Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 11:00

Putain que c'est long quatre ans. Vous ne trouvez pas ? Le président des riches doit trouver que ça ne l'est pas assez car il veut nous casser les pieds, le pouvoir d'achat, les liberté, la douceur de vivre etc ... pendant 5 annnées de plus.

 

sarkozy anniversaire sarkostique 3Merci à Bar

 

Aujourd'hui, 6 mai 2011, cela fait pile 4 ans que la France est rentrée dans l'ère du pourrissement et de la décrépitude. Merci qui ? Merci Sarkozy !

 

sarkozy anniversaire sarkostique 4Merci à Tropical Boy

 

Tout a pourtant bien commencé pour le président des riches, le soir du 6 mai, au fouquet's. Tous ses amis étaient là pour le voir commencer son règne de président des riches et de l'impuissance d'achat. Bon, c'est vrai, Cécilia s'est beaucoup fait attendre et lui a gâché sa soirée, mais il n'allait pas bouder son plaisir.

 

Et puis il l'a remplacé, Cécilia. Par une plus jeune et au moins aussi jolie.

 

sarkozy anniversaire sarkostique 1Merci à Placide

 

Que retenir après 4 ans de présidence des riches et des promesses non tenues ? Justement, les promesses non tenues car impossibles à tenir. Quelques millions d'électeurs ont voulu croire dans ses fariboles et montrer qu'ils étaient plus intelligents que la moyenne. Aujourd'hui ces électeurs ont disparu. Faites le test, dans un repas de famille, demandez bien haut et bien fort qui a voté Sarkozy en 2007. Vous obtiendrez un grand silence gêné.

 

sarkozy anniversaire sarkostique 5Merci à Chimulus

 

Ce qui intéresse plus aujourd'hui Sarkozy et sa clique ce sont les années qui suivent 2012. Ils ont tous très peur de ne pas conserver leur mandat blanc seing cinq années de plus et les avantages qui vont avec. Même Fillon, l'homme invisible fait premier ministre y va de son couplet pour encenser celui qui l'a fait souffre douleur puis espoir de remplacement de la droite. D'ailleurs que la droite puisse voir en Fillon un espoir en dit long sur la décomposition du parti populiste. Pourquoi pas Droopy pendant qu'on y est ?

 

 

L'aspect positif c'est bien qu'il reste moins d'un an avant de voir disparaître dans les poubelles de l'histoire le Sarkozysme.

 

sarkozy anniversaire sarkostique 6Merci à Coco

 

Et pour ceux qui veulent un exposé détaillé de tous les ratages, oublis, mensonges, échecs et autres boulettes de Sarkozy, vous pouvez aller chez l'ami Juan, soutier de l'antisarkozysme, galérien de la dénonciation quotidienne de l'incompétence du président des riches.

 

sarkozy anniversaire sarkostique 2

Merci à Tropical Boy

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

commentaires

hamza nciri 14/08/2011 02:48


Rappel historique - "l'homme providentiel"
En 1933, à la suite d'une élection démocratique, Hitler accédait au pouvoir dans une Allemagne rongée par la crise économique, où les citoyens ordinaires avaient subi un appauvrissement sans
précédent à cause d'un chômage massif et d'une inflation galopante, créant dans l'opinion un sentiment d'amertume et le désir d'un changement fort pour remettre l'Allemagne sur la bonne voie.
Hitler était alors perçu comme "l'homme providentiel", le seul ayant l'autorité et la détermination nécessaires. Il bénéficiait du soutien du patronat et des classes aisées, en même temps que d'une
partie des classes populaires victimes de la crise. Le danger représenté par Hitler était alors complètement sous-estimé ou ignoré par les médias et par la majorité de "l'intelligentsia".
A l'issue de la seconde guerre mondiale, les Allemands ont durablement pris conscience des dangers du fascisme. Mais cette prise de conscience n'a pas eu lieu en France, où le régime fasciste de
Vichy pouvait être considéré comme imposé par la défaite et l'occupation, et non véritablement choisi par les Français, alors qu'en réalité, les fascistes représentaient une force politique
importante en France pendant les années 30, et le régime de Vichy bénéficiait d'un large soutien populaire. Mais les Français se sont dispensés de faire leur examen de conscience, et la "bête
immonde" n'a pas été éradiquée dans les esprits comme en Allemagne. D'où la montée en puissance du Front National et l'actuelle dérive du principal parti de droite (l'UMP) vers
l'extrême-droite.
Nous sommes aujourd'hui au 21è siècle, et le fascisme est de retour avec un nouveau visage. Il a évolué vers une forme "moderne", débarrassé de l'anti-sémitisme, mais en conservant les mêmes
principes et les mêmes méthodes: autoritarisme, culte de la répression, mépris de la démocratie, propagation de la haine, désignation de boucs-émissaires, et absence de scrupules ("la fin justifie
les moyens").
Ainsi, Nicolas Sarkozy n'est pas anti-sémite (au contraire), mais il est violent, rempli de haine, et ne supporte pas les opinions différentes de la sienne.
Autre caractéristique du fascisme, Nicolas Sarkozy ne cesse de stigmatiser des catégories de personnes en les désignant à la vindicte publique et en les utilisant comme boucs-émissaires:
- les jeunes des banlieues (les "racailles", à nettoyer au "karscher") - les "assistés" - "ceux qui se lèvent tard" - les "soixante-huitards" et l'esprit de Mai 68 (cause de tous les maux de la
France selon Sarkozy) - les syndicalistes ("ces braillards", comme il dit) - les défenseurs des droits de l'homme, qu'il appelle avec mépris les "droits-de-l'hommistes"
Ce n'est pas un hasard si l'édition italienne du livre de Sarkozy a été préfacée par Gianfranco Fini, le leader de l'Alliance Nationale, précédemment dénommée MSI, le parti fasciste mussolinien
dont l'Alliance Nationale a conservé le logo, une flamme tricolore aux couleurs de l'Italie (un logo repris et mis aux couleurs de la France par le Front National).
Et ce n'est pas un hasard non plus si Nicolas Sarkozy est la deuxième personnalité préférée des électeurs du Front National après Jean-Marie Le Pen.
Une personnalité inquiétante
Son ambition dévorante, sa soif de pouvoir, le fait qu'il ne pense qu'à son intérêt personnel, sa démagogie, son mépris de la démocratie, son intolérance et sa haine font de Nicolas Sarkozy un
danger majeur si il est élu. Sa soif de pouvoir est d'autant plus inquiétante qu'il a déclaré vouloir modifier la constitution pour étendre les pouvoirs présidentiels.
Les observateurs objectifs qui ont approché Sarkozy disent qu'il émane de lui de la violence. Anecdote révélatrice, lorsque Nicolas Sarkozy a été mis en cause par une manipulation dans l'affaire
Clearstream, il a dit "je trouverai le salaud à l'origine de tout ça et je le pendrai à un croc de boucher".
Comme il l'a souvent montré à l'Assemblée Nationale ou à Argenteuil, Nicolas Sarkozy est un violent, et il gouvernera avec brutalité, "à la cravache", il dressera les uns contre les autres, et le
résultat sera une guerre civile. Les 5 semaines d'émeutes qu'il a déjà provoquées en 2005 ne sont qu'un avant-goût de ce qui arrivera si il s'empare du pouvoir.
Il est alors probable qu'il utilisera le soulèvement populaire comme prétexte pour prendre les pleins pouvoirs, comme l'article 16 de la constitution le permet lorsque "l'indépendance de la Nation,
l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacés d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels
est interrompu".


Ce qu'il a fait - Le bilan de Sarkozy
- Baisse en trompe l'oeil de la délinquance, qui masque une hausse sans précédent des violences aux personnes. Cette hausse est de 20% en moyenne nationale mais elle atteint 70% dans certains
départements.
- Primes au rendement pour les policiers, les encourageant ainsi à une répression hystérique, disproportionnée, avec gardes à vues injustifiées, et tolérance zéro pour les automobilistes
- Transformation des policiers en cow-boys agressifs qui se croient tout permis; hausse sans précédant des bavures et des violences policières.
- Généralisation du flashball et introduction du taser
- Recul sans précédent des droits de l'homme en France, dénoncé par Amnesty International et la Ligue des Droits de l'Homme. Transformation de la France en un état policier oppressant.
- Remplissage des prisons sans se soucier un instant des conditions de détention crées par la surpopulation carcérale (violence entre détenus, viols, suicides, propagation du sida et de la
tuberculose). Par sa politique ultra-répressive, Sarkozy a créé une situation catastrophique dans les prisons, une situation indigne d'un pays qui prétend respecter les droits de l'homme et qui
donne des leçons au reste du monde à ce sujet.
- Propos irresponsables et haineux qui, combinées aux violences policières et à la "tolérance zéro", ont provoqué une insurrection des banlieues pendant 5 semaines.
- Privatisation partielle d'EDF
- Fausse promesse que GDF ne serait jamais privatisé.
Ce qu'il fera - Le vrai programme de Sarkozy
- Baisse des impôts pour les riches et pour les entreprises. Cela sera compensé en creusant encore plus le déficit public et l'endettement de la France, ou bien en augmentant la TVA, l'impot le
plus inégalitaire car non dégressif pour les bas revenus.
- Démantèlement du droit du travail, CPE pour tout le monde, précarité généralisée, avec un licenciement possible pendant 2 ans, sans justificatif ni recours.
- Retraite à 70 ans, et encouragement des retraites privées (fond de pension) pour ceux qui souhaitent partir plus tôt à la retraite et dans de meilleures conditions
- Semaine de 48 heures (alignement sur la norme européenne), et autorisation des heures supplémentaires jusqu'à 70 heures par semaine (opt-out, comme en Angleterre)
- Suppression des charges sociales sur les heures supplémentaires, ce qui encouragera les entreprises à recourir aux heures supplémentaires plutôt qu'embaucher
- Obligation d'effectuer un "travail d'utilité collective" (des travaux forcés payés moins que le SMIC) pour les bénéficiaires de minima sociaux
- Adoption de la constitution européenne par le parlement, sans consulter les Français par référendum
- Privatisation d'EDF, de la SNCF, de la Poste. ANPE remplacée par des agences privées pour le placement des chômeurs.
- Autorisation des OGM. (Nicolas Sarkozy est le seul candidat à la présidentielle à ne pas s'être engagé à un moratoire sur les cutures d'OGM).
- Discrimination positive et encouragement du communautarisme
- Immigration choisie, c'est à dire appel à l'immigration quand le rapport entre l'offre et la demande sur le marché du travail est défavorable aux entreprises, risquant ainsi de les obliger à
augmenter les salaires
- Suppression de la séparation des églises et de l'état, pour permettre aux lieux de culte d'être financées par l'argent du contribuable
- Réduction du nombre d'enseignants, réduction du budget de l'éducation nationale, l'argent restant devant être partagé avec les écoles privées (suppression de la loi Falloux)
- Augmentation du budget militaire pour renforcer les capacités de la France à participer aux guerres des Etats-Unis, au grand bénéfice des multinationales de l'armement, notamment Dassault (dont
le PGD Serge Dassault est député UMP et sarkozyste convaincu), et Lagardère (dont le PDG Arnaud Lagardère est le parrain d'un fils de Sarkozy).
- Extension des pouvoirs présidentiels, au détriment du premier ministre et du parlement
- Généralisation des machines à voter, afin de pouvoir truquer les futures élections
- Modification probable du jeu électoral en autorisant à nouveau les entreprises à financer les partis politiques, et en légalisant les publicités politiques à la télévision (comme aux USA), afin
de donner l'avantage au parti le plus riche, c'est à dire le plus favorable aux intérêts des multinationales afin de bénéficier de leur "générosité"
- Généralisation de la vidéosurveillance "intelligente", avec détection automatique des comportements interdits ou jugés suspects y compris pour les infractions anodines, comme allumer une
cigarette dans un lieu public. La vidéosurveillance "intelligente" aura pour effet de mu


Olivier 13/08/2011 21:22


Je vous trouve dur avec un Président qui manie pourtant super bien la langue française :)
Extraits choisis de ses plus belles figures de style: http://quolibets.fr/apprendre-les-figures-de-style-avec-nicolas-sarkozy


hamza nciri 11/08/2011 10:51


Le point de rupture est tout d'abord celui du pétrole qui va remettre en question l'ensemble de nos modes de production et de consommation. Bonne nouvelle quand même: avec la réduction drastique
des transports, ce sera aussi la fin de la mondialisation libérale. Nous serons contraints de revenir à une production locale pour une consommation locale.

Le point de rupture est également financier. Les pertes abyssales des banques ont été transformées en dette publique, à la charge des citoyens. La dette des principaux pays développés a explosé,
atteignant des niveaux astronomiques. La dette des Etats-Unis est désormais de 14.000 milliards de dollars et continue d'augmenter au rythme de 1,5 milliard par jour. Dans l'Union Européenne, la
dette publique aura atteint 125% du PIB dans 2 ans. Au Japon, elle représente déjà 270% du PIB. Un tel niveau d'endettement ne peut être épongé que par une forte augmentation des impôts, une
hyperinflation, ou une guerre. Ou bien encore... par une faillite des états et leur remplacement par un gouvernement mondial.

Le point de rupture est aussi social. L'appauvrissement de la "population ordinaire" a atteint un seuil critique, résultat de 20 ans de délocalisations, de précarisation et de baisse des salaires
réels. Dans le même temps, les services publics disparaissent, privatisés ou devenus complètement inefficients, abandonnant les citoyens au bon vouloir des multinationales.

Le point de rupture est écologique, avec la 6è extinction massive des espèces, 70% des forêts tropicales détruites, une pollution généralisée des sols de l'air et des océans (dont les zones de
pêche ont été vidées à 80% par la pêche industrielle), et un risque d'emballement du réchauffement climatique.

Le point de rupture est démographique. La population mondiale a doublé au cours du dernier demi-siècle pour atteindre 6,5 milliards, et 8 milliards d'ici 2020. Ceci est tout simplement incompatible
avec le maintien de notre mode de vie actuel auquel nous devrons renoncer volontairement, ou bien sous la contrainte, du fait de l'épuisement des ressources naturelles et de la destruction de
l'environnement.

Enfin, le point de rupture est démocratique, dans la plupart des pays occidentaux et en particulier dans la France de Sarkozy et l'Italie de Berlusconi. Arrestations et détentions arbitraires,
garde à vue abusives, policiers omniprésents dans les espaces publics, répression tatillonne, inégalité devant la justice, non-respect de la séparation des pouvoirs, absence de pluralité de
l'information, médias contrôlés par le pouvoir, absence de choix électoral réel, surveillance électronique des citoyens, fichage généralisé, appels à la délation, création de milices chargées de la
"sécurité", projets pour une censure d'internet... tout cela est caractéristique d'un régime totalitaire et non d'une démocratie.


Le coq sportif 03/07/2011 15:59


Merci,le vieux, de reconnaitre que les suggestions que j'avance ne sont pas une farce passéiste mais une nécessité dans le monde tel qu'il évolue.
Vous finirez par adhérer à tout cela Seagull,d'ailleurs je suis sur qu'une part de vous même ne peut continuer se voiler la face.Vous me parlez de culture française,"ce sont vos idée,j’entends
bien, mais quel est votre soif?"(dixit Maurice Barrès)Pour ma part j'ai soif de NATION!!
Et la Culture Française représente une part prépondérante de cet édifice.
Vous me dites que le principe de Nation est dépassé à l'heure de la mondialisation,je comprend bien,depuis un millénaire et demi d'existence,la France est une terre de brassages ethniques non
négligeables.Mais en disant cela, je constate que vous partagez une définition de la Nation que malheureusement beaucoup trop de gens partagent aujourd'hui et qui leur font haïr le terme en
question.
Je m'explique:le nationalisme,tel qu'on le définit aujourd'hui sur l'Agora publique,dans les écoles, aux élèves jusqu'à satiété,dans les médias,et dans la bouche de toutes les "dites élites",est un
nationalisme matériel.C'est une conception purement allemande,celle la même utilisé par les nazis pour justifier un sang matériellement plus fort chez les aryens.Bien entendu,avec une telle
conception du nationalisme,celui qui prononce le mot Nation obtient rapidement une étiquette durable,bien que très souvent fausse.
Lorsque je dis qu'il faut tout mettre en œuvre pour le salut de la Nation,je défend un nationalisme mystique,conception française,qui ce devrait d’être une conception universel du nationalisme et
non un nationalisme matériel qui est dans ce cas précis,"la guerre"comme disait Mitterrand,sur la fin.Ce n'est pas parce qu’il était un partisan de ce nationalisme germanique matériel et tronqué
dans ses jeunes années que tout les nationalistes le sont!!La Nation dont moi je parle et loin d’être dépassée et de prôner la guerre,au contraire,c'est elle qui dépasse tout le reste et prône
plutôt l'Amour!!
Le nationalisme mystique,que je partage,c'est l'exaltation de la Terre,de la Famille,de nos Ancêtres,des héros morts pour la Patrie,de la Culture Française,la Langue,la Gastronomie de nos régions
tant métropolitaines qu’Outre-Mer, de l'Honneur et de la Fidélité au drapeau tricolore qui symbolise toutes ces valeurs réunies.Et ce nationalisme mystique français,vous en conviendrez,il ne faut
pas une ethnie spéciale pour les défendre.Qu'on soit du Havre,de Québec,de Nouméa,de Papeete,de Tananarive,de Phnom-Penh ou de Casablanca,il n'y a juste qu'a ouvrir son cœur et son âme pour les y
accueillir.
Si vous adhérer comme moi à ce nationalisme mystique,vous prônerait d'avantage de patriotisme qui n'est rien d'autre que à la fois son bouclier et son bras armé!!


Le vieux 02/07/2011 14:04


Seagull vous êtes contradictoire, vous parlez de culture française mais vous voulez jeter la notion de nation à la poubelle, mais justement la nation est composée de ce que vous avez l'air de
défendre, la culture, la langue, le mode de vie, et il n'y a pas de culture sans nation, du moins dans notre conception européenne. C'est pour cela que les États-Unis ne seront jamais une nation,
car ils n'ont pas une culture, culture au sens européen du terme. Mais justement, à chaque continent et culture ses particularités, il est monstrueux de vouloir appliquer le modèle américain
multiculturaliste à tous le monde.
La nation est un long processus de plusieurs siècles, et je ne voit pas pourquoi on la jetterait aux oubliettes aujourd'hui.
D'ailleurs ce n'est pas en défendant plus d'Europe comme vous le faîtes que vous défendrez cette culture française, au contraire, la gouvernance ne peut se faire que dans des entités culturelles,
linguistiques, historiques, que sont les nations. Votre Europe fédérale que vous défendez écrasera la culture française dans un gigantesque blougi boulga informe, au profit uniquement d'un
gouvernement européen et de cultures régionales. Mais entre les deux, les cultures nationales seront prises en étau.
De plus comment voulez-vous défendre nos emplois, nos industries et notre économie sans une protection aux frontières ? Il faut que vous vous rendiez compte que la Chine et les USA se foutent
complètement de nos principes soit-disant libéraux, de notre utopie fédéraliste, et pendant ce temps la Commission européenne laisse ces deux grandes entités nous e******, sans que nous disions
quelque chose.
Alors montrons à la Chine et aux USA que nous aussi on peut pratiquer leur protectionnisme, le coq sportif a raison, c'est uniquement à cette condition que nous retrouverons de la croissance,
l'économie et un combat comme les autres, elle est la représentation du combat de l'humanité pour sa survie.


Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy