Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 19:55
Pour qui observe le cas Sarkozy depuis des lustres, il est un phénomène troublant qui ne cesse de poser question : son élection.

Cet homme frénétique et malpoli s'est en effet présenté au suffrage universel avec un passé et un passif qui aurait du décourager n'importe quel électeur censé.

sarkozy sarkosi sarkozi langage parler vrai mots vocabulaire sarkostique

Et pourtant ... Une majorité d'électeurs (et pas de français, la nuance est on ne peut plus importante) lui a accordé sa confiance.

sarkozy sarkosi sarkozi langage parler vrai mots vocabulaire sarkostique
Merci à BigouFakes
Comment un tel miracle a-t-il été possible pour un homme dont le physique était un sérieux handicap, l'élocution un boulet permanent et l'aptitude intellectuelle totalement insuffisante ?


Parce qu'au moins il sait réciter son texte ! Tout simplement. Autrement dit, le talent de Sarkozy, proche du perroquet, se résume à reprendre les bonnes et fumeuses formules qu'on lui a préparé.


Un illustre intellectuel disait : "les hommes c'est comme les lapins on les pend par les oreilles". Il avait résumé là un concept essentiel dans la vie publique et politique d'aujourd'hui : les hommes aiment ceux qui savent leur parler.

En l'occurence Nicolas Sarkozy n'a rien écrit, il a juste récité. Prononcé des discours dont il ne comprenait pas forcément tous les mots, et qui d'ailleurs étaient simplifiés au maximum.

sarkozy sarkosi sarkozi langage parler vrai mots vocabulaire sarkostique

Merci à Sarabande

C'est la passionnante analyse que nous livrent deux chercheurs qui pourraient être médaillés pour l'approche pertinente et objective du Sarkozysme.


Morceaux choisis :




"Le style de Nicolas Sarkozy se distingue d’abord par des phrases courtes. Alors que Ségolène Royal prononce des phrases de plus de 27 mots de longueur en moyenne, les discours de Nicolas Sarkozy sont composés de phrases 30 % plus courtes, de l’ordre de 21 mots."

"Les phrases sont courtes, et le vocabulaire est limité. Sur l’ensemble des discours de campagne, Jean-Marie Le Pen se distingue comme le candidat qui fait preuve de la plus grande « richesse » de vocabulaire (ce mot est employé sans jugement de valeur bien entendu)."




Retrouvez l'article complet sur l'excellent site Backchich

Sarkophage n'est pas en reste puisqu'il avait signalé en son temps cette grosse ficelle. Et montré que Sarkozy a construit son succès sur le manque de vocabulaire de ceux qui l'ont écouté. D'autres ont fait comme lui, avec des fortunes variées ...


 
Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Le Sarkozysme expliqué
commenter cet article

commentaires

Beate 19/03/2008 11:35

Quel commentaire, ma chèrie! Vous ne parlez pas une autre tongue?

Aurelie 13/03/2008 12:53

"Cassez vous, pauvres cons..."

Beate 06/03/2008 13:09

Je suis très desolée! Mais votre président besoin d'aide psychologique. Tout de suites! Parc'que il va gagner rien pour la France, l'europe et tout le monde.

Modem, mais ne riez pas 03/03/2008 12:03

Mon asp ( Anti Sarkozysme Primaire )vient encore de se révéler , comme vous tous

mais .... oui, les B Boutefeux, X bertrand, F Fillon, sont aussi dangereux

veillons, ce n'est pas encore fini ! !
loin de là ! !

Alcide Lefiel 02/03/2008 23:01

Tiens, j'ai entendu une intéressante chronique de Philippe Val, de Charlie-Hebdo, sur France Inter, vendredi matin, où il faisait la distinction entre l'opinion publique, prête à se laisser séduire par des bonimenteurs et qui aime à se faire flatter les bas instincts par des usurpateurs malpolis, et le peuple, qui lui veut des hommes politiques polis, moraux, honnêtes, intelligents comme il voudrait que ses enfants le soient. Selon Val, Sarko se goure en prétendant "parler comme le peuple", et c'est pourquoi sa cote de popularité est en berne.

N'oubliez pas, chers amis, que celle de Fi(ll)on est super pétante à côté. Donc, nos congénères ne rejettent pas la politique de la clique à Sarko.

Personnellement, je considère qu'avec Ségolène Royal, on aurait certes des choses à dire aujourd'hui, mais au moins, la laïcité, les acquis sociaux, les fondements de l'éducation et de la justice ne seraient pas à l'heure actuelle en péril.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy