Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 07:00

Avec Little Sarkozy, battons nous tous pour l'égalité des chances dans notre belle république.

Parce que laissé tout seul le petit Nicolas Sarkozy risque d'avoir bien du mal à nous rejouer "La France pour tous", "La Fracture sociale" et autre bilevisées politiciennes éculées.

D'ailleurs, pendant qu'on y est, pour obtenir la véritable égalité des chances il aurait fallu s'y prendre plus tôt, et sans doute d'une manière plus radicale. 

sarkozy egalite des chances sarkostique

Merci à Laurent

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 07:00

L'immigration choisie chère au petit Nicolas Sarkozy est encore battue en brêche. En même temps qu'est battu le portugal.

L'équipe de France est métissage. Sans ce métissage il y aurait peut-être deux joueurs sur le terrain. Juste assez pour faire un tennis, mais pas assez pour un match de foot.

Lilian Thuram a déjà dit au petit sinistre de l'intérieur ce qu'il pense de son inaction et de son incompétence. Cela n'a pas plu, car cela est sans doute quelque part vrai ...

Laissons donc notre sourd - aveugle préféré décerner un carton rouge au plus mauvais joueur du gouvernement. Sans doute à cause de ses jambes trop courtes il n'arrête pas de tirer les maillots et de se faire remarquer. 

sarkozy carton rouge chirac coupe du monde

Merci à Placide

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
14 juin 2006 3 14 /06 /juin /2006 07:42

Les bleus ont une fois de plus joué comme des joueurs de division de district. Le syndrôme de la phobie du but continue ses ravages. Il y a fort à parier qu'ils feront aussi bien qu'en 2002, où ils avaient réussi l'exploit de ne pas marquer un seul but.

Il leur manque un buteur exceptionnel .. le petit Nicolas Sarkozy ! Déjà surpris sur une photo passée quasi inapercue, il peut avec ses petites jambes courtes et poilues passer sous les autres joueurs, soit pour leur chatouiller les noisettes, soit éventuellement pour tenter de filer vers le but adverse, et si la chance le permet, se glisser entre les jambes du gardien.

Il faut que la France se mobilise pour demander à Raymond la science de vite l'intégrer dans l'effectif.

A la vitesse ou ces joueurs en carton se blessent on sera peut-être tranquille pour 6 mois. 

Image Hosted by ImageShack.us

Merci à Sarkozix

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 02:00

Mieux qu'un long discours .. une parabole !

Avec Sarkozy aux manettes et sur le trône (pas les chiottes, pour les incultes :op ) on risque ça :

 Comment se passera la commande d'une Pizza en 2015 ...

(dans l'hypothèse ou Sarkozy serait président de la République)

 

 

Standardiste : "Pizza Slut, bonjour."

Client : "Bonjour, je souhaite passer une commande."

Standardiste : "Puis-je avoir votre NNI, monsieur ?"

Client : "Mon numéro national d'identification (NNI), oui, un instant, voilà, c'est le 9998-45-54610."

Standardiste : "Merci Mr. BEAUF. Donc, votre adresse est bien 316 rue de la Baguette et votre numéro de téléphone 494-2366. Votre numéro de téléphone professionnel à la DGI est 745-2302 et votre numéro de téléphone mobile 266-2566. De quel numéro appelez-vous ?"

Client : "Euh ? Je suis à la maison. D'où sortez-vous toutes ces informations ?"

Standardiste : "Nous sommes branchés sur le système de surveillance générale de la vie privée monsieur."

Client : (il soupire) "Ah bon ! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales à la viande..."

Standardiste : "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée monsieur."

Client : "Comment ça ?"

Standardiste : "Selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol très élevé. Votre assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé."

Client : "Aïe ! Qu'est-ce que vous me proposez alors ?"

Standardiste : "Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l'adorerez."

Client : "Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?"

Standardiste : "Vous avez consulté les 'Recettes gourmandes au soja' à votre bibliothèque locale la semaine dernière monsieur. D'où ma suggestion."

Client : "Bon d'accord. Donnez m'en deux, format familial. Je vous dois ?"

Standardiste : "Ca devrait faire l'affaire pour vous, votre épouse et vos quatre enfants monsieur. Vous nous devez 50 EUR."

Client : "Je vous donne mon numéro de carte de crédit."

Standardiste : "Je suis désolée monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit dépasse la limite".

Client : "J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive."

Standardiste : "Ca ne marchera pas non plus monsieur. Votre compte en banque est à découvert."

Client : "Ce n'est pas vos oignons. Contentez-vous de m'envoyer les pizzas. J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?"

Standardiste : "Nous avons un peu de retard monsieur. Elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez venir les chercher après être avoir retiré du liquide, mais transporter des pizzas en moto est pour le moins acrobatique."

Client : "Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai une moto ?"

Standardiste : "Je vois ici que vous n'avez pas honoré les échéances de votre voiture et qu'elle a été saisie. Mais votre Harley est payée, donc j'ai simplement présumé que vous l'utiliseriez."

Client : "@#/$@&?#!"

Standardiste : "Je vous conseille de rester poli monsieur. Vous avez déjà été condamné en juillet 2006 pour outrage à agent."

Client : (Sans voix)

Standardiste : "Autre chose monsieur ?"

Client : "Non, rien. Ah si, n'oubliez pas les deux litres de Cola gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub."

Standardiste : "Je suis désolée monsieur, mais une clause d'exclusion de notre publicité nous interdit de proposer des sodas gratuits à des diabétiques"

 

Conclusion : si vous aimez les pizzas, votez tout sauf Sarkozy !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

 

 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 10:59

Sarkophage propose que la fable suivante soit enseignée obligatoirement dans toutes les écoles de la république. Ce n'est pas que l'original soit ennuyeux, mais il faut vivre avec son temps.

Et apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à se méfier des vendeurs de rêves et de vent ...

Maitre Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un listing.
Maitre Renard, par l'odeur, alléché,
Lui tint a peu pres ce briefing.
"Et bonjour, Monsieur du Corbeau !
Je me présente, Super-Démago.
Votre liste me donne une idée géniale,
Pour apparaitre comme victime idéale.
Sortez-la de derriere les fagots,
Passons a l'offensive générale !
Vous ferez alors de moi un héros,
Qui mérite un destin national !
A ces mots, le corbeau ne sent plus de joie.
Et pour montrer son beau listing,
Il colporte des rumeurs a tout-va.
Le Renard s'en saisit et dit: "C'est un complot !
Je suis innocent et ce listing est faux !
Le Corbeau, honteux et confus,
Parla, mais un peu tard, et de son poste fut déchu

Merci à Luc pour cette version revisitée de La Fontaine

 


Vous voulez lutter contre la Sarkozisation de la France et son grand bon en arrière façon Mao et consorts ? Cette fable vous a bien fait sourire ? Alors divulguez là avec la fonction recommander en bas à droite !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 11:38

Voici la fin d'Ubu Loi, pièce à succès qui a réussi à mettre plus de 3 millions de personnes dans la rue !

Retrouvez les intrigues, calculs et coups tordus de cette droite déconfite, agonisante et pathétique (toute ressemblance avec une droite réelle ne serait que fortuite)

Attention pour bien apprécier toute la saveur faut-il lire les précédents Actes :

Ubu Loi - Acte I

Ubu Loi - Acte II

Acte Final, Scène Finale

(Au Palais)

Roi Jacques : Nobles frères et fidèles courtisans ! Afin d'apaiser le bon peuple de France, un édit royal de non-promulgation de la mesure dite "Contrat Premier Esclave" sera promulgué ! Par conséquent, la Cour demande aux bourgeois de ne pas acheter d'esclaves de moins de 26 ans jusqu'a ce qu'une nouvelle mesure soit promulguée.

Marquise Laurence : Tout cela est fort confus, Messire ! Comment doit-on entretenir nos palais entretemps ? Et que faire des gueux qui pulullent dans les faubourgs ?

Comte Dominique : Laissons les gueux a leur jacquerie, ils ne pourront pas durer sans maitre !

Comtesse Michèle : A ce propos, notre nouvelle bonne a disparu.

Sieur Sarkozy au Sieur de Vedjian (en aparté) : Damnation ! Le roi me prend de court. Nous devons prendre contact avec cette pucelle du Poitou et la convaincre de continuer la rébllion. Comment s'appelle-t-elle ?

Sieur de Vedjian : Il me semble.. (il réfléchit, puis s'exclame de vive voix) Ségolène ! C'est cela ! Ségolène !

Comtesse Michèle: Vous sauriez où se trouve notre bonne, Sieur de Vedjian ?

Sieur Sarkozy (au public): Trahison ! Ségolène est la pucelle du Poitou !

( Un héraut apparait, haletant )

Héraut Olivier : Messires, la populace est aux portes du palais !

Reine Bernadette: Horreur ! Mes magnolias jaunes !

Roi Jacques : Calmez-vous, Majesté ! Que veulent-ils, héraut ?

Héraut Olivier : Une dénommée Ségolène du Poitou désire s'entretenir avec la cour

Roi Jacques : Bien, qu'elle entre, mais seule.

(Ségolène entre)

Comtesse Michelle : Notre bonne ! L'ingrate !

Ségolène: Vos embauches d'esclaves n'appelent pas la gratitude, Comtesse ! Nous demandons l'abrogation de ces contrats de dupes et la démission du Comte qui en a eu l'idée !

Sieur Sarkozy : Une décision qui serait fort sage, Majesté Jacques

Comte Dominique : Que nenni ! J'y suis, j'y reste ! Sieur Sarkozy, vous m'en aviez soufflé l'idée ! Traitre !

Roi Jacques : Un édit royal de non-promulgation vient d'etre déclaré, Ségolène. Dites aux gueux qu'ils n'ont plus rien a craindre ! Quant a la démission du Comte, je ne vois que le Sieur Sarkozy pour le remplacer comme Premier Intendant

Sieur Sarkozy : Heu, finalement, Monseigneur, je préfère laisser le Comte à cette tache

Marquise Laurence : Quel gachis! Décidément, rien ne change dans ce royaume. Nous allons nous mettre les bourgeois à dos

Roi Jacques : Mais non, Marquise, je vous l'assure:

Roi Jacques, Comtesse Michelle, Comte Dominique, Sieur Sarkozy, Sieur de Veidjan ensemble: Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien

 

NB: Toute resemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est parfaitement fortuite. La parité des acteurs a été respecté selon la régulation européenne - Circulaire XF3-BZ56.

Merci à Luc - L'auteur de cette pièce à succès

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 09:40

Le petit Nicolas Sarkozy, en plus d'être avocat à ses heures perdues et récupérer les dividendes des expulsions ordonnées par ses services, se lance dans le commerce.

Il a ressorti un bon vieil accessoire indispensable à tout français qui se respecte.

Le clystère ! Amis proctologues bonjour :o)

Sarkophage vous propose en exclusivité sa publicité, bientôt sur google et le site de l'UMP

Image Hosted by ImageShack.us

Merci beaucoup au talentueux Laurent

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 11:56

Le petit Nicolas Sarkozy a le don d'ubiquité. Comme il a le don d'être le ministre de tout et le dieu du vent. D'ailleurs pour toutes les victimes de cyclones et autres tempêtes, suivez mon regard.

Ainsi pour le Week-End de Paques ne soyez pas surpris de le croiser au détour d'une route, au bord d'un péage, dans le fossé d'une départementale.

Nicolas Sarkozy veille sur vous. Où que vous soyez, qui que vous soyez. Dormez bien vous avez un ange gardien ! 

sarkozyu_securite_assuree

 sarkozy_securite_assuree

Merci à Tropical Boy le roi du détournement

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 15:31

Vous l'attendez tous avec impatience ! Voici la suite de la pièce qui fait aujourd'hui fureur. Pour ceux qui ont manqué le début, il faut lire l'acte I d'ubu loi.

Ubu loi

Acte II, Scene 1

(au palais, Le comte Dominique est debout et lit a haute voix a la Comtesse Michele et la Duchesse Bernadette. Ségolene balaie dans un coin)

Comte Dominique : "Et le preux chevalier, sur son fidele destrier, galope vers son destin, la Nation reconnaissante"

Duchesse Bernadette: Mon cher comte, quell verve ! Madame la Comtesse, votre époux est un vrai poete.

(on frappe a la porte. Entre un héraut)

Héraut Olivier : Une missive du trône, Messire !

(Le comte détache le sceau et lit a haute voix)

Comte Dominique : Les gueux envahissent les rues. L'ordre doit etre rétabli.

Comtesse Michelle : Mon Dieu ! Que nous veulent ces affreuses gens!

(Le héraut reconnait Ségolene et s'approche d'elle alors que le Comte fait les cent pas)

Héraut Olivier : Ségolene ! Que fais-tu la?

Ségolene: Le fiel Sarkozy m'a vendu et j'appartiens au Comte désormais. Mais je déteste la vie ici. Aide-moi, Olivier !

Héraut Olivier : Ne t'inquietes pas. Le peuple est dans la rue et le Comte paiera cher son outrecuidance !

(Le Comte se retourne)

Comte Dominique : Cessez de nous importunez, héraut ! Je dois réfléchir !

(Le héraut prend Ségolene par la manche et sort a reculons en la cachant derriere lui)

Acte II, Scene 2

(Au Palais, plus tard.)

Roi Jacques: Nobles freres et fideles courtisans, le Royaume est en proie a la Jacquerie !

Sieur Sarkozy (au Sieur de Vedjian en aparté): Ironique, je dis !

Comte Dominique: Comtesse, ordonnez aux brigades de charger ! Les gueux ne gouvernent pas le Royaume !

Comtesse Michele: Nos vaillants mousquetaires aident le Duc de Serbie dans sa guerre contre les infideles. Ils sont trop loin, hélas ! Et la caravelle "Sceau de Clément" ne doit revenir que dans trois lunes. Il parait qu'il y a la peste a bord

Roi Jacques: Sieur Sarkozy, vous controlez la milice. Vous devez rétablir l'ordre dans le Royaume. Je vous promets votre pesant d'or si vous réussissez.

Sieur Sarkozy : Soit, Messire, je vais sur le champ m'entretenir avec mes miliciens. Mes hommages, madame la Comtesse. (Il sort, suivi du Sieur de Vedjian)

Comte Dominique : Quel désespoir. Seule la milice du Sieur Sarkozy peut nous sortir de ce trépas !

Roi Jacques : Je n\y compterais pas si j'étais vous, Comte. Votre idée d'embauches pour les jeunes du Tiers-Etat risque de nous couter cher ! Je ne vois qu'une solution: un édit royal de non-promulgation. Annoncez aux bourgeois que je compte faire une déclaration demain a l'aube.

Acte II Scene 3

(Un marché ouvert a Neuilly. Les sieurs Sarkozy et  Vedjian s'entretiennent. Ségolene,cachée et la tete recouverte d'une toise, les écoute)

Sieur Sarkozy : Ecoutez bien. La milice ne doit pas confronter les gueux. Faisons semblant d'agir et laissons la situation s'envenimer. Je serai alors le seul rempart du Royaume et les bourgeois devront m'introniser !

Sieur Vedjian : Diabolique, Sieur Sarkozy. Mais faites attention, il parait que les gueux s'organisent. On dit qu'une pucelle du Poitou les galvanise et que les mouvements de Jacquerie sont coordonnés, grace a des hérauts qui transmettent des missives de ville en ville.

Sieur Sarkozy : Bah, laissons passer l'orage. Eliminons d'abord le Comte Dominique. Nous nous occuperons des gueux en temps voulu !

Merci à Luc (l'auteur !)

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 13:19

Sarkophage passionné de théâtre, a reçu une pièce qui va voir un succès fou ! Molière et Shakespeare peuvent retourner à leurs chères études.

Découvrez aujourd'hui ce sombre drame avec ses luttes de pouvoir, ses magouilles fumeuses et ses frais de bouche ...

 Ubu Loi

Acte I, scene I

 

(Au Palais)

Comtesse Michele : Chéri, nous avons besoin d'une nouvelle bonne!

Comte Dominique : Soit, je vais céans visiter le marché d'esclaves du Sieur Sarkozy. (Il enfile un long manteau et sort)

Comtesse Michele (au public): Comme les temps sont durs! Et la tache d'entretenir un palais pénible! Les jeunes sont si corrompus de nos jours!

(Entre le Roi Jacques)

Duc Jacques : Madame la Comtesse, je désirerais m'entretenir avec le comte.

Comtesse Michelle : Il est parti acheter une nouvelle bonne chez le Sieur Sarkozy. Nous en avons tant besoin !

Roi Jacques : C'est une erreur ! Je connais le Sieur Sarkozy, et c'est un fourbe !

(Il quitte précipitamment la scène)


Acte I, scene 2

(un marché ouvert a Neuilly)

Sieur Sarkozy : Approchez, approchez, messieurs dames ! Sarkozy et Associés vous offrent les meilleurs esclaves au plus bas prix ! Ils sont tous jeunes, fraichement sortis de l'école et corvéables a merci !

Comte Dominique : Voila une formidable idée ! Nos bonnes sont trop agées et fort couteuses! J'en prend une ! Celle-la, à gauche !

Sieur Sarkozy : Excellent choix Messire ! Je vous garantis qu'elle sera loyale et fidèle a la comtesse. Approche, Ségolene, tu as un nouveau maitre!

Ségolene : Je n'ai de maitre que le Seigneur notre Dieu !

Sieur Sarkozy : Ne l'ecoutez pas Messire, elle est un peu rebelle mais elle fera ce que vous lui direz, foi de Sarkozy !

(Le comte Dominique repart avec Ségolene, plus loin, il apercoit le Roi Jacques)

Comte Dominique : Monseigneur, quelle bonne surprise !

(Le Roi, Jacques, haletant): Etes-vous passé par le marché du Sieur Sarkozy ?

Comte Dominique (étonné) : Certes ! Voyez ma nouvelle acquisition ! Elle est jeune et n'a couté que trois écus ! Je pensais d'ailleurs vous proposer une mesure pour favoriser l'embauche de jeunes issus du tiers-état.

Roi Jacques : Et comment comptez-vous vous y prendre ?

Comte Dominique : C'est simple et le Sieur Sarkozy m'en a soufflé l'idée. Tout nouvel esclave de moins de 26 ans pourra étre acheté pour trois écus seulement et renvoyé dans les campagnes après deux ans ! Nous éviterons ainsi que trop de gueux ne viennent salir nos faubourgs !

Roi Jacques : Soit, je vous soutiendrai a la cour. Mais prenez garde au Sieur Sarkozy ! Il a l'ambition de prendre controle du trône et il a plus d'un tour dans son sac!

Comte Dominique : Le trône me revient de droit Monseigneur ! Je n'ai pas fait l'Ecole Nationale d'Aristocratie pour rien !

Roi Jacques : Les bourgeois sont de plus en plus difficiles a convaincre et ils détiennent les clés du pouvoir ! Mais vous pouvez compter sur mon soutien, mon cher Comte !

(Ils partent, Ségolene les suit de pres)

A suivre !

Merci à Luc

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy