Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 16:32
Le dictateur Lybien Kadhafi qui a du sang sur les mains et en permanence des lunettes de soleil sur les yeux a bien senti le personnage qu'il a reçu sous une tente devant un bâtiment en ruine avec une marseillaise sabotée.

Et que pense-t-il de notre gesticulateur précoce ?

 

 

Bouton ca vous a plu du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton reagir du blog sarkostique le sarkozy blog satirique  Bouton best off du blog sarkostique le sarkozy blog satirique

Partager cet article

Ecrit par Sarkophage avec Sarkostique contre Sarkozy - dans Un président en toc mais bling bling
commenter cet article

commentaires

Jean claude le bof 18/08/2007 03:21

Le petit scoop de la soirée :
Sarkozy ne remplace pas un fonctionnaire, qui part à la retraite, sur trois. Mais qui paye la retraite du fonctionnaire qui n'est pas remplacé............
On va faire de belles économies par rapport aux dommages subits. C'est sur que si on éduque pas les enfants, ils vont devenir de belles "racailles" selon les termes de certains.

Tout ça c'est encore du pipeau, comme les déductions d'impots sur les emprunts dans les achats immobiliers avant le 6 Mai...........
AHAHAHAAHAHA

Ps: le conseil constitutionel est a majorité UMP................

JK 18/08/2007 00:14

Accession à la propriété et augmentation du pouvoir d’achat, le Conseil Constitutionnel fait dans la nuance au sujet du "paquet fiscal".
« Toutes les promesses que j’ai faites, je les ai faites en toute connaissance de cause (…) Je ne laisserai personne dénaturer le projet que j’ai porté tout au long de la campagne présidentielle. Je ne laisserai personne renier mes engagements », avait dit Nicolas Sarkozy quand son ministre du Budget et des Comptes publics, Eric Woerth, avait laisser entendre que la déductibilité des intérêts d’emprunts immobiliers ne concernerait pas les personnes ayant acquis propriété avant la publication de la loi.
Le Conseil Constitutionnel vient de juger, qu’en effet, appliquer cette déduction avec effet rétro-actif posait problème car il s’agirait alors, non plus de favoriser l’accession à la propriété (ce qui, en théorie, est possible pour tous), mais de donner un coup de pouce au pouvoir d’achat d’une seule catégorie (les propriétaires), Cela introduirait une rupture de l’égalité entre contribuables, jugée anti-constitutionnelle.
Dans les "considérants" de sa décision, le Conseil Constitutionnel a tenu a rappelé, en effet, que « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés » et que « si le principe d’égalité ne fait pas obstacle à ce que le législateur édicte pour des motifs d’intérêt général des mesures d’incitation par l’octroi d’avantages fiscaux, c’est à la condition qu’il fonde son appréciation sur des critères objectifs et rationnels en fonction des buts qu’il se propose et que l’avantage fiscal consenti ne soit pas hors de proportion avec l’effet incitatif attendu ».
Compte tenu de ces principes, qui figurent dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et dans la Constitution, il était difficile aux membres du Conseil de se prononcer pour ce cadeau fiscal et le gouvernement de M. Sarkozy va devoir phosphorer pour trouver un emballage qui permette de passer outre.
Cependant, et au nom des mêmes principes, le Conseil Constitutionnel aurait fort bien pu retoquer l’ensemble du dispositif, pour "rupture d’égalité".
Ainsi l’observatoire des inégalités fait observer que « même censurée partiellement, cette mesure va profiter à ceux qui ont la capacité d’emprunt la plus élevée, c’est-à-dire ceux qui achètent les biens les plus chers, aux revenus les plus hauts. »
L’Observatoire cite les calculs effectués par le Syndicat national unifié des impôts (Snui) à titre de simulation, dont il ressort que, par le biais du crédit d’impôts prévu, « le gain est réparti de façon très inéquitable entre les familles, puisque 1 700 € sont versés à la famille Guyot - qui gagne 8 300 € par mois - et 856 € à la famille Bruas, qui dispose de 3 000 €. » (exemples fictifs).
A quoi l’Observatoire ajoute que « la plupart des foyers défavorisés n’ont pas accès au crédit, notamment les jeunes. Ils sont les grands perdants de la nouvelle politique du logement destinée aux propriétaires


Merci infiniment à Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, le président de "la France qui se lève tôt".

Source : citron-vert.info

chroma 17/08/2007 23:58

C'est vendredi soir, rions un peu !!



Balkany, en tête du championnat de vandalisme sur Wikipédia
Par Rue89 22H00 17/08/2007

Plus de cent modifications de la bio de Patrick Balkany: le controversé maire de Levallois-Perret désespère tous ses poursuivants dans la liste que nous publions. On y trouve également son voisin d'Asnières-sur-Seine, Manuel Aeschlimann, mais aussi Georges Frêche, Jean-François Copé, Jean-Claude Gaudin, TF1, Air France, Publicis, Alcatel...

Comme l'a raconté Rue89 depuis plusieurs jours, le Wikiscanner de Virgil Griffith a permis de révéler de jolies manipulations de l’encyclopédie en ligne, effectuées par des entreprises ou des organismes soucieux de défendre leurs intérêts. Avant d'être, la plupart du temps, rectifiées par les utilisateurs de l'encyclopédie. Un blogueur de l'Observatoire des médias, Nicolas Kayser-Bril, s'est amusé à rechercher les manipulations sur le site français. Il nous fait bénéficier du résultat de ses recherches, qui ne manque pas de sel.

► La Mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) blanchit Patrick Balkany (UMP) de son palmarès -il a été condamné en 1996 pour prise illégale d'intérêts- et supprime la référence au canular vidéo des Yes Men, dans lequel il avait affirmé que "les pauvres vivaient très bien". Avec plus de 100 modifications concernant la ville et son maire, Levallois est l’organisme qui manipule le plus Wikipédia. Qui a dit que la fonction publique n’était pas au top des nouvelles technologies?

► De l'autre côté du fleuve, toujours dans le département le plus riche de France, la Mairie d’Asnières-sur-Seine, dirigée par Manuel Aeschlimann (UMP), fait disparaître le lien vers l’Association de défense des contribuables asniérois. Jusqu'en avril, la version anglophone de la biographie de l'édile annonçait que "beaucoup le considèrent comme le 'spin doctor' officiel de Nicolas Sarkozy". Une information introduite lors de la création de la bio par un internaute de la Mairie, en juillet 2005. La suite de son parcours n'ayant pas confirmé cette flatteuse proximité, il convenait de l'enlever. Ce qu'a fait... un utilisateur de Wikipédia.

► La Mairie de Marseille (UMP) fait oublier les déboires électoraux de l'adjoint Renaud Muselier, ainsi que le soutien du FN au maire Jean-Claude Gaudin.

► La Mairie de Mantes-la-Jolie (UMP, Yvelines) n'aime pas que l’on parle de la religion de ses habitants, qui sont en majorité musulmans (dans la version anglophone).

► Le conseil général de l’Hérault rattrape les bourdes de Georges Frêche (en vacances du PS), notamment celle où il espérait que Benoît XVI soit "meilleur que l’autre abruti".

► Le ministère de l'Economie et des Finances, très à cheval sur les termes dès qu'il s'agit de ses inventions, redéfinit les pôles de compétitivité en en faisant disparaître la critique et sucre un paragraphe sur l’appartement de fonction de Jean-François Copé, ex-ministre du Budget.

► Un cireur de pompes du ministère de l’Education nationale aseptise les démêlés de Xavier Darcos avec la justice.

► TF1, susceptible, écrase une polémique sur le site Web de sa filiale Jet.

► Alcatel, apparemment peu désireux d'encourager le dialogue social, vire les liens vers les sites de syndicats.

► Un salarié d’Air France écrit que "l'idée d'une fusion avec Alitalia est abandonnée" (ce qui n’est pas vrai, si l'on en croit Forbes).

► Publicis, en reine de la com', supprime sa concurrente Saatchi & Saatchi de la liste des agences de publicité.

► Aéroports de Paris ôte en un coup de baguette magique un paragraphe sur "ADP et les nuisances aériennes", qui devient "ADP et l’environnement"; et efface les retards de construction.

► Une note d'optimisme tout de même. Un(e) employé(e) de l'Assemblée nationale travaille d'arrache-pied pour actualiser les pages des députés, qu'ils soient de droite ou de gauche. Pourquoi dans ce cas conserver l'anonymat? Par crainte des réactions de la hiérarchie?

Pour finir, petit cadeau de Nicolas Kayser-Bril aux lecteurs de Rue89 qui auraient envie d'imiter Virgil Griffith: "D'après ce que j'ai compris, il a téléchargé tout Wikipédia (consulter ici la page d'assistance en anglais) pour récolter les "edits" anonymes, puis il les a croisés avec la banque d'adresses IP d'ip2location."

Nicolas Kayser-Bril (Observatoire des médias)
avec Augustin Scalbert (Rue89)


http://rue89.com/2007/08/17/balkany-en-tete-du-championnat-de-vandalisme-sur-wikipedia

BoB 17/08/2007 22:54

notre dégénéré des post 1 et 2 ne serait-il pas abonné wanadoo à Toulon????

qu'il est con celui-là, je vous jure....

jargille 17/08/2007 22:27

kadaphi and cécilia, ça a du donner...
Pourquoi se poser des questions sur les résultats!!!
Notre petit singe gesticulateur "Empereur" porte chance à lui-même...Coucou...

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy