Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 19:30

Il y a encore quelques simples d'esprits (moins nombreux qu'on ne le croit !) qui pensent que Sarkozy est capable de quelque chose. Le seul crédit qu'on peut lui accorder aujourd'hui c'est celui de clown international sans frontières.


Pour le reste, notamment l'économie, il poursuit sur une lancée assez ancienne : la plus plate nullité, le gouffre d'ignorance, l'immensité de l'incompétence. Sarkozy n'a jamais rien compris à l'économie, et il ne comprend toujours rien.

 

 

Les simples d'esprit prétendent le contraire avec un sourire niais, mais de 1993 à 1995, lorsqu'il était ministre, c'était déjà la même chose.

 

Résultat, l'OCDE annonce une année pourrie pour la France. Avec une belle récession qui va tous nous tomber dessus.

 

 

Ce n'est pas le plan "anticrise" annoncé par l'idiot en colère, risée des grands de ce monde qui changer grand chose.

 

Pour proposer quelque chose de cohérent, il faut être capable de comprendre et de faire sans les lobbys qui pourrissent tout. Une mission trop difficile pour un mini président complètement dépassé par les événements.

 


Quelques bonnes nouvelles annoncées par une organisation apolitique :

 


D'après l'Organisation pour la coopération et le développement économiques, la croissance française serait de seulement 0,9% en 2008, "les gains enregistrés au premier trimestre" ayant été annulés "dans une large mesure par une dégradation marquée de la situation durant le reste de l'année".

"Les effets de ces turbulences se feront sentir durant une grande partie de 2009 pour laquelle on table sur une croissance négative jusqu'au milieu de l'année, suivie d'une reprise progressive de l'activité", poursuit l'organisation.

Selon ses prévisions, le PIB reculerait ainsi de 0,4% l'an prochain, avant de se redresser nettement en 2010 (+1,5%).Le gouvernement français table pour sa part sur une croissance comprise entre 0,2 et 0,5% en 2009, et de 2,0% en 2010.

Ce "repli marqué de l'activité en 2008 et 2009 devrait entamer sensiblement les recettes budgétaires", tandis que "la montée du chômage exerce des pressions à la hausse sur les dépenses sociales", analyse l'OCDE.

En conséquence, le déficit public (Etat, sécurité sociale et collectivités locales) devrait passer de 2,9% du PIB cette année à 3,7% l'an prochain, puis à 3,9% en 2010, bien au-delà de la limite de 3% autorisée par la Commission européenne.

 

Merci à Bigoufakes


Dans le même temps, la dette publique devrait dépasser 70% du PIB d'ici 2010 alors que le pacte de stabilité européen préconise un taux de 60% au plus.L'objectif du gouvernement français est de ramener le déficit public à 2,7% du PIB en 2010, après l'avoir laissé se creuser à 3,1% en 2009 en raison de l'impact de la crise sur les finances publiques.

Le repli de l'activité économique "se répercute rapidement sur le marché du travail, puisque les pertes nettes d'emplois au second semestre 2008 devraient faire grimper le taux de chômage aux alentours de 7,5% d'ici à la fin de l'année", estime encore l'OCDE.Le taux de chômage continuerait de monter en flèche en 2009 (8,2% de la population active), atteignant 8,7% en 2010.

Cette hausse du chômage et la baisse des prix des logements, "qui devrait se poursuivre au cours des deux prochaines années" selon l'OCDE, va peser sur la consommation des ménages, principal moteur de la croissance française ces dernières années.

 


Voila ce qui arrive quand une majorité de simples d'esprits votent avec l'impression d'être plus intelligents que la moyenne. Ils prouvent magistralement leur bêtise et leur ignorance. Tout cette bérézina était écrite sur le front de l'incompétent satisfait.

 

 

 

Les français attendent des miracles, élisent des clowns et récoltent des fléaux !

 

Merci à Erby

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

commentaires

sarkozyste 02/12/2008 15:37

les socialistes en ton genre sont aussi con les uns que les autres, c'est drole de voir des blog aussi bete sur sarkozy alors que contrairement a vous les sarkozystes respectent Royal et ses electeurs

Humeur 30/11/2008 23:56

Vraiment, Sarkozy est tellement nul qu'il nous fait regretter Chirac...

Humeur 30/11/2008 23:52

Spécialiste UMP ou quidam, cela se vaut.
Enfin, sauf sur un détail, le quidam tient compte de l'avis des vrais experts, donc je pense que vous comme moi vous tenez au courant de tout ce qui se dit de bien sur les mesures Sarkozienne...
Après je ne nit pas: le coup du graphique etait fumeux en plus d'être limite. Tout comme, et sur un site se disant résistant les liens pointants vers wikipédia (site vraiment facho et démaguo, au contenus révisioniste brr, j'espère ne plus revoir de ses liens)...
Mais bon!... Ce site est fait pour se marrer, par ailleurs les gens compétents ne manquent pas pour faire affluer le monde sur ce genre de site.

Gaël 30/11/2008 23:08

"Et j'ajouterai que je me fit au spécialistes indépendants plus qu'a Gaël (UMP?)"

C'est curieux cette manie de coller l'étiquette "UMP" à tous ceux qui vous contredisent - quand vous même refusez généralement tout soupçon d'appartenance PS, PC ou LCR. J'attribue ma voix à qui me plaît, et je n'ai ma carte à aucun parti. Pour le reste, 80% des présents qui avaient 18 ans en 2002 ont voté Chirac - dois-je les entraîner avec moi dans les spirales infernales des électeurs de droite ?

Gaël 30/11/2008 22:55

À BoB:

"Plus exactement, le titre du graphique devrait être "Résultat du budget" et non pas "déficit""

Je ne disais pas autre chose. Sur le fond du problème:

"où lisez vous sur ce graphique que Chirac/Mitterrand -2.5 milliards? moi, je lis pour fin 86, -25 et pour fin 87, -15...déficit moins important, c'est bien! mais ça repart en vrille dès 88...ah oui, mais c'était le PS à partir de mai. oui, mais bon, comme c'est la faute de celui d'avant, hein?"

Ce qui prouve bien que vous n'avez pas compris le fond de ma méthode. J'ai comparé la différence entre le déficit du budget au début et à la fin d'une période droite / gauche, et pondéré l'évolution ainsi trouvée par la durée de cette période. Si vous avez plus objectif, je suis ouvert aux suggestions.

Néanmoins, de:

"Enfin, j'y lis, et c'est, me semble-t-il, le plus important que malgré tous leurs discours volontaristes, les gens de droite sont incapables de gérer de manière plus efficace le budget que la gauche!"

À:

"s'agissant de mauvaise foi, je ne cherche pas à nier l'étendue des déficits des gvt de gauche puisque, de toutes façons, c'est une réalité."

Je constate un remarquable jeu de jambes. Mais cette tentative navrante de reculer sans trébucher ne vous empêche pas de faire cet aveu criant:

"Les performances des uns et des autres en matière d’économie ? de la blague.
le montant du déficit? je m'en contrefous !!"

Ce qui, sans nul doute, explique certaines choses.

Pour le reste, mon but n'était pas de me lancer dans un débat sur les forces et les faiblesses de chaque idéologie - en matière de politique, je suis de toute façon plus un pragmatique qu'un théoricien. Je souhaitais simplement montrer comment les conclusions tirées par vos amis de ce graphique étaient fallacieuses, et je pense avoir atteint mon objectif.

Un dernier mot sur Papon. Qui parle de point Godwin ? Certainement pas moi. Mais puisque vous l'évoquez, je vous ferai simplement remarquer que diaboliser son adversaire en lui attribuant des opinions ou tendances sulfureuses constitue _précisément_ un point Godwin. Alors, qu'est-ce qui vous semble le plus proche de cette définition ? Ma vaine tentative pour repartir le débat sur des bases plus saines, ou l'association implicite du gouvernement de Giscard à la collaboration, et votre obstination à me faire "défendre Papon", quand j'argue simplement qu'il s'agit d'un hors sujet ?

Bonne réflexion,

Gaël

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy