Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 11:11

Il faut le lire pour le croire ! Les RG, payés par les impôts des contribuables pour surveiller tout ce qui se passe sur le territoire dans un grand nombre de domaines, ont pondu une note pour s'alarmer du traitement que font les guignols de l'info du petit Nicolas Sarkozy.

Etonnant non ? C'est sans doute l'épisode de la pomme de Chirac de 1995 qui a laissé des traces.

Sarkozy, les Guignols et les RG

(31/10/06 - 12h48) Les Renseignements généraux ont adressé une note au cabinet de Nicolas Sarkozy afin de l'alerter sur les charges quotidiennes dont le ministre de l'Intérieur est la cible, depuis plusieurs semaines, dans l'émission de Canal + Les Guignols de l'info. Un tir nourri qui voit Sarkozy tantôt moqué sur sa taille, tantôt allongé dans un cercueil. L'affaire est prise d'autant moins à la légère que l'émission peut avoir une influence pendant une campagne présidentielle: en 1995, le gadget de la pomme de Jacques Chirac, martelé durant des semaines à l'antenne de «Canal», avait contribué à rendre plus sympathique le candidat à l'élection présidentielle. Sarkozy dans la mire des auteurs des Guignols risque-t-il, à l'inverse, d'être pénalisé? C'est toute la question. D'autant que, chaque jour, «PPD» rappelle en fin d'émission aux téléspectateurs de Canal qu'il ne leur reste que x jours pour s'inscrire sur les listes électorales. Pour se payer «Sarko»?

Renaud Revel (L'Express)

Et pourtant ils sont gentils les guignols ... en témoigne ce document ! 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 10:30

Encore un exemple de l'omniprésence et l'omnipotence de Sarkozy dans les médias et les multinationales de la désinformation.

Vous connaissiez son rôle majeur dans la nomination des journalistes, dans l'éradication de livres immoraux, dans le limogeage de journalistes indélicats.

C'est maintenant la musique qui fait les frais de l'épouvantail à moineaux .. Sarkozy.

Joey Starr, grand poète devant l'éternel a sorti un album sur lequel devait figurer un titre peu sympathique pour le futur maréchal de France Nicolas Sarkozy. Qu'est il advenu d'après vous ?

La réponse est donnée sur ratatium :

Sarkozy et DADVSI : une histoire d'intérêt privé ?

Publié le Mercredi 18 octobre 2006, à 19H00

Par Guillaume Champeau

C'est une bombe qu'a lancée Joey Starr sur l'antenne de Canal Plus ce midi. L'ancien membre du groupe NTM, en tournée de promotion pour son album "Gare au jagguar", dénonce l'instrumentalisation de la loi DADVSI par Nicolas Sarkozy.

Le bruit a circulé partout. Joey Starr, amusé par les histoires de couple de Nicolas Sarkozy, a créé une chanson sur le thème "Tiens ta femme et tu tiendras la France". Le titre circule sur Internet mais ne figure pas sur l'album. Invité de l'émission En Aparte mercredi sur Canal Plus, l'artiste s'est expliqué sur les raisons de cette censure.

Il tente d'abord d'éviter la question, comme il l'a fait sur d'autres plateaux, et dit qu'il s'est "amputé d'une verrue". Mais la véritable raison, selon Joey Starr, apparaît soudain : "Y a pas que moi [qui décide du contenu de l'album]", commence-t-il. "Sarkozy était dans le camp des majors pour leurs histoires de licence globale et tout ça... je sais pas si vous voyez où je veux en venir. A un moment donné il promet d'être très arrangeant avec eux donc forcémment les mecs vont dans son sens, et moi je suis dans une major". En l'espèce, Joey Starr est chez Sony Music.

"Face aux lobbys non je ne peux rien faire, ce n'est qu'un disque", concède Joey Starr à la journaliste, semble-t-il abassourdie. Ironique que cela sorte sur la chaîne cryptée du groupe Vivendi... qui a fait passer par Nicolas Sarkozy l'amendement du même nom contre les éditeurs de logiciels de P2P.

Cela, en tout cas, devrait donner du grain à moudre à François Bayrou, qui condamne l'intimité du monde politique avec les puissances financières et médiatiques.

Ecouter le morceau de Joey Starr : Sarko tiens ta femme et tu tiendras la France

Merci à Yves

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 07:00

Il faut reconnaître au petit Nicolas Sarkozy (162cm) l'art de se mettre dans la poche (avec un silencieux) les médias de tous poils et ceux aussi avec des plumes. Sauf peut-être le palmipède le plus célèbre de la presse mondiale. Les connaisseurs l'auront reconnu, point n'est besoin de le citer.

Nicolas Sarkozy aime la presse, Nicolas Sarkozy aime beaucoup la presse. Il aime surtout la presse qui lui rend son sentiment intéressé. Il a compris depuis longtemps qu'une élection se gagne avec des journalistes acquis à sa cause. Peu importe qu'elle ne soit fixée qu'en fonction du sens du vent. Il n'est pas interdit d'aimer et de faire aimer une girouette.

C'est pourquoi Nicolas Sarkozy défend la presse à sa façon. Et de quelle façon ! Pour ceux qui auraient les neurones grippés (et cela arrive plus vite qu'on ne le croit) il faut faire une séance de rattrapage en consultant la partie du blog toute entière consacrée à l'amour immodéré de Sarkozy pour les médias. Attention interrogation écrite à la fin ! 

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 13:53

Le petit Nicolas Sarkozy est en campagne (Sarkophage dit cela pour ceux qui arrivent de la planète mars ou qui sortent du coma, car les autres en ont déjà mal aux oreilles et aux yeux).

Pour sa campagne il a besoin de faire croire à sa compétence (c'est difficile de vendre un gros mensonge, mais avec un lubrifiant médiatique ca passe en général mieux !). Il a besoin que le français moyen (oui très moyen hihihihi) continue de penser ou commence à penser s'il ne pensait pas jusque là, qu'il est un dieu.

Le dieu du Karcher, le dieu du Charter, le dieu du monte en l'air. Sur tous ces points il est permis de douter de sa parole. Surtout pour la dernière catégorie. Enfin c'est C. qui doute (Cécilia pour les intimes et pomponette pour les initiés).

Il a donc convoqué les caméras au grand barnum médiatique organisé pour faire oublier tous ses mauvais coups récents : voyage aux USA en remuant la queue et tirant la langue vers Bush. Régularisation à la louche et avec la calculette pour éviter de passer pour un nul.

Bref, il lui fallait du spectacle, du visuel, du lourd. Oyez oyez les télés, je vais vous organiser une jolie descente de gars casqués.

Moralité de l'histoire : beaucoup de bruit pour rien!

Le petit Nicolas Sarkozy, nono le bigorneau pour les intimes (de ce blog et bientôt de Groland entier), conserve toujours le score (quasi imbattable) de 45 000 voitures brûlées en 2005. Avec un tel score un ministre socialiste aurait été écartelé. Un  communiste aurait été empalé. Mais Sarkozy est adulé. Vive la vaseline télévisuelle et médiatique :o) 

Sarkozy et la téléréalité

Il est pas beau en boubou ? Cette photo est aujourd'hui quasi introuvable sur le net. Et vous vous demandez pourquoi ? Filez vite en session de rattrapage visiter la section Sarko et les médias 

Sarkozy en boubou

Merci à Yveline

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 06:57

Le petit Nicolas Sarkozy a un vrai problème d'Ego. Déjà petit quand il était petit, aujourd'hui il veut devenir un grand homme.

Il copine donc avec Bush, le génialissime président du pays qui pollue le plus la planète et encourage le terrorisme à grande échelle par une politique étrangère digne d'une dictature en pleine ascension.

Il squatte nos médias et montre sa bobine autant que cela est possible et compatible avec la vie conjugale. Au besoin il laisse son ministère vide et en train de prendre la poussière. Il n'a jamais aimé s'occuper des petites choses de l'intérieur.

Et quand un média décide de l'épingler parce qu'il n'arrête pas de se prendre pour un pipole qui doit vendre son disque ou son film, il passe peut-être un coup de téléphone pour dire : NON !

Et l'affiche disparaît de la vue des français, qui gagneraient à la lire pour comprendre et se rappeler qu'on ne réforme pas la France devant les caméras de télévision. 

Telerama censuré par Sarkozy

Qui peut encore affirmer qu'en France les médias sont indépendants ? Peut-être de certains hommes politiques comme Bayrou (pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler c'est celui qui n'est jamais content mais continue comme avant), mais pas du petit Nicolas Sarkozy le tout puissant ! 

Sarkozy conduit les boeufs de france (les français !)

Merci à Placide

Si cela ne grandit pas la France, Sarkophage ne comprend plus rien ! 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 10:10

Souvenez-vous ... c'était il y a quelques jours, au pays du gras et du sucre, au pays ou on compte ses morts sans compter ceux des autres. Notamment ceux que l'on fait tous les jours en jouant avec des boutons et des n'avions.

Pendant son petit voyage aux frais du contribuable pour essayer de gagner en épaisseur (plus facile qu'en grandeur), le petit Sarkozy a tout fait pour se donner une image d'homme d'état.

Il est donc des étapes obligées pour gagner le vote de la ménagère de moins de 50 ans.

Personne ne s'est rendu compte de rien, à part peut-être les américains ... qui finalement ne sont pas aussi désinformés qu'ils en ont l'air !

sarkozy aux etats unis

Merci à Placide 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 11:10

Nono le bigorneau ne veut rien oublier. Il ne faut surtout rien oublier pourrait-on ajouter.

L'UMP contrôle déjà la quasi totalité des rédactions de France, que ce soit pour la presse écrite, radiophonique ou télévisée. Les journalistes sont tenus, excusez ma vulgarité, par les noisettes, quand ils en ont.

Il ne fallait pas en rester là. Certains se souviennent de l'URSS et de la splendeur de sa presse indépendante et critique. Pourquoi ne pas faire la même chose en France ?

Il faut reconnaître au modèle réduit de la politique, Nicolas Sarkozy, un peu plus de subtilité qu'à son habitude. Souvenez-vous ...

Il a fait interdire un joli bouquin racontant sa vie privée en convoquant un éditeur au ministère ou il se repose de temps en temps de ses difficiles journées de candidat à tout.

Nicolas Sarkozy est l'ami de nombreux journalistes qu'il gagne ainsi à sa cause. Il achête avec beaucoup de sousous des tonnes de mots clefs sur le principal moteur de recherche mondial pour attirer le gogo sur son site démago.

Sans doute conseillé par de fins stratèges il a décidé (Sarkophage pense en fait qu'on a décidé pour lui) de la jouer, cette fois ci, discret et sans clairons ni trompettes.

Venons en au fait : l'UMP, très faible et marginalisée sur Internet, a décidé d'accréditer des bloggeurs pour la couverture internet de l'université d'été du mouvement populiste.

La subtilité de haute voltige est dans la sélection des blogeurs accrédités. Je vous le donne en mille : il s'agit de sympathisants de l'UMP.

Comment être mieux servi que par ses propres affidés et propagandistes ? Comment tromper l'internaute incapable de savoir si ce qu'il lit est un communiqué officiel glissé entre les lignes ou un article dythirambique sur le grand chef à talonnettes ?

Comment créer un amalgame douteux entre journalisme, militantisme et objectivité ?

L'UMP a décidémment beaucoup de mal avec le journalisme avec un grand J : coupé de tout pouvoir, intègre, responsable et déterminé.

Excusez Sarkophage, il lui arrive de rêver éveillé ... 

 

 

Et pour en savoir plus : Agoravox

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Le blog Sarkostique contre sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi - dans Sarko et les médias
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 07:00

Le petit Nicolas Sarkozy a de la chance. Moult chanteurs (de talent !) se penchent sur son cas pour faire de lui un sujet inépuisable de chansons à boire et autres ritournelles inoubliables.

 Pour écouter ce morceau de l'été :

Clic ici pour entendre 'Sarkozy-par-bashung'

Merci à Mylène

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 09:33

Little Sarkozy n'a pas la mémoire courte,

Pequeno Sarkozy sait remercier ceux qui ont oeuvré pour lui,

Petit Sarkozy n'oublie pas les hommes courageux qui dans l'ombre l'ont soutenu,

Nano Nicolas Sarkozy saura toujours être reconnaissant envers ceux qui auront rapproché le marche pied nécessaire à grimper pour conquérir l'Elysée, 

sarkozy july genestar lagardere

Merci à Placide

Nicolas Sarkozy a surtout des amis propriétaires de journaux et de groupes de presse, et ceux-ci veillent au grain. L'iconoclastie n'est pas pardonnée.

On ne critique pas impunément sa future majesté sans subir les foudres quasi divines.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
29 juin 2006 4 29 /06 /juin /2006 08:50

Le petit Nicolas Sarkozy a déjà montré ses talents pour contrôler voir censurer la presse (aux ordres) française. Sarkozy a un peu plus de mal avec les journaux suisse !

Libération analyse toutes les manoeuvres (souvent grossières) du personnage pour se fabriquer un marche pied à sa taille vers l'Elysée.

Sarkophage éclaire ce texte de liens qui renvoient à l'explication détaillée des faits.

Vous avez encore envie de voter pour un type qui se croit en URSS ?

---------------------------------------------------

Le locataire de la place Beauvau a pris l'habitude d'intervenir dans le travail des journalistes.

Sarkozy, la main dans l'info

 
Olivier COSTEMALLE et Raphaël GARRIGOS et Catherine MALLAVAL et Isabelle ROBERTS

QUOTIDIEN : mardi 27 juin 2006


Dans quel pays le ministre de l'Intérieur peut-il exiger ­ et obtenir ­ la tête du directeur d'un grand hebdo sous prétexte qu'il a publié des photos qui déplaisent ? La Corée du Nord ? Le Turkménistan ? Cuba ? Pas besoin de chercher si loin : l'histoire se passe en France, où Nicolas Sarkozy, ulcéré par la publication, à la une de Paris Match, d'un cliché de son épouse en compagnie du publicitaire pour lequel elle l'avait quitté, a fait chuter Alain Genestar, le patron du magazine


Et s'il n'y avait que Match ! Car le ministre de l'Intérieur entretient avec de nombreux médias des relations intimes, voire incestueuses. On ne compte plus ses interventions, discrètes ou directes, sur les rédactions. Il va même parfois jusqu'à s'en vanter. Dossier à charge.


Télévision : JT sous influence


Selon nos informations, Nicolas Sarkozy n'est pour rien dans le prochain passage Des Chiffres et des lettres de France 2 à France 3. Pour tout le reste, en revanche... Sarkozy et la télé, c'est un véritable roman d'amitié : coups de fils, conseils, pressions de la part du président de l'UMP mais aussi autocensure de la part des chaînes pour ne surtout pas lui déplaire.


Exemple en novembre 2005, lors de la crise des banlieues. Figurez-vous que nos chères télés, si promptes d'habitude à faire feu de toute insécurité et tsunami de toute eau, se sont soudainement montrées d'une prudence de Sioux. Très vite, France 3 ne donne plus le nombre de voitures brûlées, France 2 ne montre pas les pourtant télégéniques incendies d'autos et TF1 fait dans le positif à coups de reportages sur les initiatives en banlieue. Un oukase de Sarkozy ? Même pas. Il a simplement suffi que des élus tel le député UMP Jacques Myard fassent publiquement les gros yeux en accusant les médias d'être «instrumentalisés par les casseurs». Et Sarkozy là-dedans ? Oh, trois fois rien, il s'est juste contenté d'appeler personnellement Robert Namias et Arlette Chabot, patrons de l'info de TF1 et France 2, pour les remercier de leur prudence.


Sont-elles sourcilleuses, ces chaînes, et soucieuses d'équité... Le 6 novembre, 7 à 8 (TF1) saisit en caméra cachée une provocation policière envers des jeunes. Savon de Namias. Le dimanche suivant, 7 à 8 contrebalance avec les interviews de maires de banlieues chaudes... Le 8 novembre, dans Nous ne sommes pas des anges (Canal +), la représentante d'une association souligne la responsabilité de Sarkozy dans les émeutes en banlieues et fait le parallèle entre le couvre-feu de Villepin et celui de Papon en octobre 1961. Emoi à la direction de Canal +, qui exige «un autre point de vue». Ce sera, deux jours plus tard, celui d'un maire UMP... Officiellement, Nicolas Sarkozy n'est pas intervenu. Juste, il a fait demander la cassette au service de presse... Le 10 novembre, France 2 diffuse dans son JT les images du tabassage de jeunes par des flics. Ceux-ci sont suspendus. Arlette Chabot décide d'ôter le reportage du site web de France 2 : «Nous ne voulions pas tomber dans la surenchère [...] au risque d'envenimer les choses à la veille d'un week-end à risque». Le ministre de l'Intérieur peut dormir sur ses deux oreilles, Chabot veille.


Et puis Sarkozy passe à la télé. Il faut alors mettre les petits plats dans les grands. Quand il est invité du Grand Journal de Canal + de Michel Denisot début mars 2006, il accepte, mais à condition de figurer aux côtés de Denisot en Une de TV Mag, le supplément télé de la Socpresse (le groupe de presse de Dassault) distribué avec 42 quotidiens nationaux et régionaux et diffusé à près de cinq millions d'exemplaires. Commentaire d'un cadre de Canal : «Sarkozy n'en a rien à faire du Grand Journal, ce qui l'intéresse, c'est d'être sur la table du salon de 5 millions de personnes.» Ce n'est pas la première fois que Sarkozy prend ses aises avec la chaîne cryptée : quand en juin 2005, dans le plus grand secret, Canal + décide de mettre fin au contrat de Karl Zéro, celui-ci fait donner ses amis qui tenteront de faire plier Bertrand Méheut, PDG du groupe. Au premier rang des pro-Zéro : Sarkozy, qui appelle en personne.


Enfin, il y a Sarkozy le faiseur de stars. Le 7 mars, la veille d'un délicat voyage du ministre aux Antilles, TF1 annonce que le joker de PPDA sera désormais le journaliste noir et antillais Harry Roselmack. Un bien beau hasard n'arrivant jamais seul, Sarkozy était déjà au courant. Le 17 février, recevant place Beauvau le club Averroès, qui défend l'image des minorités dans les médias, le ministre de l'Intérieur et ami intime de Martin Bouygues, PDG de la maison mère de TF1, avait en effet annoncé la nouvelle : il y aura, cet été, un Noir au 20 heures. Mieux, selon certains témoins de la rencontre, Sarkozy aurait raconté avoir lui-même soufflé l'idée à Bouygues...


Radio : Conseil en recrutement


Le ministre de l'Intérieur garde aussi un oeil sur le recrutement des journalistes politiques. En février, le Canard enchaîné révèle que Jean-Pierre Elkabbach, directeur d'Europe 1 (filiale de Lagardère, tout comme Paris Match), a pris conseil auprès de Nicolas Sarkozy sur le choix d'un journaliste politique. «C'est normal, fanfaronne Sarkozy. J'ai été ministre de la Communication.» Et il ajoute : «Je les connais, les journalistes.» Elkabbach revendique sa «méthode» de recrutement, qui consiste, dit-il, à prendre l'avis des politiques, mais aussi de syndicalistes ou d'associations : «Je fais cela pour tous les services parce que je veux avoir les meilleurs... Je ne peux pas interdire aux politiques de me donner leur avis. Mais ensuite je décide à 100 % moi-même».


Presse, édition  : Convocation


Pauvre Valérie Domain. Cette journaliste de Gala croyait pouvoir publier tranquillement une bio autorisée de Cécilia Sarkozy. Elle l'avait même rencontrée à plusieurs reprises. Mais le livre ne verra pas le jour, du moins sous sa forme initiale. Fin 2005, l'éditeur est convoqué place Beauvau par le ministre de l'Intérieur en personne. Menace de procès, intimidation : il comprend le message et remballe son ouvrage. Lequel sera transformé à la va-vite en roman à clé. Chez Prisma, propriétaire de Gala, on anticipe les soucis à venir en demandant désormais aux journalistes maison de soumettre leurs projets de livre à la direction.


Mais Nicolas Sarkozy ne peut pas convoquer au ministère tous les journalistes. Un homme de l'ombre, dans son cabinet, se charge de faire passer les messages non officiels aux rédactions. Pierre Charon a ainsi fait savoir à quelques journalistes que le fils cadet de François Hollande et Ségolène Royal avait été interpellé, en mai dernier, après une soirée arrosée. C'est lui aussi qui a agité la menace d'un procès dans les rédactions susceptibles de révéler l'identité de la journaliste du Figaro qui partageait la vie de Nicolas Sarkozy après sa rupture avec son épouse.


Mais c'est sans doute avec Paris Match que les interventions ont été les plus directes et les plus pressantes. Outre l'affaire de la Une de Cécilia, il y a eu le cas Noah. Dans un entretien à l'hebdomadaire, en décembre dernier, le chanteur-tennisman déclare : «Une chose est sûre : si jamais Sarkozy passe, je me casse !» Bizarre : le 15 décembre, lorsque l'hebdo arrive en kiosque avec la longue interview ­ titrée «Mes quatre vérités à la France» ­ dans laquelle Noah évoque notamment la crise des banlieues, la petite phrase a tout simplement disparu, comme le révèle le Canard. Sur ordre de Sarkozy ? Ou bien l'hebdo a-t-il décidé de s'autocensurer et de s'éviter, cette fois, les foudres du ministre de l'Intérieur et de son ami Arnaud Lagardère, propriétaire de Match ? A chacun sa version.

 


----------------------------------------------

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy