Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 21:20
Deux événements se télescopent. L'un peut-être destiné à effacer l'autre. Encore faudrait-il que celui-ci soit suffisamment significatif.





D'abord parce qu'il est petit, et qu'il ne peut guère rivaliser qu'avec les moutons et les chèvres (ne voir que la queue d'une vache quand on veut montrer le président c'est peu vendeur !) et qu'ensuite il n'a pas l'ame d'un campagnard.


C'est vrai que Neuilly c'est loin des bouses et des odeurs de la ferme.
Image Hosted by ImageShack.us

Alors c'est au pas de charge et en buvant un verre de lait qu'il a rempli ses "obligations". Là ou on se force il n'y a pas de plaisir !

Image Hosted by ImageShack.us
Merci au Blog du Chi

Et pourtant il avait des points à gagner, notamment dans les sondages. L'effort était sans doute insurmontable.

Image Hosted by ImageShack.us
Merci à BigouFakes

Plus grave, pendant ce temps là, la justice déjà bien mal en point, est en train de pousser ses derniers soupirs. Parce qu'il ne va pas en rester grand chose après les déclarations navrantes de notre citadin mondain préféré.


Robert Badinter s'inquiête de ce qu'elle est en train de devenir après que le président bling bling eu déclaré qu'il voulait quoiqu'il arrive faire passer une loi ... que seuls les nazis ou presque ont osé mettre en oeuvre.

Quand Sarkophage emploi le mot nazi il le fait gravement. Ce n'est pas une référence que l'on cite à la légère. Et pourtant les faits sont tétus. La loi contre la récidive a eu un précédent paraphé par Adolf Hitler lui même en 1933, comme le révélait le Canard Enchaîné récemment.
En interpellant le président de la cour de cassation, le président bling bling ne fait que révéler un peu plus qu'il est un gamin impatient qui refuse de se voir privé de ses désirs les plus morbides. Dangereux pour un état de droit et annonciateur d'une démocratie fiévreuse et malade. Condamner des personnes avant qu'elle aient commis un acte répréhensible nous fait glisser dans un état totalitaire au goût écoeurant.

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique blog anti sarkozy - dans Les casseroles de Sarko
commenter cet article

commentaires

Beate 06/03/2008 13:05

Votre Monsieur Le Président Sarkozy, il va gagner rien pour la France, l'europe et tout le monde. Je crois il est plus grave comme le mafios Berlusconi ou le zar Putin.

Le centriste 29/02/2008 13:13

Tu insinues donc que les autres pays qui ont adopté cette ont une légère adhérence au régime hitlérien. Mais non c'est absurde. concernant le faite qu'il se rende ridicule, je suis tout à fait d'accord, mais jusqu'à en faire un blog, c'est limite. Pourquoi ne mettait vous pas alors toutes les bourdes de Segolène Royale(je veux que les 5 milliards soit rendu aux familles, bravitude...)

Décroissance 25/02/2008 14:02

"-Tout d'abord, l'homme qui s'est mis là avait déjà bien en tête sa petite phrase car il y avait un rang d'honneur pour Sarkozy."

Probablement oui, et ? Qu'est-ce que ça change ?
Tu n'as pas l'air de comprendre qu'il y a une différence entre l'homme en question et Sarkozy : l'un des deux est censé être président de la République.
Son devoir était de faire comme s'il n'avait rien entendu. Il se montre incapable d'habiter la fonction présidentielle, c'est un simple constat. Encore une fois, tu vois un de ces prédécesseurs réagir de la même façon ? Mais c'est peut-être cela la rupture après tout, se comporter comme un gamin dans une cour d'école...


"- C'est plutôt un dialogue d'homme qu'à eu le président et non pas comme vous dites le fait d'insulter tous ceux qui sont contre lui."

Où ai-je dit cela ? Désolé mais je ne suis pas complètement débile et j'ai bien compris que ce "casse-toi, pauvre con !" s'adresse à celui qui a refusé de lui serrer la main et pas à tous ses opposants, ni à Benoit XVI (devant qui il ne trouve rien de mieux à faire que lire ses SMS) ou à la reine Elizabeth.


"il devient presque normal qu'il ne se laisse pas faire."

J'aime bien le "presque". Il n'a qu'à se mettre à lui courir après pour lui mettre un coup de pied au cul aussi...
Allons, je suis sûr que toi-même tu te rends compte qu'il se rend ridicule dans ces moments-là.


"Et par ailleurs, est-il normal d'insulter un président de la République, bien que l'on ait des opinions totalement divergentes vis à vis de cette homme."

Normal non, tolérable oui. Et lorsque ça vient d'un quidam ce n'est pas tout de même pas bien grave. Si ça venait d'un autre chef d'État lors d'une déclaration officielle ce serait totalement différent évidemment.
Quand Panafieu traite Delanoë de tocard, cela ne la grandit pas et c'est un peu plus grave car elle représente l'UMP à Paris mais ce n'est pas non plus dramatique.
Celui qui l'a insulté ne représente que lui-même. En lui répondant NS lui a donné une importance qu'il n'a pas.
Il n'est certainement pas d'une grande intelligence mais j'espère pour lui qu'il était conscient qu'en faisant de la politique il s'exposerait à la critique et aux insultes. S'il ne s'estimait pas capable d'y faire face sans perdre ses nerfs, il aurait dû rester sagement dans son cabinet d'avocats.


"(J'espère que vous répondrez avec d'autres phrases tel que" normal qu'il ne veuille pas se faire toucher par un nazi" et tout ce qui va dans ce sens démagogique)"

Explique-moi ce qui justifie la volonté de violer la Constitution pour imposer une loi d'inspiration hitlérienne ? Et avec de vrais arguments stp, ne me parle pas de la protection contre les "monstres" (ça ce n'est pas démagogique du tout par contre, de prendre des exemples horribles pour faire triompher l'émotion sur la raison). Si le but était celui-là il suffirait de les condamner à la prison à vie. Le résultat serait le même (en ce qui les concerne), et on resterait dans un État de droit. Tout en sachant que pour se protéger complètement du crime, il faudrait construire une société à côté de laquelle l'Allemagne nazie serait l'île aux enfants.
Alors ? Trouve-moi une seule bonne raison et je vote pour lui à toutes les élections auxquelles il se présentera.

Le centriste 25/02/2008 11:48

Pour répondre à Décroissance:
-Tout d'abord, l'homme qui s'est mis là avait déjà bien en tête sa petite phrase car il y avait un rang d'honneur pour Sarkozy.
- C'est plutôt un dialogue d'homme qu'à eu le président et non pas comme vous dites le fait d'insulter tous ceux qui sont contre lui. En effet, cette petite phrase invectivante "touche moi pas"(qui est d'ailleurs grammaticalement incorrecte) suivie de "tu me salies", il devient presque normal qu'il ne se laisse pas faire. Et par ailleurs, est-il normal d'insulter un président de la République, bien que l'on ait des opinions totalement divergentes vis à vis de cette homme.
(J'espère que vous répondrez avec d'autres phrases tel que" normal qu'il ne veuille pas se faire toucher par un nazi" et tout ce qui va dans ce sens démagogique)

Dame psy 25/02/2008 08:46

JDac: trop facile,sa cop Rachida ayant déjà de la famille à l'intérieur du centre de rétention ..

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy