Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 09:24

Sarkophage va sans doute choquer. Mais comme la vérité est son fond de commerce, il faut aller au charbon.

Le petit Nicolas Sarkozy s'est déjà illustré en plagiant Maurras, Sarkophage en a parlé.

Il continue de faire très fort, puisque ses paroles, pesées et mesurées même si on peut parfois croire le contraire sont de plus en plus nauséabondes. Surtout pour ceux qui connaissent et se souviennent de l'histoire.

Démonstration :

-----------------------------------------------

L'idée que "le travail libère l'individu" revient avec régularité dans les discours de Nicolas Sarkozy depuis 10 ans.

Nicolas Sarkozy affirme régulièrement que "le travail rend libre", alors que le but de tous les humanistes est au contraire de libérer l'homme du travail. Chaque salarié sait aussi par expérience que le travail est une servitude dès lors que l'on ne perçoit en salaire qu'une infime partie du fruit de son travail. Le salarié ordinaire sait aussi que le travail est aliénant lorsqu'il rentre chez lui le soir vidé de toute énergie.

"Le travail est une valeur d'émancipation"
"Le travail ce n'est pas l'aliénation, le travail c'est l'émancipation"

Nicolas Sarkozy sur France 2, Journal de 20h, 12.02.1998

"Le travail libère l'individu. (...) Le travail est une valeur de libération."

Nicolas Sarkozy sur France 2, Journal de 20h, 29.03.2005)

Pour ceux qui ont la mémoire courte, il faut rappeler que l'inscription à l'entrée du camp de concentration nazi d'Auschwitz était précisément "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre").

Trouvé ici

-------------------------------

Il en fait exprès ou il est grand temps de lui payer des cours de rattrapage ?

Quand vous le prenez dans sa petite globalité, l'idéologie qui affleure sent vraiment les toilettes du fond de la cour !

Entre les racailles, le karcher, la censure d'un bouquin, la censure d'un site internet, le cumul des mandats et des fonctions, la manipulation des chiffres ... quel est le pire ?

Le pire c'est sans doute le personnage en lui-même ! Et ce sont des militants de L'UMP qui le disent sur un blog qui ne va sans doute pas longtemps resté ouvert.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

commentaires

winch 07/07/2008 22:58

le travail rend libre est une citation de Hegel, philosophe allemand "de gauche" du début 19eme qui a entre autre beaucoup inspiré Marx.
Alors Sarkosy, Hegélien ou Nazi?
Si on aime Wagner, on sent aussi mauvais??

Jean Ploi 18/12/2005 17:33

Le travail n'est pas une valeur en soi, il produit de la valeur (de la richesse). Valeur que les frères Sarkozy, valeureux défenseurs des valeurs mobilières, préfèrent continuer à détourner au profit des banquiers et actionnaires et au détriment de ceux qui bossent.

Cami 02/12/2005 15:18

Nous connaissons la valeur qu'attachait Marx au travail. Il reconnaissait le capitalisme comme moteur de la croissance et de l'innovation (un bien en soi car il participe bien évidemment au développement d'un pays), mais accusait le capitalisme d'aliéner les employés, c'est en cela que je m'oppose à sa vision.
Ensuite l'URSS n'avait de commusniste que le principe (du moins après 1923) car rappelons que la Nomenklatura (ensemble de dirigeants, communistes de premier plan du pays, privilégiés) est en totale contradiction avec le principe du communisme, étant en quelque sorte l'"élite" du pays. De plus j'aime comparer l'URSS à un important état capitaliste, planifiant l'économie, maitrisants toutes ses entreprises, fixant les buts à atteindre durant l'année...
Treve de plaisanterie, je ne voyais pas du tout ce que la notion de communisme venait faire ici. (Rappelons que je suis un jeune Gaulliste, Chiraquien, Sarkoziste tout de même).

fripouille 29/11/2005 10:34

un petit sujet pour notre cher sarkostique,
à lire ici...

http://fr.news.yahoo.com/28112005/5/dominique-de-villepin-pire-que-nicolas-sarkozy-sur-la-route.html

et à développer comme tu sais le faire !

Bonne continuation... ;-)

Vivien 26/11/2005 10:39

Non, Vilpin, des socialistes staliniens... Enfin, je ne voudrais pas trop étaler ma "science" et vexer ce pauvre Steph.
En revanche, méfies toi des pensées communes. Le libéralisme n’est pas le capitalisme, il est une composante politique du capitalisme, au même titre précisément que les socialistes staliniens.

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy