Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 20:47
Rappelez vous ces grotesques épisodes montrant des élus du peuple et moult personnages se prétendant une élite, lamentablement se tromper en faisant de simples additions.
Merci à Tropical Boy

Il s'agissait alors de compter les adhérents du parti populiste (comme disait Valéry, il n'y a que les huitres et les sots qui adhèrent), ou l'erreur se comptait en dizaine de milliers. Même chose pour le raout Stalinien organisé à Villepinte pour introniser le guide suprême comme seul et unique candidat de la droite héritière de couille molle.


Le problème n'est pas résolu. Carla Bruni en est l'amère illustration. Celle qui revendique 300 000 morceaux de plastic vendus, n'en a écoulé que 80 000.


Parce que certains confondent nombre de disques dans les bacs et achat par des partisans de l'UMP, mandatés pour éviter un cuisant échec commercial (qui a dit artistique ?).

Et ce sont ces personnages très satisfaits de leur nullité en calcul (rappelez vous Darcos pas foutu de faire une division à la télévision !) qui nous gouvernent. Il ne faut pas s'étonner qu'ils larguent par les fenêtres des milliards qui retombent dans la poche de ceux qui sont mis au courant pour les attraper.

Merci à Snut

C'est Guy Roux que Sarkozy aurait du épouser. Il faut d'urgence qu'il songe à divorcer pour épouser le seul qui peut vraiment lui apprendre à compter !

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Sarko - pipole et famille
commenter cet article

commentaires

Chiron 03/09/2008 14:57

Bonjour!!!

bon article le nombre de cd "vendu" est en fait le nombre offert imposé aux adhérents ump

^ 03/09/2008 10:32

Les petites phrases de Carla Bruni

Entre sa nouvelle fonction de première dame de France et la sortie de son nouvel album, Carla Bruni-Sarkozy est au coeur de la cohue médiatique. Petites phrases, perles, provocations et rôle dans l'Etat... Retrouvez les phrases-chocs de l'une des femmes les plus médiatisées en France et à l'étranger.

"J'aurais tendance à m'imaginer davantage en Jackie Kennedy qu'en par exemple Mme de Gaulle, qui ressemble beaucoup plus à la femme française classique derrière son époux" a déclaré Carla Bruni-Sarkozy dans une interview à Vanity Fair. Sorti au mois de juillet, le magazine américain n'a pas hésité à sous-titrer son article : "Liberté! Egalité! Nudité!"

"Si j'ai pris du ventre, c'est uniquement parce qu'il m'arrive de boire une bière. Certes, j'aimerais bien être enceinte, mais je ne le suis pas". Interview parue dans le quotidien Metro le 10 juillet 2008.

"Je suis sensible à tout, mais je suis notamment sensible à son incroyable volonté [celle de Nicolas Sarkozy], que je constate tous les jours, d'aller au bout de ses promesses". Interview au journal télévisé de TF1 le 11 juillet 2008.

"Je n'ai aucune intention de changer de métier. J'ai une fonction, mais ce n'est pas un métier. Une fonction comme la mienne, ce n'est pas un métier, j'en hérite avec mon mariage". Interview pour le livre "Carla et Nicolas, la véritable histoire" - Paru en juin 2008 (Editions du Moment), Yves Azéroual et Valérie Benaïm.

Lors d'un entretien, après qu'un journaliste lui a demandé si les hommes petits ont du caractère : "Et bien, il y a quelque chose - Napoléon, Sarkozy....". Interview du Dailymail, le 19 janvier 2008.

"Quand vous écrivez des chansons et que vous dites : 'J'aime la polygamie, ah ! ah ! ah !' Cela a peu d'importance et ne compte pas. Mais si vous êtes Première dame et que vous dites : 'J'aime le Coca-Cola Light', c'est un drame. Je dois faire attention à tous les détails et c'est vraiment nouveau pour moi". Interview dans le magazine Vanity Fair paru en juillet 2008.

"Mes réflexes épidermiques sont de gauche. Ce n'est pas une idéologie ni un système. Je ne suis pas une militante, je ne l'ai jamais été. J'ai l'impression que les gens qui sont complètement d'un côté ou de l'autre ne pensent qu'avec une partie du cerveau". Interview dans Libération du 21 juin 2008.

"Les Français sont toujours négatifs. Ils adorent leur langue, donc chaque fois que quelque chose n'est pas en français, ils deviennent fous". Interview du Dailymail, le 19 janvier 2008.

"Quand les gens me disent : 'L'Elysée, c'est une contrainte', je réponds que non, que ce n'est pas une contrainte. Comment serait-ce une contrainte de vivre dans un tel privilège ?". Interview dans le magazine Elle paru le 12 juillet 2008.

Suite à la plainte déposée par Nicolas Sarkozy contre le Nouvel Observateur qui avait évoqué l'affaire du SMS envoyé à son ex-épouse à la veille de son mariage (« Si tu reviens, j'annule tout »), Carla Bruni s'insurge : « Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu'en aurait-il été des dénonciations de juifs ?". Elle s'excuse ensuite d'avoir établi cette comparaison : « Si j'ai pu blesser quelqu'un, j'en suis extrêmement désolée. J'ai juste voulu dire tout le mal que je pense de ces attaques ad hominem, qui dégradent l'information. Et le danger potentiel qu'elles représentent ». Interview dans L'Express le 13 février 2008.

Signataire de la pétition lancée contre le recours aux tests ADN soumis par le gouvernement afin de lutter contre l'immigration clandestine, Carla Bruni avait rétorqué: "Mon indignation a été immédiate". (...) "Je déteste le 'tri' qu'implique l'immigration choisie (...). Qu'est-ce qu'il me serait arrivé si on avait imposé à mes parents des tests ADN ?". Interview dans le magazine Elle, en 2007.

"J'aime être italienne. J'aime le tempérament italien et j'aime la cuisine italienne. Les Français sont souvent de mauvaise humeur, et les Italiens souvent de bonne humeur". Interview du Dailymail, le 19 janvier 2008.

"Mes parents ont eux aussi toujours voté à gauche. C'est une tradition. Je ne voterai jamais à droite". Interview dans The Sunday Herald, en mai 2007.

"Le miroir, c'est comme un constat pour continuer la route. Je n'ai pas envie de devenir une dame et de renoncer complètement à la violence de ma jeunesse". Interview le Figaro Madame, le 15 février 2007.

"Je suis une amadoueuse, une chatte, une Italienne. J'aime projeter la féminité la plus classique: la douceur, le 'charmage', la 'charmitude', comme pourrait dire Ségolène." Interview le Figaro Madame, le 15 février 2007.

"J'accepte de me décevoir mais je continue quand même. Bien sûr, il est difficile de renoncer quand on est fantaisiste et rêveur, mais le renoncement, c'est aussi le chemin de la maturité". Interview le Figaro Madame, le 15 février 2007.

"Mon homme idéal, c'est un homme de pouvoir". Interview dans le magazine Gala en 1992.

lecridupeuple 02/09/2008 12:54

S'il veut booster les ventes de l'album de son épouse, Sarkozy n'a qu'à faire ce qu'il a fait avec son livre (Faux) "Témoignages", il en fait offrir un par l'UMP à chacun des 300000, 200000, 100000 ou 71859 (ami blogueur sera tu trouver le bon chiffre?)adhérents du parti populiste. Ca permettrait en plus de connaitre le véritable nombre de membres actifs du parti Sarkozyste. Faut dire que les rangs se sont un peu clairsemés depuis un an. Ils en sont même à offrir l'adhésion gratuite.
Tenir et Résister

Lislandais 02/09/2008 12:23

Je voulais juste signaler d'étranges et nocturnes phénomènes survenus dans le centre de Reykjavik (Islande) et ayant un rapport plus ou moins proche avec le thème de ce blog sympathique...
http://vivre-en-islande.blogspot.com/
Bonne journée

Des Esgourdes Fragile 01/09/2008 23:12

Radical, à mon travail( j' ai la grande chance d' en avoir un) pour peu que la radio diffuse Mam Sarkozy c' est un véritable consensus pour la coupure son; m' enfin c' est p'têt juste parceque je travaille en Bretagne ?! /// Arf même France Inter gratte le fond !

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy