Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 13:11

Sarkophage est un visionnaire et il va bientôt faire payer ses consultations ! La stratégie très Le Péniste de Nicolas Sarkozy est en train de faire son petit chemin.

Incapable de se faire élire sans jouer avec l'extrème droite, il a besoin du Menhir pour éliminer royal dès le premier tour. En faisant tomber Bayrou et Royal, il renouvellerait ce qu'a fait Chirac en 2002. Magique non ?

 

sarkozy terminator sarkosi sarkosy sarkozi sarkostique sarkophage

Merci à Tropical Boy

Voici l'info toute frâiche qui en parle. Quand on sait que les RG c'est ce qu'il y a de plus sérieux en France comme enquête ...

---------------------------------------------

Les RG éliminent Ségolène Royal au 1er tour

NOUVELOBS.COM
Une enquête des Renseignements généraux donne Nicolas Sarkozy en tête devant Jean-Marie Le Pen et François Bayrou au coude à coude.

La Direction Centrale des Renseignements Généraux est en possession d’une enquête confidentielle sur l’état de l’opinion qui annonce l’élimination de Ségolène Royal au 1 er tour. Cette enquête, effectuée dans le cadre des missions de prise de température de l’opinion sur des thèmes non politiques, baptisée "Mercure", est effectuée sur un échantillon de 15.000 personnes sur tout le territoire français. Officiellement, les Renseignements Généraux ne font plus de sondages électoraux. Mais, ces dernières semaines, les RG régionaux ont eu pour consigne de faire remonter des informations sur le vote du premier tour.
 
Déflagration

Les informations, centralisées, cette semaine, par une cellule d’une dizaine de fonctionnaires, rue des Saussaies, à Paris, sont destinées à nourrir la réflexion du ministre de l’Intérieur. Ce sondage "Mercure", donnant Nicolas Sarkozy en tête, Ségolène Royal éliminée, et François Bayrou et Jean-Marie Le Pen au coude à coude, avec une "conjoncture positive" pour ce dernier, pourrait annoncer un deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et le leader du Front National.

Cette information, que la place Beauvau ne peut révéler, pourrait provoquer une déflagration politique. Certains informateurs précisent que l’annonce d’une défaite possible de la candidate socialiste au premier tout pourrait réveiller les indécis et les encourager à retourner vers un vote en sa faveur dès le premier tour. "Certains candidats, Sarkozy, ou Bayrou, n’ont aucun intérêt à divulguer les résultats de ce sondage, souligne un fonctionnaire des RG. La révélation de cette info pourrait faire remonter Madame Royal…" S.R.

-------------------------------------------- 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article

commentaires

POMPONETTE 26/08/2007 23:36

Quelques perles du livre de Yasmina Reza sur Sarkozy

http://rue89.com/2007/08/22/quelques-perles-du-livre-de-yasmina-reza-sur-sarkozy#comment-62018
Je suis numéro un des sondages bien que je sois ami de l'Amérique et d'Israël. Je ne dis pas ça par prétention
Réunion avec son entourage, Nicolas Sarkozy parle (non daté)
Je vous dis une chose. Si on n'avait pas l'identité nationale, on serait derrière Ségolène. On est sur le premier tour, mes amis. Si je suis à 30%, c'est qu'on a les électeurs de Le Pen. Si les électeurs de Le Pen me quittent, on plonge.

xray 20/04/2007 10:51

Élections : N’importe lequel et qu’on en finisse.
http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/

Les élections démocratiques : Un simulacre
http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/

cédric 17/04/2007 10:10

L'opinion, d'aun autre jeune en dessin

Décroissance 16/04/2007 21:52

Désolé pour les fautes.
Le premier tour
d'exprimer

Décroissance 16/04/2007 21:48

""Non, un second tour entre deux candidats d'extrême droite ne peut être qualifié sérieusement d' "élection régulière""

A bon entendeur salut..."

Manifestement je n'ai pas assez développé.
Pour comprendre, revenons 5 ans en arrière. Le 21 avril 2002, Chirac et Le Pen se qualifient pour le second tour avec respectivement 19,88% et 16,86% des suffrages exprimés.
Certes ils sont arrivés aux deux premières places, mais, à y regarder de plus près, cet argument ne résiste pas à l'analyse. D'abord parce que, outre la mauvaise campagne de Jospin et les erreurs commises entre 1997 et 2002 (politique trop droitière dans un certain nombre de domaines), son mauvais score a beaucoup plus à voir avec la multiplication des candidatures à gauche qu'avec un raz-de-marée frontiste. Ensuite et surtout, les deux finalistes étaient rejetés par une majorité d'électeurs. C'est clair pour le borgne : le second tour a montré que 4/5 des Français n'en voulaient pas, et c'est très probable pour Chirac. Le premier donnait un score de 57% pour la droite, mais en comptant pour elle l'intégralité des voix de Saint-Josse, Lepage, Bayrou et Le Pen. Or je doute fort que Chirac aurait obtenu la totalité de ces votes, sachant l'opinion qu'ont de lui les frontistes notamment. Ce n'est pas pour autant qu'il aurait perdu face à Jospin, mais il n'y avait pas non plus un fossé entre les deux comme le second tour pouvait le laisser croire.
On a eu droit à deux candidats de droite alors qu'il semble évident que cela ne reflétait pas la répartition de l'opinion. La droite n'était pas suffisamment forte pour placer à la régulière deux de ses candidats devant toute la gauche. D'où mon constat.

Ce n'est pas donc le fait qu'il y ait deux candidats d'extrême droite au second tour en tant que tel qui serait choquant. Si le dangereux et le borgne pesaient 40% de l'électorat chacun par exemple, il n'y aurait rien à dire (sinon que les veaux n'usurperaient pas leur réputation). Le problème c'est que ce n'est pas le cas est qu'aucun des deux ne remporte l'adhésion d'une majorité d'électeurs (c'est évident pour le borgne, et cela doit se jouer à une légère majorité pour le cinglé). Nous nous retrouverions donc une fois de plus avec des candidats rejetés tous les deux par une majorité de Français. Donc, je maintiens, on ne pourrait pas parler d'élection régulière.

En réalité c'est surtout l'élection à deux tours qui est antidémocratique aujourd'hui, en raison du nombre de candidats. Elle interdit aux sympathisants de gauche (en grande partie à cause de leurs propres dirigeants c'est vrai), et peut-être même aux frontistes cette fois-ci, de 'exprimer leur réelle préférence au premier tour, vote "utile" oblige. S'il y avait trois tours, les journaleux ne seraient pas en train de nous pomper l'air en ce moment avec le "score historiquement bas de la gauche". Rien de fondamental n'a changé depuis les régionales de 2004, qui justifierait le sursaut de la droite qu'indiquent les sondages.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy