Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2005 4 04 /08 /août /2005 00:00

Sarkophage n'est pas le seul obnubilé par la mouvance Sarkophile.

D'autres avant lui (et après ?) s'énervent un peu de voir un petit homme comme lui nous baver autant dans les oreilles.

Voici donc la position d'un camarade du web, que Sarkophage ne connait pas mais qui a toute son estime. Il vous invite d'ailleurs à aller visiter son sympathique site :

 http://www.webzinemaker.com/dugoin/

Le retour de Sarko-Démago au ministère de l’Intérieur renvoie à la grande œuvre démago-sécuritaire qu’il avait effectuée en 2002-2004 à ce même poste. Au delà du caractère répressif des mesures passées et, sans doute, de celles à venir, il nous faut nous interroger sur le fondement idéologique de cette politique.

Le premier acte de Sarko fut de se rendre dans la ville de Perpignan, ville endeuillée par deux meurtres, deux innocentes victimes de la bêtise humaine. Mais il avait refusé de se rendre dans le quartier Saint-Jacques pour dialoguer avec les communautés d’origine gitane et maghrébine. On aurait pu croire qu’en tant que ministre d’Etat d’une République démocratique et sociale, il aurait cherché à renouer des liens entre les deux communautés, qu’il aurait tenté de comprendre les raisons de ces violences. Mais que dalle, ses seules réponses furent :« répression », « on tape d’abord, on dialogue ensuite ».

La façon dont Sarko a géré cette crise est révélatrice de sa politique. On privilégie le spectaculaire à l’efficace, la démagogie à la réflexion. Pas une seule fois Sarko ne n’est demandé dans quel contexte social s’était développé cette atmosphère délétère. Et, au lieu de ça, il a fait le beau devant les caméras, serré des louches pour TF1 et embrassé des enfants pour France2 à moins que ce ne soit le contraire. .

Pourtant la sécurité des biens et des personnes est un problème qui mérite plus de considération et d’analyse que cela. Pour Sarko, la sécurité n’est pas un problème social mais une variable dans son plan de carrière que l’on module à coups de flash-balls. Le débat entourant le récent meurtre d’une mère de famille de Seine-et-marne, où l’un d’un suspect a été libéré de prison après une condamnation à perpétuité pour meurtre, est également significatif. Les ayatollahs de la répression à tout va, Sarko en tête, se sont tous élevés contre cette justice laxiste qui libère des criminels et la question de peine-planchers pour les multi-récidivistes a été remise sur le tapis.

La réflexion de Sarko est simple : "si la prison ne marche pas pour certains, il faut continuer à les envoyer en prison sans changer la prison"... Incroyable... mais que le n°2 du gouvernement arrive à penser des trucs aussi profonds n’est guère étonnant quand on a eu un premier ministre qui citait du Lorie. Par contre si vous avez le malheur de poser le problème de la surpopulation des prisons qui contraint l’accompagnement des détenus, des moyens de la justice, du suivi socio-judiciaire et de la réinsertion des ex-détenus, on vous case de suite dans la catégorie des irresponsables-angéliques-gauchistes-complices-des-truands-et-des-délinquants.

Pourtant là encore, le problème de la récidive posent des questions plus profondes que les visées à la petite semaine de Sarko. Il ne s’agit pas du tout de nier le problème de l’insécurité mais de poser le problème autrement. Ne pas poser le problème de l’insécurité en termes de statistiques ou de malfrats à emprisonner. Mais poser le problème de l’insécurité comme problème social, comme menace pour la cohésion de notre nation et qui doit donc soulever des questions politiques sur l’état de notre société et ses dysfonctionnements.

La politique d’immigration sauce Sarko est aussi caractéristique de cette vision à courte vue de la politique. A peine ses cartons défaits, Sarko relance le débat sur les quotas d’immigrés, en clair sur le pourcentage de balayeurs maliens et de maçons algériens autorisés à s’installer sur notre terre de France. Et même si de Villepin s’est déclaré opposé à des quotas sur une base ethnique ou nationale, il n’a en revanche rien dit sur des critères professionnels.

Là encore, au lieu de poser le problème profond de l’intégration des étrangers, Sarko balaie le problème d’un revers de la main et ne parle qu’en terme de quotas et de hausses des expulsions de clandestins comme si la police était une entreprise lucrative avec un quota de ressortissants non-gaulois à expulser au delà de la Méditerranée à coups de pompes dans le cul. Par contre personne ne s’est jamais demandé comment faire en sorte que le séjour d’un immigré se passe pour le mieux, personne ne s’est jamais demandé comment faire en sorte d’un immigré se sente Français.

Non, au lieu de ça, on préfère stigmatiser, expulser et soumettre la liberté de circulation aux sacro-saints « besoins du marché » et à la démagogie sarkoziste. Et le plus drôle dans l’histoire, c’est que ce soit l’UMP Patrick Stéphanini, un grand pote de Juppé, qui ait été choisi pour le poste de secrétaire général du « Comité interministériel de contrôle de l’immigration. » Et ce après qu’il ait été… condamné à dix mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris. Bizarre pour un type chargé de « contrôler l’immigration »…

C’est clair, la politique de sécurité et d’immigration de Sarko cuvée 2005 sera la même que celle de la cuvée 2002 avec les mêmes recettes : au lieu de prendre un problème dans ses dimensions les plus profondes, on ne fait qu’en traiter les aspects les plus visibles, c’est plus démagogique et le débat est à la portée de n’importe quel lecteur d’Entrevue ou de L’Equipe. On ne pose pas le problème de la délinquance et de l’intégration mais des délinquants et des immigrés. On ne réfléchi pas en termes de problèmes sociaux à résoudre mais de délinquants à enfermer et d’immigrés à expulser. On n’invite pas notre société à réfléchir sur ses propres dysfonctionnements mais on désigne, stigmatise des ennemis en montant les français les uns contre les autres.

On dit souvent que Sarko est un libéral, mais c’est encore pire. A lui tout seul il a inventé un nouveau concept politique : la politique de marché. Désormais avec Sarko, la politique est soumise aux règles les plus rétrogrades du marché : vision à court terme, rentabilité à tout prix… Mais surtout il fait du marketing une véritable marque de fabrique. Pour lui ce qui marche en politique, ce n’est pas ce qui règle les problèmes de notre société mais ce qui fait parler , le spectaculaire, ce qui donne l’illusion d’un résultat sans pour autant qu’il y ait vraiment des résultats et surtout ce qui sert sa carrière.

L’avènement de Sarko est donc le symbole de l’avènement d’une nouvelle société. Une société de consommation où le marché ne fait pas que caractériser le système économique mais aussi l’ensemble de la société. La politique ne se construit plus sur le long terme et un projet de société mais sur le court terme et des effets d’annonce. Le ou la plus populaire ne sera plus celui qui sera capable de porter un grand projet de société mais à celui qui fera péter l’audimat du 20h de TF1.

Sarko est le symbole d’un monde où le rapport au politique s’effrite considérablement, il est le symbole d’un monde où on voudrait que tout soit simple à penser, un monde que l’on régule à coups de SMS, un monde où la réflexion serait devenue ringarde, la culture obsolète. L’ascension de Sarko n’est pas seulement l’œuvre d’un mégalomane mais bien un phénomène social et comme l’insécurité il ne peut être compris qu’en le prenant dans ses aspects les plus profonds.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Cet article sera retiré si son auteur en fait la demande. Par respect pour la propriété intellectuelle et la création originale

 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Ce qu'ils pensent de Sarko
commenter cet article
31 juillet 2005 7 31 /07 /juillet /2005 00:00

Sarkophage a une grande nouvelle a annoncer. Nicolas Sarkozy peut réduire le chômage. Seul problème, il va falloir attendre 25 000 ans.

Démonstration mathématique !

Commençons par la dépêche qui annonce le succès de Nicolas Sarkozy à La Courneuve

------------------------------------

Sarkozy annonce "257 emplois" au bénéfice des jeunes de La Courneuve


 

 

-------------------------------

Ainsi Nicolas Sarkozy a réussi en un mois a trouver 250 emplois pour des jeunes de La Courneuve. Au passage, il faut souligner que ces emplois n'auraient pas été accessibles aux jeunes sans Nicolas Sarkozy. Ce qui veut bien dire que un habitant d'une cité part avec un handicap important pour postuler (à compétences égales ... tout ceci est démontré par des études sérieuses ...)

Merci donc pour le coup de piston indispensable pour faire entrer ces jeunes dans l'entreprise. Sans vous, il restaient à la porte ...

Par contre à ce rythme, sachant que Nicolas a besoin d'un mois pour dénicher 250 emplois, combien faudra-t-il de temps pour résorber le chomage : 2 500 000 au bas mot !

Réponse : 25 000 ans !

Conclusion : bravo ! Tous les encouragements de Sarkophage  pour ce plan (médiatique !) de l'emploi d'urgence ...

Conseil aux jeunes ou moins jeunes qui sont rejetés de la recherche pour délit de mauvaise adresse ou autre : demandez de l'aide à M. Sarkozy pour vous faire au moins passer un entretien d'embauche équitable.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article
29 juillet 2005 5 29 /07 /juillet /2005 00:00

L'amitié qui réunit le petit Nicolas Sarkozy et le grand Jacques Chirac connait des moments difficiles.

Nous avons tous entendus ces paroles mémorables : je décide, il exécute ...

Aujourd'hui ce serait plutôt, il décide, je m'exécute !

Quoique ....

Imaginons un petit échange de bourre-pifs. Tropicalboy l'a fait pour nous avec ce montage fort bienvenu !

sarkozy chirac boxe

Le jour ou cela arrivera vraiment, c'est promis, Sarkophage  fera tout pour publier des clichés exclusifs.

Merci à Tropicalboy

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Archives Sarkozyennes
commenter cet article
29 juillet 2005 5 29 /07 /juillet /2005 00:00

Les Sarkophiles vont encore crier à la manipulation, au mensonge, à la calomnie. Pourtant la cruelle réalité est bien là.

Le poulain des sarkophiles(qui risque de se transformer en âne si cela continue à ce rythme) a en effet un lourd handicap. Malgré les effets d'annonce et le tintamarre médiatique fait autour de sa personne et de son agitation permanente, force est de constater qu'il est proche de l'impuissance politique et pratique.

Illustration avec cette enquête journalistique menée à charge par Libération.

D'accord c'est un journal plutôt à gauche, d'accord ils n'aiment pas le petit Nicolas ... Cependant les citoyens interrogés ne sont pas membres du PS, du PC ou d'autres partis honnis par les sarkophiles.

----------------------------------------------- 

Un an et demi après, conséquence zéro d'une visite à Strasbourg

Retour sur les multiples annonces faites par Sarkozy au quartier de Hautepierre.

Par Thomas CALINON

Jeudi 28 juillet 2005 (Liberation - 06:00)

Concrètement, c'est quoi l'effet Sarkozy ? «Rien», balaie Fahim, 26 ans. Fahim vit à Hautepierre, un quartier de 17 000 habitants à l'ouest de Strasbourg. En février 2004, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, était venu y lancer son plan d'action pour «les 23 quartiers les plus difficiles de France». C'était sa troisième visite à Hautepierre en à peine plus d'un an. Aux habitants qui s'inquiétaient de voir leur quartier stigmatisé par l'action ministérielle, Sarkozy avait répondu qu'il fallait combattre «le terrorisme de l'immobilisme».

Bâtons. A la sortie d'une réunion, Fahim, sans emploi malgré un BTS et une licence de biologie, avait expliqué à Sarkozy que «l'insécurité pour les jeunes de Hautepierre, c'est de ne pas avoir d'avenir». Le ministre avait ordonné à ses conseillers de noter son numéro de portable, ainsi que celui de son ami Hichem. Il avait promis de chercher des solutions et de rappeler. Un an et demi plus tard, Fahim n'a toujours rien vu venir. Prenant acte du retour de Sarkozy à l'Intérieur, il lui a écrit pour lui rappeler ses engagements. Pas de réponse. Fahim en retient que «les promesses n'engagent que ceux qui les croient» et qu'«on a tous les mêmes chances, mais que certains ont plus de bâtons dans les roues». Dans les CV qu'il envoie, il s'appelle «Fabien». Cet été, il travaille en intérim comme aide-soignant. Après avoir longtemps espéré un coup de fil ministériel, son copain Hichem a fini par s'engager dans l'armée.

Alors, du vent, Sarko ? En février 2004, l'homme fort de l'Intérieur avait égrené une longue liste de mesures pour Hautepierre. La plupart d'entre elles concernaient l'activité de la police. Un an et demi plus tard, la préfecture du Bas-Rhin, qui attendait hier matin «un coup de fil du ministère» avant de donner une réponse, n'est pas en mesure de dire lesquelles de ces promesses ont été tenues. Les seules informations officielles concernent l'évolution de la délinquance : -3 % pour la délinquance générale et -7 % pour la délinquance de voie publique sur Hautepierre en 2004 quand le ministre avait fixé pour objectif -3 % et - 5 %. Mais si le nombre de voitures brûlées a considérablement baissé, «les jets de pierres sur les policiers, les pompiers et les transports en commun augmentent», note un policier.

Sarkozy avait promis une brigade anticriminalité «spécifiquement attachée au quartier». «Il y a une surveillance renforcée, mais pas de BAC spécifique», indique une source syndicale. Le ministre avait demandé aux renseignements généraux de «renforcer leur surveillance sur les réseaux d'économie souterraine». Les policiers des RG n'avaient pas attendu ces conseils pour travailler dans ce domaine. Mais ils ont été fortement sollicités en 2004 après les profanations de cimetières commises en Alsace, et leurs effectifs n'ont pas augmenté. Aucun réseau d'envergure n'a pour l'instant été démantelé.

Autres promesses : «Un bureau d'aide aux victimes» et «un travailleur social directement dans le poste de police» de Hautepierre. Depuis septembre 2004, une assistante sociale dispose effectivement d'un bureau au commissariat central de Strasbourg. Mais rien à Hautepierre.

Eclairage. Pas de nouvelles des «places en internat réservées» aux enfants du quartier pour aider les familles monoparentales, ni du «protocole de lutte contre l'absentéisme scolaire impliquant la police dès le premier jour si les parents ne sont pas coopératifs». Les habitants interrogés hier n'ont rien vu des «opérations de restructuration des rues, avec plus d'éclairage, pour faire disparaître les bosquets sombres où les femmes et les enfants ont peur de passer».

«Ici, il n'y a rien. Même le bureau de tabac est fermé», explique Abdelkader Bouabdellah, coordinateur du centre socioculturel Le Galet. Les deux postes d'animateurs promis par Sarkozy n'ont pas été créés. Pas de sous non plus pour l'association Contact et Promotion, qui aide les familles étrangères. «Au printemps, on a voulu organiser un cours de français langue étrangère pour les immigrés avec des bénévoles, raconte la directrice, Véronique Leroux. En deux mois, on avait 45 inscrits. On a fait une demande de subvention pour le contrat de ville. La préfecture nous a dit que le projet était bon, mais qu'il n'y avait pas d'argent. Alors, il est où ce plan d'action Sarko ? Pourquoi on nous parle d'intégration si les gens ne peuvent même pas apprendre le français ?»

--------------------------------------------- 

Ce travail montre si il le fallait que la fameuse méthode Sarkozy c'est du vent. Il en produit suffisamment pour faire tourner une petite éolienne et contribuer à la lutte contre l'effet de serre.

AbadidonSarkophage  va recycler Sarkozy pour qu'enfin il puisse servir à quelque chose !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkozy : échecs et ratages
commenter cet article
27 juillet 2005 3 27 /07 /juillet /2005 00:00

Cela s'appelle scier la branche sur laquelle on est assis, ou se tirer une balle dans le pied !

Nicolas Sarkozy a la mémoire courte ! Cela s'appelle de l'amnésie ...

Les commentaires de Sarkophage  vont éclairer le sarkophile ou le sarkophobe novices du sarkozysme

Il a déclaré :

 

Lundi 25 juillet 2005, 13h12

Terrorisme: "le risque zéro n'existe pas", rappelle Nicolas Sarkozy

PARIS (AP) - "Le risque zéro n'existe pas", a rappelé lundi le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy au sujet du terrorisme, en réaffirmant sa fermeté à l'égard des "imams radicaux".

Et que je défonce une porte ouverte ! Affirmer que le risque zéro n'existe pas c'est comme parler de monter en haut. On appelle cela aussi une tautologie. Monsieur Nicolas Sarkozy maitrise donc l'art de la tautologie :o)

Et les scientologues ou leur sympathisants ? On les met dehors aussi ? Pourquoi stigmatiser une religion et pas une autre ? Et les catholiques intégristes qui ne respectent pas les lois protégeant la femme en France ?

"Nous ne garderons pas sur notre territoire des gens qui tiennent des propos qui sont des appels à la haine, à la violence et au non respect des valeurs démocratiques", a-t-il déclaré devant le siège de l'UMP à Paris.

Faisant implicitement référence à l'expulsion samedi d'un imam algérien, condamné pour son implication dans une tentative d'attentat contre un TGV en 1995, il a ajouté: "Ils quitteront le territoire. Et ils le quitteront rapidement. En la matière, nous n'avons l'intention de rien tolérer du tout".

Sarkophage  demande donc le départ immédiat de Nicolas Sarkozy pour où il voudra. Il ne peut pas décider une mesure et ne pas s'appliquer à lui-même !

Les preuves :

http://sarkostique.over-blog.com/article-489619-6.html

Souvenons nous aussi des propos sans doutes proches de la diffamation mettant en cause un magistrat, au sujet de la remise en liberté d'un récidiviste. C'est une négation caractérisée des valeurs de notre république : la séparation des pouvoirs.

Le ministre a déclaré qu'il existait une "coordination" entre les pays européens contre le terrorisme. Pour autant, "le risque zéro n'existe pas".

Interrogé sur la mort d'un jeune électricien brésilien à Londres, victime d'une bavure, Nicolas Sarkozy a souligné que "dans le contexte londonien, les choses ne sont pas simples". Dès lors, "je me garderai de donner des leçons à qui que ce soit".

Et pas un mot pour la famille du pauvre malheureux qui est mort pour rien. Les terroristes tuent, la société pour se protéger fait la même chose. Où est le progrès ? Nicolas Sarkozy est un familier de la balle dans la tête, il suffit de se souvenir de la prise d'otage de Neuilly ...

Cette mort "est évidemment un événement regrettable, mais il faut également comprendre le climat de très grande tension" régnant en Grande-Bretagne. AP

Sous entendu : parce qu'il y a une grande tension, faisons comme les chasseurs, tirons à vue !

Et vous voulez d'un président comme lui en 2007 ? meuuuuuuuhhhhhhhhhhhh

Demandons le départ volontaire de Nicolas Sarkozy pour la république bananière de son choix. Sarkophage  est prêt à lancer une souscription publique pour l'aider à déménager ! Chiche !

Abadidon, Sarkophage  se lance dans la collecte de fonds !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkozy a dit
commenter cet article
26 juillet 2005 2 26 /07 /juillet /2005 00:00

Voici ce qui pourrait arriver si Nicolas Sarkozy continue à confondre ministre de l'intérieur et garde des sceaux ! Après Sarkozy ministre de l'éducation nationale, il ne faut plus s'étonner de rien !

sarkozy judge sarko

Nous en sommes plus proche que ce que l'on pourrait croire ...

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique anti sarkozy - dans Sarkozy roi du navet
commenter cet article
26 juillet 2005 2 26 /07 /juillet /2005 00:00

Le président de l'UMP envié par tous les camelots de France a lancé un programme de recrutement fort original ... la caravane publicitaire !

Ca marche avec le tour de France .. pourquoi cela ne marcherait-il pas avec le vacancier en tong au bord de l'eau ?

C'est la brillante idée qui a traversé l'esprit des pontes de l'UMP.

Et de vendre des adhésions à tour de bras pour faire du quantitatif : objectif 200 000 veaux adhérents !

Sarkophage  s'excuse pour son ton quelque peu cavalier ... mais il va démontrer pourquoi Meeeuuuuuhhhh il parle ainsi de l'adhérent de l'UMP ou du futur adhérent de l'UMP :o) Que ceux-ci n'en soient pas offensés, il faut de tout pour faire un monde !

Voici donc la dépêche AFP TM qui parle de l'événement. Les commentaires de Sarkophage  sont en vert. Mais il ne faut voir aucun message politique derrière cette couleur :o)

---------------------------------------------- 

Lundi 25 juillet 2005, 16h52

Une "caravane de l'été" UMP pour engranger de nouvelles adhésions

PARIS (AFP) - Deux "caravanes" UMP partiront mardi, l'une de Paris-Plage et l'autre de Nice, et se rejoindront le 2 septembre à La Baule à l'occasion de l'université d'été du parti, avec l'objectif d'aider à engranger de nouvelles adhésions, ont annoncé lundi les responsables de l'UMP.

"Les jeunes de l'UMP iront à la rencontre des Français sur les plages, parce que ce qu'il faut, c'est rendre à la politique son attrait, son intérêt", a déclaré M. Sarkozy, en présentant cette opération lundi à l'issue du point de presse hebdomadaire de l'UMP.

Les deux caravanes, composées de camping-cars, feront une vingtaine d'étapes chacune dans des stations balnéaires ainsi qu'à Toulouse et Lille. Elles seront animées par des jeunes de l'UMP, aidés par des élus, qui distribueront notamment 300.000 petits livrets composés de jeux, d'un court argumentaire politique et d'un formulaire d'adhésion.

Ils sont remarquables ! Outre le côté "chouchous, beignets, demandez les chouchous, demandez les beignets..", la méthode employée est remarquablement inventive ! Pensez donc. L'UMP va distribuer des "petits livrets composés de jeux, d'un court argumentaire propagandiste et d'un formulaire d'adhésion". L'électeur est pris pour un Meeeuuuuuuhhhhh veau avant même qu'il paye sa cotisation ! La politique marche parfois de travers, là elle marche dans le sable en bikini ! C'est vrai il s'agit d'un mouvement populaire ! Quoique le départ de Nice et l'arrivée à La Baule c'est pas ce qu'il y a de plus "populaire"

"On cherche à convaincre, à gagner des électeurs, gagner des adhérents, à être la première force populaire du pays", a expliqué M. Sarkozy, qui s'était fixé, à son arrivée à la tête de l'UMP en novembre 2004, l'objectif de doubler le nombre d'adhérents de l'UMP.

Convaincre avec des mots croisés ou cherchez les 7 erreurs ? Quelle imagination ! Le vacancier part en vacances pour se reposer et s'amuser ... Bourrons lui le mou avec notre propagande électorale. En plus en 5 ans on a pas avancé ou alors en reculant, il faut donc mieux en effet donner des jeux pour occuper le bon peuple !

Une vaste campagne d'adhésions a été lancée au début de 2005, sous la responsabilité de deux secrétaires nationaux de l'UMP, Jeannette Bougrab et Yves Jégo. "Nous lançons à l'occasion du départ de la caravane d'été, la possibilité d'adhérer par SMS", a indiqué ce dernier.

L'UMP compte "155.705 adhérents à jour de cotisations" et son objectif est d'atteindre "200.000 adhérents fin 2005", a précisé Mme Bougrab. Depuis janvier, plus de 46.240 adhésions nouvelles ont été enregistrées.

Bientôt les préservatifs estampillés "UMP" (Utilisation masturbatoire prohibée !) Pourquoi ne pas adhérer aussi par pigeon voyageur ? Dans les centres commerciaux entre le rayon patates et nouilles ? Dans les toilettes publiques ?

Nicolas Sarkozy confond le marketing commercial et le projet politique. A défaut d'avoir un projet, vendons en masse du vent et des bonnes intentions ! 

"Ce qui est curieux c'est qu'on soit la seule force politique à prendre ces initiatives", s'est étonné M. Sarkozy. Il croisera cette caravane à La Baule et "peut-être" à Arcachon, mais aussi en fonction de ses activités officielles.

Cher Nicolas, ce n'est pas curieux, c'est logique ! Que vous soyez le seul à considérer la politique comme une foire à deux euros n'étonne plus personne. Raffarin était un vrai boutiquier, lui a survécu au ministère de l'intérieur un camelot de foire.

"J'aurai certainement l'occasion tout au long du mois d'août, en fonction de tous les événements qui vont se produire (...), d'être sur le terrain", a-t-il dit.

Pitié par sur la plage ou Sarkophage  va élire serviette ! Cela lui gâcherait les vacances !

L'UMP en roulotte : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article
25 juillet 2005 1 25 /07 /juillet /2005 00:00

Une petite image pour évoquer le climat actuel entre Chirac et Sarkogneur

 sarkozy sarkophobie

 Vous en voulez d'autres ? http://sarkozix.canalblog.com

 Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Archives Sarkozyennes
commenter cet article
24 juillet 2005 7 24 /07 /juillet /2005 00:00

Suite du Feuilleton qui oppose Chirac et Sarkozy dans une joute verbale plus que virile.

Le petit Nicolas a lui aussi bombé le torse et montré ses petits bras. Il déclare (Canard Enchaîné du 15 juillet 2005)

 "L'immobilisme de Chirac m'exaspère, alors j'ai envie de taper, de frapper pour marquer les esprits. On ne me changera pas, c'est ma nature, quand je pense quelque chose, je le dis. Ce n'est pas comme certains qui sont d'une hypocrisie rare, qui font des sourires à chirac alors qu'il pensent comme moi. Ce que mes colègues disent tout bas dans les diners en ville, je le dis tout haut".

"Mon objectif est très simple, d'ici à 2007 je vais m'attacher à montrer ma différence avec Chirac, qui, comme Louis XVI, est déphasé par rapport au peuple et dépassé par les événements"

 Ainsi donc le Petit Nicolas Sarkozy est un sanguin. Ce n'est pas inquiétant quand il fait des moulinets avec les bras dans le vide.

Et si un jour il disposait de l'arme atomique ? Il frapperait fort avec la bombe ? Peut-être ...

Le mieux, pour se préserver d'une potentielle guerre nucléaire, c'est de voter tout sauf Sarkozy en 2007

Sarkophage  a des arguments de plus en plus forts pour convaincre son public ! hihihihihihihi

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Archives Sarkozyennes
commenter cet article
23 juillet 2005 6 23 /07 /juillet /2005 00:00

Chirac aime s'essuyer les pieds sur le petit Nicolas sarkozy ... ou c'est l'inverse qui est vrai ...

Les coups pleuvent en ce moment, plus que la pluie qui se fait rare.

Chirac a donc ajouté (comme nous l'apprend encore le Canard Enchaîné du 15 juillet 2005)

 

"Ce n'est pas parce que je suis affaibli que Sarkozy est fort. Avec les médias, il se passe exactement la même chose qu'en 1995 avec Balladur : le système TF1-LCI plus "le Figaro" a installé le ministre de l'intérieur en personnage providentiel de la droite. Tout cela n'est que du vent. Tout se jouera entre septembre 2006 et février 2007. Et à ce moment là, j'aurai, au minimum, une capacité de nuisance"

Sarkophage fait une proposition : un duel pour régler une bonne fois pour toutes le pugilat.

Avec un peu de chance pour la France, les deux passeraient de vie à trépas ...

Abadidon Sarkophage  prône le régicide !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Archives Sarkozyennes
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy