Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 17:32

Notre grand ministre de l'éducation nationale de l'intérieur de tout devait pour le 27 janvier 2006 trouver une proposition pour montrer qu'il existe. C'est chose faite et comment ! Il a prononcé une quantité impressionnante d'idées originales. Sarkophage commente au fil des perles pour mieux mettre en perspective la pensée sarkozyenne dans toute sa splendeur et sa portée.

 

"Je ne resterai pas passif face aux 80.000 actes de violence qui ont été signalés l'année dernière dans les collèges et les lycées!", a lancé le petit Sarkozy devant les élus qui l'accueillaient à l'hôtel de ville de Montbéliard (Doubs). "Je ne me résous pas aux 12.000 incidents dont les enseignants furent la cible! L'école de la République, ce n'est pas l'école des insultes, des menaces et du racket"

Que fait le petit Sarkozy depuis 3 ans cumulés en poste au ministère de l'insécurité et de l'Elysée ? Que fait Karcher 1er pour empêcher les profs de se faire faire des boutonnières ou de se retrouver avec deux mains qui serrent avec beaucoup de vigueur le cou ? La réponse est dans la question ... point n'est besoin finalement de la poser. C'est toujours la même réponse. Le meilleur est à venir !

 

"Il nous faut admettre que la violence a progressé parmi les jeunes"

L'exemple type d'une phrase vide de sens mais pleine de calcul ! "Il nous faut" parce que le petit Sarkozy le veut ? En tant que guide spirituel il faut suivre son raisonnement ? On pourrait aussi bien terminer sa phrase avec n'importe quelle proposition .. débile ou creuse. Qu'il fasse appel à des chiffres incontestables avant de stigmatiser ainsi la jeunesse à bon compte. C'est vrai, le petit Sarkozy est faché avec les chiffres depuis quelque temps !

 

Nicolas Sarkozy est revenu sur la nécessité, selon lui, de détecter dès le plus jeune âge les enfants dont "le comportement commence à déraper". Il prône une extension de la compétence de la protection maternelle et infantile "jusqu'à la fin de l'école primaire", à charge pour celle-ci d'assurer un suivi régulier et de procéder à des "bilans codifiés". "Je propose que l'on institue un véritable carnet de développement de l'enfant qui le suivra de l'enfance à sa vie d'adulte", a-t-il ajouté, assurant qu'il ne s'agissait pas de "ficher" les jeunes mais "de leur donner plus de chances d'être pris en charge".

Le petit Karcher 1er n'invente rien. Il ne fait que renouveller un système existant sous Napoléon et consorts qui consistait à ficher les ouvriers pour mieux éviter révoltes et réclamations. Sauf que là on va ficher les nourrissons qui font pas caca à l'heure sur le pot. Diantre, ces criminels doivent plier ! Prout ! Ceci dit, il y a déjà en projet encore mieux que ca !

 

"On a le devoir de saluer son professeur, de ne pas garder son blouson et sa casquette en classe; on est passible de sanctions si on est insolent, agressif, si on dégrade les bâtiments", a-t-il fait remarquer.

Il l'a montré ! On ne rigole ni avec le Yaourth, ni avec les insultes qui volent et fusent portées par le vent. Attention le goulag est une valeur sure !

 

"La meilleure des préventions, c'est la certitude de la sanction. L'impunité dans notre pays a fait des ravages", a-t-il professé

Sarkophage s'interroge sur le caractère masochiste du ministre de l'insécurité et de l'Elysée. Faut-il que sa déclaration s'applique à lui ? Ou se place-t-il au dessus des lois ? Sarkophage a déjà donné la réponse.

 

Nicolas Sarkozy veut aussi banaliser la présence de policiers et de gendarmes dans les établissements, là du moins où "la communauté scolaire le demande". "Les policiers et les gendarmes sont vos amis. Moi aussi, je leur fais confiance", a-t-il dit.

 

Sarkostique le Sarkozy blog officiel satirique 

 


Newsletter   
   

Partager cet article

commentaires

Tariec 30/01/2006 09:57

...plus de limite donc, et la peur du moindre écart de comportement.

On ne pourra pas dire que l'on ne savait pas !!

Tariec 30/01/2006 09:56

Ce que tu décris c'est fait aux...USA, Bassene. Une enfant de 5 ans menottée car "incontrolable" vis à vis des adultes.

Il faut vraiment étre dans la non-réflexion permanente pour se sentir menacé par une... enfant de 5 ans. Mais en plus, elle était...black, ça ne s'invente pas. La voila, la réalité sécuritaire des kapo tels Sarkozy...plus de limite et la

mustardgasniko 30/01/2006 07:36

oui cela risque d'etre encore une emission tres instructive, je la regarderai aussi

Tariec 28/01/2006 15:13

T'inquiétes pour ma santé mentale, John ;o)
Plus sérieusement, désolé pour le coté qui te semble prétentieux, vais changer certaines syntaxes...si ça peut faire passer le message plus efficacement. Et je vais voir quant à cette prof dont tu parles au N°12 (je ne remet pas en cause tes dires, je suis perplexe).

Sinon oui, je fais un lien car en france et ailleurs en Occident, il existe des discours formatés (sociaux, raciaux, intellectuels...) qui vont quasiment tous dans le même sens...le mauvais car se basant sur la discrimination, le racisme poisse, la violence verbale, l'individualisme forcené dans le style "aprés moi le chaos" etc. Et celles et ceux qui participent à cette montée d'une idéologie fascisante s'attaquent : à la parole, aux droits de l'homme (les fameux "droitdelhommiste" de Sarko mais aussi repris par les Bush/poutine/etc.), aux minorités (raciale, sexuelle...), aux écolo (ça fait pas bon ménage avec l'économie mondialisée), aux altermondialiste (des "pro-Ben-Laden" selon certains radicaux de droite) en fait le discours s'attaquent à ce que certains UMP (mais aussi les chrétiens cul-bénis US, British, Allemand, Italiens etc.) appellent des "déviants" (fumeur de cannabis, par exemple). Terme utilisé au départ pour les psychopatologies mais qui deviend générique en l'imposant à d'autres catégories de citoyens qui refusent le moule à formater.

En cela oui, s'attaquer à la psychanalyse/psychologie (qui fait figure de symbole) fait partie du processus qui tend à réduire au silence les masses pour mieux les controler et...pour que le bizeness se fassent sans entraves !

Des types aujourd'hui ont un pouvoir énorme, démesuré sur les autres, les petits, dans ce monde : les grands patrons des groupes militaro-industriels + celles et ceux de l'energie. Eux sont à mon sens à l'origine de la fameuse révolution réactionnaire mondiale en cours. Suffit d'observer les membres du GVN Bush pour en étre certains (Rumsfeld, Pearl, Rice and Co...ils ont tous des billes dans l'armement et le pétrole). D'ailleurs, pour éviter de te saouler ;o) je vous conseille de mater sur Arte Mardi soir prochain un reportage sur ces groupes militaro-industriels et je cite "leurs influences sur la politique mondiale".

Bon...vais me faire un stick ;o) !!

lilie 28/01/2006 12:28

ah mourir de rire !

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy