Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 08:00

Quand on lit le petit Sarkozy entre les lignes on met à jour le miasme de certaines théories et idéologies.

En effet, soit le petit Nicolas Sarkozy le fait exprès, et le travail de Sarkophage n'en est que plus justifié, soit le petit Nicolas Sarkozy n'en fait pas exprès, et le travail de Sarkophage est encore plus justifié.

Mais de quoi parle donc Sarkophage ? De mots et de maux.

Car les mots peuvent être les pires indicateurs de maux futurs. Taire les maux avec des mots ou au contraire attiser les maux par les mots.

Ici, le petit Nicolas Sarkozy aurait du réviser son cours d'histoire et faire attention à ce qu'il disait. Car parfois les mots renvoient aux pires maux de l'histoire.

Démonstration (avec l'aide d'un rédacteur d'indymedia)

Les dernières déclarations de Sarkozy font très clairement référence à la tradition fasciste française.

Il dit ainsi : « Jamais je n'ai senti un décalage aussi profond entre le pays virtuel tel qu'il est décrit à longueur d'articles et le pays réel (...) J'ai voulu m'appuyer sur le pays réel qui a parfaitement compris que nous étions à une minute de vérité. »

Le concept de « pays réel » est un concept développé par le théoricien royaliste et antisémite Charles Maurras.

Le « pays réel » ce sont les familles françaises, porteuses d'un patrimoine moral et matériel, qu'il faut préserver.

Le « pays légal » c'est le monde politique, qu'il faut parfois remettre à sa place.

Pour en savoir plus sur Maurras

Sarkozy utilise un procédé connu des historiens, et même des Lycéens. Ce qui rassure, ce qui est "vrai", ce qui a des racines, ce qui ne change pas :  Il en appelle à la « France profonde. » :

« Tout au long de ces trois semaines, j'ai pu tenir parce que je me suis senti soutenu par des millions de gens comme vous. »

« Ce qui se joue dans nos quartiers est absolument déterminant pour notre pays. »

« Nous devons changer notre pays profondément, rompre avec un système politique, social, économique qui depuis trente ans a produit surtout du chômage, de la dette et de l'immobilisme. C'est pour cela que je demande la rupture. »

Quelle rupture ? Il veut quelle rupture ? La fin de la démocratie, qui si elle n'est pas parfaite, est encore le pire des systèmes à l'exclusion de tous les autres ? Pour plagier un penseur dont Sarkophage a oublié le nom ...

Parler de rupture c'est faire croire à la baguette magique ! Notre pays est assez ancien pour savoir, avec l'histoire (même si elle ne repasse pas les plats) que les ruptures, comme disait Le Dauphin, se font dans le sang.

Voila le projet secret de Sarkozy dévoilé : une bonne guerre civile, avec son cortège de mesures spéciales et expéditives !

Rompez avec Sarkozy ! Ca s'est une bonne rupture, comme d'ailleurs le pressentait Cécilia.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage - dans Sarkozy a dit
commenter cet article

commentaires

MF4L 23/03/2007 01:26

souvenez vous du "America, Love It Or Leave it"

MF4L 23/03/2007 01:23

Interessant de metre en lumiere les references pour le moins douteuses qui s'associent au champ semantique de Sarkozy.

Ainsi dans votre extrait non seuleument il fait reference a la france profomde mais de maniere encore plus claire il utilise un schema de discours nationaliste

voir: Le mythe de l'identite national de Ivan Colovic
http://european.memory.free.fr/Textes/le%20mythe%20de%20l'identite.html

Autre Exemple le "la France, tu l'aime ou tu la quitte" est une formule importe des USA utiliser entre autre pendant la guerre du vietnam et les conflits avec les minorites, pour exacerber le patriostisme, pointer du doigts, et rejeter tout debat...

pierre 03/05/2006 16:31

"le pays réel de Mauras"
Cet argument est utilisé autant par la droite que par la gauche. C'est un jeu politique de justicfication.
Les syndicats l'emploient à chaque manif qui se crée en suppliant les gouvernements d'"écouter le pays réel dans la rue"

Soit on est un vrai démocrate, et on va voter pour ses représentants de l'assemblée. Soit on est un éternel insatisfait et on critique en permanence les institutions.
J'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de démocrate dans ce pays !

Yu-Lee 11/12/2005 12:46

Bonjour,

Personne n'en parle et surtout pas dans les médias mais le saviez-vous ?
Sarko a été militant dans sa jeunesse d'un parti d'extrême droite !
Quel horizon pour l'avenir de la France ...
Quand on sait ça on arrive mieux à décripter ses "regarder comme notre pays va mal, moi je vous propose des solutions". Quelle stratégie pour faire croire aux gens que c'est lui qui va tout régler. Mais de quelle manière, on se le demande mais on en voit déja les prémices...

arutha 25/11/2005 00:47

ah oui t en allemagne?c'est bien et c'est pas si courant car en general les etudiants (et encore plus les non alsaciens)preferent l'espagne , l'angleterre ou les USA
bon courage à toi aussi
@ bientot

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy