Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 16:55

Cela craque maintenant de partout et Sarkozy doit sérieusement songer à se trouver un petit coin tranquille pour se cacher jusqu'à la sénilité.


Les "partenaires" étrangers n'en peuvent plus d'avoir à supporter un mini président aux ambitions plus que démesurées. Un peu comme un petit garçon qui voudrait conduire un gros camion mais qui n'a pas les jambes assez longues pour toucher les pédales.

 

Merci à Laurent


A côté de cela vous avez une ministre d'état qui se fait prendre en photo avec une bague à 15000 euros et dont la pravda de droite efface la présence, pour ne pas vexer le chateau.

 

 

Ce qui montre mieux qu'un long discours la grande indépendance et intégrité du journal qui sent la poussière. Et Sarkophage vous épargne les explications fumeuses sur la gomme qui efface un bling bling trop ostentatoire pour être supporté par le lecteur.

 

Merci à Jardin


Vous ajoutez le sévère énervement du corps enseignant contre le ministre maniaque de la couche culotte.

 

 

Celui qui reste droit dans son slip quelque soit le nombre de manifestants dans les rues pour le houspiller. Un homme avec une telle carrure d'état que ses anciens administés ont préféré le rendre au gouvernement exclusivement, plutôt que de lui confier à nouveau la mairie.

 

Merci à Bar


Pour conclure, il faut quand même justifier le titre du billet du jour par la fronde menée par des députés godillots pris d'une envie de révolte. Ils disent non au travail le dimanche !

 

Sans doute des restes de croyance dans le petit jésus leur font penser qu'ils iront en enfer si ils laissent passer cela. Parce que par exemple, ils ont laissé passé au moins aussi pire, en coupant en deux l'imposition des chaînes privées pour financer le service public.

 

Merci à Large


L'année 2009 va sans doute être la fête permanente du mini président dont l'ego ne peut même pas être transporté par avion. Il ferait se cracher l'appareil à coup sûr ...

 

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarkozy : échecs et ratages
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc aLTRADI 23/11/2008 02:55

@ Michel Valentin => Quel plaisir de voir qu'il est possible de partager ses idées, aussi différente soit-elles, avec quelqu'un qui accepte le dialogue sans se servir d'insultes ou autres réactions puériles qui ne font souvent que desservir le discours lui-même. Je comprend parfaitement que tu trouves un peu "simpliste" le fait de ne basé ses reflexions et ses choix sur son unique expérience personelle. Cet état d'esprit peut, il est vrai, paraitre égoiste mais j'ai toujours considéré que c'était le seul moyen de défense de ceux qui ne sont pas suffisament entendus. L'égoisme est après tout de nature humaine et je n'attends pas des autres qu'ils fassent passer mes "problèmes" avant les leurs. Concernant Nicolas Sarkozy, je ne suis ni un adorateur ni un opposant inconditionel. Je dois avouer que j'ai autant de mal à comprendre ceux qui l'adulent sans conditions que ceux qui pratique l'anti-sarkozysme primaire. Entendre dire ici et là par quelques incultes pseudo-révolutionnaires que Nicolas Sarkozy représente le fachisme démontre bien à quel point l'histoire est méconnue et comme il est facile de mélanger tout et n'importe quoi. Les "journalistes" semblent pour certains d'entre eux en tout cas atteint d'une sorte de syndrome de stockholm à son égard, lui reprochant d'occuper de façon omniprésente l'espace médiatique mais ne pouvant pas s'empecher eux-même de parler de lui sans arrêt, relevant chaque petits détails de sa vie. Il me semble que l'ignorer serait plus simple dans de tel cas. Concernant le service minimum et l'éducation national, n'est-il pas possible de régler les problèmes de l'EN et également d'appliquer le service minimum ? Il me semble que les deux ne sont pas forcément contradictoire. Inutile de bloquer le pays pour faire entendre ses opinions. Que chacun y mettent du sien et fasse preuve d'intelligence, le gouvernement comme les enseignants. Je garde personnellement un trés mauvais souvenir de mon parcours scolaire, ce qui ne m'a pas empêché de m'en sortir dans la vie par ailleurs, et je ne pense pas me tromper quand je dis que cette institution a bien besoin d'une profonde réforme pour résoudre le problème de l'éducation des jeunes dans ce pays.

margue 22/11/2008 18:53

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20081122.OBS2207/juppe__les_reformes_partent_dans_tous_les_sens.html
Hi, hi même JUPPE s'y met

michel valentin 22/11/2008 15:55

salut fané,salut à toutes et à tous.
j'aime beaucoup ta petite histoire et l'idée d'utiliser la poésie comme moyen d'expression politique. Pour autan, on ne doit ni souhaiter, ni prédire la mort dans des conditions aussi horible, même à son pire ennemi. Nous devons usés d'autres moyens pour nous débarasser du gesticulateur précosse locataire de l'Elysée.Sa politique, ses comportements grossiers et outranciers, son mépris à l'égard de notre démocratie, à l'égard du petit peuple et bien d'autres choses encore peuvent largement nous inspirer.
Nul n'est besoin de le critiquer sur son aspect physique, nul n'est besoin de le menacer dans son intégrité physique.
Ses complexes et sa skysophrénie chronique s'en charge déja, son égoisme et sa boulimie de pouvoir et de notoriété l'étouffe aussi, son besoin d'être reconu, d'être crain mais aussi d'être aimé voire adoré le summerge, au point ou parfois il doit se prendre pour dieu.
au font il n'est qu'un homme, avec tous ses défauts, mais dépourvu de la moindre qualité humaine. mva.

Fanè 22/11/2008 14:38

Écoutez cette histoire
Que l’on m’a raconté
Du fond de ma mémoire
Je vais vous la conter
Elle se passe à paris
Dans un très grand palais
Au milieu des pourris
Au pays des français

Quand il vain au domaine
Y’avais un beau troupeau
L’assemblée était pleine
De bourges et de bobos
Marchant toujours en tête
Chantant avec ardeur
Pour passer le karcher
Il mettait tout son cœur

Au temps des élections
Il s’en allait heureux
Avec François Fion
Honnêtes et courageux
Bravant la Ségolène
Ils y sont parvenus
Ils ont planté la graine
D’une présidence ardue

Augmentant son salaire
Expulsant à tout va
Avec bush c’est la paire
Ils font de vrais malfrats
Image de prestige
Faisant 1m 50
Les cinq ans de gamberge
Le mis dans une sale pente

Cette vie honorable
Un soir s’est terminée
Dans un bar déplorable
Tout seul il s’est soulé
Pauvre bête de somme
Il a fermé les yeux
Tabassé par des hommes
Il est mort sans adieux

Mm mm
Cette chanson sans gloire
Vous racontait la vie
Vous racontait l’histoire
Du petit Sarkozy

Ruffinus 22/11/2008 11:44

Darkos fils de Sarkos!
Et il en remet une couche!

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy