand courage digne de mémoire, devrait être mise en pratique par celui qui la dénonce depuis qu'on en parle : le PDG de France Télévision !
Merci à Placide

On lui demande en gros de se faire Hara Kiri parce que les parlementaires ne parviennent pas à faire passer un texte qui entérine la fin de la liberté d'informer.

Sarkozy a ainsi mieux que retenu les leçons de Chirac, il les a amélioré : la marche arrière, rien de mieux pour faire croire qu'on continue à aller de l'avant en klaxonnant !

Merci à Bar

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les réformes de Sarkozy
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 11:43
En ce dimanche brumeux, et même fumeux en Grêce, il faut se reposer. Et profiter du fait qu'on peut encore rencontrer famille, amis, marcher tranquillement. Parce que demain, par simple désir du monarque bas sur pattes, il faudra aller bosser.

La musique adoucit les moeurs. Sarkophage vous propose un morceau qui va vous faire du bien !




Merci à Shoneconnerie

 

Et pour ceux qui veulent, dans le même genre, voir une vidéo qui fait peur, il faut se rendre sur le billet Sarkozy l'empereur maléfique



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   

 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkosons et Sarkovideos
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 19:20
La monarchie Française se porte bien. Même si le bon roi Sarkozy n'a fourni aucun bulletin de santé depuis qu'il est monté sur le trône (Merci Bouygues, Merci Bolloré), ses actes trahissent une forme du tonnerre.

Dans la lignée de prédécesseurs qui avaient tout compris au managment des courtisans, le bon roi Nicolas use de la grâce et de la disgrâce avec un réel talent.

Merci à Bauer

Et en prime, pour les plus niais, de hochets comme les titres pompeux et inutiles de chevalier du ridicule, d'officier pédant etc ...


Rama Yade, la pauvre petite Rama Yade, a eu le malheur de dire non au souverain de droit divin.

Elle se retrouve poussée vers la sortie et tancée non par le monarque (trop occupé dans une sombre affaire de sac avec une femme à poil dessus)

Merci à Laurent

Mais par un sous fifre occupant le rôle de bouffon pour l'international.


Merci à Chimulus

Lequel a été jusqu'à se renier dans les grandes largeurs pour plaire à son roi. Le crime de lèse majesté demande du courage, mot dont l'usage lui est étranger.


Rachida Dati est de plus en plus poussée vers la sortie. Plus personne pour la défendre, la lamentable erreur de casting qu'elle représente n'aura guère que sa grossesse et son accouchement pour quitter son ministère avec un prétexte de circonstance.

Merci à NietWeb

Après avoir fait l'unanimité contre elle, il lui restera les couches et les biberons pour se consoler.


Merci à Laurent

Par la grâce du monarque court sur pattes mais grand par les risées qu'il récolte,  a été  fait ministre un pauvre petit secrétaire d'un parti en décomposition et balkanisation avancée. Patrick Devedjian, c'est son nom, a récupéré un poste de ministre spécialement créé pour lui faire plaisir.

Merci à Bar

Et aussi pour le remplacer à la tête du parti populiste par un autre chouchou, tout en rondeur et dévoré par l'ambition.


Ainsi vogue la France, démocratie de façade qui a élu un petit roi ventripotent, époux d'une chanteuse sur le déclin. Roi de pacotille attiré par tout ce qui brille.



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Le gouvernement Sarkozy
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 20:55
Sans doute effrayé à l'idée de ne plus profiter des palaces et jets de la république, le mini président de la France a décidé de tout mettre en oeuvre pour occuper à vie la fonction d'emmerdeur public.
Merci à Bauer

Ne pouvant contrôler et cajoler les journalistes comme avant (ils ont fini par comprendre qu'il les a pris pour des cons) il lui faut du lourd, de l'incontournable : une télé rien que pour lui.

Merci à Delucq

Une télé Sarkozy en somme. Qui puisse crier les louanges, passer la pommade, faire oublier la triste réalité et poser les questions qui arrangent.


En supprimant la pub sur France Télévision et en nommant directement le PDG de la Holding il s'assure une télévision à sa mesure : à ras de terre. Il n'y aura plus de sujets polémiques sur ses bonnes affaires immobilières, ses difficultés récurentes de langage, ses écarts de comportement, ses ivresses passagères.

Merci à Tropical Boy

Demain les français n'auront plus à penser. Il leur suffira d'aimer et d'adorer leur nouvelle lumière divine, leur nouveau guide suprême, leur sauveur supra planétaire.

Merci à Jiho

Pour un type qui a toujours raison, ne fait que des choses grandioses pour ses c"ons patriotes", il lui en faut des moyens de contrôle et de censure !

Quelques millions de cons ont voté pour un type qui n'a jamais rien prouvé à part la capacité à produire beaucoup de vent, ils vont permettre un peu plus l'agonie de la démocratie.
Merci à Bauer

A quand un test d'intelligence pour pouvoir voter ? Vous connaissez un électeur de Sarkozy ? Aidez le à manger sa carte d'électeur à la vinaigrette !

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Grands projets Sarkozyens
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 22:25
Sarkozy s'est beaucoup moqué des socialistes. Gaussant leur désordre et leurs querelles, il s'en est donné à coeur joie pour dénoncer un parti en décomposition avancée.

Ce qu'il a oublié de penser (il pense peu, il lui faut donc réserver son temps pour les choses compliquées, qui demandent un effort intellectuel intense), c'est la situation de son propre parti. Et parti est un grand mot.

Merci à Tropical Boy

A l'UMP personne n'est élu ou presque, on nomme, on pistonne, on promeut, on récompense ou on punit. Mais diantre, il ne faut pas parler de démocratie. Le dernier secrétaire de bureau a en effet été parachuté. Il quitte son ministère car son précédent collègue en voulait un (de ministère !).

Merci à Placide

Témoignage de la décomposition malodorante d'un parti qui à l'image de son créateur brasse beaucoup d'air et aime s'autocongratuler (avec chiffres bidonnés dans les grandes largeurs).

C'est Daniel Garrigue, démissionnaire du parti godillot qui parle dans une lettre qui tranche avec le léchage généralisé dans ce parti et dans les médias :

 

Merci à Bar


--------------------------------

Député UMP de la Dordogne depuis 1993, Daniel Garrigue claque la porte du parti majoritaire et de son groupe à l'Assemblée. Dans cette lettre adressée ce lundi au secrétaire général de l'UMP, que Rue89 s'est procurée, il pointe un manque de démocratie interne et des "divergences sérieuses avec le président de la République". L'élu annonce par ailleurs son intention de "créer, dans les prochaines semaines, une nouvelle formation politique, gaulliste, sociale et européenne".

"Bergerac, le 08/12/2008

Monsieur le secrétaire général,

J’ai appartenu depuis 1974 à l’UDR et depuis 1976 au RPR. Contrairement à ce que l’on entend dire parfois, ces formations politiques n’étaient pas des partis de "godillots", mais des mouvements où il y avait un débat permanent et où l’on appréciait particulièrement les hommes et les femmes qui avaient suffisamment de caractère pour demander des remises en question ou pour exprimer leur désaccord.

[...]

En 2002, nous avons créé l’UMP et je suis de ceux qui y ont été favorables parce que je pensais qu’à l’heure de l’Europe, il était important d’avoir une grande formation capable de réunir des gens qui venaient de sensibilités différentes, mais qui avaient pris l’habitude de travailler ensemble. Toutefois, compte tenu de ces différences de sensibilité, la condition de la réussite, c’était qu’il y ait un débat permanent à l’intérieur du mouvement.

Ce débat, nous l’avons eu jusqu’en 2004, aussi longtemps qu’Alain Juppé a assuré la présidence de l’UMP, et sur des sujets aussi divers que la laïcité, l’environnement ou la construction de l’Europe. Lorsqu’Alain Juppé a dû malheureusement se retirer, nous avons fait confiance à Nicolas Sarkozy.

Merci au Blog du Chi

Ce changement a été désastreux car nous avons perdu et la supériorité intellectuelle d’Alain Juppé et le débat lui-même. Le mouvement n’est plus devenu qu’une simple machine électorale qui a, certes, remarquablement fonctionné jusqu’aux présidentielles de 2007. Depuis lors, ce n’est plus qu’un ectoplasme de mouvement politique d’où le débat a été totalement évacué et où les conseils nationaux ne sont plus que le prétexte à des joutes oratoires sans grandeur entre le secrétaire général et ses adjoints, qui sont en même temps ses rivaux.

[...]

Depuis les élections présidentielles, et particulièrement ces derniers mois, j’ai été conduit à exprimer des divergences sérieuses avec le président de la République et avec le mouvement, et pour l’essentiel, sur trois aspects.

1/ La justice fiscale: ce fut un thème fort de notre action pendant des années. Ce ne l’est plus pour Nicolas Sarkozy et son entourage

Lors du vote du projet TEPA, en juillet 2007, nous étions déjà un certain nombre à nous alarmer du renforcement excessif du bouclier fiscal et notamment de son extension à la CSG.

L’application du bouclier fiscal au prélèvement de 1,1% en faveur du Revenu de solidarité active (RSA) a suscité plus d’émotion encore au sein du groupe UMP. Lorsque je suis intervenu dans la discussion générale à l’Assemblée nationale et que j’y ai défendu par avance mon amendement écartant ce bouclier, la moitié de mes collègues UMP présents m’applaudissaient en se dissimulant derrière leur pupitre. A l’heure du vote de cet amendement, j’étais seul du groupe UMP, tant les pressions exercées sur les uns et sur les autres avaient été fortes -et particulièrement sur les cosignataires.

L’amendement de Frédéric Lefebvre portant de 12000 à 15000 euros la déduction de l’impôt sur les revenus pour les emplois familiaux a suscité tout autant des réactions au sein du groupe UMP. Repris sous la forme d’un amendement du gouvernement, il a provoqué l’indignation de la majorité des députés UMP présents dans l’hémicycle, très étonnés que l’on présente un pareil dispositif à l’heure où la menace de crise économique devrait appeler, au contraire, à plus de solidarité.

Dans un premier temps, cet amendement a été retiré. Mais il est revenu une semaine plus tard, sous une forme un peu édulcorée et présenté par son auteur initial –il ne fallait surtout pas que l’Elysée perde la face! Je m’y suis de nouveau opposé, bien que le whip du groupe UMP ait demandé au président de séance de m’empêcher de parler –ce que j’ai fait, néanmoins, par un rappel au règlement. J’ai voté contre tandis que d’autres de mes collègues s’abstenaient.

2/ L’annonce du retour dans l’organisation intégrée de l’Otan

Le président de la République a brusquement annoncé à Londres le 27 mars 2008, puis à Bucarest le 3 avril 2008, le retour programmé de la France dans l’Otan.

Le Premier ministre a confirmé ce choix le 26 juin 2008 à l’Assemblée nationale, en liant cette décision à un renforcement de la défense européenne.

J’ai, dès le départ, exprimé mon opposition à une mesure qui remettrait en cause un consensus fort dans notre pays depuis 1966. Qu’il y ait lieu de débattre, certes, tant le fonctionnement de l’Otan et les menaces elles-mêmes ont évolué, mais l’une des questions à poser n’est-elle pas précisément le bien-fondé de la pérennité de l’Otan?

Or, le débat n’a pas lieu –pas plus au groupe UMP, malgré mes demandes relayées par plusieurs collègues, qu’ailleurs- et les questions posées sont pourtant fondamentales.

La sortie et le non-retour dans l’Otan ont été l’un des éléments forts de notre influence sur la scène internationale. Aurions-nous pu, par exemple, nous positionner, comme nous l’avons fait, lors de la seconde guerre d’Irak?

Nous affirmons, à juste titre, que nous voulons une défense européenne. Mais pourquoi faudrait-il passer par le canal de l’Otan pour l’organiser alors que nous pouvons parler directement avec tous nos partenaires et que, de plus, certains d’entre eux –notamment, les pays de l’Europe du Nord– n’ont nullement l’intention d’adhérer à l’Otan?

Enfin, est-il raisonnable de revenir dans l’Otan au nom de la défense européenne au moment même où les Américains projettent d’installer, en dehors de l’Otan, des défenses anti-missiles en Pologne et en République tchèque? Il y a là une contradiction tellement évidente que le président de la République lui-même a proposé au sommet Union européenne-Russie de Nice l’abandon de tout projet de défense anti-missile aussi bien du côté américain que du côté russe, avant de se rétracter le lendemain sous les pressions américaines.

3/ Les résultats désastreux de l’UMP dans le grand Sud-Ouest

Depuis 2007, nous avons connu dans les quatre régions du grand Sud-Ouest (Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées) des revers électoraux qui tranchent sensiblement avec les résultats d’autres régions. Nicolas Sarkozy a été devancé par la candidate socialiste aux présidentielles, nous avons perdu la moitié de nos députés aux législatives, la moitié de nos villes aux municipales, puis la moitié de nos sénateurs.

J’ai demandé, à plusieurs reprises, dans les instances de l’UMP, que ces résultats fassent l’objet d’une analyse. Je n’ai eu aucun écho.

La vérité, c’est que, dans ces régions, où nous nous sommes implantés derrière le général de Gaulle, derrière Jacques Chaban-Delmas et derrière Jacques Chirac, le discours néo-libéral et atlantiste du président de la République ne passe pas. Le minimum serait, s’il y avait une possibilité de débat à l’UMP, que nous puissions exprimer notre sensibilité, y compris lors des discussions au Parlement. Mais la volonté de mettre au pas un parti qui regroupe pourtant plusieurs familles politiques aux fondements bien distincts interdit le débat qui serait salutaire.

L’échec, dimanche dernier, d’Yves Foulon, maire d’Arcachon et ami du Président, montre que désormais la déroute atteint aussi les stations balnéaires de la côte Atlantique, pourtant jugées les plus favorables. [...]

Aux municipales, nous avons perdu Périgueux et Bergerac. La chute dans les sondages du président de la République en raison de l’affichage people de ses vacances et de sa vie privée y a été pour beaucoup. La stratégie personnelle de Xavier Darcos qui a fait défiler à Périgueux, pendant la campagne, une grande partie du gouvernement et Nicolas Sarkozy lui-même, n’a arrangé les choses ni pour sa ville, ni pour Bergerac. [...]

Je ne fais pas carrière. Je fais de la politique. Je défendrai jusqu'au bout mes convictions gaullistes, sociales et européennes


Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 20:30
L'idiot préféré des chinois n'est pas pour rien pris pour une girouette sans tête. Il a un passif chargé qui le poursuit comme une batterie de casserolles de bonnes tailles.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo suivante, il faut d'urgence offrir un prompteur à Nicolas Sarkozy. Celui-ci a en effet beaucoup de mal à aligner deux phrases correctes consécutivement.

A part cela, il ne fait pas du tout honte à notre nation !





Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkosons et Sarkovideos
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 11:15
L'épidémie de ridicule qui s'est abattue sur Sarkozy poursuit ses ravages hilarants. Jugez plutôt.

Merci à Laurent

En pleine crise mondiale et intersidérale, et après l'annonce d'un plan échaffaudé sur un bout de nappe en papier après avoir abusé d'un demi verre de vodka, Sarkozy a décidé de montrer l'exemple en créant un poste de ministre pour contenter un ami frustré : Devedjian.

Ce qui montre que la crise frappe partout, y compris dans les moyens de l'état ! Pourquoi ne pas créer un ministre du pouvoir d'achat ? Et un ministre pour ministres nuls ? Et un ministre de la talonnette ? Un ministre spécialiste des calins pour les chinois ?


Merci à Bar

La France a donc un ministre de plus, un plan couteux et dépassé avant même d'avoir été mis en place et  qui va alourdir une dette immense, un mini président bousculé et piétiné par des chinois pas content.

Merci à Placide

Ce qui n'est arrivé ni à Merkel, Brown ou Bush qui ont pourtant rencontré aussi le chef des lamas. Un homme en drap de bain qui pourtant ne paye pas de mine !


Merci à Chimulus

C'est donc la fête de mini moi, un vrai moment de bonheur pour celui qui n'a plus que la contradiction envers ses propres ministres pour se ménager un peu de bonheur dans un monde qui ne lui sourit pas. Pauvre petite Rachida qui en bon soldat annone des mesures ultra régressives, selon la volonté de celui qui l'a fait pipole, et se fait désavouer deux heures après en public. L'humiliation suprême en guise de remerciement pour le sale boulot effectué avec une rare incompétence.

A la Saint Nicolas, nul français ne s'épanouira, déficit se creusera, crise prospérera et image de la France péréclitera. Et pour notre grand bonheur, c'est comme cela tous les jours, et cela le sera jusqu'à la fin de la Saint Bling Bling !

 

Merci à Laurent



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 21:10
Cela allait être le plus grand plan de tous les temps. On allait en avoir plein les yeux. Les statues et gargouilles allaient se mettre à pleurer du vin devant tellement de grandeur et de puissance.
Merci à Grémi

Résultat, on se retrouve avec un tout petit truc de rien du tout, des clopinettes qu'on veut nous faire prendre pour des lingots.

Merci à  Photo en Délire

Le plan de relance de l'économie de Sarkozy ressemble à toute sa politique : un pet de lapin. Il n'avait rien à annoncer (les caisses sont vides rappelez vous), alors il en a fait des tonnes sur les mots. Cela ne coûte pas cher et à ce jeu là n'importe qui peut s'aligner.

Merci à Chimulus

Alors qu'il a distribué plus de 300 milliards aux banques, il n'a rien à donner aux français qui s'enfoncent un peu plus chaque jour dans la crise.

Merci à Laurent

Le président du pouvoir d'achat est en fait le spécialiste du crachat pour ne rien dire. Des mots, des mots et encore des mots. L'impuissance du verbe faite corps !

Merci à HuB

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkozy a dit
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 20:15
Nicolas Sarkozy voit des fous ... partout. A tel point, qu'en grand connaisseur de la psychiatrie, il a proposé de transformer les CHS (Centres Hospitaliers Spécialisés, ex HP, hôpitaux psychiatriques) en quartiers de haute sécurité.

Merci à Delucq

Pour un type qui voulait juger les fous (mais Nicolas Sarkozy n'en parle plus maintenant, cela était totalement démagogique, comme ce qu'il raconte quotidiennement en général), c'est un léger progrès ! Il ne faut donc pas désespérer, avec un peu de temps, quand il arpentera les couloirs du sénat avec son déambulateur, il aura compris que la folie c'est surtout dangereux chez les gens "normaux". Autrement dit qu'il y a énormément plus de crimes commis par des gens normaux en liberté que par des fous ayant échappé à la surveillance.

D'ailleurs la folie est une notion tellement complexe qu'elle ne peut être comprise par Nicolas Sarkozy.

Merci à Delucq

Doté d'une intelligence très moyenne et d'une culture exécrable, il ne peut saisir la subtilité de cette notion au combien difficile à définir et encore plus reconnaître.

Merci à Placide

Par contre, on peut inviter notre mini président, pour ses prochains rendez vous internationaux, à arborer fièrement une entonnoir sur la tête, rouge de préférence. De la sorte on le verra arriver de loin (ce qui est plus difficile quand il est simplement debout sur ses petites jambes boudinées.

Merci à Large

Toute cette agitation grotesque cache mal les efforts déployés pour que les français oublient la crise. On sent comme un retour sur les fondamentaux du sarkozysme : gesticulations, annonces, promesses, discours creux autour d'un fait divers bien saignant. Il va falloir se renouveller pour briguer un nouveau mandat en 2012 monsieur le gesticulateur précoce !

Merci à Chimulus

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Grands projets Sarkozyens
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy