Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 07:00

Pour débuter l'année 2011 en beauté (sans savoir combien de voitures ont brûlé au  soir du dernier jour de l'année précédente cependant) Sarkophage reçoit ce jour un dessinateur prolixe (non ce n'est pas une marque de croquettes pour chiens) et précis : Florian Roulies.

 

Vous retrouverez son site et ses dessins sur son site : le site de Florian Roulies

 

Je vous encourage à lire son interview qui nous fait mieux connaître le métier de dessinateur de presse.

 

 

Le dessin c'est un besoin ? Un gagne pain ? Un ronge frein ? Une vocation ? Ou toute autre chose ...

J'ai commencé à dessiner très tôt. C'était surtout un passe-temps. Comme beaucoup de dessinateurs, je pense, je couvrais mes cahiers de croquis lorsque j'étais à l'école. Je caricaturais les profs et cela faisait bien marrer les copains. Déclencher le rire avec mes dessins, j'ai vite trouvé ça génial, même si certains profs n'appréciaient pas vraiment de tomber par hasard sur le petits mickey que je faisais dans la marge ! Depuis, je continue à faire du dessin d'humour pour amuser la galerie, mais pas seulement... avec les années, je me suis aperçu que c'était un bon moyen pour faire passer des messages.

 

Est ce que le dessin de presse ça s'apprend ? Etes vous "né" dessinateur de presse ?

En ce qui concerne le graphisme, je n'ai jamais pris de cours. J'ai commencé tout petit (ma grand-mère possède encore des cartons remplis de dessins qui datent de mes 10 premières années). En ce qui concerne le dessin de presse à proprement parler, j'ai commencé durant les manifestations contre le CPE, lorsqu'il a fallu résumer des situations et des slogans en un dessin sur une pancarte. Peu à peu, j'ai perfectionné mon style et appris à maitriser les différentes façons de faire passer un message. Pour résumer, donc, je suis un autodidacte.

 

Que ou qui préférez vous dessiner ?

J'adore dessiner mes patrons : gros bonshommes en costard, chauves avec leurs cigares, symboles du capitalisme financier, de sa folie, de son côté immoral et sans remords. Ce sont des personnages que j'aime beaucoup bien qu'ils soient mes souffre-douleur ! Je maîtrise bien leur graphisme et leur personnalité.

 

Quels sont les dessinateurs dont vous vous sentez le plus proche ?

Je ne sais pas... J'admire de nombreux dessinateurs parmi lesquels les monstres sacrés, Plantu, Cabu et autres Charb. J'adore Jul et Luz. Mais je n'oserais jamais me comparer à eux : ce sont de grands professionnels qui font preuve d'une productivité monstre et d'un talent très régulier. Je suis beaucoup plus laborieux et beaucoup moins talentueux ! J'adore le côté « symbolique » des dessins de Plantu (j'essaie parfois de travailler dans ce sens) et je suis fan du graphisme de Jul.

 

Quelle part d’opinion personnelle vous autorisez-vous dans vos publications ?

Je considère que le dessin de presse ne fonctionne que si l'on traduit uniquement ses opinions personnelles. Je me limitais un peu à mes débuts, j'étais un peu frileux et hésitait à tout dire et rire de tout. Aujourd'hui, si je fais un dessin, c'est pour dire pleinement ce que je pense. Ensuite, si c'est dans le cadre d'un magazine ou d'un journal, c'est au rédacteur en chef de décider si mon dessin lui convient pour la publication. Mais ce choix n'appartient qu'à lui : je dis ce que je pense, et le journal décide ou non de publier. C'est le jeu.

 

CARTE-DE-VOEUX-2011.jpg


Pour 2012 avez vous un plan de bataille ? La campagne présidentielle fera-t-elle de votre part l'objet d'un traitement particulier ?

Bien entendu, les campagnes présidentielles sont du pain béni pour les dessinateurs. Les petites phrases y sont nombreuses, les coups bas s'enchainent, les polémiques aussi et puis les idées s'échangent clairement. Bref, il y a de la matière. J'attends donc la campagne avec gourmandise et impatience ! En ce qui concerne un éventuel plan de bataille, je n'en ai pas : le dessin de presse se fait au jour le jour, selon l'actualité. Mais évidemment je compte bien en mettre plein la gueule à Sarkozy.

 

Pensez vous qu'un dessinateur puisse influencer le vote des citoyens ?

Ce serait un peu prétentieux de penser ça... disons juste que le dessinateur de presse est un journaliste comme les autres, qu'il analyse des situations, bien qu'à sa manière, et donne un éclairage particulier à telle ou telle partie de l'actualité. Selon moi, au-delà de la dérision et de l'amusement de la galerie, le but du dessinateur est le même que celui du journaliste : donner au citoyen les clefs pour se forger sa propre analyse du monde qui l'entoure. Et donc voter en pleine conscience.

 

Avez-vous déjà eu peur d'être récupéré par des mouvements dont vous ne partagez pas forcément les idées ?

Généralement, je demande à être averti quand une organisation souhaite utiliser l'un de mes dessins, et en principe les gens jouent le jeux. Mais cela m'est déjà arrivé, oui. J'ai retrouvé par hasard un de mes dessins sur un site web d'extrême droite. La petite légende que j'ai l'habitude de mettre sous mon dessin avait été enlevée, une autre avait été ajoutée et du coup le dessin ne pouvait plus être pris au second degré et le sens était changé. J'ai écrit au webmaster en lui demandant de le retirer de sa page, ce qu'il a accepté de faire. Avec le recul, je me dis que le dessin était mauvais et qu'il risquait d'être contre-productif s'il était pris au premier degré. L'expérience a été enrichissante : depuis, je tourne sept fois mon crayon dans ma trousse avant de mettre un dessin sur mon site !

 

Pensez-vous que l’on puisse encore rire de tout dans notre pays ?

Eternelle question, auquel le philosophe n'a toujours pas répondu, je ne me sens pas capable de disserter là-dessus ! La meilleure réponse, à mes yeux, fut apportée par Desproges en son temps : oui, mais pas avec tout le monde ! Cela n'a pas vieilli.

 

Internet est il une chance pour les dessinateurs ou un cancer ?

Ma légitimité pour commenter cela est limitée car je ne suis pas un professionnel du dessin de presse : je n'en vis pas. Je suis journaliste, fraichement sorti d'école... (d'ailleurs, si quelqu'un a du boulot à m'offrir dans les mois qui viennent, en tv ou en radio, je prends, hé hé !) et je ne compte pas sur les ventes de mes dessins pour manger à la fin du mois. Mais je sais bien que pour ceux qui ne font que ça, c'est râlant de voir les copains dessiner gratuitement sur la toile, pendant que eux, de leur côté, galèrent pour décrocher un bout de page dans un magazine papier et en tirer un revenu. C'est une sorte de concurrence déloyale !

Mais d'un autre côté, Internet est une vitrine formidable qui permet de se faire connaître, avoir des retours en temps réel, et adapter son travail en fonction des commentaires. Certains, quand ils ont fait leur trou, arrivent à se démarquer et finissent par vendre des croquis à des publications papier. C'est mon cas : j'ai commencé gratuitement sur le net, et je tire un revenu complémentaire de mes collaborations dans la presse. Sans Internet, je n'y serais sans doute pas arrivé.

 

Quel serait votre plus grand bonheur en tant que dessinateur ? Pourquoi ?

Que Sarkozy soit réélu en 2012 parce que c'est quand même une sacré source d'inspiration et je ne sais pas où je trouverais mes idées s'il partait dans un an et demi. Ha ha ! Mais non ! Je déconne ! … Ou pas.

 

Retrouvez les précédents interrogés : Biz   -  Na ! 

 

D'autres vont s'exprimer tout au long de 2011. Et nous dire ce qu'ils préparent où ne préparent pas pour 2012 !


  btn facebook btn twitter

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Dessinateurs - graphistes
commenter cet article

commentaires

Andrushka 02/01/2011 17:52


@ Sarkostique tous mes voeux pour une bonne et fructueuse Année. Interview très intéressante de Florian Roulies, bien que j'espère bien qu'il puisse se faire la main avec un autre que Sarkozy en
2012.....sans rire!


politique 02/01/2011 15:16


Bonjour l'équipe Sarkostique,

Tous mes voeux pour cette année qui s'annonce :)


timbur 02/01/2011 12:10


Bonne année à tous les sarkostiques d'ici ou d'ailleurs, bonne idée ces interviews ! Très intéressant...


Pat59 02/01/2011 09:01


Je te souhaite sincèrement une bonne année 2011 Sarkophage avec les formules habituelles de santé - bonheur - prospérité.
Continue tes "interview" des dessinateurs, j'aime bien et cela nous fait connaitre un peu les personnes à qui tu prends leurs dessins. Je respecte ton travail, prendre contact avec eux, les
convaincre d'accepter (mais ces personnes n'ont pas la grosse tête et acceptent en général même si on n'appartient pas à un gros quotidien) pour mettre un véritable article de journaliste. Bravo et
continue comme cela.


Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy