Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 10:18

Epoustouflant ! En France, grand pays démocratique, la presse est (presque) libre. Rendez vous compte, nous allons élire le prochain monarque de notre beau pays pour 5 ans, et aucun journal, aucune télé ne parle d'une information pourtant très importante : la femme du candidat, gesticulateur précoce de son état.

Mais où est donc passée madame Sarkozy ? C'est la question que ne se sont posés à ce jour que Jean Marie Le Pen (innocemment bien entendu) et Daniel Schneiderman (journaliste courageux si il en est ..)  

Image Hosted by ImageShack.us

Merci à Tropical Boy

Sarkophage vous propose donc une petite réflexion sur le sujet, d'un internaute talentueux, et qui soulève des questions qui donnent sans doute trop mal à la tête à la presse française. Il est vrai en grande partie controlée par des amis de Monsieur Nicolas Sarkozy :

-----------------------------------------

Il n'est pas très apparent que François Hollande soit un gros problème pour la canditate des Socialistes, mais s'il est de plus en plus patent que Nicolas Sarkozy soit un problème de plus en plus gros pour lui tout seul, il est gravement épaulé, il est vrai par son problème conjugal, si occulté qu'il soit avec énergie. Si l'on veut bien croire qu'en cas d'élection il restera à son poste pendant les cinq années du contrat, il y a néanmoins le risque que Cécilia ne tienne pas la distance et la voir au bras de quelque étranger s'afficher n'importe où dans le monde nuirait certainement gravement à la dignité et à la grandeur de la France et de la fonction présidentielle.
Que Chirac et Mitterrand n'aient pas été confits en dévoterie conjugale n'était pas un secret, mais c'était discret, et accordons à leurs moitiés, surtout en ce qui concerne Danièle, d'avoir su se tenir et tenir leur rang.
La perspective de l'intronisation de Sarkozy est une menace sur cette tranquillité.
L'image de la France est aussi faite de ces détails qui, dans ce cas, ne sont plus du ressort de la vie privée.
Toute personne a droit à sa vie privée, à condition de ne pas en faire un outil de campagne, ce qu'en a fait Sarkozy et qui lui revient dessus comme un boomerang. Ce qui ne va pas faire pleurer pour quelqu'un qui distrait une grande partie de son temps à proférer des menaces et insultes à l'encontre de ceux qui lui déplaisent, maintenant et pour l'après de sa possible victoire.
Je relève aussi que Philippe de Villiers aurait cité  un proverbe thaïlandais :"Dis-moi ce que tu as fait chez toi, je te dirai ce que tu peux faire pour moi". Ce que Ségolène Royal a fait dans sa région de Poitou-Charentes a bonne réputation de gestion et de politique républicaine et démocratique, mais il est loisible d'imaginer la catasctrophe  que deviendrait la France si elle était gérée comme le fief Sarkozyen de Neuilly-Sur-Seine, ou comme le Ministère des Finances et celui de l'Intérieur lorsque Sarkozy en était à la tête, pour ceux qui prennent la peine d'étudier les faits sans se fier aux discours menteurs et gesticulations stériles.[...]
J'ai entendu avec un soulagement certain que la Ligue des Droits de l'Homme appelle explicitement à voter contre Sarkozy.

-------------------------------------------- 

Et il faut aller en suisse pour en savoir davantage, enfin au moins essayer d'en savoir davantage ! La France est décidémment un grand et beau pays qui peut donner des leçons gratuites aux autres sans rougir !

-----------------------------

La question qui gêne: «Où est donc passée Cécilia Sarkozy»?

Cécilia est depuis cinq ans l'une des pièces maîtresses de la machine Sarkozy. Depuis quelques semaines, elle a quasi disparu des radars. La presse française se tait, les médias internationaux s'interrogent, perplexes

Ian Hamel - 28/04/2007
Le Matin Dimanche

Il y a peu, en janvier 2007, la presse française décrit la main agissante de Cécilia derrière le sacre de Nicolas, Porte de Versailles. Les 80 000 militants venus applaudir le candidat Sarkozy sur fond de pyramide tricolore, c'est l'idée de son épouse et conseillère. L'organisation du quartier général (QG) de l'UMP, rue d'Enghien, dans un arrondissement populaire de Paris, c'est encore elle. Le site Sarkozy.fr et la NSTV - comprenez la Nicolas Sarkozy Télévision - c'est toujours elle. François de La Brosse, le responsable de l'image Sarkozy, résume, lapidaire: «Elle, c'est ma patronne et c'est la femme du patron.»

Depuis, presque plus rien. Cécilia est devenue la femme invisible de la campagne présidentielle. «Depuis janvier, elle n'a pas dû mettre plus de deux fois les pieds au QG de l'UMP», constate une journaliste de Radio France en charge de l'élection présidentielle. Cécilia Sarkozy est-elle malade? En vacances? A-t-elle abandonné la politique? Ou, pire, carrément le domicile conjugal?

Dans n'importe quel pays démocratique, la question serait clairement posée au candidat. «Ce départ (éventuel) est à la fois une information sur la psychologie du candidat et sur son entourage politique: son épouse dispose d'un bureau au QG du candidat», souligne Daniel Schneidermann dans Libération. Seulement voilà, en France, le sujet est tabou. La presse feint de n'y voir qu'une affaire privée. Personne n'ose ennuyer Nicolas Sarkozy avec ce vulgaire «détail». Pour la presse internationale, cette question est légitime. En France, «on cherche à la rabaisser au niveau du caniveau», regrette l'éditeur Guy Birenbaum, auteur d'un livre sur la question (lire l'interview).

Cécilia, ni au QG ni à l'UMP
Cette question, «Le Matin Dimanche» l'a posée au parti du candidat Sarkozy: «Des rumeurs font état de l'absence de Cécilia Sarkozy, militante de l'UMP. Votre parti politique confirme ou infirme-t-il cette information?» Pas de réponse. Tout juste apprenons-nous que Cécilia bouderait dorénavant les locaux du grand parti de la droite française. Aurons-nous plus de chance au QG de campagne? Un immense portrait du candidat accueille le visiteur au 18, rue d'Enghien, tandis qu'une banderole proclame qu'«Ensemble tout est possible».

Il est 15 heures et le local ressemble à une ruche bourdonnante. Mais malheureusement, personne, absolument personne, ne peut répondre à notre question: où est passée Cécilia?

Patience. Claude Guéant, directeur de campagne, est attendu à 17 heures. Il fait une brève intervention pour dénoncer les «accusations aussi outrancières que mensongères» de Ségolène Royal et de François Bayrou, et rappelle que «la presse est indépendante» en France.

«Le Matin Dimanche» peut-il poser une question? Eh bien, non, ce n'est pas prévu, Claude Guéant est déjà reparti. Aurons-nous plus de chance avec Pierre Charon, «l'oeil et l'oreille de Nicolas sur Paris», très actif lors de la première fugue de Cécilia? Non, il n'a pas répondu à notre message.

La perplexité de la presse internationale
Interrogées par «Le Matin Dimanche», les rédactions parisiennes rappellent que Mme Sarkozy n'a tout de même pas complètement disparu: elle est venue voter dimanche dernier avec son mari, puis s'est éclipsée très vite. On la reverra sûrement devant les caméras dimanche prochain. Demeure cette perplexité, en forme de malaise: partout ailleurs dans le monde, une telle situation provoquerait la curiosité légitime de la presse. En France, à part quelques courageux comme Daniel Schneidermann, c'est motus et bouche cousue.

Dates-clés d'une disparition

10 avril
Le Monde évoque en quatre lignes «les rumeurs sur les tensions au sein du couple» et l'absence de Cécilia à Pâques.

18 avril
Jean-Marie Le Pen s'étonne du manque de «curiosité de la part de la presse» vis-à-vis de Cécilia Sarkozy.

20 avril
Libération s'interroge à son tour sur la discrétion des médias concernant le sort de Cécilia. Le journal laisse entendre qu'elle aurait bien quitté le domicile conjugal.

25 avril
The Independent écrit que, dans les autres pays démocratiques, «une tension dans le couple que forment le favori à l'élection présidentielle et sa femme serait un sujet explosif, et ferait la une des journaux. Mais pas en France.»

----------------------------------------- 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique 

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Sarko - pipole et famille
commenter cet article

commentaires

BELLERT 01/05/2007 10:52

Pour qui votez-vous dimanche prochain?


à lire façon Julien Lepers...et très vite..

Top ! ........

Je suis issu d'une famille hongroise qui a collaboré avec le régime nazi
durant la guerre et a fui la Hongrie pour éviter d'être jugée pourcollaboration après la Libération.

Dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre les étudiants grévistes.

Contrairement à ce que j'essaye de faire croire je ne suis pas le candidat
de la « rupture » ou de la «nouveauté » en politique : je suis entré en
politique sous Giscard il y a 30 ans et j'ai été plusieurs fois ministre,
député, maire, président de Conseil Général.

Top ! ........

À l'époque de la catastrophe de Tchernobyl j'étais délégué
interministériel au nucléaire et c'est moi qui ai mis en place la campagne de
désinformation prétendant que le nuage de Tchernobyls'est arrêté aux frontières de la
France.

J'ai fait cependant disparaître cet épisode de ma vie politique
de ma biographie officielle sur le site internet du ministère de l'Intérieur.
Ministre de l'économie durant une partie du gouvernement Raffarin, j'ai
défendu la rigueur et la baisse des dépenses publiques. J'ai réalisé
l'ouverture du capital d'EDF-GDF et me suis engagé à ce que jamais cette
entreprise ne soit privatisée.

Top ! ........

J'ai renié cet engagement en 2006 en privatisant GDF, je suis donc un menteur.
Ministre de l'Intérieur depuis 2002, j'ai mis en place de nombreuses lois
liberticides et j'ai réussi à faire exploser l'insécurité alors que
j'étais censé la faire diminuer. Je suis directement responsable du déclenchement
de la révolte des banlieues en 2005 par ma politique répressive et mes
propos insultants envers les habitants de ces banlieues.

J'ai mis en place la loi CESEDA qui organise l'immigration choisie au
profit des capitalistes et j'ai mené la chasse à l'enfant en expulsant
les enfants sans-papiers, parfois en les séparant de leurs parents.

J'ai fait obtenir la Légion d'honneur à un de mes amis qui se trouve être
un maire d'extrême-droite ayant été condamné à plusieurs reprises pour
incitation à la haine raciale.

D'ailleurs mon conseiller politique, Patrick Devedjian, est l'un des
membres fondateurs d'Occident, ancien groupe d'extrême-droite terroriste
et antisémite.

Top ! ........

J'ai repris l'un des slogans de Jean-Marie Le Pen «la France tu l'aimes
ou tu la quittes » et je défends ses thèses que ce soit sur l'immigration ou
l'insécurité. Je me vante d'ailleurs d'avoir l'électorat du Front National
pour moi. Je suis un fervent partisan des États-Unis, de George Bush et les
néoconservateurs américains m'apprécient beaucoup. Je suis pour la guerre
en Irak et je suis venu apporter mon soutien à mon ami Georges Bush. Je
me suis fait photographier lui serrant la main et, pour paraître plus grand, j'ai fait truquer cette photo.

Top ! ........

J'ai choisi un cabinet américain pour élaborer mon programme
présidentiel.

Lors de l'affaire Clearstream j'étais au courant depuis le début que mon
nom était présent dans les listings et j'ai laissé faire dans le but
d'apparaître comme une victime. J'ai même déclaré que je souhaitais voir
« pendus à un crochet de boucher » ceux qui ont mis mon nom sur les
listings.

Pour rappel, Hitler aussi voulait voir «pendus à un crochet de boucher »
ceux qui ont organisé l'attentat manqué contre lui.

Il y a plusieurs mois, j'ai dévoilé à la TV qu'une opération
d'arrestation de terroristes allait avoir lieu et au risque de faire échouer cette
arrestation.

Au cours d'une de mes visites électorale en Corse, aux frais du
contribuable, j'ai utilisé pour moi le seul hélicoptère de l'île. Un
enfant s'est le même jour gravement blessé en randonnée et il est mort car il
n'a pas pu être emmené aux urgences à temps, puisqu'il n'y avait plus
d'hélicoptère disponible pour l'y emmener...
Top ! ........

Je suis, je suis... ???


Sarko

pomponette 30/04/2007 23:33


Cet article parle de la mobilisation sur la toile et du site Sarkostique ! Félicitations et merci pour tous tes articles

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-902391@51-885801,0.html
La mobilisation anti-Sarkozy continue sur la Toile
LEMONDE.FR | 27.04.07 | 20h29 • Mis à jour le 27.04.07 | 20h29
Suivez l'information en continu, accédez à 70 fils de dépêches thématiques.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts








e "'tout sauf Sarko' est une construction médiatique", déclarait le candidat UMP dans un entretien au Monde daté 26 avril. Mais force est de constater que sur le Web et dans les messageries électroniques, ce mouvement, tôt engagé, se poursuit durant l'entre-deux-tours. Deux images, reproduites ci-contre, circulent de mail en mail, l'une détournant l'affiche officielle de campagne de Nicolas Sarkozy, l'autre figurant sa photographie officielle s'il devenait président de la République, pour ne montrer que le sommet de son crâne en bas du cadre, et moquer sa petite taille. Une autre reprend la première affiche du candidat UMP, pour y ajouter Jean-Marie Le Pen.





Des particuliers ont entrepris de diffuser à leurs proches ce qui semble être leurs propres arguments, tel Stéphane qui s'en prend notamment à un Nicolas Sarkozy "pro-nucléaire". D'autres messages, parfois anciens, continuent d'être largement envoyés, tels un "Qui suis-je ?" accusant notamment l'ancien ministre de l'intérieur d'avoir contribué à la désinformation sur la catastrophe de Tchernobyl. Ou cette "chaîne de l'espoir", lancée mi-avril, qui continue de circuler. Ou encore la note de Michel Onfray après son entretien avec le candidat UMP pour Philosophie Magazine, qui est aussi à la "une" d'un blog "Nicolas Sarkoy en vrai". Guillaume, qui précise que "c'est pas trop [son] genre de faire du mass-mailing", s'y met par crainte "d'aller droit à la catastrophe", appelant à lire un portrait du candidat titré "Sarkozy, danger majeur". D'autres relaient une histoire drôle qui se veut dissuasive.


APPEL À MANIFESTER LE 1ER MAI


Sur le Web, les initiatives perdurent, nombreuses. Voter à gauche publie et relaie nombre de tribunes. Betapolitique, très actif, décrivait jeudi "Le populisme sarkozien, maladie infantile du libéralisme". Le site Anti-Sarko, un des fers de lance du mouvement, estime en "une" que "la victoire est possible", diffuse ses derniers argumentaires, appelle à envoyer des flyers, et relaie l'appel à manifester le 1er mai du collectif Stop Sarko, tout juste créé. Torapamavoa lance un appel similaire. Des blogs persos ou peu versés dans la politique s'y mettent, tel Kubuntublog. Quant au blog Sarkostique, son auteur indique qu'il comptabilise "4 à 5 fois" plus de visiteurs quotidiens depuis le 22 avril.


Les vidéos hostiles à Nicolas Sarkozy continuent de se tailler la part belle. Le vidéomètre de l'EHESS donnait vendredi la vidéo Le vrai Sarkozy, vieille de plus d'un an, comme la plus visionnée. Une sorte de politique-fiction postée le 24 avril, imaginant ce que serait La France d'après l'élection du candidat UMP, obtient un certain succès, derrière toutefois l'interview d'Edwy Plenel, où l'ancien directeur de la rédaction du Monde s'engage contre Nicolas Sarkozy. Moins vues, mais tous récentes, des images de cars de CRS et d'expulsions à son meeting du 23 avril, et, dans un autre registre, le clip de la chanson "Las de Nicolas".


Des sites à la position politique plus ambiguë y vont aussi de leur critique. Le site Tout sauf Sarkozy, qui publie des tribunes glanées sur le Web, affiche parmi ses sites recommandés celui du Front national et d'Altermedia, également d'extrême droite, et un blog s'en prenant à la "judéomania". Au motif de la "résistance".


squik 30/04/2007 18:55

une gamine de 16 ans qui soutient sarko...hmm n'a sûrment jamais signé de contrat de travail,encore choyée par papa/maman,même pas encore étudiante..c'est sur qu'elle doit en avoir un avis éclairé...ça doit être la génération star ac,ça leur a flingué le cerveau..Ma grande tu reviendras quand t'auras ton premier contrat de travail unique et que tu flipperas parceque tu sauras pas à quelle sauce tu vas être mangée d'une semaine à l'autre,Tu reviendras aussi quand,étudiante,t'auras pas le fric pour te soigner à cause de la franchise de la sécu..Enfin, sauf si popo et moman sont toujours la pour te filer un coup de main mais bon, tu sais ce qu'on dit, l'assistanat c'est bon pour personne...

Pat 30/04/2007 13:39

apres la France d'apres.. il nous promet la France d'avant hier... (discours à propos de mai 68) !!

si la France d'aujourd'hui lui déplait autant, qu'il se gène pas pour la quitter ;)

pomponette 30/04/2007 02:37

Allez faites péter l'info cecilia n'était pas au grand show à votre avis, elle est repartie à Miami ?


http://www.lejdd.fr/cmc/presidentielle/200717/sarkozy-allume-le-feu-a-bercy_14937.html


deux anciens titulaires du poste (Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin), des parlementaires UMP et UDF, l'amiral Philippe de Gaulle, les parents de Nicolas Sarkozy, ses deux frères

(mais pas son épouse Cecilia)

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy