Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 15:05

Sarkophage ne parle ni le langage des signes, ni n'écrit en braille. Il regrette de ne pas avoir ces disposition pour pouvoir faire passer le message aux sarkolatres et sarkophiles ... atteints de cécité ou de surdité.

Sur ce blog, depuis Juin 2005, après 540 billets différents, personne n'a encore été capable parmi les sarkolatres et sarkophiles de présenter un bilan viable pour le petit Nicolas Sarkozy.

Et Sarkophage n'a pas employé de mot qui fâche : projet.

Les commentaires laissés par les adorateurs de Karcher 1er sont toujours axés sur la même réthorique sulfureuse : Sarkophage et ses lecteurs sympathiques sont de durs gauchistes ... etc ...

Ce qui n'est pas le cas. Sarkophage, est-il besoin de le rappeler n'est encarté qu'à la sécurité sociale (moribonde !) Ce qui d'ailleurs est très vexant pour un populiste égaré ici. Quand on a pour seule argumentation de supposer que le satiriste est en fait un militant de gauche déguisé, on ne se foule pas trop la stouquette :o)

Cela dit, avec un cerveau fonctionnant en mode binaire, c'est quasiment impossible à comprendre.

Pour bien comprendre ce blog, il faut saisir le sens du mot "satire". Wikipedia peut vous y aider :o)

En attendant, rappelons avec beaucoup d'empathie au sarkozyens de tous poils, les résultats électoraux du condor de la politique française, le Jules César de la campagne électorale, le Hannibal du suffrage démocratique : Nicolas Sarkozy

Présidentielles de 1995 : Nicolas Sarkozy soutient Balladur, manque de bol Chirac est élu. C'est le début de l'exil intérieur. Sarkozy sert de bourre pifs à Chirac.

Européennes de 1999 : Sarkozy est un des meneurs de la campagne du RPR et la gauche l'emporte.

Referendum de 2003 sur les institutions en Corse voulu par Sarkozy : les corses lui disent non (ou merde, ou va chier, au choix)

Régionales de 2004 : gagnées par la gauche (la droite ne conserve que l'Alsace, wah la branlée!)

Européennes de 2004 : rebelote la gauche d'hibernatus réussit à gagner, il fallait vraiment que le parti godillot soit dans le vent !

Et la cerise sur le gateau : le référendum sur la constitution européenne en mai 2005  : le non l'emporte alors que Nicolas Sarkozy  était un des chefs de file du oui (très discret car sentant le vent venir, pour une fois !).

Nicolas Sarkozy est donc la meilleure garantie pour faire boire la tasse, alors que la campagne est sensée être gagnée sans même avoir à être menée !

Il ne manque plus que 2007 à ajouter à cette liste de ... looser patenté.

Merci à Echelle-Man !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 08:33

C'est rampant, c'est insidieux. C'est l'argent qui permet de s'infiltrer partout. C'est une méthode pour être présent partout. C'est gerbant ...

Sarkophage parle de la propension de plus en plus forte du petit Nicolas Sarkozy d'être à la recherche de toutes les techniques possibles pour nous polluer l'atmosphère.

Sarkophage a listé les mots clefs sur google qui permettent de se cogner une pub pour le parti godillot.

Cette liste était déjà impressionnante. Plus de 370 mots génèrent une réponse commerciale pour le site de l'UMP. Dont Sarkostique, Sarkon et j'en passe.

Voici que maintenant en tapant ; "netizen", "le meur" on se retrouve pris dans la campagne du parti godillot.

Certes c'est démocratique de dépenser de l'argent pour se faire connaître. Ce qui choque c'est le fait de s'accaparer des choses très éloignées du champ politique.

Le meur s'est compromis dans un publi reportage podcasté avec le petit Sarkozy, qu'il assume ! Mais qu'un magazine qui traite des blogs le soit .. cela montre la voracité de Sarkozy.

Il faut comprendre cet acharnement comme l'expression d'une avidité caractérisée pour recruter des populistes. En effet le petit Nicolas Sarkozy a fait de la montée du nombre d'adhérents au parti godillot, un des arguments de sa popularité et de sa pertinence. Il a besoin de faire du chiffre, toutes les méthodes sont bonnes. Et il est possible que nous n'ayons encore rien vu.

Il en est de même de la fausse bonne idée qui circule sur le net, de prendre une adhésion au parti godillot pour ensuite bouter dehors le petit Nicolas Sarkozy. C'est une fumisterie qui l'arrangerait plus qu'autre chose ! Il n'y aura jamais assez d'adhérents pour le virer. Même si c'était le cas, au vu des techniques de manipulation usitées dans le parti, ce serait un coup d'épé dans l'eau.

Le petit Nicolas Sarkozy veut depuis 30 ans être président de la république, comme un enfant de 4 ans veut son oeuf Kinder ! Une preuve de plus, car dans l'histoire il n'est toujours pas question de projet, d'idées ou, mot tabou, de bilan ! Le marketing politique, se dit Sarkozy, peut toujours remplacer le vide d'idée et satisfaire l'électeur de base prêt à tout gober du moment qu'on le fasse rêver.

Sarkophage s'associe à la campagne de dénonciation de la technique utilisée par le parti godillot.

D'autres infos sur : sarkozy touche pas a mon blog


* Aixtal
* Guim
* Affordance
* Venominferni
* 2803, le blog
* DemonzWorld
* Baiona
* Mikiane le blog 

 

 

 

 

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Traitement anti-Sarkozy
commenter cet article
25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 14:51

Sarkophage propose une affiche très seyante pour vendre du Sarkozy sur tous les murs de France. si avec ça il ne finit pas Président de la République, c'est à rien n'y comprendre !

sarkozy wanted

Merci à Laurent

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 15:36
Sarkophage toujours à la pointe de la sécurité informatique, vous informe de la diffusion très rapide d'un courriel infecté très dangereux.

Lisez l'alerte suivante et faites le nécessaire.

Vous pouvez faire circuler ce courriel pour avertir le plus grand nombre possible de personnes. Ils vous remercieront !


-----------------------------------------------

Bonjour,

Si vous recevez un mail intitulé « avec Sarkozy tout ira bien » ou « avec Nicolas Sarkozy l’avenir est assuré », ne l’ouvrez pas et ne le diffusez pas !

Il s’agit en fait d’un virus extrêmement dangereux qui pourrait gravement endommager votre cerveau et causer une perte de mémoire irrécupérable en formatant votre sens critique.


Attention ce virus se répand en France depuis 4 ans sous différentes formes :

- le karcher.exe
(votre voiture risque de brûler au cœur de la nuit et la violence envahir votre ville)

- le populiste.exe
(votre imprimante ne pourra plus imprimer qu’en bleu-blanc-rouge)

- le piratage.exe
(les documents personnels de votre ordinateur ne contiendront que le programme du Front National)

- le naboléon.exe ou Lepen.exe
(une photo déformée de napoléon remplacera votre fond d’écran)

- le 2007.exe (vous risquez d’être pris d’une mégalomanie délirante)
- le paris-match.exe
(vous allez être pris d’une irrésistible envie de vous afficher en public et de tester l’échangisme)

- le First.exe
(vous allez devenir un dictateur de salon en famille ou au travail)

- le libéral.exe
(vous allez demander à vos enfants de travailler pendant deux ans à l’essai quotidien)


Attention, d’autres formes dangereuses de ce virus apparaissent chaque jour. Les laboratoires UMP, PS, UDF, PC travaillent activement à trouver une parade à ce virus sans succès pour le moment.


Ce virus est programmé pour se transformer en 2007 en un nouveau système d’exploitation appelé DICTATURE.EXE


Près de la moitié des ordinateurs français seraient déjà contaminés. Heureusement, de nombreux professionnels du net se mobilisent pour lutter contre ce virus d’un genre nouveau et quelques laboratoires émergeants proposent des mises à niveau pour votre ordinateur, nous pouvons citer parmi les plus actifs Sarkostique visitable sur http://sarkostique.over-blog.com/ et également un laboratoire d’idées républicaines consultable sur http://www.refairelafrance.org

  

L’efficacité de ces parades sera évidemment proportionnelle au nombre d’utilisateurs enregistrés sur ces sites. En venant vous inscrire sur ces sites et en diffusant le plus largement possible ce message à votre carnet d’adresse, vous éradiquerez le virus le plus dangereux que la France ait connue.



------------------------------------------------

Merci à Xandine pour cette alerte essentielle

Repost 0
13 janvier 2006 5 13 /01 /janvier /2006 07:00

 

Les politiques et Sarkozy en particulier profitent souvent de l'amnésie et de l'oubli des électeurs. L'être humain est ainsi fait qu'il se souvient d'oublier régulièrement, jusqu'à parfois la date d'anniversaire de l'être aimé.

C'est donc sans vergogne que le petit Nicolas Sarkozy, puisque c'est de lui qu'ici il s'agit, annonce des choses qu'il n'est pas capable de faire, contrevient à la loi sans avoir de remords, ment effrontément devant les caméras.

Il ne faut pas que cela soit perdu pour tous ! Sarkophage se devait de revenir, à la manière d'un best of sur tous les errements du petit Nicolas Sarkozy en 2005. Car en politique, si l'oubli est profitable pour le démagogue et le sans scrupule il est destructeur pour le vrai démocrate.

Voici un pot pourri des pires dérives du petit Nicolas Sarkozy en 2005 :

Au rayon des promesses, projets et grandes manoeuvres qui font plouf ou boum :

- Le nettoyage de la cité de La Courneuve en juin 2005.
Ce nettoyage a été
tellement efficace qu'en Novembre ce sont de nombreuses cités qui se sont embrasées. Avec au final 10 000 voitures et 200 batiments publics partis en fumée, 250 millions d'euros de dégats. Joli score !

- La mise en place de la surveillance de tous les citoyens, au prétexte que nous risquons à chaque instant un attentat terroriste. Ainsi au lieu de terroriser les terroriste, on trucide la liberté des citoyens. Jolie manoeuvre de la part d'un incompétent au ministère de l'intérieur.

- La reconduction des travailleurs clandestins et la mise à l'amende des entreprises qui en seraient responsables. C'était en octobre 2005 et c'est déjà oublié, comme les centaines de promesses et idées lancées pour exister médiatiquement.

- L'immigration choisie ou le supermarché humain.
Sarkozy ne se cache pas de défendre
une conception qui frise le racisme. Puisqu'il s'agit de sélectionner les migrants vers le pays d'accueil en fonction de leur utilité. Est-on encore dans la patrie des droits de l'homme qui parle de Liberté d'Egalité et de Fraternité ? Comment peut on admettre de réduire quelqu'un à son utilité ? C'est sans doute un des bienfaits de la mondialisation !

- Le retour de l'ordre moral et l'encouragement à ratisser large vers un électorat exigeant.
Sarkozy sait pertinnement que sa marge de manoeuvre électorale est limitée. Il ne peut pas étendre son électorat à l'infini.
Il faut donc récupérer celui des autres !

- La diminution du nombre de fonctionnaires.
C'est une méthode vieille comme la France. Opposer une catégorie de population à une autre. En faisant croire que les uns se sucrent sur le dos des autres. Effets garantis. Sauf qu'en pratique cela ne tient pas la route.

- L'utilisation du ministère de l'intérieur pour sa campagne électorale.
Comme l'a rapporté Libération. L'utilisation aussi de
l'argent du contribuable pour propager les idées de l'UMP en voyage.

- Le recours au spam et au marketing politique sans Ethique.
En tant que ministre de l'intérieur et de la justice il ne fait pas grand cas du respect des personnes en spammant à plusieurs reprises les français. A tel point qu'il se prend
un google bombing foudroyant.

Au rayon des amis qui sentent pas bon et des idées qui coinchent

- Un académicien qui parle de parasites au lieu de parler de chômeurs.
C'est sans doute fortuit ! Un petit appel du pied à tous ceux qui considèrent qu'en supprimant les chomeurs on supprime le chomage ?

- Un ami très proche, Balkany,  qui dit qu'il n'y a pas de pauvres en France, sur une télé américaine.
Pensant sans doute que les français ne regardent pas les médias étrangers...

- Sarkozy utilise des références idéologiques qui interrogent ! Il s'emmêle les pinceaux entre pays réel et pays virtuel et déterre au passage un anti parlementaire notoire. Il reprend une formulation utilisée à la porte des camps de concentration. Excusez du peu !

- Une proximité avec la scientologie sur laquelle il serait bon que chaque citoyen soit éclairé.
Nicolas Sarkozy ne cache pas qu'il n'a rien de particulier contre la scientologie, secte très influente.

- Nicolas Sarkozy soutient Alain Finkielkraut, le philosophe qui oublie parfois ce que le mot philosopher signifie et en vient à le confondre avec éructer.

 

Au rayon des mensonges et arrangements avec la réalité

- A propos du drame de la courneuve, un gros mensonge qui mériterait une bonne fessée.

- A propos des jeunes morts dans le transformateur à Clichy, un mensonge qui mériterait une privation de présidentielle et de dessert.

- A propos de ses difficultés familiales et de ses ambitions personnelles; il aurait du se retirer de la vie politique, mais il n'est pas à une contradiction prêt.

 

Au rayon de l'incompétence érigée en satisfecit

- Un ministre de l'insécurité publique fier de ses échecs. Ils sont nombreux.

- Un ministre qui parle de tolérance Zéro et qui n'a aucune intégrité ou souci de vérifier l'application de ses promesses.

- Un ministre qui laisse un souvenir périssable de son passage au ministère des finances.
Quand on ne sait pas faire, on ne fait pas. Imaginez un chirurgien qui tente une opération pour laquelle il n'a pas la qualification ! Sarkozy c'est ce chirurgien.

- Un ministre d'une partie de France.
Oui, en tant que ministre de l'intérieur il ne va pas à l'extérieur du territoire métropolitain. Par peur des méchants manifestants ...

 

Au rayon de la censure et de la manipulation des médias.

- La censure d'un livre portant sur sa relation avec son ex ou toujours femme.
C'est rocambolesque et inquiétant

- La pression faite sur Paris Match au sujet de ses déboires amoureux

- La trouille qu'il procure aux journalistes de notre beau pays

- L'achat de mots clefs sur google pour récupérer les émeutes et des fonds pour les élections.

 

Au rayon des petites phrases qui trahissent une pensée profonde nauséabonde

- A propos du culte du chef, l'élimination des opposants est chose normale

- A propos de sa fonction d'intermittent de l'intérieur, ne pas oublier de partir à temps pour la grande campagne présidentielle. Le reste c'est à dire les voitures brûlées et autres sujets sans importance, à d'autres !

- La technique du "je parle au nom des français" maintes fois utilisée.
Comme par exemple sur
ce fait divers. Intérêt de la manoeuvre : essayer de rentrer en résonnance avec le bon peuple qui détient le bulletin de vote à défaut de pouvoir vraiment vivre en démocratie.

- A propos de la république et de la démocratie, quelques réflexions qui font peur.

- Des propos qui montrent qu'il ne fait pas la différence entre le dire et le faire. Pour lui à partir du moment ou on a parlé, c'est comme si on avait agit !

- Une phrase qui montre la paranoia ou le manque d'humilité du personnage. A vous de choisir entre ces deux options.

- Nicolas Sarkozy le visionnaire. Ou comment faire croire qu'il va tout résoudre.
Il dit beaucoup, ne fait rien et pratique la surenchère.
Relisez cette phrase d'anthologie qui éclaire son incompétence actuelle.

- Nicolas Sarkozy est au dessus des français, au dessus des lois, au dessus de tout.

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 12:00

L'étude du cas Sarkozy demande du temps et une démarche sérieuse et raisonnée. Les mots ont toute leur importance dans celle-ci. Les mots sont en effet l'expression de la pensée. Ni plus, ni moins.

Avec Sarkozy, chaque mot est important. Ainsi quand il parle de mouvement "populaire", faut il comprendre qu'en fait il évoque un mouvement "populiste".

Pour guider le sarkophobe ou le sarkophile dans le dédale des termes techniques d'étude du cas Sarkozy, Sarkophage propose le lexique ci-dessous. Celui-ci, telle une matière vivante, va évoluer au fil du temps et des événements. Les liens en bleu sont fait pour éclairer la définition par un cas pratique. Cliquez les !

Vous pouvez aussi y apporter vos remarques par les commentaires. Les plus intéressants seront intégrés au corps de l'article.

Avertissement : si vous êtes un sarkolatre patenté, passez votre chemin, vous risquez de tousser longuement et de vous décoller la plèvre. Vous agrandiriez le trou de la sécu qui ressemble déjà au gouffre de padirac.

----------------------------------------------

Lexique de Sarkologie

Par Sarkophage

 

Sarkoacadémy : pépinière de jeunes talents destinée à renouveler en permanence le club des Sarkozystes.

Sarkobole : intermittent du spectacle chargé de chauffer la salle avant l'entrée de Nicolas Sarkozy.

Sarkocéphalite : inflammation du cerveau provoquant une augmentation de volume de la boîte crânienne. Nicolas Sarkozy présente une sarkocéphalite prononcée

Sarkocratie : type d'état préparé par les Sarkozystes, dans l'ombre, pour faire de la France un pays à la mesure du petit Nicolas Sarkozy. Attention cette notion n'est pas synonyme de démocratie.

Sarkodance : danse rituelle des Sarkozystes semblable à celle pratiquée par les Indiens lorsqu'ils rapportaient un scalp dans la tribu.

Sarkoeradication :
Sens 1 : doctrine qui consiste à vouloir éradiquer tout ce qui peut faire gagner des voix aux élections. Origine : plagiat d'une idéologie décatie qui fait sentir ses relents quand le baromêtre social prend un coup de chaud.
Sens 2 : projet politique simple : virer le vieux de son chateau pour prendre sa place 

Sarkofolie : colifichet à l'effigie de Nicolas Sarkozy.

Sarkogénaire : congénère de la génération Sarkozy.

Sarkographe : photographe officiel chargé d'immortaliser les instants magiques de la vie de Nicolas Sarkozy. Il a pour consigne de le prendre à côté de gens de même taille (ce qui est rare) ou à mi-ceinture.

Sarkoïde : qui a l'allure de Nicolas Sarkozy. Pour voir un joli spécimen de clone presque parfait, cliquez sur le lien.

Sarkoland :
Sens 1 : parc d'attractions dédié à Nicolas Sarkozy. Tout s'y trouve à taille réduite. 
Sens 2 : prochain nom de la France ( pourquoi Bush serait-il le seul à avoir des territoires à son nom ? ).

Sarkolâtrie : état second proche de la pâmoison à la vue de l'être idolâtré. Enlève tout sens critique. Des cas d'impuissance chez les hommes ont été rapporté. Méfiance donc !

Sarkoleptique : drogue insidieusement vendue par les sarkozystes pour faire croitre le sentiment que Sarkozy est le sauveur et l'homme providentiel. Attention, surveillez vos oreilles et vos yeux en présence des médias complaisants

Sarkolique : diarhées aigue provoquées par l'abus d'idées populistes. Etat nécessitant un sevrage pour éviter d'avoir à choisir entre la peste et le choléra

Sarkologue : citoyen courageux intéressé par l'étude du sarkozysme, pour le plus souvent en dénoncer les limites et les incohérences. Il existe aussi des sarkologues version groupie, voir le mot sarkolatrie

Sarkomancie : Prévisions astrologiques sur le destin de Nicolas Sarkozy. Qui sera la Elizabeth Tessier de Nicolas Sarkozy ?

Sarkome : maladie provoquée par le manque cruel d'informations provenant de  la nébuleuse Sarko suite à une panne d'émetteur.

Sarkomètre : géomètre mesurant régulièrement le tour de tête de Sarko ; un cerclage s'avérant nécessaire au-delà d'une certaine dilatation.

Sarkomobile : équivalent de la papa-mobile mais en plus petit. Le siège moins de 10 ans est installé à demeure dedans pour le petit Nicolas.

Sarkonaute : internaute passant la plus clair de son temps sur la toile pour récupérer tous les documents traitants de Sarko afin d'en faire des compils. Voir aussi Sarkologue.

Sarkonique : rire méchant du petit Nicolas Sarkozy, équivalent à je vais te manger tout cru, sans même laisser les os.

Sarkonner : déconner à la manière de Nicolas Sarkozy. Peu recommandé. Attention en plus c'est contagieux et difficile à soigner

Sarkopartie : nouveau jeu de cartes dont la règle consiste à se défausser des images de la famille Chirac et à thésauriser celle de la famille Sarkozy.

Sarkophage :
Sens1 : petite boîte en chêne destinée à contenir les cendres de feux les ennemis de Sarko
Sens 2 : ennemi déclaré de Sarko qui finira un jour ou l'autre dans un sarcophage.
Sens 3 : nom du propriétaire de ce blog. Etre unique doué de 10 doigts et de beaucoup de patience pour supporter une étude aussi fastidieuse. Il est seul, malgré nombre d'internautes qui pensent qu'il s'agit du staff d'un parti politique en décomposition qui cherche à se refaire.

Sarkophile : admirateur inconditionnel de Nicolas Sarkozy. Voir aussi Sarkolatre

Sarkophobie :
stade 1 : est jugée atteinte de sarkophobie toute personne qui s'est débarrassée de son poste de télévision
stade 2 : toute personne qui ne sort plus sans son casque de protection phonique
stade 3 : stade atteint par Sarkophage, qui ne supporte plus les sophismes du petit Sarkozozo.

Sarkorale : groupe de groupies chantant des hymnes à la gloire Nicolas Sarkozy.

Sarkoriste : chanteur participant à une sarkorale.

Sarkoserie : salon de thé où l'on a un gage toutes les fois ou l'on n'a pas réussi à introduire Sarko dans une phrase.

Sarkoshow : spectacle politico-médiatique où Sarko est présenté ou s'auto-présente comme le messie. En général les journalistes animateurs sympathisants qui travaillent sur la chaine concernée font de grands sourires au petit Nicolas.

Sarkothon : grande messe destinée à recueillir des fonds pour financer la campagne. A 5 millions d'euros l'intronisation, à combien le sacre ?

Sarkozyste : élément de la garde rapprochée trié sur le volet et ayant pour mission de conforter le patron dans ses idées. Certains appellent cela la "claque" mais c'est mesquin.

---------------------------------------------

Sarkophage souhaite que ce lexique soit poursuivi pour mieux appréhender le phénomène de petite taille mais de grand tapage médiatique qu'est Sarkozy. Aidez le !

Edité le 17.12.2005

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 05:00

rès à la mode sont les patchs anti-sarkozy. En application quotidienne ils sont un appoint très apprécié du traitement de fond Sarkostique TM.

Quelque soit sa couleur, son efficacité est prouvée. Collez le partout et vous sentirez des résultats presques immédiats.

A recommander à vos ami(e)s et votre famille !

 

no-sarko-bbrno-sarko-black no-sarko-blue

no-sarko-brun

 

no-sarko-green no-sarko-green2 no-sarko-mb no-sarko-pink

 

 

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Ces documents ne sont pas des créations de Sarkophage mais d'un blogeur. Je n'ai plus son adresse. Qu'il se manifeste pour que je crédite ces merveilleux patchs !

Repost 0
27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 06:00

Il y en a qui ont de sacrées bonnes idées :o) Ruiner le parti de Sarkozy c'est l'empêcher d'accéder à la présidence de la France.

Déjà, certains avaient adopté une stratégie collaborative pour montrer le vrai visage de Nicolas Sarkozy.

Cela a plus que bien marché, mais aujourd'hui c'est en perte de vitesse avec Google.

Un collectif propose de cliquer à tout va sur les liens qui pointent vers le site de l'UMP.

Avantage de la méthode : l'UMP paye pour chaque clic, quelque soit le résultat après.

Inconvénient : Le petit patron de L'UMP peut pavoiser en prétendant être devenu le premier parti de France, vu le nombre de clics sur ses pubs.

C'est un peu illusoire de croire que l'on puisse faire beaucoup de mal à l'UMP, mais on peut les obliger à cesser ces pratiques dignes de la foirfouille.

Explications avec le Nouvel Observateur :

-------------------------------------------------

Le Croac, "collectif de résistance et d'offensive anti-capitaliste", lance dans sa newsletter quotidienne un appel à cliquer le plus grand nombre de fois sur les liens sponsorisés achetés sur Google par l'UMP. L'idée: ruiner le parti de Nicolas Sarkozy. La facturation des liens en question se réalise en effet en fonction du nombre de clics.

L'UMP a acheté ces derniers mois de nombreux mots-clés au moteur de recherche Google. Quand on cherche par exemple le terme "Chirac", le moteur de recherche affiche les résultats à gauche dans sa page de résultats, mais aussi un lien en haut à droite, sous l'expression "Liens commerciaux", vers le site de l'UMP. Or, l'UMP paye d'autant plus Google que les internautes cliquent sur le lien. Le prix varie de un centime à 20 centimes d'euros, en fonction de la pertinence et de la qualité du lien, selon le site de Google.

Dans sa newsletter, Croac appelle donc à "faire payer l'UMP ! Et tant pis si, au passage, cela remplit les caisses de Google".

Lancez des recherches, en utilisant chaque fois un des mots en question. Quand la pub pour l'UMP apparait, cliquez dessus ! Mais refermez très vite la page UMP car elle est très très très toxique.

Faites ça autant de fois que vous pouvez, ça fera plaisir au trésorier de Sarko" ajoute encore Croac.

Quelques mots clés

Croac fournit en outre une série de mots-clés affichant l'UMP en liens sponsorisé.

gauche,nouvelobs, figaro, chirac, droite, fraternité, insécurité, sécurité, villepin, jospin, de villiers, égalité, sarkozy, sarko, syndicats, politique, parti, socialiste, démocratie, libéral, adhérer, militant, neuilly, actu, congrès.

Cette liste n'est pas exhaustive, précise Croac.

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
10 novembre 2005 4 10 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkophage ne fait aucun commentaire. La force de l'image se suffit à elle-même ...

Qui veut dire Merci à Monsieur Nicolas Sarkozy ? 

Sarkozy La Haine

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
7 novembre 2005 1 07 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkophage ne comprend pas qu'un homme politique (censé être responsable de quelque chose ...) ne soit pas remplacé (ou viré .. peu importe le mot) à la suite des événements récents dans les banlieues.

Comment un pays peut-il accepter qu'un "incendiaire" par ses mots, ne soit pas mis devant ses responsabilités et remercié à la suite des gravissimes faits des nuits et jours passés ?

Dans la nuit de jeudi à vendredi ce sont 500 voitures qui ont brûlé. Cela ne choque personne ? Cela ne pose question à personne ?

Sarkozy est responsable de deux choses : de l'embrasement quasi spontané de ces usines à gaz, ou l'on a parqué des gens pendant 40 ans. D'autre part il est censé aussi faire respecter les lois de la république en tout lieu et à tout moment.

Quel résultat ! Sarkophage déteste tirer sur les ambulances (car ca lui arrive de les emprunter :o) ) mais face à une crise aussi grave, les demi mesures ne sont pas de mise.

Pour un gouvernement qui avait pour fond de commerce la sécurité c'est grandiose ! Quelle réussite !

Le pire dans cette affaire est que le pays va se réveiller avec une geule de bois terrible. Sarkophage n'aime pas les sondages et chiffres approximatifs, mais il craint que les prochaines élections ne soient un plébiscite pour le Front National, qui va récupérer les dividendes de cette chienlit.

Sarkophage n'est pas le seul à demander cette démission. Noël Mamère, responsable chez les Vert le fait avec beaucoup d'intelligence et de pragmatisme. Sa déclaration est ici

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy