Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 12:09

Il est très intéressant de chercher à comprendre un phénomène troublant : Nicolas Sarkozy parait (avec les médias "traditionnels") nimbé d'une auréole de sainteté et d'infaillibilité. Pendant ce temps sa principale adversaire est-elle accusée des pires maux et incompétences.

Ségolène Royal est peut-être incompétente et inculte, il faudrait vérifier. Nicolas Sarkozy n'aurait rien à lui envier ! Mais personne n'en parle ... où plutôt seule (ou presque) la presse étrangère peut en parler. 

Sarkozy television

Il y a aujourd'hui un phénomène semblable à la campagne pour le TCE de 2005 : un courant profond et presque incontesté en faveur de Nicolas Sarkozy. Sans s'encombrer d'objectivité, les médias sont acquis à la cause du leader Minimo. Et pour ceux qui y voient un hasard ou mieux le reflet d'une réalité concernant les compétences du ministre de l'insécurité, il va falloir abandonner ses doux rêves !

Il faut aller en Suisse (avec le journal Le Matin) pour comprendre ce qui se passe avec nos radios, nos télés et nos journaux. C'est dire si la démocratie et la liberté de la presse se portent bien dans notre  pays !

-----------------------------------------

Mainmise sur la presse tricolore

LIAISON DANGEREUSE

Depuis 2002, Nicolas Sarkozy a placé des hommes à lui dans presque toutes les rédactions parisiennes, dans la presse écrite comme dans la presse audiovisuelle

PARIS - IAN HAMEL

27 janvier 2007

Les Français ne connaissent pas la société audiovisuelle ETC (Etudes, techniques et communication). Pourtant, ils ne cessent de voir ses productions à la télévision. C'est cette entreprise, appartenant à l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy, qui filme le candidat Nicolas Sarkozy et qui ensuite vend (ou plus souvent donne) ses reportages aux chaînes de télévision françaises. «Le plus grave, ce n'est pas que Sarkozy organise ses propres reportages, mais que les télévisions acceptent ce procédé car il leur fait économiser de l'argent», proteste un journaliste parisien sous couvert d'anonymat.

Pourquoi se gêner? La société ETC jouit d'une excellente réputation professionnelle, elle offre des images parfaitement maîtrisées, avec des caméras face à la tribune, sur les côtés, et survolant la foule. Nicolas Sarkozy a même organisé le retour de Cécilia, son épouse, au domicile conjugal. Son photographe a pris soin de prendre les clichés à distance afin de faire croire qu'il s'agissait de photos volées par un paparazzi... Rien d'étonnant à cela. Comme le rappelle Frédéric Charpier dans son livre «Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir» (1), l'actuel ministre de l'Intérieur avait imaginé un temps devenir journaliste.

Les journalistes au pain sec

Maire de Neuilly, dans la région parisienne, et président des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, Nicolas Sarkozy courtise de longue date les patrons de presse, qui sont souvent ses administrés, comme autrefois Robert Hersant, propriétaire du Figaro et de 30% de la presse française, et aujourd'hui Martin Bouygues, le patron de TF1, dont le journal télévisé est regardé par 8 millions de personnes. «Il est non seulement l'ami des patrons de presse, mais il est aussi l'ami des rédacteurs en chef et des chefs des services politiques qu'il appelle tout le temps au téléphone. Sarkozy s'est aussi constitué une cour de sans-grade qui espionnent pour lui à l'intérieur des rédactions, recevant en compensation des informations exclusives ou des promesses de promotion», raconte un enquêteur connu de la presse parisienne.

Le climat est devenu tellement étouffant que ce journaliste demande non seulement que son nom n'apparaisse pas, mais que son journal ne soit pas mentionné non plus. «Je suis contraint de me méfier de mes propres collègues», déplore-t-il. Ministre de l'Intérieur, à la tête de deux services secrets, la DST et les Renseignements généraux (RG), Nicolas Sarkozy est un homme tout-puissant. Alors que ses «amis» journalistes sont abreuvés de scoops sur la délinquance ou sur le terrorisme, les autres rédacteurs se retrouvent au pain sec: les policiers ne leur parlent plus. Pire, ils découvrent que les Renseignements généraux ne font pas seulement des enquêtes sur les collaborateurs de Ségolène Royal, la candidate socialiste, comme Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace. Mais qu'à l'occasion, ils s'intéressent aussi à la vie privée des rédacteurs un peu trop à gauche. «Un proche de Sarkozy vous appelle au téléphone et lâche le nom de votre maîtresse, menaçant de le faire savoir à votre épouse si vous ne devenez pas davantage conciliant avec le candidat de l'UMP», s'étrangle un journaliste du Figaro. Un proche de Sarkozy que Karl Laské, journaliste à Libération appelle carrément «le lanceur de boules puantes».

--------------------------------------------

Pendant que l'on accuse d'autres candidats d'incompétence, de dangerosité etc ... on oublie que :

- Nicolas Sarkozy a un bilan catastrophique en tant que ministre de l'intérieur. Qui en parle ?
- Nicolas Sarkozy a un bilan catastrophique en tant que ministre du budget dans un précédent gouvernement. Qui en parle ?
- Nicolas Sarkozy fait des propositions qu'il n'a pas besoin de beaucoup creuser car elles viennent tout droit d'un syndicat patronnal très intéressé par sa victoire. Qui en parle ?
- Nicolas Sarkozy qui a peu défendu le CPE voudrait un CNE pour tout le monde. Qui en parle ?
- Nicolas Sarkozy parle de rupture tranquille alors qu'il n'y croit pas. Qui en parle ?
- Nicolas Sarkozy se sert des moyens de l'état pour couler ses adversaires ou gagner des voix, aux frais du contribuable. Qui en parle ?

 

Sarkozy charmeur de medias

Merci à Delucq

Et la liste est aussi longue que les billets de ce blog .. c'est dire ! Aujourd'hui ce qui n'est pas dit par les médias n'existe pas... Et pourtant il y a bien une réalité qui existe sans les télés, radios et journaux. Mais c'est vrai, Nicolas Sarkozy a compris que ce qui compte ce n'est pas la réalité des faits, mais la réalité vendue par les télés, radios et journaux, pour la plupart acquis à sa cause. En 10 lettres cela porte un nom : p _ _ _ _ _ _ _ _ E 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Sarkostique
commenter cet article

commentaires

vercors 29/01/2007 23:07

Union qui Manipule la Presse

oliv 29/01/2007 21:15

L'article que cite Sarkophage est issu d'un journal suisse que je ne conais pas.

Tant pis ! On trouve tous sur internet, alors je recherche.
Pas begeule je tape "le matin dimanche" et Wikipedia me repond du ta au tac "journal de type boulevard" sa commence mal non ?

passons,je retrouve l'article en question, et voila que je m'apercois que loin de continuer sur le meme ton pendant des pages et des pages comme le dit Sarkophage :

""Et la liste est aussi longue que les billets de ce blog .. c'est dire !""

l'article se termine par ces quelques lignes :

"Sarkozy propulse les ventes
«On montre du doigt le magazine Le Point pour ses 10 couvertures consacrées à Nicolas Sarkozy ces derniers mois. Le problème, c'est que ces 10 couvertures ont bien vendu. Les journalistes qui ne sont pas sarkozystes ne peuvent pas reprocher ce choix journalistique à leur direction», souligne François Malye, président de la Société des rédacteurs du Point."

Pourquoi avoir emputé l'article de ces dernieres lignes ?
Pour ne pas que les lecteurs du blog conaissent la rai raison du battage autour de Nicolas ?

Car oui, la veritable raison, ce n'est pas le complot mediatique a deux sous, la veritable raison c'est que les journeaux ecrivent sur ce qui fait vendre !

Et Sarkozy fait vendre !

Si tous vos articles sont traités ainsi a Sarkophage, on se demande qui manipule qui...

loreille 29/01/2007 16:08

Euh... a mon avis, les journalistes ne sont pas payés pour donner leur avis... donc difficile de parler des conneries de sarko, mais ton blog le fait à merveille! A propos, as-tu remarqué ce trouble à l'ordre publique du nain sécuritaire: il s'est fait sifflé lors de son arrivée sur le parvis de ND de Paris, aux obsèques de l'abbé pierre. Si ça, c'est pas un soufflé!

Killcow 29/01/2007 15:58

La différence majeure entre la campagne du TCE et la campagne présidentielle de cette année, ce n'est pas que les médias sont de droite (on le sait bien), mais que les thèmes de campagne sont favorables au petit Nicolas.
Pendant la campagne du TCE, bien que tous les médias fussent (Pan! Un imparfait du subjonctif dans ta tronche!) pour le ui, était axée sur les thèmes qui ont fait gagner le nan: plombier polonais, défense desservices publics, etc.....
Aujourd'hui, on est dans une situation qui rappelle fort celle de 2002: insécurité, violences: PEUR. Encore que ces derniers temps, ça se calme un peu: on ne fait qu'attaquer la Royal dès qu'elle dit quelque chose qui est criticable. Il y a pire, même s'il y a mieux aussi. Pour des médias de droite, je les trouve assez cléments avec SR!
Reste àvoir quels seront les thèmes choisis par les médias en mars-avril et on verra à qui ils profteront.

Fanch 29/01/2007 14:25

Comme pour le TCE, tous les grands medias et toute la bien-pensance sont réunis pour défendre une même cause.
Comme pour le TCE, leurs armes sont la désinformation, le dénigrement systématique, le mépris et une propagande beaucoup trop bien ficelée pour avoir l'air honnête.

Je suis optimiste, ils ont déjà perdu une fois avec cette méthode, ils perdront encore.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy