Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 09:25

Incorrigible petit Nicolas Sarkozy ! C'est pathologique ! Il ne peut pas, il ne peut pas ne pas manipuler tous ceux qui le regardent et surtout tous ceux qui peuvent l'élire.

Sarkophage l'a déjà pris à de nombreuses reprises la main dans le sac, avec la langue fourchue.

Il est encore obligé de l'épingler aujourd'hui, un mensonge de plus pour une manipulation aux grossières ficelles.

Souvenez vous, le petit Nicolas Sarkozy nous avait promis de ne plus étaler sa vie privée en long en large et en travers. La main sur le coeur il reconnaissait avoir (juste un peu !) abusé avec sa femme et son fils en faire valoir. Et il avait donc demandé aux journalistes de respecter sa vie privée.

Pomponnette est partie, le laissant comme un gland esseulé. Elle est revenue (combien a-t-il déboursé ?).

Et qu'est il arrivé ? Il est retombé dans sa dépendance à la pipolisation.

C'est le monde qui nous parle de cette rechute, le ton habituellement enjoué du journal pour son favori montre la lassitude provoquée par ses errances de plus en plus visibles.

Il nous fait penser à un certain Lionel qui nous affirmait qu'il se retirait de la vie politique. Sarkozy fait la même chose, il promet de se retirer de la vie des pipoles. Manqué, raté, perdu, il est incapable de le faire.

--------------------------------------------

Nicolas et Cécilia Sarkozy, ou "Nous deux" sous les tropiques

LE MONDE | 30.06.06 | 14h05

Saint-Laurent du Maroni, Cayenne (Guyane), envoyé spécial

Elle est revenue, telle qu'en elle-même. Treize mois d'absence intermittente ne l'ont pas changée : grande, élancée, intimidée, intimidante. La petite histoire retiendra que Cécilia Sarkozy, l'épouse du ministre de l'intérieur, a repris médiatiquement sa place au côté de son mari, jeudi 29 juin, à 8 h 45, sur la base aérienne de Rochambeau (Guyane) alors qu'ils prenaient place à bord d'un hélicoptère, direction Saint-Laurent du Maroni. Cécilia survolant la forêt amazonienne, sous l'oeil d'une caméra dûment autorisée ; Cécilia embrassant son époux ; Cécilia visitant une cité d'orpailleurs clandestins, où, quelques jours plus tôt, la gendarmerie avait effectué une descente, alors que ces immigrés du Brésil et du Suriname voisins avaient relâché leur vigilance le temps d'un match de Coupe du monde entre le Brésil et le Ghana.

Dans ce Far West du bout du monde, en jeans, chemise blanche et bottes de caoutchouc, Cécilia et Nicolas Sarkozy viennent se rendre compte des résultats du plan Anaconda, grâce auquel une centaine de sites d'orpaillage clandestins ont été mis hors d'état de fonctionner. Pour cela, il suffit de pulvériser à l'explosif les moteurs des moto-pompes qu'utilisent les chercheurs d'or. Protégé par des hommes armés, le couple, quasi présidentiel, écoute les explications des policiers et des gendarmes. M. Sarkozy : "La politique, c'est moins dangereux. Ici, c'est quatre mois de survie. Moi, je suis ministre de l'intérieur depuis quatre ans."

Mais les plus belles pages de ce Nous deux sous les tropiques étaient encore à venir. Installés sur une pirogue sillonnant le fleuve Maroni, Cécilia et Nicolas Sarkozy se laissent photographier et filmer sous tous les angles depuis un autre esquif sur lequel ont pris place cameramen et photographes. Plus loin, suivent la presse écrite et les radios. Plus loin encore, les conseillers et les membres du cabinet. Le soleil cogne : les images seront bonnes. L'amour triomphe. Interrogé sur le sens de cette opération "retour de Cécilia", un proche du ministre répond : "Il s'agit ni de la cacher ni de la montrer."

C'est à croire que tel était bien l'objet de cette visite de douze heures dans ce département d'outre-mer : officialiser le bonheur retrouvé. Les quelques propositions du ministre-candidat sont passées inaperçues. Vingt-six heures d'avion pour un aller-retour, deux d'hélicoptère pour quelques images contrôlées : M. Sarkozy, avec son épouse, en apparence heureux, peut reprendre le fil de cette campagne présidentielle. Comme avant. "Je ne médiatiserai plus ma vie privée", avait juré le ministre.

Philippe Ridet

------------------------------------------

Retrouvez les autres gros mensonges du petit Nicolas Sarkozy : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

commentaires

ludovitche 03/07/2006 12:13

Merci Ned. J'avais besoin de rire aux dépens de quelqu'un, c'est fait.

Tariec 03/07/2006 09:51

Le chomage baisse ?
Normal, le nombre de RMIstes explose dans le silence quasi général et les spectateurs de TFhaine de reprendre comme des moutons : "le chomage baisse...cool".

les adorateurs du Sarko, c'est ça : un raisonnement simpliste sans esprit critique aucun !
Pas cool...

Résistance à l'ordre nouveaux !

BoB 02/07/2006 19:56

toto, tu me l'enleves des levres, c'est exactement ce que je comptais répondre à Ned.

s'agissant de la cervelle, mon cher Ned, au vu de ta prose, je crois que je m'en tire bien par rapport à toi!
pour toi, colonisation = bonne équipe de foot. on croit rever.

quand je pense à tous ceux qui sont morts dans les guerres de colonisation/décolonisation (les français comme les légionnaires, les algériens, ou les vietminh)... s'ils savaient, qu'en fait, c'était pour assurer à la France une super équipe de foot en 1998 et 2006, les pauvres...
enfin, si ça peut te permettre de ne plus avoir un arabe comme une racaille mais d'abord comme un français, c'est déjà ça de gagné...

au fait, au risque de briser un mythe pour toi, le sinistre de l'intérieur n'est pour rien dans les victoires de l'équipe de France de foot!

toto 02/07/2006 16:36

un truc qui m'a toujours fait rire :
quand les gris, noirs, jaunes, rouges et autres couleurs sauf le blanc bien sur, font gagner une équipe française dans le sport ce sont des gens biens, quand ils perdent ce sont des putains de niakoués, bougnoules, négros etc
ça me rappelle noah : français quand il gagnait, camerounais quand il perdait

et le peit gros il repartira en hongrie ? avec ou sans pomponnette ?

Le sang coule, la démocratie en danger... 02/07/2006 15:11

Ned, tu sais ton "Sarkozy chéri" n'est pas particulièrement arrangeant avec les fumeurs de cigarettes améliorées... :-p

"Le colonialisme a permis aujourd'hui à la France d'avoir une équipe qui va remporter la Coupe du Monde 2006."

Oh bein chic alors ! On a pillé leurs richesses, leur identité, les avons traité pire que des chiens... mais c'est cool, on a une bonne équipe de foot ! Putain, je crois rêver...
Tu te rends compte de ce que tu dis ?

D'autant que les mesures répressives de ton Duce, ne font qu'empirer les conditions de vie des personnes d'origine étrangère(ceux qui ne gagnent pas des milliers d'euros par match) et qui sont confrontés aux délits de sale gueule, hausse du racisme etc...

"la baisse du chômage et avec la réussite de l'Equipe de France."
Tout le monde sait que les chiffres du chômage sont maniés comme cela les arrangent.
Et les joueurs de l'Equipe de France ne doivent rien à Sarko, c'est pas parce que Zidane lui a filé son maillot que...

"ON VIT UN SIECLE FORMIDABLE "
Ca doit pas etre le meme siècle que celui dont nous parlons sur ce blog...

Ce qui est drôle c'est que tu parles de cervelle à BoB... Le reste de ton commentaire est aberrant !!!

Dans la vie comme pour ses idées, un seul mot d'ordre : RESISTER !!!

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy