Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 19:10
On croyait avoir touché le fond avec un Jégo en forme comparant les méthodes de quelques opposants politiques au stalinisme. Eh bien détrompez vous chers concitoyens. Dans l'ordre de la bêtise et du n'importe quoi il faut croire que l'UMP peut réserver des surprises étonnantes.

sarkozy devise republique
Merci à Sarkozy News

Pour preuve, un fidèle bras droit cassé du président en perdition dans les sondages est repassé ce jour pour la deuxième couche de victimisation du pauvre petit Sarkozy. Le ptit nounou qui n'arrive pas à incarner sa fonction mais à la ridiculiser un peu plus chaque jour, essaye tout ce qu'il peut pour faire oublier ses errances et déboires. Avec les méthodes employées Sarkophage n'a aucun doute : le pire va pouvoir continuer.

Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique fascisme karoutchi
Merci à Delucq

Quand Karoutchi compare les méthodes des détracteurs du sarkozysme a des fascistes (si si il n'est pas à ça prêt) il fait montre d'une inculture navrante. Alors tout le monde sait bien qu'il ne croit pas un mot de ce qu'il raconte, mais quand même. Ressortir du formol une idéologie et un programme comme le fascisme pour défendre un président bling bling démoralisé, c'est signe qu'il ne reste plus grand chose avant la fin des haricots.


Quelle lune vont-ils aller chercher demain ? L'eugénisme ? Manque de bol ils soutiennent un type qui a mis les doigts dedans il y a pas longtemps et qui sentent mauvais.

La xénophobie au prétexte que Sarkozy est le fils d'un réfugié hongrois ? Manque de bol ils soutiennent un type qui ne s'embarasse pas de principes pour pourchasser des boucs émissaires faciles et ainsi engranger les voix et soutiens du FN.

Que va-t-il donc rester dans l'ordre du ridicule et du stupide le plus accompli pour sortir Sarkozy de la fange dans laquelle il a réussi (tour de force unique) tout seul à se mettre ?

Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique fascisme karoutchi
Merci à Tropical Boy

Cette victimisation pitoyable est en plus à double tranchant. Quand on sait que Sarkozy a été élu en pillant les voix du FN on comprend vite qu'il ne faut pas trop jouer avec le feu. Evoquer le fascisme quand on a  eu soi même besoin de soutiens qui sentent pas bon, c'est risible.

Et c'est un connaisseur qui le dit !

 

 

Samedi 16 février, lors d'une réunion politique dans le IVème arrondissement de Paris Roger Karoutchi a comparé l'attitude des journalistes d'aujourd'hui à celle de la "presse des années 30". Se référant au SMS de Sarkozy à Cécilia, publié sur le site du Nouvel Observateur, et plus largement au "déballage médiatique" de ces "journalistes qui passent derrière vous dans les chambres", il a dit : "On a l'impression d'un vent de folie qui respire les années 30 avec ce que cela a de plus nauséabond".


Le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement n’a pas hésité à assimiler les "attaques" contre Nicolas Sarkozy à celles subies par Jean Zay "mi juif, mi protestant" cible de la presse d'extrême-droite sous le gouvernement de Vichy. "Cela a contribué au fait qu'il soit assassiné", a-t-il même tenu à préciser. Dans son élan, Roger Karoutchi s’en est ensuite pris à la pétition dans laquelle 17 personnalités dénoncent les "dérives de pouvoir personnel" du président de la République. "Il y a des types qui n'ont toujours pas accepté que Sarkozy gagne les élections. C'est du déni de démocratie"…et "du fascisme rampant".

Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique fascisme karoutchi

 

 
Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique le blog anti sarkozy - dans Le culte du chef
commenter cet article

commentaires

margot 06/03/2009 18:09

Que peut-il ? Tout.
Qu'a-t-il fait ? Rien.
Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France,
de l'Europe peut-être.
Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire.
Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ;
ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ;
c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.
L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère, est un carriériste avantageux.
Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir.
Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse.
Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise.
On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé ".
------

------

-----------

----------------- TEXTE DE :







Victor HUGO, dans " Napoléon, le petit " Réédité chez Actes Sud

Vous pensiez à qui ?...

andrushka 18/02/2008 14:20

@16, Sarko voulait resembler à JFK, mais vraiment c'est complétement raté - pour l'instant du moins -(il n'as pas encore été supprimé!). Comme j'habitais Washington à cette époque, je peux vous assurer que Sarko a encore un long chemin devant lui. JFK et sa famille avait TOUT SIMPLEMENT LA CLASSE, et au contraire de Bling-Bling, ils n'en avaient pas EUX, et ils étaient cultivés EUX.

Leon 18/02/2008 14:17

+1 avec Williams engels; deuxième point de godwin, ça commence à faire beaucoup.

Un ancien ministre avait dit "je ne gouverne pas avec la france de la rue".
Il oubliait probablement que quand la france est la france dans la rue, (ce qui n'est pas toujours le cas reconnaissons-le), il faudrait peut-être l'écouter.

Ca plonge les sondages, ça plonge. Avec un peu de chance à la vitesse à laquelle il va, il fera son mandat en 2ans :)

dora duboudin 18/02/2008 12:20

non, non, l e modèle de sarkozy ce n'est pas jean zay, c'est kennedy (lequel , john fitzgerald of course)

Léa 18/02/2008 10:12

Lamentable.
Le gouvernement n'accepte aucune remise en question, à quiconque essaie de leur mettre "le doigt" sur leurs dérives, ils répondent invariablement "Sarkozy" a été élu par les Français" comme si c'était un gage d'ouverture et d'honnêteté...
Ils auraient d'ailleurs tort de s'en priver, ils ont toute la condescendance de la plupart des journalistes, qui leur posent des questions consensuelles et sans intérêt.
Plus de gauche, une droite dans la démesure,
Il ne reste que nous pour résister à cette monarchie anésthésiante en place.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy