Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 17:32

Notre grand ministre de l'éducation nationale de l'intérieur de tout devait pour le 27 janvier 2006 trouver une proposition pour montrer qu'il existe. C'est chose faite et comment ! Il a prononcé une quantité impressionnante d'idées originales. Sarkophage commente au fil des perles pour mieux mettre en perspective la pensée sarkozyenne dans toute sa splendeur et sa portée.

 

"Je ne resterai pas passif face aux 80.000 actes de violence qui ont été signalés l'année dernière dans les collèges et les lycées!", a lancé le petit Sarkozy devant les élus qui l'accueillaient à l'hôtel de ville de Montbéliard (Doubs). "Je ne me résous pas aux 12.000 incidents dont les enseignants furent la cible! L'école de la République, ce n'est pas l'école des insultes, des menaces et du racket"

Que fait le petit Sarkozy depuis 3 ans cumulés en poste au ministère de l'insécurité et de l'Elysée ? Que fait Karcher 1er pour empêcher les profs de se faire faire des boutonnières ou de se retrouver avec deux mains qui serrent avec beaucoup de vigueur le cou ? La réponse est dans la question ... point n'est besoin finalement de la poser. C'est toujours la même réponse. Le meilleur est à venir !

 

"Il nous faut admettre que la violence a progressé parmi les jeunes"

L'exemple type d'une phrase vide de sens mais pleine de calcul ! "Il nous faut" parce que le petit Sarkozy le veut ? En tant que guide spirituel il faut suivre son raisonnement ? On pourrait aussi bien terminer sa phrase avec n'importe quelle proposition .. débile ou creuse. Qu'il fasse appel à des chiffres incontestables avant de stigmatiser ainsi la jeunesse à bon compte. C'est vrai, le petit Sarkozy est faché avec les chiffres depuis quelque temps !

 

Nicolas Sarkozy est revenu sur la nécessité, selon lui, de détecter dès le plus jeune âge les enfants dont "le comportement commence à déraper". Il prône une extension de la compétence de la protection maternelle et infantile "jusqu'à la fin de l'école primaire", à charge pour celle-ci d'assurer un suivi régulier et de procéder à des "bilans codifiés". "Je propose que l'on institue un véritable carnet de développement de l'enfant qui le suivra de l'enfance à sa vie d'adulte", a-t-il ajouté, assurant qu'il ne s'agissait pas de "ficher" les jeunes mais "de leur donner plus de chances d'être pris en charge".

Le petit Karcher 1er n'invente rien. Il ne fait que renouveller un système existant sous Napoléon et consorts qui consistait à ficher les ouvriers pour mieux éviter révoltes et réclamations. Sauf que là on va ficher les nourrissons qui font pas caca à l'heure sur le pot. Diantre, ces criminels doivent plier ! Prout ! Ceci dit, il y a déjà en projet encore mieux que ca !

 

"On a le devoir de saluer son professeur, de ne pas garder son blouson et sa casquette en classe; on est passible de sanctions si on est insolent, agressif, si on dégrade les bâtiments", a-t-il fait remarquer.

Il l'a montré ! On ne rigole ni avec le Yaourth, ni avec les insultes qui volent et fusent portées par le vent. Attention le goulag est une valeur sure !

 

"La meilleure des préventions, c'est la certitude de la sanction. L'impunité dans notre pays a fait des ravages", a-t-il professé

Sarkophage s'interroge sur le caractère masochiste du ministre de l'insécurité et de l'Elysée. Faut-il que sa déclaration s'applique à lui ? Ou se place-t-il au dessus des lois ? Sarkophage a déjà donné la réponse.

 

Nicolas Sarkozy veut aussi banaliser la présence de policiers et de gendarmes dans les établissements, là du moins où "la communauté scolaire le demande". "Les policiers et les gendarmes sont vos amis. Moi aussi, je leur fais confiance", a-t-il dit.

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 09:40

Les sarkolatres encensent leur sauveur, les sarkophobes ne comprennent pas qu'on puisse admirer un loser qui n'a aucun bilan. Sarkophage n'est pas objectif, avec Sarkozy, le zorro de la tolérance zéro, jamais en France on n'a brûlé autant de voitures et eu autant de frais occasionnés par des émeutes très étendues.

Et pendant ce temps là, la France pays en avance sur les libertés, rattrape son retard sur les dictatures.

 

sarkozy big brother

Merci à Delucq 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   
Repost 0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 10:59

Les voeux secrets de Nicolas Sarkozy pour 2006 : cela se passe d'une longue explication !

Plus de dessins chez Delucq

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 16:40

Le petit Nicolas Sarkozy, toujours en recherche d'un programme, projet, ou d'une bonne blague, a lancé dernièrement, qu'il ne faudrait pas remplacer tous les fonctionnaires partant à la retraite.

Cette proposition a le mérite de plaire à tous ceux qui trouvent que l'état est trop présent et coûte trop cher, c'est d'ailleurs sans doute le but recherché. Heureusement que ces paroles ne sont que des promesses creuses et séduisantes !

En effet, il n'est pas besoin d'être sinistre de quoi que ce soit pour se rendre compte que ses calculs sont démagogiques. En effet supprimer 20 à 25% des fonctionnaires par cette savante proposition cela ne tient pas la route. Remarquez, peut-être qu'au pays de Sarkoland c'est possible, par une savante alchimie dont Sarkophage n'est pas le dépositaire.

Cela représente en gros 1 250 000 postes en France. Or le gouvernement actuel auquel participe le petit Nicolas Sarkozy, en faisant acte de présence sur les photos et devant les caméras, n'a pas réussi à créer d'emplois. Quid de 1 250 000 personnes de plus qui chercheraient un "reclassement" ?

D'autre part, et c'est la question la plus intéressante à laquelle le petit Nicolas Sarkozy ne répondra pas, où supprime-t-il les effectifs ?

Les profs ? : il n'y en a pas assez pour de nombreuses filières, les effectifs sont souvent importants pour les publics qui méritent de travailler en petit nombre. De plus, 40% de ces profs vont partir justement en retraite bientôt. Donc on les remplace par quoi ? Des CRS ? Des Clowns intermittents du spectacle ? Des animateurs de rue ?

Les policiers ? : Comment supprimer des policiers et assurer la lutte contre l'insécurité ? En demandant à chacun un peu plus de civisme ? Comment par exemple avec moins de policiers empêcher un ministre, ou plusieurs de se comporter comme un chauffard ?

Les infirmières et le personnel soignant ? Par des thanatopracteurs ? Des équarisseurs ? Personne ! Et les malades dans les hopitaux il font comment ?

Les corps dont vient de parler Sarkophage représentent les deux tiers des effectifs des fonctionnaires. Le tiers restant, les autres fonctionnaires, sont ceux qui travaillent dans la diplomatie, les impôts etc ...

Résultat, où sont ceux que l'on ne va pas remplacer ? Où sont les 1 250 000 emplois dont la France n'a pas besoin pour faire fonctionner ses services publics ?

Autant de questions auquel le petit Nicolas Sarkozy n'a aucune réponse. Il n'assure pas le service après vente de ses déclarations.

Après il est possible d'imposer au forceps cette mesure et d'encourager chacun à s'auto éduquer, s'auto sanctionner, s'auto soigner. Vaste programme !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 08:52

Les difficultés sociales, les difficultés liées à l'insécurité ... Sarkozy a une solution double action, c'est comme les tablettes pour laver la vaisselle, ou les éponges double face.

Quant à la réelle efficacité de la technique ....

Sarkozy et la double action fermete et main tendue

Philippe Tastet

Et pour se rendre compte sur le terrain, dans la pratique, de l'illustration de cette technique ...

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
11 décembre 2005 7 11 /12 /décembre /2005 11:14

Nicolas Sarkozy a laissé son parti godillot réécrire l'histoire, tendance révisionnisme pas discret. Les habitants des départements d'outre mer et T.O.M sont donc furibards. On le serait à moins !

Pensez-vous ! Ils doivent accepter de considérer que le fait d'avoir massacré leurs ancêtres et familles est une bonne chose. C'est un peu indigeste.

La prochaine étape du petit Sarkozy alias Sarkozozo, c'est ça : 

Sarkozy et l'histoire de France 

Merci à Placide pour ses merveilleux dessins

Si vous préférez une histoire moins officielle et plus ouverte au débat et au regard critique, vous savez ce qu'il vous reste à faire :o)

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 06:00

Lu sur le portail Ballaciao, c'est décapant et rafraichissant !

----------------------------------------------

A défaut de pouvoir changer le monde, au moins changeons-nous notre rapport au monde. Et par les temps qui courrent, où tout semble nous échapper, le retour de l’ordre moral nous paraît être le dernier rempart contre l’incompréhension d’une Histoire qui se déroule sous nos yeux et dont nous sommes les principaux acteurs.

Nous savions que les dernières émeutes dans les banlieues, pour la résorption desquelles il était capital d’instaurer un état d’urgence pour trois mois, furent le fait de voyous, racailles et autres gangrènes de notre société que notre ministre de l’Intérieur a promis de nettoyer au Kärcher. Ils restaient à débusquer la main invisible qui guidait ces sapeurs de la révolte. Ils viennent d’être enfin mis à l’index de notre bien pensence : c’est le rap. Les criminels se nomment Monsieur R, Groupe 113 et autres Minister A.M.E.R. En plus, ils n’hésitent même pas à se foutre de Sarko !

C’est ainsi que plus de 200 parlementaires, emmenés par le député UMP François Grosdidier, ont demandé au Garde des Sceaux d’engager des poursuites contre ces dangereux fauteurs de troubles. Aussi, nos législateurs se sont-ils mués en émules du substitut Pinard parti en guerre, au 19ème siècle au nom de la morale publique, contre Madame Bovary et les Fleurs du Mal et qui dans son réquisitoire contre Baudelaire rappelait la nécessité de « donner, en condamnant au moins certaines pièces du livre, un avertissement devenu nécessaire. »

Mais le zèle, et l’évolution des mœurs, étant ce qu’ils sont, nos députés ont immédiatement pris les mesures nécessaires pour l’avenir. MM Daniel Mach et Jean-Paul Garraud (ils méritent de passer à la postérité) viennent de déposer une proposition de loi créant un nouveau délit, celui « d’attente à la dignité de la France et de l’Etat » en ajoutant deux articles au code pénal qui n’en demandait pas tant :

« Art. 431-22. - Constitue une atteinte à la dignité de la France et de l’Etat, toute insulte, toute manifestation de haine, publiée, mise en ligne sur Internet, télévisée ou radio-diffusée, proférée à l’encontre du pays, de ses personnages historiques, des dépositaires de l’autorité publique ou de ses institutions. « Constitue une atteinte à la dignité de la France et de l’Etat, le détournement du drapeau national. « Art. 431-23. - L’atteinte à la dignité de la France définie à l’article 431-22, commise à l’égard d’une personne physique ou morale, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

Alain Finkielkraut, n’obéissant qu’à la recherche de la vérité en (grand) philosophe qu’il est, n’a pas hésité à se répandre en interviews afin de nous mettre en garde : « la violence actuelle n’est pas une réaction de l’injustice de la République, mais un gigantesque pogrome antirépublicain. » Les révoltes ont un caractère « ethnico-religieux » et nous prévient : "L’antiracisme sera au XXIe siècle ce que fut le communisme au XXe." Aussi, est-ce en toute logique que le leader d’extrême droite, Jean-Marie Le Pen, est revenu à l’antenne de la BBC sur son « point de détail » pour lequel il avait été condamné en 1987.

Autre temps, autre mœurs, Nicolas Sarkozy avait peu goûté la une de Paris-Match montrant sa femme visitant Paris au bras de son amant. Il s’en est plaint à son ami Arnaud Lagardère, propriétaire de l’hebdomadaire. Aussi, son directeur de la rédaction, Alain Genestar, est-il depuis sur la sellette. Un livre devait sortir pour lequel l’auteur avait recueilli les confessions de son épouse. Le ministre de l’Intérieur a convoqué l’éditeur place Beauvau, la parution de l’ouvrage est annulée reportée sine die.

Bien évidemment, nous avons souhaité revenir sur une hérésie historique en prenant soin de veiller à ce que soit affirmé, dans l’enseignement, « le rôle positif de la présence française en Afrique du Nord » et, cela va s’en dire, durcir les conditions de séjour en France des étrangers.

Enfin, l’Assemblée nationale vient d’adopter de nouvelles dispositions plus répressives en matières de récidives, créant un nouveau concept de « réitération. » Nos prisons n’ont jamais été aussi surpeuplées et les détenus s’y entassent dans des conditions indignes du pays des droits de l’homme que nous prétendons être. Mas, après tout, ce ne sont que des délinquants !

Nous voici donc revenu à l’époque où l’on tançait les zazous s’entassant dans les caves germanopratines, En ce temps-là, le martinet et la fessée étaient les attributs de l’autorité paternelle, la blouse grise celle de l’éducation nationale et le ministre de l’information présentait, à l’antenne, les nouveaux programmes de l’ORTF. Le divorce par consentement mutuel n’existait pas encore et la femme mariée n’avait pas la libre disposition de ses biens paraphernaux. Mais tout le monde était au boulot.

Nous en sommes revenus à glorifier le Travail, qui se fait de plus en plus rare, la Famille, dans la décomposition de laquelle nous ne sommes pas loin de voir la déliquescence de nos mœurs, et la Patrie, remise au goût du jour par notre Premier Ministre.

Pour sortir de notre léthargie, il ne nous reste plus qu’à invoquer une Révolution nationale sans oublier, afin d’éradiquer le fléau de l’alcoolisme qui mine notre jeunesse, d’instaurer une boisson bien française : l’eau de Vichy. Un breuvage de Maréchal !

Article paru sur le blog "SARTRE" de Bernard Lallement

http://sartre.blogspirit.com

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 08:00

Sarkophage s'est creusé la tête pour trouver un titre comme celui-ci :-p

 

Et pour illustrer le propos de Sarkophage, voici la diatribe de jeunes populistes déçus par le petit chef, qui use de la purge comme les français des antibiotiques.

Le plus drôle, ou le moins d'ailleurs, c'est que la critique la plus acerbe des rouages du sarkozysme vienne de l'intérieur de la machine. Cela montre bien que le petit Nicolas Sarkozy est un véritable épouvantail à moineaux.

--------------------------------------------

Malheureusement, celui qui incite à cette mise à mal de la démocratie, celui qui incite à cette institutionnalisation de la manipulation en guise de politique, c'est Nicolas Sarkozy, lorsqu'il cherche à verrouiller le débat sur le projet politique et la gestion du parti. Par exemple en faisant fermer le forum où débattaient librement les militants. Nicolas Sarkozy instaure un faux débat en place du débat. De grandes messes - les Conventions de l'UMP - où les militants n'ont pas la parole, tout est préparé par des experts, voilà ce que Nicolas Sarkozy appelle le grand débat pour un projet présidentiel. Après cela, Sarkozy attend un plébiscite des adhérents, et il ne tolère pas la contradiction, ceux qui pensent autrement sont écartés et censurés. Si les contradicteurs n'ont pas la parole, s'ils sont persécutés, il ne leur reste qu'à chercher des voies alternatives. A défaut de pouvoir défendre leur vision politique, ils cherchent des artifices pour couler la tentative d'hégémonisme politique des sarkozystes.

La mise à mal de la démocratie prendra fin quand Nicolas Sarkozy cessera d'utiliser ses pouvoirs, notamment de Ministre de l'Intérieur, pour verrouiller le débat au sein de l'UMP.

Ses formules très aggressives au sujet des banlieues n'aident pas non plus à un bon débat démocratique. Allez voir sur les forums : c'est une explosion de haines réciproques. Nicolas Sarkozy a réveillé tous les vieux démons, il légitime les paroles des extrêmistes, il excite une partie de la population contre une autre. Comment débattre quand la haine s'installe? Nicolas Sarkozy se devait de combattre les actes de délinquance. Il ne devait en revanche stigmatiser une population en l'enfermant dans un statut de "racailles". Un délinquant doit pouvoir se racheter et devenir honnête, il n'est pas délinquant à vie. C'est très dangereux de pousser des hommes à être sans espoir de rachat, à se croire des damnés que les forces de sécurité vont nettoyer au karcher. Heureusement que le Premier Ministre est intervenu pour calmer les esprits, sans quoi Nicolas Sarkozy créait la guerre civile.

- Pour être exact, ce que Nicolas Sarkozy ne tolère pas, ce n'est pas le débat d'idées. C'est de devoir rendre compte de son inaction, de son inefficacité. Sur le forum en question, celui que Nicolas Sarkozy a fait fermer, ce qui le gênait n'était pas un débat politique de fond. Mais des critiques de la gestion du parti, et le décalage entre les promesses de Sarko et ses réalisations.

Les idées de Sarkozy sont parfois bonnes, mais ce qui caractérise surtout cet homme politique, c'est qu'il croit avoir tout résolu lorsqu'il a parlé. Ce que nous les militants UMP dénonçons, c'est la mauvaise voie choisie par Sarkozy si le but est de réaliser ces idées. Pour réaliser les promesses de Sarko, il ne faut pas qu'il accumule les ennemis. Il ne faut pas qu'il écarte les cadres méritants pour les remplacer par les fils de ses directeurs de cabinet et autres sbires incompétents à ses bottes. C'est cela qui est en cause. Nicolas Sarkozy lance de bons débats, mais il ne se soucie pas du tout de réunir les bonnes conditions pour que les promesses soient réalisées. Et en définitive il ne fait pas grand chose. Il était censé avoir reglé les problèmes de sécurité, il n'a rien reglé du tout, et n'en prend pas le chemin. Il n'est qu'agitation et tourbillon médiatique, tout dans le dire, rien dans le faire.

D'où l'importance pour lui de faire taire ceux qui disent un peu trop haut qu'il ne fait rien (de bon), ne faisant que promettre la lune pour 2007, alors qu'il est au gouvernement depuis des années. Si Nicolas Sarkozy s'était mieux concentré sur les problèmes de sécurité, plutôt que de s'éparpiller entre 4 ou 5 rôles (président de l'UMP, Conseil Général des Hauts de Seine, Député, candidat pour 2007...), la sécurité serait peut-être mieux assurée. Mais comme il l'a avoué à ses proches, il n'a accepté le poste de Ministre de l'Intérieur que pour se donner les moyens d'écarter les "coups bas" de ses adversaires en vue de 2007. Il n'est pas là pour protéger les Français, mais pour se protéger. C'est presque un abus de bien social.

Le texte original se trouve ici : SarkoDanger

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkophage vous a déjà présenté les Champs Elysées, en avant première, le jour de la victoire de Sarkozy aux élections présidentielles.

De source sure, il répète inlassablement ce grand moment historique. N'est pas Nabot-Leon qui veut !

Un dessin pris sur le vif le montre :  

Sarkozy descend les champs elysees

Merci à Placide

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique


Repost 0
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

Lu sur un blog que je vous recommande de visiter :  Allo la Terre

Sarkophage reproduit l'analyse du blogeur, tant celle-ci se rapproche de sa propre opinion et vision. C'est bien de se sentir moins seul !

---------------------------------------------

Autant la soirée sur France 3, il y a quelques jours, avait été marquée par le fait que les personnes sur le plateau acceptaient de s'écouter (il est vrai, aucun ministre n'y était invité), autant le même type de soirée organisée par France 2, hier soir, s'est avérée instructive, a contrario, en démontant la mécanique Sarkozy consistant à ignorer les autres.

Le combat est inégal. Le Ministre, représentant le pouvoir, maîtrise le verbe, la situation (être à la télévision). En face de lui, ses interlocuteurs, ses administrés, non.

Monsieur le Ministre d'Etat a donné une grande leçon de républicanisme non seulement en n'écoutant pas, mais en traitant quasiment de menteur ceux-là même qui voulaient lui parler de leurs expériences. En échange, on a pratiquement tout su de ce que faisait Monsieur le Ministre d'Etat à renfort des tombereaux d'anecdotes dont il a abreuvé les téléspectateurs...

Beaucoup finissant par faire trop, j'ai fini par me demander de quoi donc avec peur Monsieur Sarkozy pour en faire tant ? Au point même qu'un syndicaliste de la police se soit senti obligé de préciser que les policiers n'étaient pas les "policiers de Sarkozy, mais de la République !", histoire, certainement, de rassurer un peu l'opinion sur le fait que nous n'avions pas loupé un épisode, celui d'un coup d'état...

Oui, mais de quoi donc a peur Monsieur Sarkozy ?

Après une nuit de réflexion, je suis arrivé à cette conclusion.

Monsieur Sarkozy lance des propos incendiaires et des anathèmes de haut de son Olympe comme, ces derniers jours, d'autres ont incendié des voitures et des écoles, lancés des caillasses contre les forces de l'ordre.

Là où certains essaient de dire que, privés de tout, ils n'existent pas ; Monsieur Sarkozy donne l'impression de vouloir démontrer que, privé de tous les pouvoirs, il n'existerait pas non plus... C'est certainement la raison pour laquelle Monsieur Sarkozy ne cesse d'endosser l'habit de Zorro...

L'ennui, c'est que, ce que l'on attend d'un homme politique, c'est qu'il parle de visions d'avenir et non sempiternellement de problèmes qu'il va régler d'un coup de sa baguette magique. Ce qui, au demeurant, lui évite justement d'aborder les vraies questions de politique, celle concernant l'avenir de tous et de chacun. Pas uniquement le sien.

La "République" a bon dos ces derniers temps. Où se trouve donc l'esprit républicain dans ces politiques qui non seulement ingore les individus, mais, en plus, les font taire ?

A moins que Monsieur Sarkozy nous prépare à la suite. Une royauté dont il est évident qu'il se verrait bien le souverain : Sarkozy Ier. Ça sonne bien, non ?

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy