Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 11:28
Pendant que les télés courrent après les grévistes et soutiennent le gouvernement d'une manière éhontée et très objective, se prépare une réforme en douce de nos institutions.

Pas une réformette sur l'age maximum du capitaine ou le nombre d'années à profiter des ors de l'Elysée. Non une réforme qui pourrait assez vite nous faire faire un grand bon en arrière vers la monarchie.


Vous me direz, nous sommes déjà dans une belle monarchie sans couronne mais avec un roi (bientôt nu ?).  Cela dit elle n'est pas absolue. Elle pourrait le devenir par la grâce d'un travail de sape des derniers vestiques du partage des pouvoirs et responsabilités.


Pour Sarkozy il faut avoir tous les pouvoirs pour être ainsi certain de faire sombrer corps et ame la France. Parce que sans cela il ne pourrait survenir qu'un demi bouillon, une moitié d'échec, une part égale de chilenlit et de naufrage.


Il faut donc rapidement se donner les moyens pour accélerer la vitesse vers le mur en ajouant un Klaxon à celui qui braille déjà tous les jours à la télé et à la radio.

C'est ce qu'a fait la commission Balladur. Vous savez le candidat malheureux en 1995, qui n'a pas résisté aux pommes et réseaux chiraquiens. Il tient sa revanche l'amateur de chaise à bras ! Et pas une petite revanche. Il va faire de son ami Nicolas, un président tout puissant mais pas plus responsable. C'est bien là le problème.


Voici ce qu'en dit une spécialiste du droit (qui n'est pas politicienne)


-------------------------------------------

Comité Balladur: sept petits mots de trop

«Il définit la politique de la nation»: les sept mots rajoutés à l'article 5 au sujet du président «dénaturent totalement le régime» selon Marie-Anne Cohendet. Pour l'universitaire, professeure de droit constitutionnel, le comité Balladur s'est livré à une « opération de camouflage de l'extension des pouvoirs présidentiels ». Si l'on veut changer de régime, ce doit être «avec franchise et droiture, et non par une mascarade».

Professeur de droit public à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Marie-Anne Cohendet a publié La cohabitation, leçons d'une expérience, chez P.U.F, en 1993, Droit constitutionnel, chez LGDJ, 2ème éd. En 2002, et Le Président de la République chez Dalloz, en 2002. Le texte ci-dessous a été publié par Mouvements, qui consacre un dossier au comité Balladur.
 
« Bravo ! Le comité Balladur a fait un excellent travail : l’opération "camouflage de l’extension des pouvoirs présidentiels" est parfaitement réussie. Même des observateurs avertis s’y laisseraient prendre. A n’en pas douter, certains membres du comité, de bonne foi, sont eux-mêmes convaincus d’avoir renforcé les pouvoirs du Parlement face au Président. D’autres ont dû taire leur opposition. Pourquoi les discussions internes au comité sont-elles tenues secrètes ? De fait, les membres du comité ont savamment disposé de nombreuses propositions, souvent empruntées aux meilleurs manuels de droit constitutionnel, pour faire oublier la petite phrase qu’ils suggèrent incidemment de rajouter à l’article 5. Soixante-dix propositions pour cacher sept mots assassins. Soixante-dix pistolets à bouchon généreusement présentés aux parlementaires, aux juges, aux citoyens, pour masquer le char d’assaut offert au Président. Soixante-dix bouquets de fleurs pour camoufler un renforcement de l’autoritarisme présidentiel. »

----------------------------------- 
Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Grands projets Sarkozyens
commenter cet article

commentaires

Dan 24/11/2007 00:36

Je viens de lire cet article qui m'a beaucoup amusé et qui me rapelle l'idée d'une grève de la consommation, mouvement, qui serait le début d'une véritable révolution contre laquelle ni le medef, ni sarko, ne pourraient rien et qui ne serait pas difficile à mener.

Notez :



L’équipement des ménages pour leur logement a, au cours des der nières années, constitué le princi pal moteur de la consommation, elle-même soutien essentiel de la croissance économique française. Si ce repli se confirme dans les prochains mois, alors que la crise immobilière s’amplifie aux États-Unis, c’est donc le cœur du réacteur qui sera touché, s’agissant de la conjoncture française.

"C'est donc le coeur du réacteur qui sera touché..."



http://www.lefigaro.fr/economie/2007/11/24/04001-20071124ARTFIG00183-inquietant-repli-de-la-consommation-.php

Attila 20/11/2007 04:07

Sarkozy est en train d'entuber tout son monde avec les modifications de la constitution comme ça il pourra mieux en foutre plein les fouilles de ses potes. C'est tout simplement scandaleux.
Il faut foutre un putain de coup de karcher à l'ump.
Edouard au placard, balladur aux ordures.

Décroissance 20/11/2007 01:00

J'ai lu aussi l'article de Libération sur la propagande libérale-fasciste. Ils auraient pu en profiter pour balayer devant leur porte, mais c'est déjà bien.

Concernant la grève, j'ai lu sur le site de Libé le commentaire suivant, que j'ai trouvé magnifique :
jimed : "Tous au même tarif
En France, il y a plein de gens qui couchent dehors parce qu'ils n'ont pas de maison ou d'appartement. Qu'est-ce que c'est que cette bande de nantis qui peuvent dormir dedans dans une maison ou un appart' ? Le même traitement pour tout le monde ! Vivement qu'on soit tous à la rue. Il n'y a pas de raison que certains profitent plus que d'autres. C'est exagéré ? Quand je lis les commentaires ci-dessous, je me dis que non, pas tellement. C'est exactement ce que disent tous ceux qui sont contre le mouvement des cheminots. Réfléchissez un peu avant d'écrire. Vous préférez un nivellement par le bas systèmatique ?"

Albert de Monaquereaux 19/11/2007 03:15

Xavier Bertrand ,enhomme brillant et intelligent, parle de négociation ,en sachant pertinemment qu'il n'envisage rien d'autre que la réddition . En demandant innocemment " la dynamique" de reprise du travail,il sait davance qu'au bout de cette longue et pénible reprise d'activité,c'est la mort assuré du mouvement qui se jouera inévitablement . En allant la fleur au fusil ,sans moyen de pression réel,ce sont des cacahuets enrobées de naïveté qu'obtiendront en fin de compte les grévistes bien roulés dans la farine. L'art de l'influence et de la manipulation ,ce sont les politiques qui le maitrise le mieux,et non les amateurs syndicalistes ,le bec enfariné ,des enfants de coeur face à des négociateurs

Martine 19/11/2007 00:25

Ce sont des Lepénistes et ils n'étaient que 5000 tous âges confondus ;-)

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy