Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 12:26
Les français n'y avaient pas pensé. Il faut dire qu'ils ne pensent pas beaucoup,  notamment au moment de voter. Et ils se rendent compte au réveil qu'ils ont un gros mal aux fesses. Pendant ce temps on en a profité pour les entuber.

Sarkophage
est très poète en ce moment. Il voit des mickey partout, ou des clones de celui-ci.  En france nous avons un candidat tout trouvé pour le poste de 8ème nain courant après blanche neige : Le Nain People ! Celui qui se contente d'une vie de pipole aux frais du contribuable et passe son temps à courir le jupon de luxe plutôt qu'à se préocuper de la situation de ses concitoyens.

Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique carla bruni disneyland
Merci à Tropical Boy

Voilà ce qui arrive quand un enfant (trop) gaté obtient sans contrainte le jouet qu'il convoite depuis des années. Il finit par s'en désintéresser au risque de le casser.

Notre 8ème nain plus que surmédiatisé peut continuer à se moquer de ses électeurs et encore plus de ceux,  plus intelligents que la moyenne qui avaient senti le coup venir.
Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique carla bruni disneyland
Merci à Snut

Tout cela devra un jour se payer. Rassurez vous on ne demandera à personne d'autres qu'aux français de sortir la monnaie ! L'inverse serait injuste.

Réussir à faire croire qu'un Cheminot qui  gagne 1000 euros par mois est un privilégié donne quand même une certaine avance pour permettre de faire croire qu'on préside un  pays en se promenant (grandement) accompagné chez Disney. Oncle Picsou peut continuer à se réjouir, ce n'est pas demain la veille que la faillite va le toucher !

 

Sarkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique carla bruni disneyland
Merci à Maester

 

 

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

 

Partager cet article

Ecrit par Sarkostique anti sarkozy - dans Sarko - pipole et famille
commenter cet article

commentaires

Décroissance 21/12/2007 03:20

En l'absence de preuves, je me garderai bien de formuler des accusations trop précises, mais durant les récentes grèves, j'ai vu des syndicats mettant beaucoup plus d'énergie à inciter leur base à reprendre le travail contre son gré qu'à la défendre.
Pour la plupart des syndicats ce n'est guère étonnant, mais cette fois-ci il y a quand même eu une différence selon moi.

Frédéric Maurin 20/12/2007 07:47

"Toutes mes excuses pour avoir ignoré les 2-3 micro-conflits départementaux annuels."

Un conflit chez Lustucru ou Conforama n'a pas l'impact d'une grève sncf (160000 agents) ou à l'Educ nationale (800 000): affaire d'effectifs entre autres. Mais il n'a surtout pas le même impact médiatique : les statistiques du Plan B sont formelles.
Carla Bruni ou Laure Manaudou nues font plus de mousse que la peur au ventre qui saisit des millions de salariés chaque matin.

@ décroissance : il faudrait qu'on discute . Je me présente : avant Paul Ariès, j'ai été grand lecteur d'André Gorz et d'Ivan Illich... Par ailleurs, sur l'affaire des syndicats achetés quand tu écris "Quand c'est le cas de tous sauf un (peut-être le seul à n'avoir pas perdu le nord), c'est plus difficile, on l'a vu récemment." Tu peux préciser ? Voilà mon courriel : fmaurin@neuf.fr
http://rupturetranquille.over-blog.com/

Décroissance 20/12/2007 04:19

Gawel, je suppose que Sarkophage ne connaissait pas exactement le salaire d'un cheminot et a donc donné une valeur adaptée à l'effet qu'il recherchait, certes, mais que l'on ne peut qualifier de mensongère, à mon sens. Je me suis renseigné et le salaire (net) d'un cheminot varierait entre 1200 et 2200€ au cours de sa carrière. Il faudrait qu'ils gagnent environ 100 fois plus pour que je les considère comme privilégiés. Tu as au moins l'honnêteté de reconnaître qu'ils ne le sont pas.
Je "connais" justement un Français qui gagne en 2 minutes le salaire mensuel d'un cheminot, sans naturellement travailler (il ne faudrait pas qu'il se fatigue, le pauvre). Voilà ce que j'appelle un privilégié, pas un prolétaire exploité qui passe une nuit sur deux loin de chez lui, qui travaille les week-ends et les jours fériés pour une somme très banale, malgré la sécurité de l'emploi. Et peu emporte qu'il ne soit pas le seul dans ce cas, les autres ne sont pas des nantis non plus.
Or, pour en revenir à un vrai privilégié, si l'on en croit la propagande néo-conne tentant de justifier l'injustifiable, il travaille donc plus que 27000 smicards, ou si l'on préfère il travaille autant en une journée qu'un smicard en 74 ans (enfin pour les smicards qui ont la chance de pouvoir travailler 74 ans dans leur vie bien sûr), c'est-à-dire presque autant que 2 smicards réunis pendant toute leur carrière. Il est urgent de le cloner, ce type ! Imaginez notre avantage si l'on en avait ne serait-ce qu'une centaine comme lui !
Et même sans aller jusqu'à lui, ils sont un certain nombre à gagner plusieurs millions d'euros par mois.
Bref tu as eu raison d'apporter cette précision mais elle ne change rien au problème.

Concernant les salariés du privé, s'ils ne font pas grève c'est parce qu'ils savent très bien que dans le cas contraire ils seraient virés. Il n'y a pas d'autre raison, il faudrait ouvrir les yeux. Et avec un taux de chômage réel à 20% au moins, ce ne serait pas à proprement parler une bonne nouvelle pour eux. Autrement dit, s'ils ne font pas grève, c'est parce qu'ils n'en ont pas le droit (ou plus précisément un droit seulement théorique). Il n'y a guère que les cheminots et les patrons de chauffeurs routiers (qui envoient leurs employés bloquer les routes lorsque le prix du carburant est trop élevé à leur goût) qui ont le droit de grève en France. Même les fonctionnaires en général ne l'ont pas vraiment puisque pour être efficace une grève doit emmerder le monde. On pourrait ajouter comme condition que les syndicats ne soient pas achetés. Quand c'est le cas de tous sauf un (peut-être le seul à n'avoir pas perdu le nord), c'est plus difficile, on l'a vu récemment.

Tout cela m'a fait penser au "vote" dont on parle depuis quelques jours, présenté par le gouvernement et leurs porte-paroles des 13h et 20h décidément très à gauche comme une preuve incontestable que les salariés sont tout à fait d'accord pour revenir aux 40 heures. "Vous faites naturellement comme vous voulez mais si vous ne votez pas oui, vous êtes tous virés parce qu'on ferme." C'est Poutine et Kadhafi qui ont eu l'idée de ce vote, non ?
Je trouve toutefois dommage qu'ils n'aient pas songé à faire escorter les employés jusqu'aux isoloirs par une milice.

Alex 19/12/2007 18:30

Wouah je viens de constater que la Bruni elle en a vu des plumards...par dizaines même...

Bref, la situation du pays reste toujours aussi affligeante depuis mai 2007...tout comme l'image qu'il donne à travers le monde grâce à $arko bling-bling..

Gawel 19/12/2007 16:57

@ Décroissance, post 19:

"C'est vrai que 1200€ (ou même 1600) ça change tout, à tel point que le mot de Sarkophage en perd son sens"

Le 1000 EUR a son importance. Sarkophage voulait évidemment nous faire pleurer sur le sort des cheminots et jouer sur un effet de contraste. Un cinéaste n'use pas d'un procédé différent quand il place parmi les passagers d'un avion en perdition une fillette aux yeux bleus et aux boucles d'or. Seulement il ne s'agit dans ce cas que de distraire le public, pas de le convaincre, contrairement à ici. Utilisés en ce sens, ces procédés s'apparentent à de la manipulation.

Sarkophage peut placer tous les "mots" qu'il veut, qu'il évite juste d'y insérer des mensonges.

@ pps, posts 20 et 21:

"Ce n'est pas moi qui le dit, ce sont les journalistes dans la presse étrangère internationale qui le disent. moi je ne fais que le..."

REPETER, le mot que tu cherchais était REPETER.

PS: Je viens d'aller voir ton blog, tu m'as bien fait rire. Tu te demandes comment on peut être un bon président sans savoir faire de bons choix, moi je me demande comment on peut se sentir le droit de donner des conseils d'esthétique quand on trouve "top modele" une paire de seins refaits (belle cicatrice sur l'aréole) commençant déjà à tomber, ainsi que la face de blondasse qui va avec...

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy