Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 10:00

Au secours ! Le propre de la folie c'est souvent qu'on ne sait pas qu'on en est atteint. Les français doivent ils être inquiets ? Jugez en plutôt.

Nicolas Sarkozy sait qu'il est fragile psychologiquement. Il a beaucoup de mal se contrôler et à ne pas tout casser quand il est contrarié. Les exemples sont nombreux et publics. On peut citer par exemple son énervement et ses menaces au cours de l'émission de France 3 "A vous de juger" récemment.

 

Image Hosted by ImageShack.us

Alors il faut convaincre de disposer d'un esprit sain dans un petit corps. Le dire permet déjà de le faire croire. Et pourtant...

Michel Onfray, philosophe de haute tenue, l'a rencontré récemment à l'occasion d'une entrevue organisée par un périodique philosophique. A cette occasion il a pu juger du comportement du personnage. Extraits et morceaux choisis :

------------------------------------------

Premier coup de patte, toutes griffes dehors, puis deuxième, troisième, il n’arrête plus, se lâche, agresse, tape, cogne, parle tout seul, débit impossible à contenir ou à canaliser. Une, deux, dix, vingt phrases autistes. Le directeur de cabinet et le porte-plume regardent et écoutent, impassibles. On les imagine capables d’assister à un interrogatoire musclé arborant le même masque, celui des gens de pouvoir qui observent comment on meurt en direct et ne bronchent pas. Le spectacle des combats de gladiateurs.
Je sens l’air glacial que transportent avec eux ceux qui, d’un geste du pouce, tuent ou épargnent. Poursuite du monologue. Logorrhée interminable. Vacheries lancées comme le jet de fiel d’une bile malade ou comme un venin pulsé par le projet du meurtre. Hâbleur, provocateur, sûr de lui en excitant l’adversaire à se battre, il affirme en substance  : « Alors, on vient voir le grand démagogue alors qu’on n’est rien du tout et, en plus, on vient se jeter dans la gueule du loup… » !
Je fais une phrase. Elle est pulvérisée, détruite, cassée, interdite, morcelée : encore du cynisme sans élégance, toujours des phrases dont on sent qu’il les souhaiterait plus dangereuses, plus mortelles sans parvenir à trouver le coup fatal. La haine ne trouve pas d’autre chemin que dans cette série d’aveux de blessure. J’avance une autre phrase. Même traitement, flots de verbes, flux de mots, jets d’acides. Une troisième. Idem. Je commence à trouver la crise un peu longue. De toute façon démesurée, disproportionnée.
Si l’on veut être Président de la République, si l’on s’y prépare depuis le berceau, si l’on souhaite présider les destinées d’un pays deux fois millénaires et jouer dans la cour des grands fauves de la planète, si l’on se prépare à disposer du feu nucléaire, si l’on s’expose depuis des années en s’invitant tous les jours dans les informations de toutes les presses, écrites, parlées, photographiées, numérisées, si l’on mène sa vie publique comme une vie privée, et vice versa, si l’on aspire à devenir le chef des armées, si l’on doit un jour garantir l’Etat, la Nation, la République, la Constitution, si, si, si, alors comment peut on réagir comme un animal blessé à mort, comme une bête souffrante, alors qu’on a juste à reprocher à son interlocuteur un blog confidentiel peu amène , certes, mais inoffensif ?
Car je n’ai contre moi, pour justifier ce traitement disproportionné , que d’avoir signalé dans une poignée de feuillets sur un blog , que le candidat aux présidentielles me semblait très récemment et fort fraîchement converti à De Gaulle, au gaullisme, à la Nation, à la République, que ses citations de Jaurès et Blum apparaissaient fort opportunément dans un trajet d’une trentaine d’années au cours desquelles ces grands noms étaient introuvables dans ses interventions , questions qui, au demeurant, rendaient possible un débat, et que c’était d’ailleurs pour ces raisons que nous étions là, Alexandre Lacroix, Nicolas Truong et moi….

Il me semble qu’à partir de ce moment, le candidat aux présidentielles, le ministre de l’intérieur, l’animal politique haut de gamme laisse le pas à l’homme, fragile, inquiet, ostensiblement hâbleur devant les intellectuels, écartant d’un geste qui peut être méprisant le propos qui en appelle aux choses de l’esprit, à la philosophie, mais finalement trop fragile pour s’accorder le luxe d’une introspection ou se mettre à la tâche socratique sans craindre de trouver dans cette boîte noire l’effroyable cadavre de son enfance.
Dans la conversation, il confie qu’il n’a jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate «  Connais-toi toi-même ». Cet aveu me glace – pour lui. Et pour ce qu’il dit ainsi de lui en affirmant pareille chose. Cet homme tient donc pour vain, nul, impossible la connaissance de soi ? Autrement dit, cet aspirant à la conduite des destinées de la nation française croit qu’un savoir sur soi est une entreprise vaine ? Je tremble à l’idée que, de fait, les fragilités psychiques au plus haut sommet de l’Etat, puissent gouverner celui qui règne !

Et je voyais là, dans le regard devenu calme du fauve épuisé par sa violence, un vide d’homme perdu qui, hors politique, se défie des questions car il redoute les réponses, et qui, dès qu’il sort de son savoir faire politicien, craint les interrogations existentielles et philosophiques car il appréhende ce qu’elles pourraient lui découvrir de lui qui court tout le temps pour n’avoir pas à s’arrêter sur lui-même.

 Retrouvez l'ensemble sur le blog de Michel Onfray

---------------------------------------------- 

Image Hosted by ImageShack.us

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Le culte du chef
commenter cet article

commentaires

xray 27/04/2007 11:17

Les gènes :
Malheureusement, Sarkozy reflète les croyances que les médias ont installées dans les cervelles.
À un problème matériel, on ne cherche plus à donner une solution matérielle.
On préfère une explication qui repose sur l’imaginaire. (Un virus, un gène, etc. )
Avec l’imaginaire, on fait ce que l’on veut.
On raconte l’histoire que l’on veut.
On explique tout.
On ne fait jamais rien.
Et souvent, on s’en met plein les poches.
Biologiste ou pas, Charlatan avant tout.

Sarkozy est un fou dangereux. C’est grave et on est d’accord.
Le problème est que du coté Royal, cela ne vaut pas mieux.
La démocratie orchestrée par les journalistes aux des curés, cela ne sent pas bon.

echofrance@hotmail.fr

Vincent 14/04/2007 09:56

Je ne peux plus me connecter sur le site TOUS VEC SARKOZY EN 2007. JE SUIS BANNI !!!

Mon style ou le contenu de mes articles devaient vraiment déplaire ... Je suis toujours resté respectueux de sa personne ... mais l'exactitude de mes interrogations ne pouvaient, semble-t-il, plus pouvoir être acceptée dans le forum. A quelques jours de l'élection, il faut rester entre soi et se congratuler.

Voici le point de vue qui m'a valu le bannisement du site:

Deux de ses livres « Témoignage » et « La République, les religions, l'espérance » ont été préfacé dans la version italienne par Gianfranco Fini président du parti politique italien Alliance nationale (parti issu du M.S.I. - parti néo ou post-fasciste italien.

Le clivage Droite / gauche est remplacé par le clivage Démocrate / Faschiste. Et Nicolas Sarkozi a choisi son camp. Est-ce une erreur de le penser si on se reporte à l'auteur de sa préface dans l'édition italienne?

Vous remarquerez également que mon bannissement m'est signifié en anglais !!! Peut-être une coïncidence! Où est-ce le témoignage de la soumission de Sarkozy à Bush?

ElectroTwin 10/04/2007 18:18

L'éléction ne se fait pas que sur un personnage (allez lire le bouquin sur Royal de son attachée parlementaire, ça fait froid dans le dos), mais aussi sur un programme, sur une équipe, sur des convictions. On a besoin d'énergie pour s'en sortir, et moi, l'ami Bayrou, il me file pas la pêche, pas plus que la Royale...

bdu 07/04/2007 11:27

Votez Lucette, le programme qui a du chien

espoir 66 06/04/2007 13:25

Encore un témoignage qui démontre la dangerosité du personnage !
c'est très inquiétant, d'autant plus qu'il caracole toujours en tête des sondages !
ça fout les boules !

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy