Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 12:36

Une catégorie de Français est contente du petit Nicolas Sarkozy (une seule dont Sarkophage est certain). En même temps il vient de se mettre une grande partie du monde agricole à dos en ressortant la ritournelle de l'assistanat. C'était sans doute pour planter un nouveau poignard dans le dos de Chirac, l'ami des vaches.

Sarkozy s'est fait de nouveaux amis et participe à la vitalité de la télé réalité. Vive le safari en banlieue ! 

Image Hosted by ImageShack.us

Merci à Placide

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Les amis de Sarkozy
commenter cet article

commentaires

l'homme dans la lune 08/12/2006 01:50

Sur ce débat sur l'avortement
Le corps de la femme est à elle, mais pas celui de son enfant.
Par ailleurs la légalisation de l'avortement soumet de trop nombreuses femmes a d'intenses pressions abortives d'ordre économique, relationnel ou familial et ne leur donne aucun recours pour poursuivre leur grosesse avant de les laisser à leurs regrets inavouables.
En cas de grosesse difficile on peut recourir au site sosbebe.org qui est très bien fait.

phiconvers 11/10/2006 21:52

Val, dont acte.
J'ai traité des points que tu soulèves dans mes commentaires précédents. Nous ne sommes pas d'accord, c'est un fait, mais nous avons parlé et je m'en réjouis. Je n'appelle pas à la chasse aux femmes ayant avorté et je respecte la loi, tout en la considérant mauvaise et dramatique.
See ( ou read) you.

Val 10/10/2006 23:32

Phiconvers : Je vois que ça va être difficile de clore le débat, en général, parce qu'il me vient une (plusieurs) question à la lecture de ton post :

Où ai-je caricaturé l'église catholique ???????
Quand ai-je parlé de massacre ?? J'ai juste dit que la religion catholique ainsi que d'autres condamnait et la contraception et l'avortement, ce qui revenait à faire un enfant quasiment tous les deux ans, donc à ne pas pouvoir faire autre chose que s'en occuper...C'est bien Jean Paul II qui s'opposait au port du préservatif, non ? Je ne connais pas la position de Benoît XVI sur le sujet, mais ça m'étonnerait que tout d'un coup la contraception soit autorisée, sans même parler d'avortement...

Le seul moment où tu me verras parler d'inquisition et des massacres commis par des fanatiques, c'est quand quelqu'un attaquera une autre religion en disant que celle-ci est violente, contrairement à l'église catholique (voir les paroles de Benoît XVI à propos de l'islam).

Sinon, j'ai du respect pour les religions en général quand leur message n'est pas perverti...Chacun croit en ce qu'il veut. Et en tous cas, dans les trois religions monothéistes, toutes ont des fanatiques...

Deuxio : Tu n'est pas un juge. CA, c'est très important. Les prises de position de la justice résultent (quand ça marche) de l'application de la loi, qui est l'expression d'une expérience dépassant de loin celle d'un individu, l'expérience de beaucoup de personnes, pour le bien de tous. Evidement en ce moment ce n'est vraiment pas l'impression que ça donne, mais c'est comme ça que je me représente la LOI.

Quand UN JUGE condamne un criminel, il représente la loi. Quand TU condamnes quelque chose que TU considères comme un crime, tu ne représentes que toi. C'est différent.

Pour l'embryon, ta prise de position est plus philosophique, la mienne est plus scientifique, je ne dis pas que l'un soit meilleur que l'autre. Je préfère la mienne, bien sûr, parce qu'il est difficile de condamner les êtres humains sur ce fait.
Impossible pour moi de considérer une similitude entre l'avortement et un homicide. Pour faire bref, bien que cela soit beaucoup plus compliqué, quand tu tues une personne qui est en vie, si tu ne fais rien, elle vit. Quand c'est un embryon de quelques jours ou semaines, dans le milieu extérieur, il meurt. Pour moi il n'est pas viable, au sens biologique du terme. Donc il ne peut pas maintenir ce que tu appelles la vie, sans qu'un corps de femme fasse son office. Donc c'est une des différences. Heureusement que tu as rajouté de quelques jours ou quelques semaines pour l'embryon, parce que franchement, étant donné que les prématurés peuvent vivre quand il naissent à sept mois, huit mois et 29 jours...:o)

La France n'a pas de politique familiale volontariste, pas plus que beaucoup de pays où la pauvreté est d'autant plus criante que ce sont des pays riches. Franchement, quand on voit ce que deviennent les pauvres enfants qui n'ont pas eu de chance dans leur vie, on se pose beaucoup plus la question de faire des enfants ou non. Et cela est de pire en pire en France. Quand chaque enfant aura une réelle possibilité d'avoir une enfance heureuse, et aussi de faire ce qu'il veut de sa vie, je serai prête à reconsidérer ma position ( sans jamais aller jusqu'au terme de meurtre).
Une politique de contraception volontariste éviterait bien des problèmes...

Enfin, je vois bien que tu y as réfléchi, et j'espère que tu voudras bien réfléchir également à ce que je t'ai dit. Pour ma part, tes posts m'ont fait réfléchir. Ce que je voulais te dire aussi, c'est qu'une loi est faite pour le plus grand nombre.
L'assurance chômage par exemple : bien sûr il y a des connards qui en profitent et qui récupèrent de l'argent aux frais de la société. Est-ce pour ça que c'est une mauvaise idée ? Non, absolument pas. Il faut juste renforcer les traqueurs de fraude, c'est tout (sans donner dans le tout sécuritaire, pas nécessaire).

Concernant l'avortement, je n'aurais pas de compassion pour une femme qui, étant informée question contraception, ayant les moyens d'avoir un enfant, avorte à quatre mois par exemple parce que ça la gêne, pour sa carrière, dirons nous.

Mais j'aurais une réelle compassion pour une fille qui s'est protégée, qui est tombée enceinte par accident (la contraception est parfois trompeuse), qui sait qu'elle ne pourra pas avoir cet enfant sans le rendre malheureux, et qui fait les test ad hoc dès les premières jours sans règles, et qui donc avortera avec un embryon de deux ou trois semaines. Et elles sont plus nombreuses qu'on ne le croit. C'est pour ça que j'insiste pour qu'on ne réduise pas ces femmes à des meurtrières, parce que les problèmes se voient au cas par cas.

Moi aussi j’espère que la femme gardera le monopole de faire des bébés, et que les hommes seront de plus ne plus impliqués pour un équilibre de l’enfant. Mais il existe déjà des recherches sur les « utérus artificiels »...Je n’ose pas imaginer les enfants qui sortiront de là...

Enfin bonsoir, et effectivement à bientôt sur la toile.

Et avortement ou pas, il y aura toujours, je l’espère, des gens pour faire des bébés, l’expérience est extraordinaire, et les gens qui en ont autour de moi sont comblés. Donc pas de souci à se faire, les enfants en général ont de beaux jours devant eux...

phiconvers 10/10/2006 22:09

Vraiment, Val, je ne sais pas quoi te dire de plus. Nous ne sommes pas d'accord, c'est un fait (regrettable !). Par considération pour le ton correct que tu as bien voulu conserver pendant ce débat, voici ma réponse à chacun des points de ton intervention :
- Mon blog ne contient pas de prise de position plus ou moins modérée : mon sentiment sur le sujet est le même ici ou chez moi.
- pas de caricature de l'Eglise catholique s'il te plaît. Les heures sombres de l'inquisition ont entraîné la mort de quelques milliers d'hommes, plus du fait de quelques salopards que de celui de l'institution. En tout état de cause, on ne peut pas limiter ou résumer l'histoire de l'Eglise à un massacre de ses détracteurs !
- Moi, je suis un être humain, doté de conscience, qui considère que l'avortement est un crime et qu'il faut donc l'éradiquer. Te viendrait-il à l'idée de fustiger un juge qui condamne à perpet un criminel ? Dans la mesure où je pense que l'embryon est un être humain, je pense que l'avortement est un crime : par conséquent, je pense qu'il faut l'interdire. C'est limpide.
- La femme qui avorte est toujours une meurtrière, comme le médecin qui pratique l'avortement. Dans plusieurs cas, les circonstances atténuantes sont évidentes (l'avortement est en effet légal, ce qui peut aire penser à certain(e)s qu'il est normal, les situations sont parfois dramatiques - mais il en va de même pour une quantité d'homicides passionnels !).
- l'Homme "émergé" reste, d'une certaine façon, un simple amas de cellules sujet à des batailles homériques. Il n'y a pas de différences fondamentales entre un bébé né de 9 mois et un jour et un embryon de 8 mois et 29 jours (ou, pour moi, de quelques jours ou semaines).
- je t'ai répondu sur les moyens de subsistance d'un enfant surgi dans une famille pauvre : une politique familiale volontariste laisse sa chance à tous.
- je connais bien les impératifs auxquels sont soumis les médecins : c'est absurde et malheureux. On peut considérer la vie humaine comme qqch de plus qu'une accumulation de risques !
- j'espère personnellement que la femme gardera le monopole de la mise au monde des bébés et que les humains n'auront pas l'absurde orgueil de tenter de contrôler complètement le cycle de la vie.

Bonsoir et à bientôt peut-être sur d'autres sujets. Celui-ci me tient à coeur. J'y ai beaucoup réfléchi et je ne fais pas partie des gens qui adoptent une posture sans expériences, par pur suivisme religieux ou idéologique.
Schuss.
Philippe

phiconvers 10/10/2006 08:20

soit. à ce soir

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy