Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 17:23

Parmi les amis de Sarkozy, il en est un qui fait office de Dinosaure. Monsieur Charles ! Aujourd'hui à la une des médias pour le nombre de procédures judiciaires entamées à son encontre. Il veut peut-être entrer dans le livre Guiness des records !

Et c'est plus qu'un ami pour le petit Nicolas Sarkozy. Même si celui-ci a compris que les amis qui sentent le souffre peuvent mettre le feu aux poudres.

--------------------------------------------

Charles Pasqua

En 1983, M. Sarkozy de Nagy-Bocsa est devenu maire de Neuilly à la place de M. Pasqua par une manœuvre habile plus que par une négociation. Mais M. Pasqua n'en n'a pas voulu à ce jeune ambitieux. Ils se sont rangés tous deux derrière M. Balladur en 1995, et surtout, M. Pasqua a laissé aimablement sa place de président du conseil général des Hauts-de-Seine, département le plus riche de France à M. Sarkozy. La carrière de M. Pasqua est trop riche pour être résumée par une notice. Des ouvrages fort intéressants lui ont été consacrés, comme La Maison Pasqua du journaliste Nicolas Beau, rédacteur au Canard enchaîné.

Bornons-nous à rappeler ses principaux faits d'armes. De 1964 à 1969, il est le patron du service d'action civique (S.A.C.), la tristement célèbre milice du parti gaulliste. De 1968 à 1981, ses membres auront des ennuis avec la justice pour :

« coups et blessures volontaires, port d'armes, escroqueries, agressions armées, faux monnayage, proxénétisme, racket, incendie volontaire, chantage, trafic de drogue, hold-up, abus de confiance, attentats, vols et recels, association de malfaiteurs, dégradation de véhicules, utilisation de chèques volés, outrages aux bonnes mœurs. » cf. François Audigier, Histoire du S.A.C., éd. Stock, 2003, p. 462

Avant 1968, la soumission de la justice était telle qu'aucune instruction n'a pu être menée. Et pourtant, c'était encore pire, puisque Jacques Foccart, successeur de M. Pasqua à la tête du S.A.C., a procédé à une épuration des membres du S.A.C. les plus incontrôlables en 1968/1969 !

Dans les années 1980, M. Pasqua est un fervent partisan d'alliances avec le fn et de rapprochements idéologiques. Il fait par exemple bruyamment entendre sa voix en faveur du rétablissement de la peine de mort et fait voter une loi scélérate sur l'immigration pendant la première cohabitation (abrogée par la gauche dès 1989). Il tient un discours très musclé aux policiers, qui n'a bien entendu rien à voir avec le meurtre de Malik Oussekine, en décembre 1986.

Au début des années 1990, le clan Pasqua se met à son compte, puis se rallie à M. Balladur. Comme par hasard, ce détachement de M. Chirac signe le début de ses ennuis judiciaires. M. Pasqua est mis en examen depuis mai 2001 dans l'affaire Falcone pour « recel d'abus de biens sociaux » et « financement illégal de campagne électorale » (celle des élections européennes, en 1999). Il risque d'être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour trois dossiers de « corruption » relatifs à son deuxième passage au ministère de l'Intérieur (1993/1994).

Il est ainsi soupçonné d'avoir accepté de jeux au casino d'Annemasse, alors dirigé par un de ses proches, M. Feliciaggi, dans des conditions illégales, d'avoir contraint la société GEC-Alsthom à lui verser 5,2 millions de F pour autoriser le déplacement de son siège social et d'avoir perçu, lui et son entourage, des sommes d'Étienne Léandri, provenant de 21 millions de F de commission que cet individu (décédé en 1995) avait reçus de la Société française d'exportation des matériels et systèmes du ministère de l'intérieur (Sofremi).

Le fils d'Étienne Léandri, Daniel, conseiller de M. Pasqua, a été condamné en novembre 2003 à dix mois prison ferme et 200 000 euros d'amende dans le procès Elf, peine confirmée en appel le 21 mars 2005. Le fils de M. Pasqua, Pierre-Philippe, réfugié en Tunisie, est lui visé par deux mandats d'arrêt dans les affaires Sofremi et GEC-Alsthom. Son cousin germain été mis en examen en 2002 avec M. Claude Marchiani, frère de l'ex-préfet du Var, dans l'enquête sur les fonds occultes versés à l'occasion d'un marché passé avec Aéroports de Paris.

En juin 2004, le juge monégasque Jean-Christophe Hullin a clos son enquête sur un réseau de blanchiment qui, selon une note de synthèse de la police monégasque du 6 mars 2001, a « largement utilisé le secteur bancaire de la principauté et des relais douteux pour se livrer à des opérations qui ont permis de réinvestir dans des activités légales, l'immobilier, le financement de partis politiques et la mise à disposition d'individus membres du milieu de sommes importantes en liquide. […] Au niveau national, le groupe Feliciaggi-Tomi est lié au parti politique français dénommé RPF, et notamment son président, l'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua. Des contacts financiers, téléphoniques et professionnels sont avérés. »

Plusieurs collaborateurs de M. Pasqua sont eux aussi mis en examen dans les affaires Sofremi, Falcone, GEC-Alsthom, etc., notamment M. Marchiani, qui a nommément mis en cause MM. Pasqua et Chirac. Sur toutes ces procédures judiciaires.
c
f. Le Monde des 16 mars 2001, 11 juin 2004, 3 août 2004, 25 décembre 2004 et 1er avril 2005

Le 7 avril 2004, Libération indique que M. Pasqua pourrait avoir une nouvelle casserole :

« Si ce n'est pas encore de la malversation caractérisée, c'est déjà une référence en matière de gabegie de fonds publics. Entre début 2001 et juillet 2003, le conseil général des Hauts-de-Seine a dépensé au moins 3 millions d'euros dans un projet de centre d'art contemporain finalement annulé par le tribunal administratif pour un mauvais choix de site juste après l'arrivée des premières pelleteuses. »

Merci au contributeur rédacteur de ce texte (ce n'est pas Sarkophage !)

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique Blog anti Sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article

commentaires

robert 26/11/2006 17:00

Quand arrètera-t-on d'associer tous les vieux bandits et affreux de la terre au mot : Dinosaure ?
Les dinosaures (herbivores) sont des animaux sympathiques qui gagnent à être connus. Notre association (www.thedino.eu) lutte pour leur réintroduction, seule véritable solution naturelle pour fournir de l'énergie à tout le globe !
Bisous
Dino

françoise 10/09/2006 09:03

voilà un historique très judicieux et très opportun, car c'est une partie de l'lhistoire de la Ve République qui est rarement rappelée ; et les manisties n'y aident pas.
juste un petit rectificatif : les Leandri ne sont pas père et fils, mais de deux familles différentes. Ce qui n'enlève rien à leurs "mérites", encouragés par M. Charlie...

bibi 25/08/2006 17:55

Comment se fait'il que Pasqua chute à l'âge de la retraite ? et qu'aucun journaliste ne rappelle à Sarkozy son passé auprès de son mentor ?
Pasqua devait tenir par la barbichette une bonne partie de ces voyous en cols blancs qui nous gouvernent.
Y'a qu'en même un problème, quand on voit la léche que font certains journalistes de la télévision publique, sur FRANCE2 à l'égard de Sarko, j'espère qu'un futur placard les attend !

Filoute 28/07/2006 16:43

Pour Pasqua vous oubliez le SAC (service d'action civique) et la tuerie d'Auriol

le Médiateur 24/07/2006 18:02

parmis les amis de Sarko en plus de ce cher Charles qui est parfaitement innocent dans toutes les affaires ou il a été acusé(on a vraiment une justice minable si on arrive pas a coincer un type comme lui!!)

donc parmis les amis de monsieur Sarkozy figurent aussi des membres de la scientologie!
mais ceux là il n'en parle pas, ce n'est pas le genre d'amis qu'il est médiatiquement correcte d'avor.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy