Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 22:03
Dans trois jours Sarkozy se débarassera d'un boulet qui l'encombre lourdement. Non il ne s'agit pas de Gros Bertrand, car il s'agit d'un boulet utile celui là.

Il s'agit de Rachida, la ministre venue de nul part et qui va y retourner avec mention du jury.
Merci à Large

Celle qui a dézingué la justice et la santé des membres de son cabinet va passer du temps à se faire chier à Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg. Villes réputées pour leurs plages et leur climat méditérranéen.


Merci à Placide

C'est que l'ardoise est plus que chargée. Celle qui aime encore plus le bling bling que celui qui l'a faite ministre, n'a eu qu'un mérite : essayer de vendre du luxe dans la presse pipole. Pour le reste c'était catastrophe et incompétence à tous les étages.


On ne s'improvise pas ministre du jour au lendemain. Même en ayant du talent pour écrire à tour de bras des demandes de travail, à gauche, a droite, au centre.

Sarkozy a un seul souci : remplacer tous ceux qui partent. Il faut trouver des pions dociles, emmerdants pour la gauche et qui comme à la Star Ac n'ont rien dans le citron mais une belle image à vendre.

Adieu Rachida, tous les lecteurs du blog Sarkostique vont regretter les bonnes tranches de rigolades que tu nous as offertes.

Merci à Laurent

Et n'oublie pas de ramener quelques saucisses, hein !

Merci à Bauer


 

Newsletter   

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Le gouvernement Sarkozy
commenter cet article

commentaires

Corinne 07/06/2009 23:39

Bsr!

à la reflexion, je le dit Haut et Fort!!!

"j'ai voté Bayrou"

pps 07/06/2009 20:30

UMP remporte près de 28,50% des voix...
Ma religion est faite moi qui admirait énormément le génie français: les français se font dupés & manipulés comme des nouveaux-nés!

Sarko a sorti de sa manchette Daniel Cohn Bendit pour abattre Bayrou, il y a réussi. J'ai honte pour ceux qui se sont laissés prendre à ce jeu simpliste et enfantin.
Au lieu que les 60% aillent voter pour donner une raclée à Sarko, ils sont restés chez eux...

Je ne sais plus ce que doit leur faire encore Sarko pour qu'ils bougent...

ykpaiha 07/06/2009 15:31

La verité est ailleurs..
Sarkouille le Un avec les medias, a quand la meme chose sur france2 ?
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&bcid=673809#vid=10784729
Vite avant intervention de leche-burne des affaires étrangeres..

Arthur 06/06/2009 18:10

Voici les principales déclarations des deux Présidents lors du point presse qu'ils ont donné à la préfecture de Caen (Calvados).

A noter que le président français s'est adressé à son homologue américain en le tutoyant.

Nicolas Sarkozy:

«Jamais la France et les Etats-Unis n'ont été aussi proches (...)

Nous soutenons la main tendue du président Obama à la Russie et nous approuvons sa politique (...)

J'ai dit au président Obama que nous sommes d'accord avec lui sur la question isarélienne et palestinienne. Les Palestiniens ont droit à un Etat (...)

Sur la question iranienne, l'Europe, la France et les Etats-Unis sont solidaires (...)

Sur la Corée du Nord, nous sommes en totale communauté de vue (...)

C'est un plaisir de travailler avec Barack Obama. La France est l'amie des Etats-Unis, nous avons la totale volonté de travailler sur les grands sujets.»

Barack Obama:

«Je suis heureux d'être en France en ce jour qui marque le retour à la liberté (...)

La France a joué un rôle exemplaire dans l'Otan. Nous ne pouvons qu'apprécier cette nouvelle ouverture, qui ne peut qu'assurer une sécurité renforcée en Europe (...)

Nous sommes dans une optique d'ouverture avec les Iraniens mais nous devons rester fermes (...)

Nous sommes proches dans nos positions sur la Russie (...)

Nos valeurs sont les mêmes sur les problèmes des droits de l'Homme et de la sécurité (...)

Nos alliés dans l'Otan sont déterminés à mettre en place un régime démocratique en Afghanistan (...)

Nous sommes reconnaissants de l'esprit de Nicolas Sarkozy sur ces questions de sécurité (...)

Nous sommes de tout coeur avec la France sur la tragédie de la disparition de l'aéronef. Nous adressons nos condoléances les plus sincères à la France et aux familles des victimes.»

Les deux Présidents ont ensuite répondu à des questions de journalistes sur les thèmes suivants:
L'Iran

Barack Obama:

«Ce n'est pas du jour au lendemain que l'on va régler un problème vieux de 60 ans. Il faut résoudre cette question de façon pacifiste. Nous sommes d'accord avec le président Sarkozy pour dire qu'il faut aller au-delà de l'impasse actuelle. Les Palestiniens doivent renoncer à la violence et améliorer leur propre gouvernance pour rassurer les Israéliens. Nous ne pouvons pas imposer la paix dans cette région du monde. Si nous pouvons rester amis avec Israël, les Etats arabes, au même titre que la communauté internationale, doivent être intégrés dans ce processus.»

Nicolas Sarkozy:

«J'ai dit à l'Iran qu'il doit saisir la main tendue par Barack Obama. Nous sommes tous sur la même ligne. L'Iran a droit au nucléaire civil oui, militaire non. On ne peut pas accepter les déclarations agressives et refuser les contrôles de l'AIEA [l'Agence internationale pour l'énergie atomique, ndlr]. L'Iran est un grand pays, nous voulons la paix et le dialogue, mais pas la dissimulation de l'arme nucléaire.»
L'Europe pas priorité de la diplomatie américaine?

Barack Obama:

«J'ai un emploi du temps extrêmement chargé. Je considère Nicolas Sarkozy comme mon ami, et je sais que cette amitié est réciproque. Un jour, je serai l'ex-Président des Etats-Unis et alors vous me verrez beaucoup plus souvent en France.»

Nicolas Sarkozy:

«Vous croyez qu'on n'a pas autre chose à faire que de faire des belles photos en papier glacé et en se tenant par la main? Vous croyez qu'avec la crise économique et l'Iran, on n'a pas autre chose à faire qu'aller au restaurant? On est là pour travailler et obtenir des résultats. Et c'est très facile de travailler avec le président des Etats-Unis.»

Barack Obama:

«Le président Sarkozy parle vite, on a donc plus de temps pour faire des choses!»

Nicolas Sarkozy:

«Et lui il comprend vite!»
Sur la question du voile islamique

Barack Obama:

«Il me semble que la liberté d'expression religieuse est fondamentale. Il ne faut pas deux poids deux mesures pour la religion mulsmane et pour les autres religions. Je ne vais pas dicter la manière dont les pays d'Europe doivent faire. Mais il ne faut réprimer les traditions et les cultures. Pour la Turquie, nous ne pouvons pas dicter comment l'Europe doit se comporter. Mais je ne peux qu'encourager l'intégration de la Turquie dans l'UE. Dans la mesure où la Turquie se définit comme faisant partie de l'Europe, elle a vocation à y entrer économiquement. Nous appelons la participation du monde musulman dans un monde de prospérité et de paix.»

Nicolas Sarkozy:

«J'ai trouvé que le discours d'Obama au Caire était remarquable. Il faut éviter le choc des cultures entre l'Orient et l'Occident. Je suis d'accord avec le président Obama sur la question du voile. Mais en France, nous sommes un état laïc. Premier point: au guichet des administrations, les fonctionnaires ne doivent pas avoir de signes de leur appartenance religieuse. Parce que les fonctionnaires sont là pour tout le monde. Deuxième point: les jeunes filles musulmanes portent le voile si c'est une décision émanant de leur libre choix, pas de leur famille ou de leur entourage. J'ai beaucoup fait comme ministre de l'Intérieur pour que les musulmans puissent vivre leur religion.»

«Sur la Turquie, je suis d'accord avec le président Obama sur l'objectif que ce pays puisse jouer son rôle de passerelle entre l'Orient et l'Occident. Là où nous ne sommes pas d'accord, c'est sur les modalités. Il faut réfléchir à une coopération économique en commun. Mais il est important que l'Europe ait des frontières.»
Sur la question iranienne et nord-coréenne

Barack Obama:

«Il faut quand même faire un distingo entre les deux pays. Les actions de la Corée du Nord ces derniers mois ont été provocantes. La diplomatie se fait à deux mais nous n'avons pas eu de réponse du côté nord-coréen. Nous n'allons pas continuer à nous engager dans une histoire où la Corée du Nord participe à déstabiliser la région. Sur le dossier iranien, la réponse n'est pas la même. Nous essayons d'avoir une politique constructive avec le président iranien. Il faut leur faire comprendre que cette escalade nucléaire est dangereuse. Si l'Iran ne veut effectivement pas construire l'arme nucélaire, alors ce ne sera pas difficile de travailler avec eux. Mais il faut être prudent. Il y a un dicton: "Trust but verify" (Faites confiance, mais vérifiez).»

«Il faut leur faire comprendre qu'un jour les armes nucléaires seront obsolètes. Mais cela ne se passera pas de mon vivant ni de celui du président Sarkozy.»

Hakey 06/06/2009 17:24

allez votez.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy