Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 11:10

Sarkophage revient sur l'entretien accordé à Libération, dans son édition du 23 décembre 2005. Ce billet va avoir un petit frère, car l'entretien est très riche en même temps qu'il est musclé. Il faut dire que rarement les journalistes osent poser de vraies questions aux politiques. Quand ils le font, l'homme politique est fort dépourvu, qu'il en soit ainsi advenu.

L'entretrien est en Arial, les questions des journalistes sont soulignées. Sarkophage commente en Times, et place des liens pour que le lecteur puisse avoir un autre regard sur les déclaration du petit sinistre de l'intérieur, passablement agacé par une affiche qui montre, peut-être, son vrai visage.

----------------------------------------------

Que pensez-vous de l'affiche d'Act Up sur les murs de Paris qui reproduit une photo de vous avec le slogan «Votez Le Pen» ?

Cette affiche est directement inspirée des méthodes du Front national. Cela porte un nom : l'amalgame. On ne dénonce pas l'extrémisme en étant soi-même extrémiste et en cédant à la pratique systématique de l'amalgame. Voilà ce que je dis aux dirigeants d'Act Up.

Bien mal en prend au petit Nicolas Sarkozy ! Parler d'amalgame quand dans son parti on fait souvent pire que l'original (Le Fhaine) c'est un peu culotté ! Sarkophage pense à Balkany, Vanneste, Grosdidier, Druon et Sarkozy lui-même. Et cerise sur le gateau, Fillon, qui a été le copain de tous les ambitieux de droite, qui dit, en octobre 2002, porté par la victoire de la droite : "il ne faut pas oublier la responsabilité du front populaire dans l'effondrement de la nation française en 1940". Si ce n'est pas un amalgame douteux, Sarkophage n'y comprend plus rien.

Donc l'extrémiste, c'est vous ?

Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Je ne pense pas que l'on ait le droit de s'opposer avec des méthodes pareilles. Pour ma part, je ne me mets pas dans le camp des extrêmes. Jamais personne ne m'y a mis, d'ailleurs.

Comme il manque de place pour ajouter des liens, Sarkophage vous invite à lire ce que pensent : Pierre Perret, Luc Besson, José Bové, De Villiers, des éditeurs scandalisés par sa censure, La chèvre Jack Lang, Chirac dernier roi de France, Kassovitz ... La liste est encore longue, vous pouvez vous reporter à la rubrique : ce qu'ils pensent du petit Nicolas

Est-ce que vous n'avez pas parfois honte de votre manière de réagir aux événements sans aucun recul, et parfois sans beaucoup de réflexion ?

Est-ce une question ou une déclaration militante ? Venant d'un journal dont le manque de recul est une caractéristique, je pourrais prendre votre question comme un hommage ! Pour le reste, je suis un républicain scrupuleux, sans doute moins sectaire que vous.

Vous avez en direct un hôpital qui se moque de la charité ! Si Sarkozy est un républicain scrupuleux, Sarkophage est un apologue du sarkozysme ! Sarkozy a des références qui sentent très mauvais, et il cumule tellement de fonctions républicaines ...

Vous êtes ministre, pas journaliste...

Le fait d'être ministre ne vous disqualifie pas en tant qu'être humain. Comment pouvez-vous dire une chose aussi outrancière ? Alors que j'ai été le ministre de l'Intérieur qui a connu vingt-cinq nuits d'émeutes et que, à la différence de tous les pays qui ont connu ça, il n'y a eu ni morts ni blessés graves. Et que tout le monde, y compris votre journal, a noté la maîtrise des forces de l'ordre. Je ne crois pas qu'on puisse croire que les forces de l'ordre aient pu être maîtrisées par un ministre qui ne serait pas maître de lui-même. Il y aurait contradiction. Depuis quatre ans, j'ai porté des débats qui, dans nombre de cas, étaient en opposition frontale avec les thèses du Front national. Le FN, par exemple, se bat sur le thème de l'immigration zéro. Je n'ai jamais défendu cette thèse. J'ai défendu les quotas d'immigrés, c'est-à-dire une immigration positive. Je suis l'homme politique en France qui s'est le plus battu pour la discrimination positive. C'est une idée nouvelle qui est exactement le contraire de l'idéologie véhiculée non seulement par l'extrême droite, mais aussi par une partie de la droite. [...]. Et vous osez dire que je devrais avoir honte ? C'est vous qui devriez avoir honte de poser une question aussi contraire à l'objectivité la plus élémentaire.

Quand un journaliste fait son travail, il n'est plus objectif ! Quelle belle vision de la démocratie et du pluralisme !

Tout cela, personne ne vous le conteste. Mais quand vous parlez de «racaille» en vous rendant à Argenteuil, n'est-ce pas une réaction qui manque de recul ?

L'émission Arrêt sur images de Daniel Schneidermann a démontré les choses. Quand j'arrive à Argenteuil, c'est une personne qui me dit depuis le premier étage, une personne maghrébine par ailleurs : «M. Sarkozy, débarrassez-nous de ces racailles, on n'en peut plus, on a peur.» Et je réponds : «Oui, madame, faites-moi confiance, on va vous débarrasser de ces racailles», visant les gens qui lançaient des tessons de bouteille et autres projectiles. Je ne vois rien qui soit si peu que ce soit antirépublicain dans ce que j'ai fait durant ces trois semaines de violences, ni durant mes trente ans de vie politique.

Sarkozy oublie qu'il a sciemment menti sur l'élément déclencheur des émeutes, à savoir la course poursuite des jeunes morts électrocutés dans le transformateur.

Vous parlez de la pratique de l'amalgame par les extrêmes. Justement, beaucoup de gens ont eu l'impression que la réponse du gouvernement à la crise des banlieues s'est faite sur la stigmatisation des étrangers. Durcissement des règles du regroupement familial, des mariages mixtes, du droit d'asile, dénonciation de la polygamie. Cela ne relève-t-il pas aussi de l'amalgame ?

Ce dont vous parlez, ce sont des déclarations qui, en ce qui me concerne, ont été faites bien avant les événements de banlieue. En aucun cas après. Je n'ai par ailleurs jamais parlé de la polygamie dans le cadre de ces événements. Je ne suis pas de ceux qui font le moindre amalgame entre les étrangers et les émeutes. Sur la question de l'expulsion des étrangers pris en flagrant délit de violences urbaines, ce n'est pas moi qui ai inventé la loi qui le permet. Et mon devoir c'est d'appliquer la loi.

Sur l'expulsion des étrangers, justement, est-ce que vous ne remettez pas en selle la double peine ?

Au contraire. J'ai fait voter la suppression de la double peine : 700 étrangers y ont échappé depuis. En l'occurrence, ce ne serait pas la double peine, mais ce serait la peine unique ! Soyons précis. Mais pourquoi ai-je évoqué à l'Assemblée nationale ma volonté d'appliquer la loi ? C'était pour mettre en garde les ressortissants étrangers contre une participation aux émeutes.

Sachant que très peu d'étrangers sont finalement concernés par cette menace, sur des centaines de personnes ayant participé à ces violences, n'est-ce pas une pratique de l'amalgame ?

Quand j'ai dit que je demanderais l'expulsion des imams qui font des prêches violents depuis le 1er janvier, on en a expulsé 21 ou 22 , cela ne veut pas dire que tous les imams font des prêches violents. De la même façon que le mot «racaille» ne visait pas tous les habitants de banlieue, mais seulement les voyous. Quand on a fait des sondages pour voir comment les habitants des banlieues avaient perçu ma manière de gérer la crise, ils pensaient exactement la même chose que moi. On a le droit de dire que la polygamie est interdite en France sans stigmatiser les étrangers. Votre comportement est un comportement d'ayatollah. Je parle de cette pensée unique qui conduit un certain nombre de gens à l'exaspération. Mais le débat, ce n'est pas cela. Vous, vous pouvez vous complaire dans des alliances avec le Parti communiste, avec l'extrême gauche, donner la parole à tous les extrémistes de la création. Ça, c'est bien, puisque c'est la pensée unique ! On ne peut plus rien dire dans notre pays sans qu'immédiatement on soit accusé d'arrière-pensées nauséabondes ! C'est la pensée unique qui est intolérable. Et je pense que c'est vous qui êtes coupés des réalités et de l'aspiration des gens. En interdisant aux républicains de parler librement, vous faites en vérité le lit du Front national.

Sarkozy se moque du monde. Sur la dalle à Argenteuil, il traite de racailles TOUS les jeune qui lui sont hostiles. C'est un bel amalgame !

On ne vous interdit pas de parler, vous avez sans arrêt la parole...

Vous êtes sectaires ! C'est d'ailleurs une partie de vos problèmes que ce décalage total entre le côté systématique de votre pensée et l'aspiration du plus grand nombre. Si j'ai des bons sondages, si les gens se reconnaissent dans la façon dont j'ai géré les banlieues, ce serait donc parce que le peuple est stupide ? Vous, vous avez toujours raison et c'est le peuple qui se trompe ? C'est formidable : ou bien les Français ne me suivent pas, et dans ce cas-là j'ai tort, ou bien ils me suivent, et dans ce cas-là ce sont les Français qui ont tort. Mais vous, vous avez toujours raison. C'est exceptionnel ! Vous ne doutez donc jamais ?

Le fait de répondre à un journaliste qu'il est sectaire parce qu'il dit la vérité. Quel respect ! Ensuite il répond à côté de la question en chargeant le déjà moribond journal Libération, qui si il n'est pas parfait, use parfois de la rape à bois ... (pour la langue !)

-------------------------------

La suite de cet intéressant entretien demain. Point trop n'en faut chaque jour, pour éviter une difficile digestion. La sarkosite est une maladie fort répandue, il ne faut pas favoriser son développement.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage - dans Sarkozy a dit
commenter cet article

commentaires

Zarblog 29/01/2006 18:46

Nicolas Sarkozy est focalisé sur sa candidature en 2007, pas sur le destin de la France qu'il n'imagine pas sans lui...

Sur la discrimination positive:

http://recrutement.over-blog.com/

dali 28/12/2005 09:17

je pense que les Français de droite qui sont assez conservateurs même très conservateurs ne sont pas prêts à voter pour une personne juive et en plus d'origine roumaine et hongroise son propre partie sera sa perte.Je suis moi-même d'origine étrangère et je connaît son partie

kostyks 25/12/2005 00:39

M. Sarkozy nous ressort un discours plein de bons sentiments comme il a l'habitude de faire.
Le journaliste étant un peu trop dans ces questions et ne réagissant pas au réponses de M. Sarkozy, essayons d'y voir un peu plus clair.

IMMIGRATION CHOISIE :
La france tout comme les autres pays Européens veulent une immigration choisie. Bien.
Le problème c'est qu'il comptent pallier au manques de médecins, infirmières etc... en Europe en faisant venir ces gens d'autres pays, qui eux sont, pour le coup, en manque de tout. Alors avoir une immigration choisie c'est (encore une fois) prendre les meilleurs ailleurs, les payer au plus bas. Des médecins africains se trouvent en activité en France, ils donnent des cours à l'université tout en sachant qu'ils ne seront jamais titularisé dans leur poste de médecins et que leurs élèves seront leur chef de servide par la suite ... Il faut que l'on m'explique ...
Pendant que l'on ira se servir dans ces pays, pensez vous que nous résoudrons le problème de l'immigration illégale ?
Je ne suis pas non plus pour une ouverture totale des frontières.

Immigration choisie pour certains métiers ? Pourquoi allez chercher ailleurs les compétences qui dorment chez nous ?
Il y a des gens qui sont au chômage et qui ont ces compétences.
Le problème ? Ils sont d'origines étrangères et on ne veut pas les embaucher ou alors à des postes inférieur en comparaison avec leurs études. Bien sur on embauchera les autres fraichement arrivés, car ils n'aspireront pas du tout au même conditions de travail ni même au même salaire. Avec ceux-la, on fera du profit. On revient en arrière. On ne colonise plus, on fait venir à soi les richesses.

DISCRIMINATION POSITIVE :
Je me suis déjà exprimé à propos de ce sujet sur un autre forum. Alors je vais le recoller ici.
"... Je souffre davantage lorsque l'on nous parle de discimintaion positive envers quelque uns.
Certes il faut arrêter d'être hypocrite, OUI il y a de la discrimination dans notre pays.
Mais il faut être JUSTE.
=> Avantager les jeunes issus de l'immigration, c'est désavantager, à compétences égales, les autres jeunes Français qui eux aussi ont des problèmes pour trouver du travail, un appartement, ... vivre. Simplement".
Ceux qui m'ont déjà lu connaissent mes origines alors inutiles de les rappeller.

DROIT DE VOTE DES IMMIGRES :
Plus de la moitié des élus UMP sont défavorables à cette loi.
Je pense donc, que c'est un effet d'annonce pour rallier à soi les jeunes Français issus de l'immigration pour les présidentielles. Cela fait 20 ans qu'on leur fait croire que leurs parents, qui ont contribués à reconstructon et fait la grandeur de la France, pourront aller s'exprimer dans les urnes. Les Espagnols, Portugais et autres citoyens européens ont été favorisés par rapport à ces gens là et encore aujpourdh'ui, ils n'ont pas le droit de vote. Démagogie, Effet d'annonce, appelé cela comme vous voulez. Passée 2007, on n'entendra plus parler de cette loi.

LE CFCM :
Vous avez mis en place le CFCM, c'est bien, mais qui represente-il vraiment ?
Cette association est noyautée par les integristes qui devant une caméra vous disent rouge et derrière voit les choses plutôt en noir ? Moin de 10% de la population musulmane de France se reconnait dans cette association.
Autant dire qu'elle ne représente qu'elle même et ses membres. Ces derniers n'aspirent qu'à une chose, tout comme les politiques (de tout bord) et davantage M. Sarkozy : le pouvoir pour le pouvoir.

LES MOTS "RACAILLES", "KARCHER" :
Un ministre de la république se doit d'être prudent sur les termes qu'il emploie.
Que vous le vouliez ou non, ce langage cru a mis le feux aux poudres.
D'autres part, M. Sarkozy a fait preuve de non respect à l'égard d'un jeune qui lors de l'émission "A vous de juger" l'a interpellé avec ses mots. L'arrogance du ministre à été vu au grand jour ce soir là. On peut dialoguer avec ces propres mots. Le problème c'est que le ministre n'aime pas être pris au dépourvu, ni contredit (comme pour les RG). Ce jeune aurait risqué d'être politiquement incorrect et M.Sarkozy aurait peut-être eu à répondre à certaines vérités qui vraisemblablement le gênent. Mais cela n'arrivera pas, la chaine à vite fait de le faire taire en le coupant. J'ai remarqué la différence de traitement faite par la présentatrice de cette émission entre le ministre et ces jeunes venus dialoguer.

AMALGAMES :
Les élus UMP ne se sont pas gênés de faire des amalgames (les youyous d'un députés, les propos infaments de Raoult, les barbus (par sarkozy même), et j'en passe sans compter le déferlement d'inexactitudes et de violences verbales sur les forums (notamment Sarkozystes).
M.Sarkozy est mis devant les faits par ses propres services (rapport des RG) concernant les émeutes.
Il continue de soutenir que les barbus et autres trafiquants sont derrières ces émeutes.

PENSEE UNIQUE :
Il existe bel et bien une pensée unique au sein de l'UMP. Le cas Begag lors des émeutes en est la preuve.
Il faut s'exprimer dans les termes choisis par le président de l'UMP, sinon, on se fait quasiment lyncher par ses sbires aux abois.

JOEY STARR & COMPAGNIE :
Je ne suis pas un fervant admirateur de Joey Starr, mais je pense qu'il faut arrêter avec son passé. Il à payé.
Votre passé à vous est plus obscure : M.Sarkozy à trahi Chirac lors de son confrontement à Balladur.
Et qui retoruve t'on dans le gouvernement de ce même Chirac ? Nicolas Sarkozy. Si M.Sarkozy ne partage pas les idées de Chirac, pourquoi être revenu dans son gouvernement ? et non contre lui ? Joey Starr, n'a trahi personne. Et il ne se rabaisse pas comme M.Sarkozy.
J'ai plus peur d'un individu qui du jour au lendemain change d'idées que d'un Rappeur nerveux et qui vous dit les choses en face. M.Sarkozy est ennuyé, car si tous les jeunes issus de l'immigration vivant dans les cités, se mettent à voter, il risque de voir ses plan échoués. Alors on diabolise ces citoyens libres de penser et s'exprimer, après tout. Thuram vie en Italie. Il à travaillé pour. Mais il connait bien les banlieues. Pourquoi ? Parce que depuis son départ, elles n'ont pas changées et qu'il passe souvent voir ces amis (tous ne sont pas de riches joueurs de foot) dans ces même banlieues. M.Sarkozy dit connâitre les banlieus ? Un peu de sérieux.

Tiens j'y pense :
Comment se fait il qu'en corse, les "délinquants" n'ont pas été arrêtés depuis tout ce temps ?
Comment sa fait il que des bombes explosent, qu'elles détruisent des batiments publiques, et que l'on n'instaure pas le couvre feu ?
(Je ne fais pas "d'amalgame" entre les corses et les délinquants corses. Qu'on se le dise.)

Mais aussi :
On peut mettre en scène dans les magazines "people" la vie de M.Sarkozy (bonne chance mon papa), mais dès que l'on veut sortir un livre (certainemlent pleins de vérités), on est attaqué, on subit des pressions, on est censure, diabolisé, mis à l'écart !!!

alex89 24/12/2005 17:48

J'ai également lu cette interview et je peux difficilement caché mon énervement. Les remarques soulignées sont très juste, elles permettent très clairement de mettre en lumière les supercheries que cet homme se plaît à mettre en scène. Je ne veux pas spécialement faire de la pub, mais sur mon blog qui décrypte l'actualité, je décode aussi les propos tenus par ce Ministre de la République. Intéressant pour comparer!!!
http://souspresse.over-blog.com

mylouse2 24/12/2005 16:29

Maximal,ça y est,j'ai lu tes liens et t'en remercie.

Le culte musulman:ok,je trouve ça pas mal,mais je regrette toujours que Sarko fasse parti des politiciens qui tendent à faire passer la crise sociale pour une crise de l'immigration(Sarkozy parlant de la crise des banlieues:"Le premier, j'ai dit que le modèle social français était à bout de souffle. Le premier, j'ai dit que l'intégration à la française était un échec. Parmi les premiers, j'ai dit que les banlieues étaient des poudrières, qu'il fallait faire une place aux musulmans de France, qu'il fallait engager le pays sur la voie de la discrimination positive à la française en faisant plus pour ceux qui ont moins". -http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/banlieue/dossier.asp?ida=435791
Sa façon de faire l'amalgame entre ces 2 crises (cf banlieue poudrière:la solution est de faire une place aux musulmans de France...) a pour résultat le fait que de nombreux français considèrent maintenant que la cause de leur mal est essentiellement dûe aux musulmans de France.Et je pense qu'il est assez intelligent pour savoir à l'avance comment ses propos seraient compris.

Sécurité routière:c'est depuis le début,l'une des seules choses que je lui accorde,bien que les chiffres pour l'année 2005 tendent à ré-augmenter.

Loi sur la récidive:à mon avis,l'acceptation du bracelet électronique relève d'une mauvaise connaissance du problème et ne résoudra rien:les criminels sexuels sont pour la grosse majorité des malades qui agissent sous la force de leur pulsion,je ne vois pas en quoi le bracelet peut les empêcher de récidiver,
c'est à mon avis une mesure qui lui permet de montrer à d'éventuels électeurs qu'il prend les problèmes de front,j'attends les résultats de cette nouvelle loi mais y crois très peu...

Les GIR:toujours plus de répression en supprimant la prévention.La police de proximité était utile et efficace,mais il a souhaité la supprimer.L'éducateurs de rue sont efficaces mais ils ont vu leur budget diminuer de 4/10.C'est comme l'histoire des permanences de flics dans les établissements scolaires(à la base,c'est une idée de Sarko),faire croire aux français que c'est une idée novatrice et qu'il n'y a pas d'autres solutions est totalement faux au regard des 100.000 postes d'encadrement supprimés l'an dernier...
A mon avis,rajouter de la repression en diminuant la prévention ne résoudra jamais rien.

Même si j'admettais tous ces points comme positifs(ce qui est à 50/100 vrai),tu ne trouves pas quand même que c'est un peu léger pour 30 ans de politique??

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy