Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 18:55
Vous ne le croirez jamais ! Qu'a proposé Sarkozy comme connerie pour allumer un contre feu face à l'augmentation vertigineuse du nombre de voitures brûlées le 31 décembre ?

Réfléchissez bien, car il faut vraiment être un super démagogue incompétent et bronzé de fraîche date pour faire ce genre de proposition qu'un neuneu de première n'oserait même pas faire.

Merci à Chimulus

Il a proposé que les incendiaires ne puissent passer leur permis avant d'avoir remboursé les dégats ! Cette grande idée de notre seigneur à tous doit être gravée dans la pierre pour qu'on s'en souvienne encore dans deux siècles.

Sarkophage propose donc que le permis de parler de Sarkozy lui soit retiré tant que ses promesses faites avec moult grands gestes (même avec des petits bras !) sont en bois. Nous serons ainsi tranquilles pour longtemps.

Merci à Chimulus

On peut aussi proposer que les pollueurs à grande échelle ne produisent plus rien avant qu'ils aient dépollué et enlevé toutes les merdes dont ils nous ont gratifié. Et les bétonneurs sans scrupules qui ont pondu des trucs affreux ne construisent plus avant d'avoir rendu le paysage existant avant leur intervention.

Merci à Laurent

Sarkozy veut ainsi masquer un échec cuisant et honteux.
Celui qui roulait des mécaniques et promettait monts et merveilles à des français pour beaucoup ébahis a échoué lamentablement. Pire il a fauté, laissant d'année en année le phénomène s'aggraver.
Merci à Bar

On peut le suspecter de vouloir égaler ou battre son record exceptionnel de 2005 avec 45 000 voitures brûlées ! En voilà un qu'il peut battre sans difficulté. Il lui suffit de se pointer dans une cité (il l'a promis de nombreuses fois mais manque de courage pour se bouger) et d'insulter quelques jeunes ou moins jeunes. Le marché de l'automobile est certain de repartir !


Proposons donc d'urgence un permis de parler pour Sarkozy. Vu sa capacité à rester cohérent et intègre, il ne parlera plus jamais. Cela serait pour nous tous un soulagement très conséquent.
Merci à Laurent



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Grands projets Sarkozyens
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 18:00
C'est ainsi que Sarkozy va s'adresser aux français (combien le regarderont ?) ce soir. Des "voeux" pluôt "veux" qui seront réchauffés. Car Monsieur ne veut pas que les petits fours refroidissent. Ou se planter en lisant son prompteur, vu qu'il a bien du mal à aligner deux phrases correctement construites.

Merci à Large

Et comme Sarkophage n'est pas un mauvais bougre, il vous propose un résumé de ce qui va être présenté (forcément) comme quelque chose de nouveau.

Merci à Christian

Alors que cela va sentir une fois de plus le renfermé inutile.

 



2009 sera une année avec du chômage record, un déficit abyssal, un climat pourri, une démocratie à l'agonie, une justice de république bananière. Merci qui ?

Merci à Tropical Boy



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 18:48
Le discours Sarkozyen en dit long sur l'idéologie de l'amateur de vacances luxueuses offertes par le contribuable. Découvrez le grâce à Polemix et la voix Off.


Et n'oubliez pas de faire circuler les révélations concernant Sarkozy et ses promesses en bois !

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkosons et Sarkovideos
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 17:30
Nicolas Sarkozy est le spécialiste incontestable et incontesté de l'agitation de bras et de la ventilation inefficace. Et ce à tous les échelons. Plus son public est grand, plus il aime agiter les bras et se montrer en sauveur du monde. Malheureusement pour lui, il n'est pas capable de grand chose.

Merci à Bar

Ou plutôt il est capable de belles promesses, faites la main sur le coeur et devant 5 fois plus de personnes que la salle ne peut physiquement en contenir. Des promesses en bois, comme les chèques qu'il va signer dans les prochains mois. Car avec un déficit de 100 milliards d'euros, la faillite n'est pas loin !

Merci à Juan pour le bilan des promesses en bois du mini président, amateur de vacances pas chères payées :

Merci à  Photo en Délire



Allocations Familiales
"J’aiderai les familles à chacune des étapes de leur existence. En particulier, j’allouerai des allocations familiales dès le premier enfant." promettait Sarkozy dans son "projet" électoral. En avril dernier, on apprenait que que les bonifications accordées pour les adolescents ne seraient plus versées dès les 11 ans, mais après 14 ans. Tout ça pour économiser 138 millions d'euros sur le dos de 4,5 millions de familles.

Banlieues
Fadela Amara était l'une des "prises" politiques de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Elle incarnait aussi un espoir de rénovation et de réhabilitation des banlieues : site web participatif, déclarations tonitruantes sur le "plan anti-glandouille" en août 2007, puis annonce d'un plan "Banlieues Espoirs" en février 2008 soit-disant doté d'un milliard d'euros ! La promesse d'un contrat de travail unique sensé simplifier les embauches en banlieues est vite oubliée. Le plan Amara regroupe des dépenses gérées par d'autres ministères. Dix mois plus tard, le 17 décembre dernier, Nicolas Sarkozy reconnait que le plan est un échec.

Chômage

Sarkozy avait promis de réduire le nombre de chômeurs. Effectivement, les statistiques lui donnèrent raison. Et pour cause ! Après avoir fait voter la dégradation des indemnités chômage pour les sans-emplois qui refuseraient plus de "deux offres raisonnables", il a ignoré les travailleurs précaires. Dès avril 2008, l'intérim s'effondre. "Heureusement" pour lui, la crise mondiale lui donne un prétexte sur mesure pour masquer son échec.

Croissance
Sarkozy devait aller chercher "avec les dents" un point de croissance du PIB supplémentaire. On lui reprochera d'avoir négligé le contexte international. L'éclatement des subprimes américains date de ... l'été 2007. Dès septembre, Bruxelles, l'INSEE ou l'OCDE contredisaient les prévisions gouvernementales. Dès le second trimestre 2008, la production industrielle baissait. Le 29 mars dernier, nous écrivions : "Sarkozy voulait la rupture, il aura la crise mondiale."

Déficits publics
"La maîtrise de nos finances publiques est un impératif moral autant que financier. Les jeunes générations ne peuvent accepter que les générations actuelles vivent à leur crédit" dixit le candidat Sarkozy. Avant même le déclenchement de la crise mondiale au second semestre, les déficits publics s'envolent et la promesse d'équilibre budgétaire en 2012 devient obsolète. La défiscalisation des heures supplémentaires aggrave les comptes de l'Etat, de la Sécurité Sociale et des retraites : 615 millions d'euros pour le seul dernier trimestre 2007 dans les comptes de la Sécu ! Dès mars dernier, Fillon suspend la promesse de réduire de 68 milliards d'euros pendant la mandature les prélèvements obligatoires. Le 4 avril, Sarko annonçait 166 "mesurettes" pour économiser 7 milliards d'euros. On les a déjà oubliées ! Pour 2009, le seul déficit budgétaire de l'Etat est prévu à 80 milliards d'euros par le gouvernement.

Merci à  Photo en Délire

Droits de l'Homme
Lors de son discours de vainqueur, au soir du 6 mai, Nicolas Sarkozy fut lyrique. En matière de droits de l'homme, on allait voir ce qu'on allait voir; 19 mois plus tard, le mensonge est patent: la France s'est réconciliée (si tant est qu'elle fusse fâchée) avec la quasi-totalité des dictatures du monde, pour reprendre un fructueux dialogue ... commercial ! Syrie, Russie, Chine, Tunisie, etc, qui n'a pas sa centrale nucléaire ou ses avions Dassault ? La Françafrique continue. Même Bernard Kouchner a fait son mea culpa: un secrétariat d'Etat aux Droits de l'Homme ne sert à rien selon lui. Les droits de l'homme sont bel et bien oubliés.

Environnement
Sarkozy et Borloo s'étaient gargarisés de plaisir avec la tenue, jusqu'en octobre 2007, de leur Grenelle de l'Environnement. A l'exception du moratoire contre la culture d'un maïs transgénique (obtenu grâce à une grève de la faim) et du malus-bonus écolo pour l'acquisition de voitures, a fallu attendre un an pour faire voter la "première loi Grenelle", un catalogue de bonnes intentions dont le financement fut reporté à l'examen d'une seconde loi début 2009. Lors du dernier Conseil Européen, son président, le même Sarkozy, est parvenu à un compromis minable sur l'engagement européen à l'horizon 2020: à peine 4% de réduction des émissions carbone sur son territoire. La belle affaire !

Franchises médicales
En janvier 2007, Sarkozy promettait la lune. Rappelez-vous: "Je ne pense pas qu’il y ait matière à beaucoup d’économies dans la santé. Compte tenu de l’allongement de la durée de la vie, du progrès médical et de l’aspiration bien naturelle de nos concitoyens à vivre en bonne santé, l’investissement dans la santé sera forcément majeur." Le 1er janvier dernier entraient en vigueur ... de nouvelles franchises médicales pour économiser quelques 650 millions d'euros par an sur le dos des malades.

Gouvernement resserré
Le décompte réel des effectifs du gouvernement révèle qu'il n'est pas si resserré que promis par le candidat. Entre septembre 2007 et juillet 2008, selon l'annexe au projet de loi de finances pour 2009, les affectations dans les cabinets ministériels ont crû de 397 personnes et le montant des primes distribuées a progressé de près de 5 millions d'euros.

Immigration
En 2008, Brice Hortefeux peu se targuer d'un succès : au prix de quelques compromis, il fait adopter un pacte européen interdisant les régularisations massives. Mais derrière cet arbre, se cache une forêt d'illusions : l'immigration, thème majeur de Sarkozy en campagne, était (et reste) une diversion : sous couvert de quelques nominations au gouvernement (Rachida Dati, Rama Yade et Fadela Amara) Sarkozy s'est permis ce que jamais la France n'a connu depuis la France de Vichy: création d'un ministère de l'Identité Nationale, regroupement familial durci jusqu'aux tests ADN, tests de Français, quotas ethniques par métier, rafles et traques jusque dans les écoles, industrialisation de la rétention, et ... tribunaux pour étrangers. Rachida Dati a même dû préparer une modification constitutionnelle, et créer une commission ad hoc, pour faire passer ce changement de régime. Si l'on retire les expulsions à Mayotte (17 000 par an), le nombre d'éloignements dépasse péniblement les 10 000 cette année encore. Tout ça pour ça !

Immobilier

Favoriser l'accession à la propriété était l'une des priorités de Sarkozy. Le président nous vantait même les vertus du crédit hypothécaire ! Les mesures de soutien furent votées en 2007. Un an plus tard, on mesure combien le projet était anachronique. La crise des subprimes a éclaté à l'été 2007. La bulle immobilière en France était prête à exploser. De janvier à juin 2008, les crédits immobiliers ont chuté de 11%. La défiscalisation des intérêts d'emprunts n'a servi à rien. Les faillites boursières et le resserrement général du crédit ont achevé les ambitions présidentielles.

Police de proximité
Nicolas Sarkozy aurait du avaler son chapeau. Michèle Alliot-Marie a créé en janvier 2008 des "unités territoriales de quartier", histoire de faire oublier les déclarations de campagne ("La police de proximité mise en oeuvre par M. Jospin a abouti à ce que, pour la première fois dans l’histoire de France, on a dépassé les 4 millions de crimes et délits").

Pouvoir d'achat
Cf "Travailler plus pour gagner plus."

Prisons
La rénovation des prisons et des conditions de détention est l'un des grands échecs de la présidence Sarkozy à ce jour. Sa promesse de campagne était pourtant claire : "Je suis également partisan d'une grande loi pénitentiaire permettant à notre démocratie de définir ce qu'elle attend de ses prisons et de se donner les moyens de sa politique dans ce domaine." Depuis, les records de surpopulation sont dépassés de mois en mois. Le 28 juillet, Rachida Dati présentait quelques mesurettes.

Protection des sources des journalistes
Bel effet de communication, en mars dernier. Rachida Dati a fait voter une loi. Mais son texte officialise en fait les exceptions à cette protection des sources, qui sont "à titre exceptionnel et à condition que la nature et la particulière gravité du crime ou du délit et les nécessités des investigations le justifient" comme le terrorisme par exemple...

République irréprochable
Sarkozy nous l'avait promis. Mais 2008 fut l'année de tous les excès : augmentation du traitement présidentiel de 173% en janvier 2008, nouvel avion, dérapage des frais de la Présidence, multiplication des déplacements d'ordre privé, légions d'honneur de complaisance, nomination des patrons de l'audiovisuel, grâce présidentielle pour Marchiani ou Tapie. Tout y est.


Retraites
Contrairement à ce qu'on nous raconte, la "grande" réforme des retraites n'a pas eu lieu. En fait, le gouvernement Sarkozy n'a fait que dégrader le régime par petites touches: suppression des pré-retraites de 57 à 60 ans, revalorisation a minima des pensions ( moins que l'inflation en 2008), allongement à 41 ans de la durée de cotisation retraite passera mécaniquement à 41 ans, en application... de la loi Fillon de 2003.

Le véritable impact de Sarkozy sur les retraites fut la loi TEPA : la défiscalisation des intérêts d'emprunts immobiliers, et des heures supplémentaires (pour ne citer que les deux plus importantes) creusent le déficit des caisses des retraites de quelques 2,5 milliards d'euros par an...

Sans-abris
C'était l'un des engagements les plus démagogiques du candidat: le 18 décembre 2006, il promettait de supprimer tous les ans-abris dans les deux ans. Le 18 décembre dernier, il y avait (évidemment) encore pas mal de sans-abris en France. Près de 350 d'entre eux sont même morts de froid cette année. Le 29 janvier dernier, à quelques semaines de la fin de l'hiver, Fillon avait fait un geste, un plan pluri-annuel pour prévenir les expulsions locatives et un programme de "réhabilitation des centres d'hébergement et d'augmentation des capacités." Comme un bégaiement de l'histoire, Sarkozy répéta quasiment mot pour mot les mêmes promesses en décembre...

Seniors
"Je mets d’ailleurs les entreprises devant leurs responsabilités. On doit garder les quinquagénaires dans les entreprises" nous expliquait le candidat de la droite en 2007. On croyait qu'il allait agir sur les employeurs. Quel malentendu ! En mai dernier, les (futurs) retraités ont eu confirmation que (1) leur pension n'augmenterait que de 1,9% (1,1% en mars, 0,8% en septembre), (2) les pré-retraités de 57 à 60 ans devraient pointer prochainement au chômage, (3) la durée de cotisation retraite passerait mécaniquement à 41 ans et (4) qu'ils risquent d'être radiés du chômage après deux refus d'emploi comme tout chômeur. 60%* des seniors (55 à 65 ans) ont été ainsi précarisés en quelques jours.

Traité Simplifié
Le 3 janvier, le Conseil des Ministres adoptait le "projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution", proposé par la Garde des Sceaux. Mais quelques mois plus tard, ce projet censé relancer la construction européenne s'écrasait en Irlande, seul pays européen à avoir choisi la ratification par référendum. Déjà lourd de quelques centaines de pages, ce traité fut encore charcuté lors du dernier Conseil Européen de l'année, le 12 décembre dernier. On veut nous faire croire que tout va bien...


Travail le dimanche
Même si l'examen de cette loi est reportée au 15 janvier 2009, ses supporters devraient s'interroger sur le rétrécissement brutal de son périmètre. Nicolas Sarkozy, qui travaille lui-même rarement le dimanche, a usé et abusé du fameux exemple des ouvertures de magasins sur les Champs Elysées à paris. In fine, il a accepté de limiter le projet de loi à la légalisation des ouvertures actuelles.

"Travailler plus pour gagner plus"

Ce slogan mérite un blog à lui tout seul. Votée dans l'urgence dès juillet 2007, la loi TEPA exonérait les heures supplémentaires d'impôt et de cotisations sociales. Effet d'aubaine, les entreprises ont pu en profiter. Le marché de l'intérim s'est effondré dès le mois d'avril. En 2007 déjà, les Français n'ont pas travaillé plus. Le pouvoir d'achat a-t-il cru pour autant ? Non. L'envolée des prix de l'énergie et des matières premières conjuguée à une faible augmentation des salaires ont sabordé l'efficacité du dispositif. En 2008, le pouvoir d'achat des Français a baissé, le chômage technique s'étend, les destructions d'emploi se multiplient. On ne cherche pas à travailler plus, mais à travailler tout court.

Il y a presque un an, un confrère blogueur commentait ainsi l'actualité présidentielle : "Pour l'instant, la seule opposition véritable, c'est la réalité."

Un an plus tard, le constat tient toujours. En 2007, Sarkozy a conduit une campagne électorale victorieuse, sur des promesses intenables, ou des mensonges grossiers qui n'engagent que ceux qui y ont cru. Le débat électoral méritait mieux que ces intoxications



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 20:28
Pour ceux qui ne le sauraient pas, le mini président de la 5ème république est celui qui aura le plus profité de vacances (luxueuses et honteuses) pendant son mandat. C'est simple, il est presque autant parti se dorer la pilulle qu'en train de travailler.

Merci à Tropical Boy

D'ailleurs pour lui travailler est un vrai gros mot. Qu'il remplace volontiers par "éructer", "envoyer un texto", "regarder sa rolex", "s'autocongratuler vigoureusement".


Il est tellement complexé par son irrépressible envie de Bling Bling qu'il ne peut plus maintenant que partir loin et se faire accompagner par quelques cordons de CRS en short et en tong.

Et par le dessus le marché demander à tous les fainéants de France de bosser le dimanche. Pour un rigolo qui n'a pratiquement jamais travaillé, c'est un peu fort ! (Cette assertion est totalement véridique, puisque le "métier" du vacancier radin a été de porter la robe (avocat). Ce qu'il a très peu fait. Au profit d'une activité (qui n'est sûrement pas un métier) autrement plus lucrative : politicard aux dents longues)

Merci à Laurent

Du Brésil Sarkozy souhaite à tous les Français de bonnes fêtes de Noël, un déficit record, un chômage énorme et une galère sans rames !

Merci à Delucq

Surtout, surtout, il faut qu'il puisse continuer à sortir son short de bain et ses tennis sur la plage. Et sans prolo pour le faire chier. Il ne le supporte pas. Il veut vivre comme un riche, c'est à dire sans les pauvres à supporter !

Merci à Chimulus



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 17:10
Noël est un grand moment pour celui qui vit pour et par le Bling Bling. Petit papa Noël peut en effet exaucer les voeux les plus fous comme devenir maître du monde, sauveur de l'univers, dieu tout puissant.

Le petit Nicolas a du trouver près du sapin le nécessaire pour se satisfaire. Une cape, une épée en plastique, un pistolet laser made in china etc ...

Merci à  Photo en Délire

Autant de choses que la réalité ne lui permettra jamais. En attendant le Père Noel il a permis de profiter d'un hôtel de luxe, entouré de policiers armés jusqu'aux dents. I

Merci à Laurent

Il aurait été si bien sur la dalle d'argentueil avec un panier en osier sur le dos et en distribuant des bonbons !

Mais le courage manque. Il est plus facile de profiter du carnet de chèque de la république !

 

Merci à Laurent

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarko en images
commenter cet article
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 20:55
Plusieurs centaine de jours encore à le supporter. Les étrangers ne connaissent pas leur bonheur. Notre mini gesticulateur précoce est en effet un puissant inhibiteur de bonheur, un court circuiteur de jouissance, un boulet de grande taille.

Détendons nous les neurones et zygomatiques pour ne pas avoir trop les boules justement et ne pas concurencer ainsi le sapin.
Merci à Chimulus

Laissons l'idiot en colère là ou il est, (au soleil aux frais du contribuable) même si la France n'est plus gouvernée parce que les populistes sont des feignasses sans complexe.

Merci à Bauer

Entre le premier ministre barré on ne sait où et le bouffon de la république en train de faire des patés dans le sable ... il ne reste que celle qui s'est fait couillonner en beauté : MAM. Bien fait pour sa pomme. Elle pourra apprendre à parler à la télé et à la radio !

 

Merci à Bigoufakes

 

Merci à Tropical Boy
Merci à Bar

 

Merci à Bigoufakes
Merci à Chimulus

 

Merci à Goubelle



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 11:55
Voilà enfin un résultat pour le mini président d'un pays maxi endetté ! La Tribune révèle dans son édition du lundi 22 décembre que le déficit cumulé de l'état (80 milliards environ) et de la sécurité sociale (20 milliards environ) atteindra 100 milliards d'euros en 2009.

Il faut reconnaître là un talent de notre mini président, maxi amateur de vacances de milliardaires.
Merci à  Photo en Délire

Ses goûts dispendieux et son attrait pour le bling bling, conjugués à une incapacité chronique à comprendre l'économie feront de lui un recordman de l'argent dépensé sans le posséder. Ce qu'on appelle une dette.



A ce niveau ce n'est plus une dette, c'est un crime ! Si on appliquait la même rigueur à ce pitoyable gestionnaire qu'on le fait pour les particuliers, il aurait déjà été raccourci en place publique. Ni plus ni moins.

Le chancre de la bonne gestion et de la critique des erreurs passées est pire que ceux qu'il dénonce.

100 milliards d'euros de déficit ! Vous vous rendez compte ! 650 milliards de Francs ! Pour un an !

Soit un trou de 60 milliards d'euros de plus que le budget de Villepin avant les présidentielles de 2005.


Merci à Bar

Malgré cela le principal coupable de cet état de fait va continuer à fanfaroner, faire le beau et croire en ses capacités. Il ne sera pas puni ! Dans notre beau pays, le roi ne peut-être remis en question. Même arrivé au comble de la nullité.

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 13:02
La France va mal. La France va très mal. La France va beaucoup plus mal que ce que les incapables au pouvoir veulent bien reconnaître depuis des mois (rappelez vous le mot récession, banni du vocabulaire pour ne pas effrayer le couillon de base), car pour Sarkozy, on peut facilement éteindre le soleil en se bandant les yeux !

La France va donc super mal, mais cela n'empêche pas Sarkozy de partir 10 jours en vacances en pleine crise ... au Brésil. C'est vrai que le mini président est un maxi spécialiste des séjours qui ne lui coûtent rien, car payés par ses amis qu'il rembourse avec des cadeaux supportés par les couillons qui ne l'ont, notamment pas élu (z'en connaissez des électeurs qui ont voté pour lui ? Ils manquent en général de courage pour reconnaitre leur connerie ruineuse !).

Il n'est pas le seul ! Madame Boutin part aussi en vacances. Et pour ne pas l'oublier, ainsi que sa gestion calamiteuse des problèmes de logement, rien ne vaut une belle chanson. Madame se réclame Catholique, sur cette pente elle va finir en enfer pour longtemps !




Rappel des performances de Sainte Christine :

Depuis mai 2007 la ministre du Logement a… :

- … promis deux fois qu’elle lancerait des réquisitions « si la situation le nécessite », sans jamais passer à l’acte.
- … regardé son budget baisser de 7 % sans réagir.
- … proposé sérieusement d’obliger les SDF à s’entasser dans des gymnases la nuit quand il fait froid.
- … attaqué sans relâche le quota de 20 % de logements sociaux de la loi SRU.
- … raccourci de trois à un an le délai pour les expulsions locatives.
- … enterré le rapport Pinte sur l’hébergement et l’accès au logement.
- … applaudi à la condamnation du DAL à 12 000 euros d’amende pour avoir planté des tentes de mal-logés dans la rue.
- … envoyé les CRS à chaque réquisition du collectif Jeudi Noir.
- … presque réussi à nous faire regretter Jean-Louis Borloo.



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 20:15
Depuis que Sarkozy a montré une réelle faiblesse pour la Vodka aux caméras du monde entier, son règne tourne au n'importe quoi.

N'amusant que lui même et usant de l'autosatisfaction comme on respire, il a déjà un bilan, arrivé à presque mi mandat, catastrophique. C'est la bérézina complète au son du clairon.

Villepin lui a taillé ce jour un costard comme aucun ancien premier ministre ne l'a fait pour un président en service. Morceaux choisis :

 

2012:
«Nicolas Sarkozy sait qu’en 2012 il sera jugé à ses résultats. (…) Je pense que si l’on poursuit dans la voie actuelle, ces résultats ne seront pas aux rendez-vous. Et je pense que personne pourra considérer que cela sera une surprise. Parce que c’est prévisible».

Travail le dimanche:
«Il y a des débats inutiles». «Tout ça pour ça. Il y avait possibilité de travailler cinq dimanche par an, on va passer à huit. On voit que cela divise les parlementaires (…). Je pense que c’est un débat inutile, alors qu’on sait que le travail le dimanche ne permettra pas d’augmenter le nombre d’emplois et n’aura pas d’effet sur notre situation économique.


Réforme de l’audiovisuel public:
«On pose un problème d’équilibre financier (à France Télévisions) et on entre des une régression sur le plan des libertés publiques en nommant le président de France Télévision par le président de la République». «Ce n’est pas seulement une régression symbolique. Tout ce qui vient réduire (la) capacité d’expression est dangereux». «Tout ce qui peut conduire à donner plus de pouvoir à quelques-uns doit être regardé avec beaucoup suspicion».


Risque de crise sociale:

«J’ai souvent discuté de ces questions avec Nicolas Sarkozy. Il a toujours eu une conviction profonde qui est que quand ça va très mal, le risque social est moins grand. Moi je n’ai jamais partagé cette analyse».

 

Et puis il y a la honte que Sarkozy devrait avoir face à l'humanité toute entière.

Merci à Jiho

Quand on voit ce que sa politique de recyclage du lepénisme a amené comme situation dégradante et inhumaine :





Ajoutez à cela un parlement qui lui dit merde, en substance, une crise économique contre laquelle rien de sérieux n'est envisagé (Sarkozy n'a toujours pas compris ce qu'est une crise économique), des réformes qui ne valent pas une cacahouète dans le contexte actuel (le travail le dimanche va sûrement résoudre le chômage galopant et la perte de pouvoir d'achat !).

Sarkozy est le spécialiste de la chienlit dans tous les formats possibles et imaginables. Heureusement qu'il reste une presse complaisante et une opposition atone, sans quoi il se prendrait des centaines de paires de godasses dans la figure à tous ses déplacements.



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy