Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 12:42

Les observateurs avertis de la vie politique s'arrachent les cheveux .. Où classer Nicolas Sarkozy qui se définit lui même comme un objet politique non identifié ? 


Ce n'est pas facile de trouver une étiquette pour cet homme qui pompe une partie de ses idées au Front National de Jean Marie Sarkozy.

Pire, parfois il devient un vilain bolchevique, un gaucho diraient les jeunes populistes trahissant ainsi un réel manque de culture et de vocabulaire. A tel point que certains d'entre eux considèrent certains responsables du troisième reich comme des enfants de coeur.

On le découvre encore plus chiraquien que Chirac lui même, ce qui est quand même très fort.  

 

Ne parlons pas des moments où on  trouve Nicolas Sarkozy  plus que maladroit et piochant dans des emprunts idéologiques que tout le monde souhaiterait disparus.

Alors la vraie question aujourd'hui c'est de quel bord est Nicolas Sarkozy ? Il faudrait sans doute inventer un concept uniquement pour lui qui donne quelque chose de long et indigeste comme : National populiste libéralo socialo communisto religio sécuritairo capitaliste. C'est imprononçable et ça donne mal à la tête. 

Sarkozy au centre

Merci à Jean-Paul

 

Alors Sarkophage préfère lui attribuer un qualificatif beaucoup plus simple : girouette. Comme son maître à penser Jacques Chirouette, actuel occupant de l'Elysée.

 


Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique btn facebook btn twitter

Repost 0
Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 13:30

L'ennuyeux Nicolas Sarkozy a levé une grande armée pour gagner la présidentielle. Une légion de communicants, sondeurs, rédacteurs travaille pour lui. Il ne faut pas passer à côté de la boulette de l'adversaire et essayer de trouver un maximum de slogans fumeux. La rupture tranquille, par exemple, c'est de la foudre intellectuelle Brice Hortefeux.

Que faut-il penser de cette technique, certes pas nouvelles, mais poussée à son maximum par le leader Minimo ?

Philippe Cohen, scénariste de la BD, La face Karchée de Sarkozy, analyse sa stratégie sans langue de bois :

Vous consacrez la dernière partie de votre « BD-enquête » à décrire la façon dont Nicolas Sarkozy a construit son image publique, avec le concours plus ou moins volontaire des médias. Quelle nouveauté politique en tirez-vous ?

Philippe Cohen : Nicolas Sarkozy a inversé le rapport classique entre la communication et l'action. Avant on communiquait pour expliquer son action. Pour Sarkozy, l'action se résume à la communication. La communication devient l'action politique, totalement détachée du réel. Agir, c'est montrer : montrer Sarkozy à Sangatte, Sarkozy à Ajaccio, Sarkozy à La Courneuve, Sarkozy à New York, puis Sarkozy au congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Quels ont été les résultats de ces soi-disant actions ? Pas grand chose : son bilan sur la sécurité est calamiteux, les Corses ont rejeté son référendum, les musulmans l'ont sifflé et j'ai l'impression que Bush a déjà oublié qui il était. En réalité, Nicolas Sarkozy a inventé ou plutôt adapté à notre pays une stratégie consistant à co-produire l'agenda médiatique.

Que voulez-vous dire par « co-produire » ?

Le candidat de l'UMP se met en permanence à la place des journalistes, au point de se demander lui-même quel est le sujet à proposer à la conférence de rédaction. Sarkozy s'efforce, semaine après semaine, d'avoir toujours de bonnes informations à proposer aux journalistes, de leur donner « du biscuit », comme on dit dans leur jargon. Il ne répète pas, comme souvent les hommes politiques par le passé, un prêchi-précha qui rase tout le monde. Il « file des infos », il est une machine à scoops. Voilà comment, par exemple, les médias ont été manipulés dans l'affaire Clearstream : les seules informations dont disposaient les journalistes d'investigation étaient celles dispensées par le cabinet Sarkozy.

Cela n'explique pas la proximité que vous lui prêtez avec les états-majors des rédactions…

J'y viens. À un deuxième niveau, Nicolas Sarkozy soigne les « décideurs », les « seigneurs » des médias, les rédacteurs en chef et les éditorialistes : voyez Jean-Pierre Elkabach, qui a aussi consulté son avis pour recruter le journaliste chargé de le suivre, et qui l'a laissé parlé vingt minutes de plus en 2005, lors d'une interview, ce qui a provoqué une protestation de Chirac. Ou encore Jean-Marie Colombani, auteur d'éditoriaux dithyrambiques sur lui. Mais aussi Franz-Olivier Giesbert, Karl Zéro, Christophe Barbier (L'Express), Jérôme Bellay (Europe 1), Nicolas Beytout, avec qui il partage une vision « lucide » de la société française (en gros, les Français sont des ploucs paresseux et arrogant) et un souci de l'audience qui les conduit à mettre Sarko à la une le plus souvent possible puisqu'il est le meilleur vecteur d'audience. Combien de « Unes » du Point sur Sarkozy en 2005 et 2006 : vingt, trente ? Sarkozy est le meilleur VRP de Sarkozy : quand il passe à la télévision, il se renseigne sur sa « performance » et la popularise auprès des « décideurs ». Il sait aussi « jouer des coudes » : avant une émission animée par Michel Field, il lui dit : « Si tu m'emmerdes trop, je dis ton salaire à l'antenne ! » Ou lorsque l'un des hiérarques du Figaro Magazine se défend de jouer Chirac contre lui, il lui rétorque : « Je sais que le Fig-Mag m'a dans le nez, Untel de la rédaction m'appelle après toutes les conférences de rédaction pour me dire ce qui s'est passé ! »

Pour lire la suite : L'article complet avec Philippe Cohen  

Sarkozy et les communicants

Sarkozy et les communicants 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 13:30

Nicolas Sarkozy est en train de tourner un véritable film dont tout le monde connait le scénario. L'idôle des jeunes a en effet grand besoin de faire croire à tous que dans son parti il n'est pas le seul à pouvoir obtenir le droit de parler et de se présenter.

Le PS a pris les devants, pour une fois, et les éléphants en ont montré au candidat éternel à tout ce qui brille et grandit : Nicolas Sarkozy. Avec les primaires pas franchement rigolotes du parti des fossilles, l'UMP a pris un grand coup dans le nez et le sinistre de l'intérieur s'est un peu plus fait scier les talonnettes. 


Il recrute donc des figurants. Voici le profil recherché :

Age : en âge d'articuler trois mots c'est mieux, mais qui se taise et fasse oui de la tête cela peut passer aussi

Sexe : de préférence au moins une femme, histoire de montrer qu'il est capable de discuter avec et surtout qu'il y a des femmes à l'UMP qui font autre chose que la vaisselle ou des photos avec un publicitaire indélicat.

Taille : peu importe, le ministre (pour les photos et TFN) candidat (éternel et permanent) chef de parti (parce que l'élection présidentielle, c'est quand même un gros chantier) père de famille (quand il lui reste du temps ... paraît-il!) est capable de malice pour contrecarrer les plans de journalistes qui pourraient montrer sa taille réelle.

Programme : est-ce vraiment important ? L'objectif n'est pas que le figurant dise des choses intelligentes mais qu'il pose gentiment pour la photo et les caméras.

Etudes : si possible pas trop premier de la classe, parce que ce ne serait pas possible de rivaliser sur le sujet. Nicolas Sarkozy n'était pas très bon élève, si tant est que cela existe !

Si vous correspondez à ce profil, merci de prendre contact avec Nicolas Sarkozy qui vous convoquera à un débat pour faire bien et essaiera de la sorte de rattraper son retard sur celle qui pourrait aller plus vite que lui.  


 


Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique btn facebook btn twitter

Repost 0
Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 14:15

Le match entre Toulouse et le PSG n'aura pas lieu ce soir. Sans doute à cause de Nicolas Sarkozy.

Il faut en effet savoir que le candidat éternel à toutes les présidentielles craint énormément des dérapages qui pourraient nuire à son image. Parce qu'il a déjà beaucoup de casserolles à traîner avec un bilan calamiteux à l'intérieur. Calamiteux parce qu'il a fait moult promesses au cours des 4 dernières années qui sont aujourd'hui autant de mensonges.

Le foot fait donc les frais de l'idole des jeunes Nicolas Sarkozy. L'annulation du match était la seule option possible. Le fait de le maintenir faisant engendrer trop de risques. C'est assez surprenant de constater qu'en France, où on a un super ministre de l'insécurité, on est pas capable de contrer et surveiller quelques centaines de hooligans. C'est donc des milliers d'amateurs de foot pacifiques qui sont privés de leur spectacle.

Le Canard Enchaîné révélait dans son édition de Mercredi 29.11.2006 que la préfecture de police de Paris a reçu pour mission d'envisager un maquillage efficace des statistiques de la délinquance. Et pourquoi donc ? Sarkophage a fait ses calculs, le vrai Nicolas Sarkozy devrait quitter le navire en plein naufrage, du ministère des émeutes et de la panique, au mois de janvier 2007. Il ne peut pas se permettre d'offrir un semblant de bilan tel qu'il existe actuellement en pleine campagne électorale. Certains fonctionnaires biens et hauts placés vont l'aider !

Quant à montrer au 20 heures des images de grosses bousculades suite à un match de foot aujourd'hui ce n'est plus possible. Alors on annule le match. Parce que ces images (ci-dessous)  ne rendent pas très populaire ! 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 14:30

Le vrai Nicolas Sarkozy a peut-être compris une petite chose ces derniers temps. Il lui aura fallu une cinquantaine d'années, mais mieux vaut tard que jamais !

Cette chose c'est le pluralisme. C'est à dire la possibilité de faire avec les autres, d'écouter, de se remettre en cause.

Rassurez-vous, il ne s'est pas découvert une qualité bien enfouie, il s'est juste adapté, en bon politique qu'il est, au climat glacial, voire glaciaire, de son parti. Il se fait chaque jour un plus étriper par tous ses amis. C'est d'ailleurs une des constantes de la droite : l'ennemi le plus dangereux n'est jamais en face, mais à côté. Voire parfois derrière avec un couteau qui vise entre les omoplates.

Il fait déclarer par un de ses fidèles , Yves Jégo (qui a laissé une trace mémorable sur ce blog !) :

Le député UMP de Seine-et-Marne Yves Jego a souligné vendredi que Nicolas Sarkozy pensait à la présidentielle depuis longtemps et qu'il n'a pas officialisé sa candidature au journal de 20h de la veille, parce qu'il "ne voulait pas" que "l'on focalise autour de sa personne".

"Si vous ne respectez pas les règles de votre famille politique, vous ne respecterez pas demain les règles de la République", a mis en garde le député sarkozyste. "Il faut être clair: ce sont des règles ouvertes et transparentes".

Ce sont des propos délicieux. D'une part il veut faire croire que Sarkozy n'a pas un ego surdimensionné et un léger problème avec le pouvoir. Ce qui est en contradiction avec une de ses précédentes déclarations. D'autre part il nous met tous en garde : Sarkozy gérant son parti comme la France, cela annonce la création prochaines de goulags trois étoiles ! 

sarkozy moi moi moi moi sarkostique  

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Reagir sur le forum satirique de Nicolas Sarkozy

Repost 0
Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 07:44

Le vrai Nicolas Sarkozy se demande si il ne s'est pas fait griller la politesse. Aujourd'hui le parti des éléphants a une candidate visible et élue démocratiquement après moults débats lénifiants. Alors que l'UMP n'a pas de candidat visible et il ne sera sans doute jamais élu démocratiquement.

Les français ont beau être pour beaucoup des veaux (c'est Mongénéral qui le disait, pas Sarkophage !) ils comprennent quand même que la différence est de taille entre un bord et l'autre. A tribord, c'est une tambouille digne de certaines républiques bananières alors qu'à babord cela a souvent frisé le grand barnum ...

Sarkophage rejoint la vision de Plantu sur d'éventuelle primaires à l'UMP :

 


 

Parce que le vrai enjeu et le vrai problème c'est plutôt ça !

Sarkozy et Le Pen en arbitre 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Reagir sur le forum satirique de Nicolas Sarkozy

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 10:30

Nous sommes aujourd'hui le 11 novembre 2006. Il reste 4 poilus vivants sur les 8,3 millions qui ont servi pour contribuer à être transformé en chair à cannon.

Le petit Nicolas Sarkozy ne pouvait manquer l'occasion de cette journée pour saluer la mémoire de toutes les victimes du Sarkozisme. Et elles sont nombreuses. Vous pouvez les découvrir en cliquant sur la partie : Petite méthode et grande manoeuvre (50 articles)

Sarkophage a pensé à lui ... pour immortaliser l'événement. Il remercie au passage Placide, dessinateur de grand talent et Deligne, dessinateur talentueux lui aussi, pour leur contribution amicale à la vie du blog.

C'est émouvant non ? 

placide dessine sarkozy devant un monument pour ses victimes

 

Deligne dessine un monument pour la mémoire des victimes de Sarkozy

Merci à Massilia pour l'idée de départ :o) 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Image Hosted by ImageShack.us

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 15:45

Sarkophage a la chance de recevoir dans sa boîte aux lettres des documents qui valent leur pesant de cacahouètes.

Souvenez-vous. Il y a un an, presque jour pour jour éclatait l'affaire du livre interdit par le petit Nicolas Sarkozy. Une journaliste de Gala, Valérie Domain, avait eu le courage de travailler avec Cécilia, aussi appelée Pomponnette par les mauvaises langues.

De leurs conversations (enregistrées sur bande audio) est né un livre, enfin mort-né un livre. Car une fois celui-ci tiré à 25 000 exemplaires, il a fallu le brûler. Sans qu'aucun ne puisse être vendu. Manque à gagner pour l'éditeur (pas du tout courageux) 300 000 euros. Une paille pour les éditions First...

Responsable de cet autodafé : Nicolas Sarkozy, que l'étalage de ses difficultés conjugales indisposait beaucoup. Parce que prendre sur son temps de ministre de l'intérieur pour convoquer un éditeur dans son bureau place Beauvau, c'est significatif d'un énervement caractérisé.

Et pour celui qui serait propriétaire d'un exemplaire du livre, qu'il se rapproche de Sarkophage par mail pour en discuter. Ceux ci son rares ... même très rares. 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Image Hosted by ImageShack.us

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 13:41

Un fait divers malheureux et récent montre le fonctionnement du petit Nicolas Sarkozy mieux qu'une longue enquête.

Voila le fait divers exploité par Nicolas Sarkozy, peu écologiste dans l'âme, mais doué cependant pour le recyclage !

--------------------------------

Il est environ 9 heures, ce 27 octobre, lorsque René D. se retrouve nez à nez avec trois colosses cagoulés postés devant la porte de son appartement de Nogent-sur-Marne. Poussé à l'intérieur, le père de famille est aussitôt plaqué au sol par un des malfaiteurs ; tandis que ses comparses ceinturent la maîtresse de maison et la molestent. Le pistolet sur la tempe, René D. tente de se dégager de son agresseur, qui essaie de l'étrangler. Dans la bagarre, la victime parvient à détourner l'arme. Un coup part, mais la balle se fiche immédiatement dans le plafond. En possession du 357 magnum, qu'il aurait « pris pour un pistolet à grenailles », René D. tire à trois reprises en direction du malfrat qui, dans sa fuite, tombe par la fenêtre. Il décédera peu après. Les résultats d'autopsie, déterminants, sont attendus prochainement,

René D. a été mis en examen pour « homicide volontaire » le 29 octobre par un juge d'instruction de Créteil et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. « Il est hébété, souligne son avocate, Me Marie-Alix Canu-Bernard. C'est un Monsieur Tout-le-Monde qui se retrouve aujourd'hui derrière les barreaux. » Ses proches, eux, crient au scandale et à une « dérive de la justice ». « Quand on se défend, on est inculpé ? s'étonne Jean, le frère de René. Et quand on est victime, on a juste le droit de mourir ? »

--------------------------------------------

Que dit Nicolas Sarkozy, le ministre de l'insécurité ?

En début de semaine, le ministre de l'Intérieur a donc appelé « très spécialement » l'attention du garde des Sceaux sur le cas de René D., estimant que la place de cet « honnête homme » n'était « pas en prison »

Il n'appartient pas à Sarkophage de juger ce cas particulier, difficile pour ceux qui l'ont vécu. Par contre, juger le comportement du sinistre de l'intérieur, c'est presque de salubrité publique. Il est maintenant admis que Nicolas Sarkozy est ministre de tout (ce qui peut le faire élire président) et qu'à ce titre il est compétent sur tous les domaines qui lui permettent de passer à la télé ou dans les journau(la preuve en vidéo !).

Mais quand même ! L'homme qui a tiré ne l'a sans doute pas fait gaiement et avec le sourire, mais il a quand même tiré. Cela oblige donc à une enquête qui doit être raisonnée, impartiale et neutre. Avec les propos du ministre des émeutes, c'est bien parti.

Et cela ne vous rappele rien ? C'était sur le même sujet, c'était en 2002, c'était à Nanterre. Chirac avait (sans aucune honte comme à son habitude) exploité une tuerie perpétrée par un agité du bocal pour gagner des points sur l'insécurité.

Nicolas Sarkozy devrait arrêter de copier les méthodes éculées de certains et imaginer non pas la France d'après, mais la politique autrement.

Et pour Ségolène Royal de comportement c'est l'illustration d'un défaut rédhibitoire :

« Un ministre n'a pas à exploiter des faits divers pour en tirer des règles générales, ce n'est pas ma conception de l'exercice du pouvoir. »

Espérons que la Zapatera saura mettre à profit ce propos au cours de sa campagne !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Image Hosted by ImageShack.us

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 12:05

Le petit Nicolas Sarkozy ne devrait pas devenir président de la république. Certes parce que cela serait mauvais pour l'univers (il faut voir grand) mais surtout parce qu'il pourrait manquer au monde du spectacle. Et peut-être surtout aux émissions de Patrick Sébastien. Quoique ledit Sébastien ne le porte pas dans son coeur. Tout le monde ne peut pas ressembler à Christian Clavier !

Nicolas Sarkozy serait un formidable magicien. Un chapeau, un lapin et la salle serait comblée. Pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt ?

Sarkophage se prononce sur ce sujet tel un recruteur de l'ANPE car il est persuadé que en matière d'effet d'annonce, le petit Sarkozy est le meilleur.

Démonstration magistrale faite par un collègue blogueur que Sarkophage remercie au passage.

Dès que les médias s'emparent d'une affaire de violences urbaines, le mage Sarko prononce les mots magiques : "toute la lumière sera faite sur cette affaire". Et dans la semaine qui suit, les auteurs présumés sont appréhendés par la Police et déférrés à la Justice. Le dernier exemple à Marseille est flagrant : en moins d'une semaine, les jeunes étaient sous les verrous.

Sachant que le taux d'élucidation des infractions constatées est d'environ 1 sur 3 (selon les statistiques du ministère de l'intérieur), il s'agit d'un véritable tour de passe-passe de la part de Nicolas Sarkozy. Forcément, il y a un truc mais je ne l'ai pas trouvé.

Là-encore, plusieurs hypothèses possibles :

  1. 1 - La police fait une descente dans la cité, à l'aveugle, et arrête les premiers jeunes au look de délinquant potentiel qui passent : délit de sale gueule, bavure et erreur judiciaire,
  2. 2 - La police surveillait les auteurs des faits pour mieux les appréhender en cas de violences : pourquoi les laisser faire?
  3. 3 - Nicolas Sarkozy a mis une telle pression que toutes les forces de Police se sont concentrées sur l'affaire, laissant tomber leurs affaires en cours, au risque de bousiller le travail de plusieurs mois.

Ces hypothèses montrent une chose : l'art de la police spectacle développé par le ministre de l'intérieur, président de l'UMP, candidat à rien dans un seul but : sa campagne présidentielle.

Au risque de me répéter, Mr Sarkozy n'a pas sa place en tant que ministre de l'intérieur, il confond les genres et cela est dangereux pour la nécessaire indépendance de la Police.

Merci à l'auteur du Roissy Blog

 Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

sarkozy sarkostique bouton j'aime ca  Image Hosted by ImageShack.us

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Manipulations de Sarkozy
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy