Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 08:00

De Villiers s'est exclamé avec sa voix de minet :

" En une saison, Sarkozy sera passé du Karcher pour nettoyer les banlieues qui s'agitent à l'aspirateur d'isoloirs  pour attraper les voix qui traînent "

Le petit Nicolas Sarkozy, s'est bien vu, a en effet troqué son Karcher pour un aspirateur. Histoire de récupérer un maximum de votes normalement donnés à la droite qui ne sent pas bon.

Comme quoi, Sarkozy maîtrise toutes les techniques du traitement de surface. On peut facilement le recycler en technicien de surface. Il attraperait très vite des ampoules aux mains, et demanderait, tel Alfred Jarry, dans quel sens il faut balayer. Mais au moins il aurait un bilan !

Sarkophage renouvelle pour la 23ème fois au moins : il y a-t-il une âme charitable pour tenter de présenter le bilan du petit Nicolas Sarkozy, alias l'empereur des moulins à vent ?

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 15:54

Les éditeurs prennent la parole et réagissent à l'attitude digne de la russie soviétique de Sarkozy, face à l'autobiographie de Valérie Domain, sur Cécilia Sarkozy :

"Cécilia entre coeur et raison"

François Gèze, PDG de La Découverte, juge qu'avec son intervention, "M. Sarkozy se place au-dessus des lois. Car des voies de droit existent pour s'opposer à la diffusion d'un livre qui attenterait à la vie privée"

Olivier Cohen (Seuil) juge à la fois l'ouvrage comme "un non-livre, des ragots sur la vie des gens", et l'attitude du ministre "indigne" s'il a voulu l'empêcher de paraître. "Mon mépris s'arrête où commence l'intimidation", dit-il.

Olivier Bétourné (Fayard) sourit seulement : "Avant, un ministre intervenait pour des motifs sérieux, touchant à la sécurité de l'Etat... Le niveau baisse."

C'est la curée ! Mais comme cela continue de faire une pub gratuite au ministre de l'intérieur, de la censure, de la provocation et de l'insécurité totale, il va continuer.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 09:54

Lu dans l'Express du Jeudi 17 novembre 2005 :

" A la présidentielle, Sarkozy est le plus facile à battre : il fout la pétoche, même à droite. Le ministre de la sécurité est devenu celui de "l'insécurisation"

Jack Lang

C'était la Chèvre, en direct du congrès du Mans, (ou presque !) ou la soupe à la grimace va être le plat le plus populaire !

La chèvre doit être un peu coupée du réel. Le plus facile à battre ce n'est pas Sarkozy, mais le parti des mamouths décatis.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
17 novembre 2005 4 17 /11 /novembre /2005 12:03

Sarkophage aime à parcourir la toile pour comprendre la psychologie du sarkophile primaire. Les ressorts ne sont pas nombreux (souvent) et relativement récurents.

Voici un exemple qui gagne à être analysé. On découvre pas mal de perles :o)

Les commentaires de Sarkophage sont surlignés en vert.

---------------------------------------------

Une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois. (à propos du sondage quasi Stalinien qui donne une majorité de Français séduits trompés par Sa majesté Karcher 1er.)

Coup de poker gagnant pour le moment. (C'est bien ce que se disait Sarkophage, Sa majesté Karcher 1er a eu surtout de la Chance ici, en tentant un coup politique, est ce que la chance est un bon programme politique ?)

61% de potentiel électoral au premier tour des élections présidentielles : le chiffre le plus intéressant pour Nicolas Sarkozy, dont 19% certains de voter pour lui, contre 5% pour Villepin. (Sarkophage se marre, en fait ce ne sont que 19% de Français qui voteraient pour le concessionnaire de moulins à vent ! C'est le score du Borgne !)

Tout cela rappelle l'apres 11 septembre aux US en fait, dirait un esprit chagrin. Un éléctrochoc avait fait réaliser aux americains qu une menace venue de l exterieur, pouvait désormais avoir lieu sur leur propre sol, ce qui etait nouveau. (Oui ! Une réflexion intéressante, la politique de la peur comme argument électoral. Tout ce qui marche aux USA peut marcher en France, on peut donc avoir nous aussi un président complètement con comme un manche et fier de l'être en public !)

Les mêmes ressorts sont en quelque sorte utilisés avec les banlieues en feu, on peut analyser cela bien sur comme une manipulation non voulue ou voulue (voulue : manipulation bien orchestrée, non voulue ; inconscience politique dangereuse, reste le hasard absolu bien entendu) de l électorat, avec une petite phrase qui pourrait etre celle ci : "tu es contre moi ou tu es pour moi, si tu es contre moi , tu es avec la racaille..." Un syllogisme qui a pu s' imprégner dans l esprit de bien des français, cela se comprend aisément. (Alors là, chapeau ! un sarkophile qui ouvre un oeil pour voir le monde comme il est avec le petit concierge de beauvau, chapeau bas !)Je ne souhaite pas que Sarkozy soit élu grâce à cette vague là d'amour nouveau, mais bien sur un programme de lutte pour l emploi, telle est ma position. (Ca se gâte ! Ton poulain   âne  Baudet du poitou ne sera pas élu sur un programme. Car il n'en a pas. D'autre part si il a le culot de parler d'emploi en proposant de pseudos réformes novatrices, je crie "haro sur le bodet" ! Pendant 30 ans il a cautionné ou mené une politique nulle pour lutter contre le chomage et la précarité. La seule politique qu'il va défendre c'est un recyclage bricolé du libéralisme anglo saxon le plus primaire et le plus débile. Il n'y a pas besoin d'avoir fait l'ENA pour se rendre compte de la faillite du système amerloque. Sauf Sarkozy, qui lui d'ailleurs n'a pas fait l'ENA, on voit où ça mène !)

"Malheureusement" on sera marqué par cet épisode longtemps, et NS a peut etre bien gagné la enfin son siège à la¨Présidence. Je voudrais que ce soit sur d autres faits, sinon, je pense que l on pourra parler d une victoire par défaut. Ce n est pas une victoire, certes bonne heureuse sur ces émeutiers qui me fera voter pour ou contre, mais un programme ambitieux, realiste, humain...attendons de voir... En ce moment, peut on vraiment dire être contre l'action de la police et de la gendarmerie qui fait un super bon boulot (pas de morts côtés émeutiers, ouf!) (Sarkophage est donc rassuré, jamais tu ne voteras pour Sarkozy qui n'a ni programme, ni bilan, ni créativité. Sarkophage attend que tu puisses démontrer le contraire sur le bilan. Sarkophage commence à se fatiguer ! Il subit toutes sortes d'attaques sur sa personne, son travail, ses pseudos accointances avec il ne sait quelle secte ou parti. Mais personne ne peut raisonnablement avec des arguments et des faits montrer qu'il a tort sur le bilan de Sarkozy !)

(Quant au super boulot des forces de l'ordre qui n'ont tué personne, alors là chapeau ! Si on mesure l'efficacité de la police et consorts à l'absence de bavures, on a touché le fond !)

Le laïus complet est disponible sur le site tautologique Critique constructive de l'action de Sarkozy (sic)

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
16 novembre 2005 3 16 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkophage n'est pas le seul à se soucier de l'avenir du pays si Iznogoud parvient à son but ultime. Il s'en rapproche, puisque on n'a jamais été aussi prêt de l'élection de 2007 (Sarkophage aime enfoncer des portes ouvertes, ca fait moins mal que quand elles sont fermées).

Sarkophage, le dangereux gauchiste, libertaire, trotkyste, languiste et de la gauche caviar (dixit les commentaires très spirituels sur les articles) est rejoint par des populistes de l'UMP qui commencent (il n'est jamais trop tard pour ouvrir les yeux ) à se demander si le petit Nicolas Sarkozy est l'ami de la démocratie dans notre beau pays (amis des rimes bienvenue !)

Et ca déménage ! Sur un blog (c'est très dans l'air du temps) :

"Des militants UMP ayant connu les pratiques de Nicolas Sarkozy de l'intérieur mettent en garde les Français contre les dangers que son élection comme Président de la République ferait peser à la démocratie et à la liberté d'expression"

Sarkophage n'est pas né de la dernière pluie, et il croit savoir qu'en politique tous les coups sont permis pour dézinguer l'adversaire, surtout quand il fait partie de son propre camp. En France, on a plus de candidats que de programmes ! Remarquez ce n'est pas vraiment difficile, car aucun candidat n'a jamais vraiment eu un programme digne du nom de programme. Des propositions fumistes, démagogiques, incohérentes, à dormir debout .. beaucoup. (L'actuel président étant sans doute le plus fort dans le domaine ..)

Ici il faut noter que le petit Nicolas Anastasie, n'a pas hésité à faire couper le courant à tous les étages d'une publication numérique :

--------------------------------------

Trop c'est trop ! Les sbires de Sarkozy ont fait fermer le forum libre http://www.cybermilitant.org parce qu'il critiquait trop ouvertement les pratiques anti-démocratiques de Sarko ! En faisant fermer ce forum, Sarko ne fait que donner raison à ce que nous dénoncions depuis longtemps! C'est un dictateur dangereux !

Voici ma lettre ouverte à un militant sarkozyste, l'administrateur du site Nicolas Sarkozy et du forum Nicolas Sarkozy

Ce sarkozyste longtemps naïf a au moins eu le mérite de garder les yeux de la justice ouverts, et de protester contre la fermeture du forum Cybermilitant que tenait un autre militant UMP. C'est suite à sa protestation sur le forum des étudiants de Sciences-Po que j'ai écrit cette lettre ouverte. Puis j'ai décidé d'ouvrir ce blog pour avertir les militants UMP, les nouveaux adhérents, mais aussi tous les français, des dangers qu'une victoire de Sarkozy en 2007 ferait peser sur la démocratie et la libre expression. Tous les militants UMP doivent à leur tour avertir les Français de ce que Sarkozy leur réserve! A vos commentaires !

------------------------------------

Ainsi des voix s'élèvent chez les populistes pour dire que le petit Nicolas, il faut s'en méfier, car pour arriver à ses fins, il peut devenir franchement désagréable. Un vent de sibérie souffle sur l'UMP ! (Amateurs de Michel Sardou vous comprendrez :o) )

Sarkophage vous promet de nouvelles révélations sur les petites manoeuvres du sinistre de l'intérieur le moins drôle de l'histoire.

Et pour aller consulter le blog des populistes anti-sarko, cliquez !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

 

Repost 0
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkozy vu par Kassovitz, c'est le regard d'un jeune cinéaste (engagé ?) qui s'est intéressé à la banlieue dans un film resté célèbre.

Ce qu'il dit sur Sarkozy a le mérite de la clarté et de la franchise. Un avis parmi d'autres qu'il est utile de considérer pour se faire une opinion objective sur le cas Sarkozy.

--------------------------------------------

Depuis quelque temps, les radios et les télévisions du monde entier essaient d’obtenir de ma part une interview à propos des événements qui secouent les banlieues de France.

Je ne peux malheureusement pas honorer toutes les demandes, j’ai donc décidé de m’exprimer sur mon site.

Aussi loin que je veux me tenir de la politique, il est difficile de rester distant face aux dérèglements des politiciens. Et quand ces dérèglements attisent la haine de toute une jeunesse, je me retiens de ne pas encourager les casseurs.

Nicolas SARKOZY, qui est apparu dans la vie médiatique française tel une starlette de la Star ac’, et qui nous abreuve des détails de sa vie privée et de ses ambitions politique depuis quelques années, ne peut s’empêcher de créer l’événement à chaque baisse de sa côte aux sondages IPSOS. Cette fois ci, Nicolas SARKOZY a pris à contre-pied tout ce que la République Française défend. La Liberté, L’égalité, et la Fraternité d’un peuple.

Le ministre de l’intérieur, futur présidentiable, tient des propos qui non seulement démontrent son inexpérience de la politique et des rapports humains (intimement liés), mais qui aussi mettent en lumière l’aspect purement démagogique et égocentrique d’un petit Napoléon en devenir.

Si les banlieues explosent une nouvelle fois aujourd’hui, ce n’est pas dû à un raz le bol général des conditions de vies face auxquelles des générations entières « d’immigrés » doivent se battre quotidiennement. Il n’y a malheureusement pas de combat politique dans ceux qui opposent les jeunes de cités à la police de Nicolas SARKOZY. Ces voitures qui brûlent sont des réactions cutanées face au manque de respect du ministre de l’intérieur envers leur communauté.

Nicolas SARKOZY n’aime pas cette communauté, il veut se débarrasser de cette « racaille » à coups de Karcher et il le hurle haut et fort au milieu d’une cité « chaude » à 11 heures du soir.

La réponse est dans la rue. La « tolérance zéro » fonctionne dans les deux sens.

Il est inadmissible qu’un homme politique (mais en est-il vraiment un ?) se permette de déséquilibrer une situation tendue par des années d’ignorance et d’injustices, et qui se permet de menacer ouvertement toute une partie de la population française sans adresser les vrais problèmes.

En agissant comme un maître de guerre, il ouvre une brèche qui j’espère va l’engloutir.

La haine attise la haine depuis des siècles et pourtant Nicolas SARKOZY pense encore que la répression est le seul moyen d’empêcher la rébellion. Cette volonté de vouloir imposer sa pensée à n’importe quel prix me rappelle d’autres grands leader de notre temps. J’en ai froid dans le dos.

L’Histoire nous prouve que le manque d’ouverture et de philosophie entre différentes communautés engendre la haine et l’affrontement. L’Intifada des différentes banlieues parisiennes ressemble effectivement aux affrontements qui ont opposés les enfants de Palestine armés de pierres, aux soldats d’Israël armés d’Uzis.

L’Histoire se retrouve partout.

Le bruit et la fureur sont les seuls moyens pour beaucoup de communautés de se faire entendre. Les attentats terroristes qui font la une des journaux en sont le résultat.

Et la répression de la terreur par la terreur n’a jamais fait gagner les guerres, elle n’a fait que les entretenir.

Nicolas SARKOZY est un admirateur de la machine de communication de Georges Bush. Il se sert des medias pour grandir son image et manipuler la population.

Comme BUSH, il ne défend pas un idéal, il répond aux peurs qu’il instille lui même dans la tête des gens.

Il aurait engagé la France auprès des Américains dans la « chasse à la Terreur » de Bush. J’en suis convaincu.

Nicolas SARKOZY veut devenir le président de notre république et « personne ne se mettra en travers de son chemin ».

Si cet homme n’échoue pas au moins une fois dans ses démarches pour arriver à la présidence du pays, plus rien effectivement, ne pourra se mettre en travers de son chemin, et sa volonté de toute puissance pourra être enfin exaucée.

L’Histoire se répète t-elle ? Oui. Elle l’a toujours fait. L’envie de Pouvoir et l’égocentrisme de ceux qui pensent détenir une vérité ont TOUJOURS créé des dictateurs.

Nicolas SARKOZY est certainement un petit Napoléon, je ne sais pas s’il a le potentiel d’un grand, mais il sera impossible demain de dire que nous n’étions pas au courant.

Mathieu KASSOVITZ.

Le site de Mathieu Kassovitz

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
2 novembre 2005 3 02 /11 /novembre /2005 00:00

Patrick Declerck ne vous est sans doute pas familier. Il est l'auteur d'un ouvrage réputé : "Les naufragés" qui traite des S.D.F.

Ledit Patrick Declerck résume clairement ce qu'il pense du cas Sarkozy dans son dernier livre. C'est du brutal !

 

Sarkozy est pour lui un  "politicaillon populiste, idéologue pour foire agricole, Marc-Antoine de kermesse aux boudins et auteur d'une loi salope visant à traquer et harceler les plus pauvres".

 

Patrick Declerck,  Le sang nouveau est arrivé (92 pages, 5,50 euros, Gallimard)

 

Sarkophage  vous avait prévenu, c'est du brutal et aussi du naturel. De plus en plus de Français s'en aperçoivent .. seront-ils suffisamment nombreux en 2007 ?

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 00:00

C'est vraiment pas la forme pour le petit Nicolas Sarkozy en ce moment. A chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour dire de grosses bêtises ou pour se faire rembarrer par ses "amis".

Dernier exemple en date, la sortie d'Azouz Begag, ministre délégué à la promotion de l'inégalité des chances. Il ne mâche pas ses mots et envoie le petit sinistre de l'intérieur dans les cordes.

Morceaux choisis de ce tir à vue (Sarkozozo va encore croire que c'est instrumentalisé par les chiraquiens, car il voit des chiraquiens partout)

--------------------------------------------

Dans une interview publiée mardi par "Libération", le ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances "conteste cette méthode de se laisser déborder par une sémantique guerrière, imprécise", en réaction aux termes "voyous et racaille" utilisés par Nicolas Sarkozy à Argenteuil (Val-d'Oise) la semaine dernière.

"Je regrette de ne pas être associé (au ministre de l'Intérieur) quand il y a un dialogue difficile avec des jeunes. A chaque fois que mon collègue (Nicolas Sarkozy, ndlr) intervient en banlieue même quand il s'agit d'égalité des chances, je ne suis jamais contacté. Quand on nomme un préfet musulman, quand on dit vouloir donner le droit de vote aux étrangers et qu'on envoie des CRS contre les jeunes de banlieue, il y a un décalage", souligne Azouz Begag

"Il faut certes tenir un langage de la fermeté, pour le rétablissement de l'ordre. Mais c'est en luttant contre les discriminations dont sont victimes les jeunes qu'on rétablira l'ordre, l'ordre de l'égalité. Pas en amenant plus de CRS", insiste le ministre dans "Libération".

--------------------------------------------

Comme quoi Sarkozy voyait surtout pointer le danger Villepin ou Chirac, mais il découvre que quand on est incompétent, le danger vient de partout !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
28 octobre 2005 5 28 /10 /octobre /2005 00:00

Sarkophage furette sur la toile mondiale pour y trouver des sarkologues inconnus qui méritent tribune.

Il en a trouvé encore un aujourd'hui. C'est vrai, c'était assez facile, sur le portail Bellacio

Notre Sarkologue du jour, qui se prénome Le Yéti :o) résume le fonctionnement du commerçant de pacotille Sarkozy. Il ne mâche si ses mots ni la salade du camelot Sarkozy.

Amis Sarkophiles qui fréquentez assidument ce blog, nous attendons vos commentaires !

----------------------------------------------

Un petit ministre de l’intérieur trépignant, escorté par sa nuée d’adorateurs journalistiques, se rendit un soir (25/10/2005) dans une banlieue ghetto (Argenteuil) de la grande mégalopole parisienne.

Las ! Il y fut reçu par forces invectives, crachats et œufs aviaires pourris.

Quelque peu interloqué, mais fort de ses cours renforcés de communication, il tenta de reprendre pied et s’empara d’un des micros qui se tendaient langoureusement vers lui.

"Euh..., commença-t-il, la voix un peu blanche. On ne m’empêchera pas [respiration] de venir là si je veux. Ce n’est tout de même pas une zone de non droit [respiration] ici [respiration] que je sache."

Puis se tournant vers les gens de la cité agglutinés aux fenêtres des grandes tours, il poursuivit :

« Et vous, hein, vous avez peur de cette racaille ?... Hein, vous avez peur de cette racaille ? »

Les micros, obnubilés par le charisme ensorcelant de leur petit ministre, omirent d’enregistrer la réponse de la population. Mais, moi, je crois bien l’avoir perçu. Et voici ce que j’entendis :

"Oui, Monsieur le Grand Petit Ministre, c’est vrai, nous avons peur de cette racaille, de TOUTES les racailles."

La racaille de la cité, ce sont nos propres enfants. Vous les avez rejetés au fond de leurs ghettos, vous avez coupé tous les ponts qui leur permettaient d’espérer pouvoir rejoindre votre monde, vous les avez diabolisés, montrés du doigt.

Et vous vous étonnez qu’ils se soient construits un monde à eux, un monde en dehors de vos lois ? La nature a horreur du vide, Monsieur le tout petit ministre. Vous les avez abandonnés ? D’autres sont venus prendre votre place : des trafiquants, des intégristes obscurs. Alors, c’est vrai, maintenant, nos enfants nous font peur.

Mais... (Hého, le ministricule, vous nous écoutez ? Parce qu’à vous voir comme ça, le sourire béat, obnubilé par les objectifs des caméras, on croyait que... Bon, on continue.)

Mais l’autre racaille qui nous fait peur, c’est ta bande à toi, ministre. Ceux qui piquent impunément dans les caisses et vont mettre leur sale oseille à l’abri dans des paradis fiscaux. Ceux qui n’hésitent pas à mettre des populations entières sous perfusion de RMI, ou de contrats précaires. Ceux qui font sniffer aux gogos des lignes de « valeur travail » frelaté qui ne leur apporteront jamais rien, mais les rendront addicts comme des moutons. Ceux qui déciment des populations entières de la planète au nom de la liberté du marché. Oui, nous avons bien dit "déciment" ! Demandez à ces centaines de milliers d’Africains qui crèvent du sida parce que vos entreprises pharmaceutiques veulent protéger leurs profits. Demandez à ces milliers de personnes qui vont mourir par l’amiante, alors que l’État savait mais n’a rien fait, rien dit pour protéger les intérêts des lobbys complices. Ah, vous nous faites bien rire quand vous dénoncez les crimes de l’ancien bloc de l’Est !

Quoi ? Comment ? Vous dites que vous allez nous débarrasser de la racaille ? Très bonne chose. Il se pourrait même qu’un jour, on aille vous y aider, p... de m... de notre c... ! »

Les choses tournaient vinaigre. J’ai préféré remonter dans ma montagne.

Une phrase, lue sur le site d’Étienne Chouard, me trottait dans la tête : "L’histoire enseigne qu’au delà de certaines limites, impossibles à estimer, les citoyens ne se laissent plus gruger sans réagir. Elle enseigne aussi que les conflits sont imprévisibles, et une fois déclenchés, impossibles à maîtriser." [Claude Plathey, informaticien retraité] 

Le Yéti

--------------------------------------------

 

 Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 00:00

Sarkozy n'a pas tendu la joue, il s'est quand même pris une baffe, et une bonne !

A force de vouloir sortir une connerie par jour, on finit par lasser son auditoire. Il a suffit qu'il parle de droit de vote pour les étrangers pour s'en prendre une.

La baffe est en deux temps, l'intérieur de la main pour Chirac et le revers pour Villepin. Ca soulage :o)

Chirac et Le Dauphin ont donc remis le petit Sarkozy énervé de Beauvau à sa place, au fond de la classe près du radiateur.

Le petit Nicolas Sarkozy l'avait bien mérité, et ce n'est pas Sarkophage qui le dit, mais toute la fanfare de l'UMP.

Morceaux Choisis :

Sarkozy :  "J'ai deux jambes, il ne faut pas que je n'en travaille qu'une"

Jean Leonetti, vice-président du groupe des députés : "Certes, pour avancer, il faut marcher sur ses deux jambes, mais il ne faut pas sauter d'un pied sur l'autre"

Hervé Mariton, député de la Drôme : "Il ne suffit pas qu'une idée soit de gauche pour qu'elle soit bonne"

Jacques Chirac a procédé à une ferme mise au point à l'intention de Nicolas Sarkozy : "Dans la conception française et républicaine du suffrage, le droit de vote est lié à la citoyenneté. Nous avons une politique d'intégration qui refuse le communautarisme, c'est comme ça", a dit le président, prenant clairement le contre-pied de son ministre de l'intérieur qui, dans le Monde du 25 octobre, s'était dit favorable à l'octroi du droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections municipales. Pour M. Chirac, il existe un droit à la naturalisation pour les étrangers qui veulent devenir français et c'est à cette seule condition qu'ils peuvent prétendre voter. "Ce sont des principes républicains sur lesquels il n'est pas question de transiger"

M. de Villepin, a pris le relais dans Le Parisien du 26 octobre, en disant "croire à la force du lien entre nationalité et citoyenneté". Le premier ministre d'indiquer : "C'est la nationalité qui donne le droit de s'exprimer sur les grandes orientations politiques locales ou nationales. Celle-ci, tout étranger qui habite sur notre territoire depuis plus de cinq ans peut librement la demander : c'est un choix important, qui marque la volonté d'appartenir à la communauté nationale."

Sarkophage se sent moins seul tout à coup ! Pour une fois que quelques élus courageux lui rivent son clou et lui font part de leur agacement ... Avec pour cerise sur le gateau le tandem : Roi et son Dauphin pour le calmer.

Avec un petit peu de courage, un courageux pourrait lui rappeler qu'il cumule les mandats, contrairement aux directives de Chirac. Il est où ce courageux ?

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

 

 

Repost 0

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy