Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2006 2 14 /11 /novembre /2006 08:30

Faire le contraire de ce que l'on pense .. tout un programme qui frise la schyzophrénie. Le vrai Nicolas Sarkozy en a fait son métier et son fond de commerce. Il ne faut pas oublier que le parti de Sarkozy a frisé le révisionisme historique.

A l'heure actuelle il est à l'entraînement en Algérie, ancienne colonie française et pays qui peut remercier la France pour les centaines de milliers de morts semés à  tous les vents de la guerre.

Le vrai Nicolas Sarkozy est en voyage là bas. Pour ceux qui pensent qu'il fait ce voyage dans le but médiatique affiché : la réconciliation, ils oublient le fonctionnement mono neuronal de nono le bigorneau. Nicolas Sarkozy ne pense qu'à l'élection présidentielle. Du matin au soir et du soir au matin.

Alors pourquoi se rendre là bas ? Pour gagner les élections pardi ! Mais comment ? La parole est à ceux qui ont la chance d'avoir de la distance avec le phénomène pour mieux le comprendre. Attention, si vous êtes un sarkolatre (fan de Nicolas Sarkozy), vous pourriez prendre un uppercut à l'estomac

 


-----------------------------------------

Le très médiatisé ministre français de l’Intérieur, présidentiable en puissance en avril 2007, est dans nos murs. Nicolas Sarkozy, hospitalité généreusement algérienne oblige, a reçu des autorités de notre pays l’accueil chaleureux qu’il ne méritait pas. Pour plaire au représentant du gouvernement français, nos responsables politiques iront jusqu’à déroger aux usages protocolaires en initiant dans le programme de visite le dépôt d’une gerbe de fleurs au sanctuaire des Martyrs, alors que cet hommage posthume n’est habituellement réservé qu’aux chefs d’Etat et de gouvernement. Animateur d’une droite française de jour en jour plus à droite, Sarkozy a enjambé la Méditerranée visiblement pour être perçu sous de meilleurs auspices par les électeurs black-beurs des banlieues françaises qu’il n’a pas cessé, ces deux dernières années, de martyriser à l’aide d’expédients vulgaires et musclés. L’opinion publique, de ce côté-ci de la mer, a appris à connaître et abhorrer ce personnage ambitieux et provocateur, manipulateur roublard au verbe tranchant, qui a bouleversé les bonnes mœurs de la vie politique française en allant brouter sur les pâturages nauséabonds de l’extrême droite lepeniste. Après les péripéties pathétiques de communautés religieuses accablées, de sans-papiers davantage précarisés et d’enfants d’immigrés culpabilisés, Nicolas Sarkozy se rend compte aujourd’hui que ces citoyens quelque peu français mais tout de même électeurs risquent de constituer cette poignée de suffrages qui aura son poids dans le décompte présidentiel final. Alors qu’il serait en baisse dans les sondages, il ne trouve rien de mieux qu’un saut de sauterelle pour charmer, rassurer et tenter de réchauffer des relations rendues glaciales par la promulgation de la loi sur les bienfaits de la colonisation. Même sur ce dernier chapitre sensible chez les Algériens, il ne fera aucune concession par l’entremise de son conseiller politique, Gérard Longuet, qui trouvera consternantes, la veille de la visite de son ministre, les exigences de notre peuple de reconnaissance par la France des crimes commis en Algérie. La main lourde lorsqu’il s’agit de réprimer les banlieusards et le geste magnanime quand il vient nous annoncer l’allégement dans la procédure de délivrance des visas, M. Sarkozy il aura à le savoir ne peut accorder à notre pays le traitement de n’importe quelle république bananière. Il ne le pourra pas parce qu’un contentieux moral né de la colonisation et de la guerre d’indépendance qui a coûté à notre nation un million et demi de morts reste posé entre les deux pays qu’« une mer de sang sépare », pour reprendre les propos du défunt Houari Boumediène lorsque les relations étaient au plus mal en 1974, quasiment pour les mêmes raisons. Depuis, beaucoup d’efforts ont été faits par les gouvernements successifs des deux côtés de la Méditerranée pour jeter des passerelles amicales durables. Jusqu’au 23 février 2005... Libre à la droite française de s’émouvoir aux larmes jusqu’à pénaliser l’atteinte à l’occultation du génocide arménien. Sur cette terre a également été commis un génocide dont l’auteur est identifié. Notre colère ne vient pas, loin de là, d’une rancune tenace. Alors, de grâce, que l’on ne nous prenne plus pour des « indigènes »...

Omar Kharoum - El Watan - 14.11.2006

---------------------------------------------------- 

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

 

Partager cet article

commentaires

Tariec 17/11/2006 11:06

Quand la fin de l'état dit providence sera complétement ruiné par les idéologues de droite (et certains de gauche), on verra ce que penseront les antillais et autres colonies de la fin du RMI, des remboursement sécu et j'en passe !!

Observez les chiffrs des RMIstes dans les Iles...vous pigerez que sans cette manne, les autonomistes/indépendantistes reprendront le combat.
Car on fait en Guyane etc. exactement comme les US bien blanc vis à vis de leurs indiens : on leur file du fric (et de l'alcool dans les réserves) pour les faire taire !
Les Kanaks (que je connais pour y étre passé) comprennent ce que je veux dire et perso, je réaffirme qu'un pays comme la france qui est à ce point éclaté sur plusieurs milliers de kilométres est un pays colonisateurs. Un pays est un et indivisble quant à sa géographie...c'est à ça que l'on reconnait les...Mouarffff/MDR..."départements" ! Ce combat prendra effet quand l'état laissera ces terres (pour raison géostratégique...le monde change, les stratégies aussi) à l'abandon...sauf peut étre la Guyane...base de lancement pour encore de longues années quant aux fusées Ariane ! Bien qu'un projet grandiose de base de lancement flottant de fusées est à l'étude...

De plus, nos médias ne rendent pas compte de certaines manifestations dans ces colonies...la Guyane a vécu des mois trés trés chaud et les jeunes ne supportent plus la mainmise française et ses lois iunadaptées...sur entre autres la recherche d'or que les blancs de peaux se mettent dans les fouilles, au détriment des indigénes locaux

RSV !!

phiconvers 16/11/2006 19:02

Dommage Tariec, tu as fait une bourde, et les Antillais sont à juste titre susceptibles. Espèce de métropocentrique, va...

Et pour ton info, l'Algérie, en 1960, c'était encore la France. et avant 1830, ce n'était pas l'Algérie...

Ton raisonnement sur l'inhumanité légitime des "partisans" ou de ceux qui se défendent vaut dans ton esprit j'imagine quitus pour Guantanamo

mary 16/11/2006 14:33

d abord je rappel que les antilles sont pas des colonies mais des departements. Pourquoi dis tu que nous sauterons? Ton discours me fait peur "nos colonies". On a pas envi de faire la revolution!! Quel idée de dire une betise pareil, sa fait plus de 400 ans qu'on est français. Penses tu reelement, qu'on va se soulever et faire la revolution? hé bien, non puisqu'on est nous sommes français et pas des colonisé. je grince des dents....

Tariec 16/11/2006 09:48

"OK, les gars, si vous trouvez normal de couper les testicules d'un soldat"

Si le soldat défend son territoire, c'est une victime ! S'il est dans une logique d'agression en tant que colonisateur, tant pis pour lui, qu'il assume le fait de participer à l'innomable en dehors de son territoire !

C'est simple et sans parti pris idéologique car ça repose sur le droit des peuples à disposer d'eux mêmes : droit fondamental bafoué par les Occidentaux depuis des siécles !!
Et toujours aujourd'hui avec nos colonies qui un jour sauteront : La Réunion, les antilles et j'en passe !

Pour rebondir sur les dires plus que juste de Toto : les Irakiens (soi disant terroriste)dits insurgés sont dans leurs droit le plus intime de flinguer de l'US à tour de bras ! Et encore, je les trouve soft vis à vis des forces US qui se comporte comme toute armée conquérante : viols, torture etc.

RSV !!

toto 15/11/2006 22:42

c'est comme ça !
il y a des mononeuronaux à l'ump/fhaine nostalgiques de la gégène et des bérêts vichissois !

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy