Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 21:25
La presse française aux ordres a beau chanter les louanges de celui qui l'a prise en main, la réalité et les chiffres sont têtus.

Comme pour le chômage qui explose dans des proportions inédites depuis des décennies, comme pour le pouvoir d'achat qui au lieu de crever le plafond touche le fond et creuse encore un peu plus chaque jour.

Merci à Bar

Comme pour l'insécurité, qu'on nous avait promise éradiquée. Comme pour la pauvreté que Sarkozy s'était engagé à supprimer en deux ans (il parlait alors des SDF).

Et les exemples sont ainsi très nombreux.

Sarkozy n'aime pas la réalité. Elle le renvoit à ce qu'il est malgré ses gesticulations et manipulations : un spécialiste du ratage en fanfarre.

Merci à Bar

En parlant de Fanfarre il va falloir créer un réel statut d'intermittent du spectacle pour la brigade des applaudissements. Conviée à chaque fois pour faire croire que l'ombre de Kim Jong Il est aimée et appréciée. Cette brigade des applaudissements est la seule solution pour continuer à avoir des photos de Sarkozy serrant des louches.

Merci à Chimulus

Alors le pitoyable résultat électoral de l'UMP (qui a avalé quelques petites officines pour gonfler son score) qui ne réussit à mobiliser que 11% des français et se vante d'avoir gagné le jackpot, est à la mesure de l'impéritie de ceux qui nous gouvernent. Voir un succès ou manifestement le score est minable, c'est bien un sérieux problème de vue.

Merci à Grémi

28% de 40% de votants cela fait bien 11%. Quand en plus on sait que ces 11% sont majoritairement des petits vieux acariatres et qui veulent faire travailler les autres, qui gueulent contre les abus alors que la sécu leur rembourse leur anti cholestérol, leur thalasso et les lunettes triples foyer, hongrois rêver !

Merci à Bar

Pour l'auto satisfaction, le parti de Sarkozy est champion. D'ailleurs la victoire était annoncée avant même le scrutin. Cela en dit long sur la communication qui remplace tout le reste. C'est à dire la compétence, l'intégrité, le sérieux ...

Merci à  Photo en Délire



Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 22:00
Quand on tombe sur un billet qui vous fait du bien on le fait partager ! Sarkophage s'en va donc remercier et publier un confrère qui l'a bien fait rire.

Je suis certain que vous allez partager mon plaisir avec le point G de Sarkozy. Et le pire c'est que tout cela est vrai !


Merci à Jiho

Dans l'avion qui l'emporte vers les Emirats Arabes Unis, le président de la République s'essaie à son nouveau rôle de composition : défenseur des arts et des lettres. Il parle littérature. Il dit sa passion pour les «Rougon-Macquart» de Zola ; un sublime effort de communication. Hélas, c'est le crash, la débâcle, l'assommoir : car le chef de l'Etat prononce «Roujon-Macquart».

Merci à  Photo en Délire

Dans le cycle scolaire français, on apprend au cours élémentaire que devant les voyelles a, o et u, la consonne g doit être suivie de la voyelle e pour être prononcée [G], car autrement elle se prononce [g]. Je parle sous le contrôle du ministre Darcos.Prenons un exemple parlant pour un homme épris de sécurité : on dit «fourgon» et non «fourjon». On dit encore : «La côte de popularité du président fait un plongeon dans les sondages», et non un «plongon». Tous les bons esprits républicains en conviendront : ces fondamentaux devraient être maîtrisés après deux ans de magistrature suprême.

Merci à  Photo en Délire

Le président est fâché avec le son [g]. Les intellectuels dégénérés qui s'acharnent sur lui diront-ils que c'est parce que cette consonne sonne comme le mot «gueux» - qu'il faudrait prononcer «JE», si l'on suit sa méthode audacieusement réformiste? Une nouvelle prononciation qui sent son autocrate. Et on ne sache pas qu'il faille l'attribuer à quelque idiotisme de Neuilly-sur-Seine, où les gens, comme partout, disent Victor Hugo et non «Victor Hujo», que diable.

Et voilà : on publie la liste de ses lectures sur Facebook, on joue le paranjon, pardon, le parangon du bel esprit, et on écorche le nom de la famille la plus populaire de l'histoire de la littérature française.

Merci à Goubelle


Une famille de grévistes, il est vrai, en butte à Napoléon-le-Petit et au culte de l'argent. A quelques semaines du Bac de français, l'effet est non seulement déplorable mais dangereux sur les jeunes âmes. On commence par commettre ce genre de petite incivilité, et, bête humaine, on finit par siffler «La Marseillaise» et organiser une tournante avec Mme de Lafayette
.

Merci à Laurent

Fabrice Pliskin

Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 17:20
Il n'a pas honte et il fait bien se marrer ses camarades étrangers. Le petit Nicolas Sarkozy, qui ne supporte pas de ne pas être le centre du monde, fait tout en ce moment pour se rendre important.

Merci à  Photo en Délire

Il n'a pas grand chose dans les poches et encore moins dans les bras, il lui reste donc la stratégie du gamin en infériorité sur la cour de récréation : quitter l'aire de jeu.

Merci à Laurent

Les médias français ont une fois de plus bien été intoxiqués par l'Elysée en nous rebattant les oreilles de ce grand projet pour toute petite ambition et position : la politique de la chaise vide et de la porte qui claque.
Quel chef d'état étranger cela décoifferait de voir un gesticulateur ami (de circonstance) des importants décider de prendre la porte ? Personne. Tout le monde s'en fou.
Merci à Laurent

Obama et sa clique se marrent à distance
de voir le "copain" être obligé de se comporter comme un minable joueur de football de primaire qui veut à tout prix jouer dans l'équipe. Et si possible comme capitaine. Sauf que le capitaine est déjà là et qu'il n'est pas du genre à laisser sa place.

Sarkozy montre une fois de plus qu'il se comporte d'une manière immature et irresponsable. Il conçoit la politique étrangère comme une cour de récréation et ses partenaires comme des gamins.

Merci à Bauer

C'est pourquoi ses collègues étrangers ne se bousculent pas pour poser à ses côtés, lui offrent un crayon comme on donne une sucette pour se débarasser d'un minot importun.

Merci à Tropical Boy

Proposez un échange de lien si votre site traite du cas Sarkozy ! Courriel de Sarkophage

Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 18:33
On ne se refait pas à 54 ans. Celui qui est né une cuillère d'argent dans la bouche, qui n'a jamais vraiment travaillé et qui ne connait donc que de loin la valeur de l'effort, ne veut plus que l'on voit son amour du bling bling !

Vous avez tous reconnu le mini président du maxi déficit public : Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa. Un fils d'aristocrate hongrois qui ne parvient pas, le pauvre, à sortir de sa condition.



Ainsi, dernier avatar en date de son long règne bling bling, s'est il fait inviter dans d'obscures conditions dans un palace mexicain. Jusqu'ici c'est juste un manque de savoir vivre.

Merci à Chimulus

Après enquête le gentil philantrope qui l'a invité pourrait être un vendeur de schnouf. Dans le genre grossiste pas détaillant si vous voyez ce que Sarkophage veut dire.

Pire, on apprend maintenant que l'Elysée a menti pour couvrir toute cette histoire qui sent le bling bling à plein nez. Remarquez, l'Elysée n'a plus besoin de faire grand chose puisque comme le révélait Le Canard de mercredi, c'est l'AFP qui choisit le silence opportunément.

Merci à Tropical Boy

Nous en sommes donc là. Un mini président qui ne renonce pas à ses illusions matérialistes, contraint de mentir pour continuer à profiter des largesses de sa fonction. Pendant que les français par milliers découvrent les joies du chômage, du pôle emploi, de la galère.

Merci à Placide

Au passage ce voyage à 49000 euros minimum a accouché comme à chaque fois en tout et pour tout d'un léger bronzage. Mais c'est tout. Celui qui se prend pour le zorro des opprimés, a une fois de plus fait chou blanc. Après Betancourt, après les infirmières bulgares (qu'il n'a jamais fait libérer comme il veut le faire croire) voici l'échec Cassez.

Merci à  Photo en Délire

Sarkozy a le bling bling complexé. Il n'assume plus sa propension pour ce qui brille. Ou plutôt il sait que l'opinion n'en peut plus de ses frasques et de son goût pour le luxe.


Proposez un échange de lien si votre site traite du cas Sarkozy ! Courriel de Sarkophage

Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 19:10
Il a pris sur lui le mini président trouillard et voyageur gratuit. Il a bien fallu qu'il serre les fesses et fasse le service minimum pour visiter le salon de l'agriculture cette année.

Merci à  Photo en Délire

Il n'en garde pas un bon souvenir le petit président qui applaudit avec les fesses tellement la pression est importante. L'année dernière il a pris dans les dents un "touche moi pas tu me salis" et, avec toute l'éducation dont il peut disposer, a répliqué : "cass' toi pauv con".
Merci à Bar

Le spécialiste de l'insulte improvisée (Chirac avec beaucoup plus de hauteur et de répartie, De Gaulle étant lui hors concours) s'est fait violence pour aller à la rencontre des bouseux (ce mot dans la bouche de Sarkophage n'a pas de connotation péjorative, loin s'en faut. La terre et les vaches lui sont très familières !).

Merci à Chimulus

Il avait déjà anticipé la chose en se déplaçant dans le Maine et Loire, accompagné de 700 volatiles à plume, pour visiter une exploitation agricole.

Merci à Laurent

Sans doute pour faire fuire les renards et sangliers. La peur d'attraper la rage fait faire des choses parfois démesurées.

Merci à Laurent

Se sachant attendu par des agriculteurs dont la finesse le dispute à l'esprit vindicatif et revendicatif, Sarkozy a donné des consignes précises pour que personne ne vienne l'interpeller.
Merci à Chimulus

Vous ajoutez à cela la mobilisation de la brigade des applaudissements pour faire croire qu'il existe encore des soutiens spontanés, et vous avez une belle promenade tout à fait naturelle et improvisée.

Il parait qu'il a même répondu à plusieurs appels sur son téléphone portable pendant la visite. Sans doute pour marquer son respect de la profession et de l'activité agricole.

Merci à Chimulus

Bon, on ne va pas plaindre les agriculteurs qui ne font que découvrir (pour ceux qui ont le cerveau lent) que leur favori est comme souvent un maillon faible beau parleur mais incapable de passer à l'action.

Merci à Snut

Notamment quand il faut aller en Guadeloupe pour autre chose que se dorer la pillule !

Merci à Snut

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 16:25
Il est incurable le mini président. Le jour de l'anniversaire du célèbre et inoubliable "Casse toi pov con", on apprend que la fièvre du bling bling ne l'a pas quitté. Très loin de là même.
Merci à Lacombe

Sans doute préoccupé par une virilité mise à mal par les révélations sur ses entraînements aux contractions du périnée, et sa trouille monstre de se rendre en Guadeloupe (alors qu'il n'a pas mis deux jours pour aller en Géorgie montrer sa ganache et son ego malade) il a décidé de voyager en gros 4x4.


Ce souhait qui ressemble encore à un gros caprice d'enfant gâté (pas par la nature, mais c'est une autre question !) rejoint l'achat inutile d'un plus gros avion il y a quelques mois.

La location de ces 4x4, révélée par Rue89, a coûté bien sûr bonbon. Dans un pays en faillite, où la colère se fait de plus en plus publique, c'est un bel exemple pour chacun. Et en plus tout à fait grenello compatible.

Merci à Bar

 Sarkozy est donc président pour profiter d'un budget loisirs - plaisirs - voyages (sauf en Guadeloupe) illimité.

Merci à  Photo en Délire

C'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui n'arrivent plus à se payer à bouffer. Il faut qu'ils le disent au président du pouvoir d'achat. Et qu'au lieu de manger leur semelle de chaussure, ils envoient l'exemplaire entier sur l'obnubilé de la sécurité en déplacement. Dernièrement, 700 poulets pour assurer sa sécurité dans une ferme ! Alors que le chien de l'exploitation aurait certainement suffit.

Merci à Bar


 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 21:35
Sarkophage l'a montré à des maintes reprises, Sarkozy relève autant du touriste radin que de l'erreur de casting électoral.

Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosiMerci à  Photo en Délire

C'est un grand amateur de voyages bons marchés qui a eu pour première mesure ambitieuse et révélatrice de se payer gratuitement un voyage sur un yatch amicalement prêté par un type totalement désintéressé.

Aujourd'hui rien n'a changé. Le président du pouvoir d'achat, le candidat du travailler moins pour voyager (gratuitement) plus, s'est rendu en ... Irak. Pays célèbre pour ses civils tués par des bombardements américains à l'aveugle et des attentats suicides de grande ampleur. Pays célèbre surtout pour un lancer de chaussures mémorable !

Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosiMerci à Erby

C'est  un pays ou il fait beau toute l'année. Comme en Guadeloupe ou en Martinique.

Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosiMerci à Bar

Curieusement cette destination n'a pas retenu l'attention de notre mini président maxi touriste radin. Il a laissé à d'autres la joie de se prendre chaussures, crachats et invectives.
Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosi
Pauvre Jego (un peu) puni pour ne pas avoir retenu le nom de son blog devant les caméras de télévision !

Ainsi pendant que la crise bat son plein et ravage le tissu social et économique, celui qui devrait travailler jour et nuit pour le sauver préfère partir loin, loin des manifestants qui pourraient lui rappeler ses promesses foireuses et sans conséquences.

Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosiMerci à Bar

Parce que Sarkozy ne peut plus sortir sans lui aussi ramasser chaussures, quolibets et jurons. Sauf en Irak peut-être ! La France est maintenant pour lui un territoire hostile que les préfets doivent pacifier s'ils veulent garder leur poste !

Sarkozy touriste radin en Irak par Sarkostique le blog anti sarkosi



 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 17:30
Nicolas Sarkozy est le spécialiste incontestable et incontesté de l'agitation de bras et de la ventilation inefficace. Et ce à tous les échelons. Plus son public est grand, plus il aime agiter les bras et se montrer en sauveur du monde. Malheureusement pour lui, il n'est pas capable de grand chose.

Merci à Bar

Ou plutôt il est capable de belles promesses, faites la main sur le coeur et devant 5 fois plus de personnes que la salle ne peut physiquement en contenir. Des promesses en bois, comme les chèques qu'il va signer dans les prochains mois. Car avec un déficit de 100 milliards d'euros, la faillite n'est pas loin !

Merci à Juan pour le bilan des promesses en bois du mini président, amateur de vacances pas chères payées :

Merci à  Photo en Délire



Allocations Familiales
"J’aiderai les familles à chacune des étapes de leur existence. En particulier, j’allouerai des allocations familiales dès le premier enfant." promettait Sarkozy dans son "projet" électoral. En avril dernier, on apprenait que que les bonifications accordées pour les adolescents ne seraient plus versées dès les 11 ans, mais après 14 ans. Tout ça pour économiser 138 millions d'euros sur le dos de 4,5 millions de familles.

Banlieues
Fadela Amara était l'une des "prises" politiques de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Elle incarnait aussi un espoir de rénovation et de réhabilitation des banlieues : site web participatif, déclarations tonitruantes sur le "plan anti-glandouille" en août 2007, puis annonce d'un plan "Banlieues Espoirs" en février 2008 soit-disant doté d'un milliard d'euros ! La promesse d'un contrat de travail unique sensé simplifier les embauches en banlieues est vite oubliée. Le plan Amara regroupe des dépenses gérées par d'autres ministères. Dix mois plus tard, le 17 décembre dernier, Nicolas Sarkozy reconnait que le plan est un échec.

Chômage

Sarkozy avait promis de réduire le nombre de chômeurs. Effectivement, les statistiques lui donnèrent raison. Et pour cause ! Après avoir fait voter la dégradation des indemnités chômage pour les sans-emplois qui refuseraient plus de "deux offres raisonnables", il a ignoré les travailleurs précaires. Dès avril 2008, l'intérim s'effondre. "Heureusement" pour lui, la crise mondiale lui donne un prétexte sur mesure pour masquer son échec.

Croissance
Sarkozy devait aller chercher "avec les dents" un point de croissance du PIB supplémentaire. On lui reprochera d'avoir négligé le contexte international. L'éclatement des subprimes américains date de ... l'été 2007. Dès septembre, Bruxelles, l'INSEE ou l'OCDE contredisaient les prévisions gouvernementales. Dès le second trimestre 2008, la production industrielle baissait. Le 29 mars dernier, nous écrivions : "Sarkozy voulait la rupture, il aura la crise mondiale."

Déficits publics
"La maîtrise de nos finances publiques est un impératif moral autant que financier. Les jeunes générations ne peuvent accepter que les générations actuelles vivent à leur crédit" dixit le candidat Sarkozy. Avant même le déclenchement de la crise mondiale au second semestre, les déficits publics s'envolent et la promesse d'équilibre budgétaire en 2012 devient obsolète. La défiscalisation des heures supplémentaires aggrave les comptes de l'Etat, de la Sécurité Sociale et des retraites : 615 millions d'euros pour le seul dernier trimestre 2007 dans les comptes de la Sécu ! Dès mars dernier, Fillon suspend la promesse de réduire de 68 milliards d'euros pendant la mandature les prélèvements obligatoires. Le 4 avril, Sarko annonçait 166 "mesurettes" pour économiser 7 milliards d'euros. On les a déjà oubliées ! Pour 2009, le seul déficit budgétaire de l'Etat est prévu à 80 milliards d'euros par le gouvernement.

Merci à  Photo en Délire

Droits de l'Homme
Lors de son discours de vainqueur, au soir du 6 mai, Nicolas Sarkozy fut lyrique. En matière de droits de l'homme, on allait voir ce qu'on allait voir; 19 mois plus tard, le mensonge est patent: la France s'est réconciliée (si tant est qu'elle fusse fâchée) avec la quasi-totalité des dictatures du monde, pour reprendre un fructueux dialogue ... commercial ! Syrie, Russie, Chine, Tunisie, etc, qui n'a pas sa centrale nucléaire ou ses avions Dassault ? La Françafrique continue. Même Bernard Kouchner a fait son mea culpa: un secrétariat d'Etat aux Droits de l'Homme ne sert à rien selon lui. Les droits de l'homme sont bel et bien oubliés.

Environnement
Sarkozy et Borloo s'étaient gargarisés de plaisir avec la tenue, jusqu'en octobre 2007, de leur Grenelle de l'Environnement. A l'exception du moratoire contre la culture d'un maïs transgénique (obtenu grâce à une grève de la faim) et du malus-bonus écolo pour l'acquisition de voitures, a fallu attendre un an pour faire voter la "première loi Grenelle", un catalogue de bonnes intentions dont le financement fut reporté à l'examen d'une seconde loi début 2009. Lors du dernier Conseil Européen, son président, le même Sarkozy, est parvenu à un compromis minable sur l'engagement européen à l'horizon 2020: à peine 4% de réduction des émissions carbone sur son territoire. La belle affaire !

Franchises médicales
En janvier 2007, Sarkozy promettait la lune. Rappelez-vous: "Je ne pense pas qu’il y ait matière à beaucoup d’économies dans la santé. Compte tenu de l’allongement de la durée de la vie, du progrès médical et de l’aspiration bien naturelle de nos concitoyens à vivre en bonne santé, l’investissement dans la santé sera forcément majeur." Le 1er janvier dernier entraient en vigueur ... de nouvelles franchises médicales pour économiser quelques 650 millions d'euros par an sur le dos des malades.

Gouvernement resserré
Le décompte réel des effectifs du gouvernement révèle qu'il n'est pas si resserré que promis par le candidat. Entre septembre 2007 et juillet 2008, selon l'annexe au projet de loi de finances pour 2009, les affectations dans les cabinets ministériels ont crû de 397 personnes et le montant des primes distribuées a progressé de près de 5 millions d'euros.

Immigration
En 2008, Brice Hortefeux peu se targuer d'un succès : au prix de quelques compromis, il fait adopter un pacte européen interdisant les régularisations massives. Mais derrière cet arbre, se cache une forêt d'illusions : l'immigration, thème majeur de Sarkozy en campagne, était (et reste) une diversion : sous couvert de quelques nominations au gouvernement (Rachida Dati, Rama Yade et Fadela Amara) Sarkozy s'est permis ce que jamais la France n'a connu depuis la France de Vichy: création d'un ministère de l'Identité Nationale, regroupement familial durci jusqu'aux tests ADN, tests de Français, quotas ethniques par métier, rafles et traques jusque dans les écoles, industrialisation de la rétention, et ... tribunaux pour étrangers. Rachida Dati a même dû préparer une modification constitutionnelle, et créer une commission ad hoc, pour faire passer ce changement de régime. Si l'on retire les expulsions à Mayotte (17 000 par an), le nombre d'éloignements dépasse péniblement les 10 000 cette année encore. Tout ça pour ça !

Immobilier

Favoriser l'accession à la propriété était l'une des priorités de Sarkozy. Le président nous vantait même les vertus du crédit hypothécaire ! Les mesures de soutien furent votées en 2007. Un an plus tard, on mesure combien le projet était anachronique. La crise des subprimes a éclaté à l'été 2007. La bulle immobilière en France était prête à exploser. De janvier à juin 2008, les crédits immobiliers ont chuté de 11%. La défiscalisation des intérêts d'emprunts n'a servi à rien. Les faillites boursières et le resserrement général du crédit ont achevé les ambitions présidentielles.

Police de proximité
Nicolas Sarkozy aurait du avaler son chapeau. Michèle Alliot-Marie a créé en janvier 2008 des "unités territoriales de quartier", histoire de faire oublier les déclarations de campagne ("La police de proximité mise en oeuvre par M. Jospin a abouti à ce que, pour la première fois dans l’histoire de France, on a dépassé les 4 millions de crimes et délits").

Pouvoir d'achat
Cf "Travailler plus pour gagner plus."

Prisons
La rénovation des prisons et des conditions de détention est l'un des grands échecs de la présidence Sarkozy à ce jour. Sa promesse de campagne était pourtant claire : "Je suis également partisan d'une grande loi pénitentiaire permettant à notre démocratie de définir ce qu'elle attend de ses prisons et de se donner les moyens de sa politique dans ce domaine." Depuis, les records de surpopulation sont dépassés de mois en mois. Le 28 juillet, Rachida Dati présentait quelques mesurettes.

Protection des sources des journalistes
Bel effet de communication, en mars dernier. Rachida Dati a fait voter une loi. Mais son texte officialise en fait les exceptions à cette protection des sources, qui sont "à titre exceptionnel et à condition que la nature et la particulière gravité du crime ou du délit et les nécessités des investigations le justifient" comme le terrorisme par exemple...

République irréprochable
Sarkozy nous l'avait promis. Mais 2008 fut l'année de tous les excès : augmentation du traitement présidentiel de 173% en janvier 2008, nouvel avion, dérapage des frais de la Présidence, multiplication des déplacements d'ordre privé, légions d'honneur de complaisance, nomination des patrons de l'audiovisuel, grâce présidentielle pour Marchiani ou Tapie. Tout y est.


Retraites
Contrairement à ce qu'on nous raconte, la "grande" réforme des retraites n'a pas eu lieu. En fait, le gouvernement Sarkozy n'a fait que dégrader le régime par petites touches: suppression des pré-retraites de 57 à 60 ans, revalorisation a minima des pensions ( moins que l'inflation en 2008), allongement à 41 ans de la durée de cotisation retraite passera mécaniquement à 41 ans, en application... de la loi Fillon de 2003.

Le véritable impact de Sarkozy sur les retraites fut la loi TEPA : la défiscalisation des intérêts d'emprunts immobiliers, et des heures supplémentaires (pour ne citer que les deux plus importantes) creusent le déficit des caisses des retraites de quelques 2,5 milliards d'euros par an...

Sans-abris
C'était l'un des engagements les plus démagogiques du candidat: le 18 décembre 2006, il promettait de supprimer tous les ans-abris dans les deux ans. Le 18 décembre dernier, il y avait (évidemment) encore pas mal de sans-abris en France. Près de 350 d'entre eux sont même morts de froid cette année. Le 29 janvier dernier, à quelques semaines de la fin de l'hiver, Fillon avait fait un geste, un plan pluri-annuel pour prévenir les expulsions locatives et un programme de "réhabilitation des centres d'hébergement et d'augmentation des capacités." Comme un bégaiement de l'histoire, Sarkozy répéta quasiment mot pour mot les mêmes promesses en décembre...

Seniors
"Je mets d’ailleurs les entreprises devant leurs responsabilités. On doit garder les quinquagénaires dans les entreprises" nous expliquait le candidat de la droite en 2007. On croyait qu'il allait agir sur les employeurs. Quel malentendu ! En mai dernier, les (futurs) retraités ont eu confirmation que (1) leur pension n'augmenterait que de 1,9% (1,1% en mars, 0,8% en septembre), (2) les pré-retraités de 57 à 60 ans devraient pointer prochainement au chômage, (3) la durée de cotisation retraite passerait mécaniquement à 41 ans et (4) qu'ils risquent d'être radiés du chômage après deux refus d'emploi comme tout chômeur. 60%* des seniors (55 à 65 ans) ont été ainsi précarisés en quelques jours.

Traité Simplifié
Le 3 janvier, le Conseil des Ministres adoptait le "projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution", proposé par la Garde des Sceaux. Mais quelques mois plus tard, ce projet censé relancer la construction européenne s'écrasait en Irlande, seul pays européen à avoir choisi la ratification par référendum. Déjà lourd de quelques centaines de pages, ce traité fut encore charcuté lors du dernier Conseil Européen de l'année, le 12 décembre dernier. On veut nous faire croire que tout va bien...


Travail le dimanche
Même si l'examen de cette loi est reportée au 15 janvier 2009, ses supporters devraient s'interroger sur le rétrécissement brutal de son périmètre. Nicolas Sarkozy, qui travaille lui-même rarement le dimanche, a usé et abusé du fameux exemple des ouvertures de magasins sur les Champs Elysées à paris. In fine, il a accepté de limiter le projet de loi à la légalisation des ouvertures actuelles.

"Travailler plus pour gagner plus"

Ce slogan mérite un blog à lui tout seul. Votée dans l'urgence dès juillet 2007, la loi TEPA exonérait les heures supplémentaires d'impôt et de cotisations sociales. Effet d'aubaine, les entreprises ont pu en profiter. Le marché de l'intérim s'est effondré dès le mois d'avril. En 2007 déjà, les Français n'ont pas travaillé plus. Le pouvoir d'achat a-t-il cru pour autant ? Non. L'envolée des prix de l'énergie et des matières premières conjuguée à une faible augmentation des salaires ont sabordé l'efficacité du dispositif. En 2008, le pouvoir d'achat des Français a baissé, le chômage technique s'étend, les destructions d'emploi se multiplient. On ne cherche pas à travailler plus, mais à travailler tout court.

Il y a presque un an, un confrère blogueur commentait ainsi l'actualité présidentielle : "Pour l'instant, la seule opposition véritable, c'est la réalité."

Un an plus tard, le constat tient toujours. En 2007, Sarkozy a conduit une campagne électorale victorieuse, sur des promesses intenables, ou des mensonges grossiers qui n'engagent que ceux qui y ont cru. Le débat électoral méritait mieux que ces intoxications



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 11:55
Voilà enfin un résultat pour le mini président d'un pays maxi endetté ! La Tribune révèle dans son édition du lundi 22 décembre que le déficit cumulé de l'état (80 milliards environ) et de la sécurité sociale (20 milliards environ) atteindra 100 milliards d'euros en 2009.

Il faut reconnaître là un talent de notre mini président, maxi amateur de vacances de milliardaires.
Merci à  Photo en Délire

Ses goûts dispendieux et son attrait pour le bling bling, conjugués à une incapacité chronique à comprendre l'économie feront de lui un recordman de l'argent dépensé sans le posséder. Ce qu'on appelle une dette.



A ce niveau ce n'est plus une dette, c'est un crime ! Si on appliquait la même rigueur à ce pitoyable gestionnaire qu'on le fait pour les particuliers, il aurait déjà été raccourci en place publique. Ni plus ni moins.

Le chancre de la bonne gestion et de la critique des erreurs passées est pire que ceux qu'il dénonce.

100 milliards d'euros de déficit ! Vous vous rendez compte ! 650 milliards de Francs ! Pour un an !

Soit un trou de 60 milliards d'euros de plus que le budget de Villepin avant les présidentielles de 2005.


Merci à Bar

Malgré cela le principal coupable de cet état de fait va continuer à fanfaroner, faire le beau et croire en ses capacités. Il ne sera pas puni ! Dans notre beau pays, le roi ne peut-être remis en question. Même arrivé au comble de la nullité.

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 13:02
La France va mal. La France va très mal. La France va beaucoup plus mal que ce que les incapables au pouvoir veulent bien reconnaître depuis des mois (rappelez vous le mot récession, banni du vocabulaire pour ne pas effrayer le couillon de base), car pour Sarkozy, on peut facilement éteindre le soleil en se bandant les yeux !

La France va donc super mal, mais cela n'empêche pas Sarkozy de partir 10 jours en vacances en pleine crise ... au Brésil. C'est vrai que le mini président est un maxi spécialiste des séjours qui ne lui coûtent rien, car payés par ses amis qu'il rembourse avec des cadeaux supportés par les couillons qui ne l'ont, notamment pas élu (z'en connaissez des électeurs qui ont voté pour lui ? Ils manquent en général de courage pour reconnaitre leur connerie ruineuse !).

Il n'est pas le seul ! Madame Boutin part aussi en vacances. Et pour ne pas l'oublier, ainsi que sa gestion calamiteuse des problèmes de logement, rien ne vaut une belle chanson. Madame se réclame Catholique, sur cette pente elle va finir en enfer pour longtemps !




Rappel des performances de Sainte Christine :

Depuis mai 2007 la ministre du Logement a… :

- … promis deux fois qu’elle lancerait des réquisitions « si la situation le nécessite », sans jamais passer à l’acte.
- … regardé son budget baisser de 7 % sans réagir.
- … proposé sérieusement d’obliger les SDF à s’entasser dans des gymnases la nuit quand il fait froid.
- … attaqué sans relâche le quota de 20 % de logements sociaux de la loi SRU.
- … raccourci de trois à un an le délai pour les expulsions locatives.
- … enterré le rapport Pinte sur l’hébergement et l’accès au logement.
- … applaudi à la condamnation du DAL à 12 000 euros d’amende pour avoir planté des tentes de mal-logés dans la rue.
- … envoyé les CRS à chaque réquisition du collectif Jeudi Noir.
- … presque réussi à nous faire regretter Jean-Louis Borloo.



Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy