Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 07:00

L'examen de la galerie des amis de little Sarkozy continue. Et ce jour par une belle pièce.

Remarquable non par son Q.I (il parait qu'il se rapproche de l'huitre congestionnée) mais par son parcours, digne de Scarface (le Film !)

--------------------------------------------

Christian Estrosi

« Fidèle parmi les fidèles » comme l'écrit Libération (op. cit.), M. Estrosi est un peu trop jeune pour avoir milité à Occident ou Ordre nouveau : il est né le 1er juillet 1955. Il n'en n'est pas moins un partisan résolu d'alliances avec le F.N. et d'une orientation à droite toute de son propre parti. C'est assez logique : il a commencé sa carrière politique comme fidèle de M. Médecin, le très à droite - et très corrompu - maire de Nice, au point d'être rangé parmi les « bébés Médecin ». cf. Le Monde, 4 juin 1988 et Hérodote, 2e trimestre 2004

Le 24 octobre 1991, M. Médecin envoie un appel de soutien à M. Estrosi depuis l'Argentine, où il est parti pour éviter les foudres de la justice : « Sans vouloir vous donner d'ordre ni de conseil, je vous dis : faites confiance à ces hommes et à ces femmes qui se sont rassemblés, aujourd'hui, autour de M. Estrosi et de l'équipe qui a refusé de continuer sans en appeler au peuple. » Une vive querelle avait déchiré la droite niçoise : après la fuite de M. Médecin, fallait-il provoquer de nouvelles élections municipales ?

Ancien champion de moto, M. Estrosi n'a guère fait d'études, et, contrairement à certains, cela se ressent désagréablement sur sa finesse intellectuelle, d'où ses surnoms : « bac moins 6 » et « le motodidacte ». Il n'a guère travaillé non plus, sauf pour diriger brièvement une entreprise experte en fraude fiscale (lire ci-dessous). Partisan des alliances avec le F.N. disions-nous. Dans un entretien à Minute du 11 mars 1998, M. Estrosi déclare :

« Dire "moi je suis là pour empêcher M. Le Pen d'exercer des responsabilités parce qu'il est xénophobe" ne me semble pas la meilleure méthode pour être crédible et efficace. »

Difficile de lui reprocher une discordance entre son discours et ses actes : il n'aura de cesse d'obtenir une alliance avec l'extrême droite en Provence-Alpes-Côte-d'Azur(P.A.C.A.), et il s'en est fallu de bien peut qu'il ne parvînt à ses fins.

Après les élections régionales, la droite et l'extrême droite ont exactement autant de conseillers. M. Estrosi fait tout pour arracher un accord avec le F.N. ; il est soutenu par M. Peyrat, maire de Nice et ancien du fn, M. Luca, député-maire R.P.R. de Villeneuve-Loubet, et M. Delaunte, maire de Cannes. Sans l'opposition résolue de M. Léotard et la médiatisation inédite de ces manœuvres de couloir (qui s'étaient déroulées sans encombre en 1986), M. Estrosi aurait pu faire la soudure.

À noter que l'accord proposé par M. Le Pen est d'une simplicité biblique : le F.N. élit M. Balladur en Île-de-France et la droite élit le Dirigeant du fn en P.A.C.A. **
Frustré de son accord avec les néo-fascistes Français, M. Estrosi accueillera cependant le plus d'anciens conseillers F.N. possible, comme M. Crépin, M. Gost, et Tarelli, au sein du groupe R.P.R. puis U.M.P., afin de prendre la présidence du groupe à M. Léotard et de s'allier ponctuellement avec le fn.
cf. Droite, extrême droite : les amitiés particulières, brochure du M.J.S., 2001

Il ne manquera pas de s'exprimer dans L'Hebdo du quotidien , journal d'extrême droite, le 8 mars 2000, dans Minute le 14 juin de la même année, et de nouveau dans Minute, en 2003. cf. Le Monde, 20 septembre 2003

M. Estrosi est un homme de droite très à droite et logique avec lui-même. En 1997, M. Estrosi fustige la loi Guigou sur l'immigration en des termes lepénistes :

« Quand vous supprimez l'AGED pour certaines familles, mettez sous condition de ressources les allocations familiales, supprimez les abattements fiscaux sur certains emplois familiaux, ne s'agit-il pas de faire des réserves contre les familles françaises au bénéfice des futures familles immigrées ? »

M. Estrosi ne cache pas son hostilité virulente au pacte civil de solidarité (Pacs) et à la Gay pride :

« Une société qui céderait à la provocation de ces défilés exhibitionnistes pour accorder les mêmes droits à des couples homosexuels qu'à des couples mariés serait une société décadente. » cf. Ras l'Front n° 58, juin 1999

Il a aussi lancé au socialiste Gérard Gouzes : « Vous ne méritez pas d'être français ! »

Élu député en 1993, M. Estrosi a vu son élection annulée pour avoir financé illégalement sa campagne électorale (dons ne respectant pas la législation, règles de transparence financière violées) et il a été déclaré inéligible pour un an. cf. Le Monde, 18 décembre 1993

Ce n'est pas le seul ennui de M. Estrosi. Il avait déjà écopé d'un redressement fiscal de 3,8 millions de F quelque temps plus tôt, malgré sa contestation devant le tribunal administratif de Nice, qui l'a débouté le 7 novembre 1991. cf. Le Monde, 17 novembre 1991

Et le mandataire financier Ulrich Benamar a déclaré au juge Philippe Dorcet, le 22 novembre 2002, qu'il avait blanchi 400 000 F en 1999 pour le profit personnel de M. Estrosi.

À en croire M. Benamar, cela ferait partie d'un système de blanchiment représentant plusieurs dizaines de millions de F destiné à des personnalités de la droite des Alpes-maritimes. En tout cas, une enquête a été ouverte par le parquet de Nice pour « abus de biens sociaux, corruption et trafic d'influence ». cf. Le Monde, 27 et 30 novembre 2002

Peu de temps auparavant, M. Benamar s'est passer à tabac puis mutiler par des inconnus. cf. Le Parisien, fin nov. 2002

** M. Chirac était au courant et a approuvé. cf. Éric Zemmour, L'Homme qui ne s'aimait pas, éd. Balland, 2002.

Merci au contributeur rédacteur de ce texte (ce n'est pas Sarkophage !)

--------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article
14 juillet 2006 5 14 /07 /juillet /2006 07:00

Il faut aller aux Antilles pour trouver des chanteurs de talent ... et clairvoyants :o)

Sarkophage vous propose d'écouter ce morceau qui va devenir culte ! Vous pouvez le passer en boucle, c'est le soleil qui vous parle.

Pour écouter la chanson qui décoiffe il faut cliquer ici !

 

Pour ceux qui veulent l'apprendre : (en VF)

Il était une fois
Grande nouvelle dans les médias
Le Ministre de l'Intérieur
Sera ici le 7 décembre

Levée des boucliers
C'est le ministre de la Police
Qui veut être président
Il est méprisant et raciste

Tout le monde est éberlué
Qu'est-ce que Monsieur(dans le sens péjoratif) veut ?
Il méprise les noirs (les nègres)
Il vient dans un pays de noirs

Sarko sera ici
Sarko on t'a attendu, mais tu n'es pas venu
Et j'ai fumé comme un dragon
Sarko nous dira
Sarko, nous voilà dans la rue
Pourquoi tu nous as fait ça

Un jour avant son arrivée
La pression monte
Il voulait voir Césaire
Mais Césaire a dit "Non non, ce n'est pas possible !"

Beaucoup de monde s'est mobilisé
La gauche a réussi à se rassembler
Pour poser la question
Sur la colonisation

Nous étions tous déjà prêts
A recevoir Monsieur
Mais c'est Bilé à la télé
Qui a annoncé que Sarko s'est dégonflé(?)

A compléter pour ceux qui préfèrent un nettoyage en profondeur du pavillon de l'oreille par le tube anti-sarkozy directement en provenance de suisse !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Le blog Sarkostique contre sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi - dans Sarkosons et Sarkovideos
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 14:25

Notre immersion dans les relations Sarkozyennes se poursuit. Après Patrick Devedjan, c'est au tour d'Hervé Novelli.

Pas plus rassurant que le précédent !

--------------------------------------------

Hervé Novelli

Lui aussi ancien membre d'Occident, d'Ordre nouveau (successeur d'Occident, dissous le 28 juin 1973 pour troubles à l'ordre public, mais beaucoup plus proche du parti gaulliste qu'Occident) et du Parti des forces nouvelles (P.F.N., extrême droite favorable à la droite de gouvernement), M. Novelli reconnaît lui-même qu'il « sent le soufre ».

cf. Ras l'Front n° 58, octobre 1998 ; Le Monde, 28 mai 1998

Quoi d'étonnant à ce que M. Novelli ait obtenu le soutien du F.N. aux élections législatives de juin 1997, en échange d'un engagement à s'opposer au traité de Maastricht et à défendre la « préférence nationale » ? C'est qu'il ne récuse en rien son passé :

« Je n'ai pas un regret. Occident, c'était un anticommunisme dans lequel je me reconnais toujours. […] Ne tombons pas dans le piège de la béatification de l'extrême gauche et de la diabolisation de l'extrême droite. » cf. Le Monde, 13 février 2005

M. Novelli n'a rien d'un député de base dont le parcours relèverait de l'anecdote. Chargé des relations avec le Parlement pour la chambre syndicale de la sidérurgie parisienne, il s'occupe aussi la campagne du giscardien Michel d'Ornano à la mairie de Paris en 1977, - sûrement au nom de la neutralité politique hautement proclamée par le patronat. Il entre au parti républicain en 1986, devient chef de cabinet de M. Longuet, puis secrétaire général du Parti républicain à ses côtés *.

M. Longuet ne manifeste pas plus de regrets que son ami pour son passé à l'extrême droite activiste et raciste :

« Je connais depuis trente ans les qualités personnelles d'Alain Robert, son courage, sa générosité et son refus de tous les conformismes. Aux époques difficiles de la décolonisation et du communisme, ses qualités se sont exprimées par des jugements très actifs - trop, jugent certains, ce que, pour ma part, je ne pense pas. » cf. Le Monde, 25 mars 1993

Dirigeant d'Occident aux côtés de MM. Madelin, Longuet et Devedjian, M. Robert passa par Ordre nouveau, le Groupe union et défense (G.U.D., extrême droite étudiante) le fn puis le P.F.N., avant de rejoindre le bien à droite C.N.I. puis le R.P.R. (il est aujourd'hui au R.P.F. de M. Pasqua) : un homme très « actif ».

M. Novelli déplore que le F.N. et la droite ne se soient pas alliés plus souvent après 1988 et approuve vigoureusement les présidents de région élus grâce à l'extrême droite, comme M. Millon :

« Les gens y voient bien autre chose que la relation au fn. Ils ont apprécié le bras d'honneur. Le politiquement incorrect, c'est ce qui rapporte aujourd'hui. Le refus devient une attitude sympathique. » cf. Le Monde, 16 mai 1998

Délégué général de Démocratie libérale quand le Parti républicain prend ce nom après l'élection de M. Madelin à sa tête, M. Novelli est la cheville ouvrière de la convention nationale du 16 mai 1998, où D.L. fait scission de l'U.D.F. Il s'occupe alors des relations avec M. Millon et se retrouve au comité directeur du Club Idées-action, qui s'attache à rapprocher droite et extrême droite, sur le modèle italien (Ras l'Front, op. cit.).

Son refus de la construction européenne, n'est qu'un élément parmi d'autres d'une carrière très ancrée dans les idées d'extrême droite. Ce charmant personnage a aussi des idées libérales bien arrêtées en économie et une proximité politique avec M. Sarkozy de Nagy-Bocsa. Il est le coauteur du rapport dit Ollier-Novelli, prônant entre autre des privatisations massives pour réduire drastiquement le champ de l'intervention publique, dans la droite lignée de ce que fit Mme Thatcher au Royaume-Uni.

Le « sarkozyste » Hervé Novelli est désormais secrétaire national de l'U.M.P. chargé des fédérations, avec le non moins fidèle M. Estrosi (Libération, 14 décembre 2004).

* Soit dit en passant, il semblerait que M. Novelli soit aveugle, car son supérieur a été mis en examen pour sa participation personnelle au financement occulte du P.R., entre 1987 et 1992, mais pas lui. C'est étonnant comme le P.R. a compté d'aveugles.

Merci au contributeur rédacteur de ce texte (ce n'est pas Sarkophage !)

--------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique Blog anti Sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 07:00

Le petit Nicolas Sarkozy l'a promis, sa vie privée c'est sacré. Pas plus de 10 paparazis en même temps pour le mitrailler. Et pas plus de 5 couvertures d'hebdos la même semaine.

A part ça, sa vie privée c'est Voici en permanence. Ce qui compte c'est de se montrer pour être vu. 

 


Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

 

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarko - pipole et famille
commenter cet article
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 07:05

Le petit Nicolas Sarkozy a beaucoup d'amis. Certains de longue date, qui ont affronté vent et marée avec lui. D'autres, de vrais parvenus, qui se sont rapprochés en voyant qu'il maîtrisait parfaitement le populisme et les promesses nouvelle génération.

Parmi ses amis figure un certain nombre de personnes ayant un parcous révélateur .. pour ne pas dire inquiétant.

A vous d'en juger et de donner votre avis dans les commentaires.

--------------------------------------------------

Patrick Devedjian :
Génération Occident de Frédéric Charpier, éd. du Seuil. 350 pp., 22 €.
Quand Madelin, Devedjian, Longuet militaient à Occident, groupe d'extrême droite. "Génération facho", article paru dans Libération (08.02.05)

Partisan notoire de M. Sarkozy de Nagy-Bocsa depuis plusieurs années, M. Devedjian est un symbole de l'imprégnation profonde des idées d'extrême droite, y compris les pires, dans la droite de gouvernement. Étudiant en droit dans les années 1960, il adhère aux groupuscules d'extrême droite Occident (dont il devient un dirigeant) et Europe-Action. Militer à l'extrême droite n'est pas anodin et à cette époque moins que jamais. Après la fin de la fin guerre d'Algérie et la déroute de Maître Tixier-Vignancourt (aux présidentielles de 1965 et surtout aux législatives de 1967), l'extrême droite française est numériquement infime, elle n'a strictement aucune influence, aucune prise sur les évènements ; seuls les militants les plus durs, les plus convaincus, les plus racistes restent encore, d'autant que la droite gaulliste et non gaulliste n'est pas spécialement regardante sur le recrutement de ses membres.

cf. Encyclopædia Universalis, article « L'extrême droite en France depuis 1945 », 2e partie, et Histoire de l'extrême droite en France, dir. Michel Winock, éd. du Seuil, « Points »-histoire, 1993, chapitre 7

Occident ne rassemble que 800 membres, parmi lesquels plusieurs futurs élus de droite : M. Madelin, M. Goasguen, M. Abitbol, M. Alain Robert, M. Guillet, ou encore M. Longuet, qui y est chargé de la doctrine.

On est édifié sur cette doctrine en lisant le numéro 2 d'Europe action (février 1963), où un certain P. Lamotte écrit :

« La race est en tout cas la nouvelle patrie, "patrie charnelle" qu'il convient de défendre avec un acharnement quasi animal. »

Ces propos tenus à l'université d'Occident : « les nationalistes français constituent contre la république maçonnique et ploutocratique, le Parti de la nation française » (n° 3) ; « Tout fascisme est l'expression d'un nationalisme qui, seul, peut cristalliser la volonté de la jeunesse en un immense élan révolutionnaire : le nationalisme c'est la jeunesse au pouvoir » (n° 5).

Ou encore, ces slogans : « Gauchistes, ne vous cassez pas la tête, Occident le fera pour vous » ; « Mort aux Bolches » ; « Sous-développés = sous-capables ». En effet, Europe-action choisit le combat sur un plan idéologique, Occident, l'activisme et la violence. Tous deux soutiennent les ségrégationnistes américains, la République sud-africaine de l'apartheid, la Rhodésie des colons racistes.

Occident est dissous le 1er novembre 1968 après un attentat à l'explosif - et parce qu'il n'est plus d'aucune utilité au pouvoir gaulliste, maintenant que les évènements du printemps sont finis.

cf. Ras l'Front n° 55, mai 1998. « Europe-Action servit d'organe et d'encadrement aux plus redoutables néo-fascistes français des années 60. » (Joseph Algazy, La Tentation néo-fasciste en France (1944-1965), Fayard, 1984)

M. Devedjian adhère au parti gaulliste en 1969 ; il participe à la rédaction des statuts du R.P.R. puis devient un des avocats personnels de M. Chirac jusqu'au début des années 1990, et continue par la suite de le conseiller ; mais, sentant le vent tourner 1993/1994, il choisit M. Balladur (Le Monde, 9 mai 2002).

Pour autant, il ne renie pas vraiment son passé. Au contraire, lui qui ne parlait pas l'arménien dans sa jeunesse se rapproche des milieux arméniens les plus nationalistes. Il a été l'avocat du groupe terroriste arménien Asala auteur d'un attentat à la bombe à Orly en 1983, qui fit 8 morts (dont 4 Français et 2 Turcs) et 56 blessés le 15 juillet 1983 : c'est le pire attentat commis sur le sol français depuis des dizaines d'années.

Maître Devedjian a le droit de défendre qui il veut. Le problème est ailleurs : dans son édition du 15 août 1983, l'hebdomadaire turc Nokta et plusieurs journaux français publiés au même moment, rappelaient que le futur maire d'Anthony avait proféré des paroles menaçantes pour la compagnie Turkish Airlines, dont le bureau a été frappé par l'attentat d'Orly : « Il va être dangereux d'utiliser la Turkish Airlines. » M. Devedjian persiste et signe dans un entretien à l'Armenian Reporter du 6 juin 1985 :

« Tout le monde considère les membres de l'Asala comme des terroristes, moi je vois en eux des résistants ! […] Je ne considère pas que les Arméniens qui tuent des diplomates turcs soient des terroristes. Je les considère comme des activistes. […] À l'issue de notre combat, il sera possible de libérer les terres arméniennes en Turquie et de les réunifier, indépendamment de l'Union soviétique, avec l'actuelle Arménie. […] Dans l'histoire, les Turcs ont déjà perdu les trois quarts de leurs territoires. Ils accepteront par la force la naissance d'une nouvelle Arménie. »

Au Monde du 13 février 2005, M. Devedjian confie :

« Je ne me suis jamais caché de mon passé. J'étais d'origine arménienne et c'est aussi une façon, pour moi, de me sentir français. J'étais anticommuniste et, finalement, je n'ai pas changé. Je me suis engagé pour la cause de l'Algérie française. »

L'unité d'une vie…

Merci au contributeur rédacteur de ce texte (ce n'est pas Sarkophage !)

------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 07:00

Le petit Nicolas Sarkozy a de la chance. Moult chanteurs (de talent !) se penchent sur son cas pour faire de lui un sujet inépuisable de chansons à boire et autres ritournelles inoubliables.

 Pour écouter ce morceau de l'été :

Clic ici pour entendre 'Sarkozy-par-bashung'

Merci à Mylène

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarko et les médias
commenter cet article
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 07:01

Le petit Nicolas Sarkozy a des origines étrangères. Sans son papa, venu s'engager dans la légion étrangère, il rêverait, sans doute, de la lointaine hongrie, des mirages de l'occident.

Aujourd'hui il est Français, mais pas suffisamment fier d'elle au point de la quitter (vous aurez remarqué qu'il a quelques difficultés avec la rupture, et même les ruptures !)

Et demain, il va continuer son petit manège du premier arrivé, premier servi. Encourageant non ?

 


Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 10:19

Le petit Nicolas Sarkozy ne manque jamais de se rappeler au souvenir des bleus, de tous les les bleus.

Pratiquement personne ne sait que des émeutes (c'est le mot !) ont lieu le soir des matchs avec les bleus.

Blessés en tous genres, affrontements, c'est le sport dans toute sa splendeur. Et pendant ce temps là le petit Sarkozy pose pour Paris Match, Voici et autre Chasseur Français.

Allez les bleus, allez les bleus ! 

sarkozy bleus finale coupe du monde sarkostique

Merci à Placide

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkophage - dans Sarko en images
commenter cet article
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 10:01

Lu dans le Canard Enchaîné du mercredi 5 juillet 2006 :

Le président du conseil régional d'Ile de France trouve Nicolas Sarkozy de moins en moins détendu en public. Voilà quelques jours, Huchon croise Sarko et le lui dit. La réplique fuse :

- "On n'est jamais détendu quand on est président de la république"

- "Mais tu ne l'es pas encore" !

- "Ca vient" répond Sarkozy

Encore un exemple de l'obnubilation morbide de notre sinistre de l'intérieur. Il doit se réveiller chaque matin à l'Elysée.

On lui recommande un bon médecin ?

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkozy a dit
commenter cet article
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 07:00

L'immigration choisie chère au petit Nicolas Sarkozy est encore battue en brêche. En même temps qu'est battu le portugal.

L'équipe de France est métissage. Sans ce métissage il y aurait peut-être deux joueurs sur le terrain. Juste assez pour faire un tennis, mais pas assez pour un match de foot.

Lilian Thuram a déjà dit au petit sinistre de l'intérieur ce qu'il pense de son inaction et de son incompétence. Cela n'a pas plu, car cela est sans doute quelque part vrai ...

Laissons donc notre sourd - aveugle préféré décerner un carton rouge au plus mauvais joueur du gouvernement. Sans doute à cause de ses jambes trop courtes il n'arrête pas de tirer les maillots et de se faire remarquer. 

sarkozy carton rouge chirac coupe du monde

Merci à Placide

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Repost 0
Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy