Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

Sarkozy vu par Kassovitz, c'est le regard d'un jeune cinéaste (engagé ?) qui s'est intéressé à la banlieue dans un film resté célèbre.

Ce qu'il dit sur Sarkozy a le mérite de la clarté et de la franchise. Un avis parmi d'autres qu'il est utile de considérer pour se faire une opinion objective sur le cas Sarkozy.

--------------------------------------------

Depuis quelque temps, les radios et les télévisions du monde entier essaient d’obtenir de ma part une interview à propos des événements qui secouent les banlieues de France.

Je ne peux malheureusement pas honorer toutes les demandes, j’ai donc décidé de m’exprimer sur mon site.

Aussi loin que je veux me tenir de la politique, il est difficile de rester distant face aux dérèglements des politiciens. Et quand ces dérèglements attisent la haine de toute une jeunesse, je me retiens de ne pas encourager les casseurs.

Nicolas SARKOZY, qui est apparu dans la vie médiatique française tel une starlette de la Star ac’, et qui nous abreuve des détails de sa vie privée et de ses ambitions politique depuis quelques années, ne peut s’empêcher de créer l’événement à chaque baisse de sa côte aux sondages IPSOS. Cette fois ci, Nicolas SARKOZY a pris à contre-pied tout ce que la République Française défend. La Liberté, L’égalité, et la Fraternité d’un peuple.

Le ministre de l’intérieur, futur présidentiable, tient des propos qui non seulement démontrent son inexpérience de la politique et des rapports humains (intimement liés), mais qui aussi mettent en lumière l’aspect purement démagogique et égocentrique d’un petit Napoléon en devenir.

Si les banlieues explosent une nouvelle fois aujourd’hui, ce n’est pas dû à un raz le bol général des conditions de vies face auxquelles des générations entières « d’immigrés » doivent se battre quotidiennement. Il n’y a malheureusement pas de combat politique dans ceux qui opposent les jeunes de cités à la police de Nicolas SARKOZY. Ces voitures qui brûlent sont des réactions cutanées face au manque de respect du ministre de l’intérieur envers leur communauté.

Nicolas SARKOZY n’aime pas cette communauté, il veut se débarrasser de cette « racaille » à coups de Karcher et il le hurle haut et fort au milieu d’une cité « chaude » à 11 heures du soir.

La réponse est dans la rue. La « tolérance zéro » fonctionne dans les deux sens.

Il est inadmissible qu’un homme politique (mais en est-il vraiment un ?) se permette de déséquilibrer une situation tendue par des années d’ignorance et d’injustices, et qui se permet de menacer ouvertement toute une partie de la population française sans adresser les vrais problèmes.

En agissant comme un maître de guerre, il ouvre une brèche qui j’espère va l’engloutir.

La haine attise la haine depuis des siècles et pourtant Nicolas SARKOZY pense encore que la répression est le seul moyen d’empêcher la rébellion. Cette volonté de vouloir imposer sa pensée à n’importe quel prix me rappelle d’autres grands leader de notre temps. J’en ai froid dans le dos.

L’Histoire nous prouve que le manque d’ouverture et de philosophie entre différentes communautés engendre la haine et l’affrontement. L’Intifada des différentes banlieues parisiennes ressemble effectivement aux affrontements qui ont opposés les enfants de Palestine armés de pierres, aux soldats d’Israël armés d’Uzis.

L’Histoire se retrouve partout.

Le bruit et la fureur sont les seuls moyens pour beaucoup de communautés de se faire entendre. Les attentats terroristes qui font la une des journaux en sont le résultat.

Et la répression de la terreur par la terreur n’a jamais fait gagner les guerres, elle n’a fait que les entretenir.

Nicolas SARKOZY est un admirateur de la machine de communication de Georges Bush. Il se sert des medias pour grandir son image et manipuler la population.

Comme BUSH, il ne défend pas un idéal, il répond aux peurs qu’il instille lui même dans la tête des gens.

Il aurait engagé la France auprès des Américains dans la « chasse à la Terreur » de Bush. J’en suis convaincu.

Nicolas SARKOZY veut devenir le président de notre république et « personne ne se mettra en travers de son chemin ».

Si cet homme n’échoue pas au moins une fois dans ses démarches pour arriver à la présidence du pays, plus rien effectivement, ne pourra se mettre en travers de son chemin, et sa volonté de toute puissance pourra être enfin exaucée.

L’Histoire se répète t-elle ? Oui. Elle l’a toujours fait. L’envie de Pouvoir et l’égocentrisme de ceux qui pensent détenir une vérité ont TOUJOURS créé des dictateurs.

Nicolas SARKOZY est certainement un petit Napoléon, je ne sais pas s’il a le potentiel d’un grand, mais il sera impossible demain de dire que nous n’étions pas au courant.

Mathieu KASSOVITZ.

Le site de Mathieu Kassovitz

---------------------------------------------

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

commentaires

auboudumonde 12/11/2005 18:39

Ok, je ne peux pas réellement comprendre la situation des habitants de quartiers "difficiles", trop lointaine de la mienne.

Mais, contrairement à beaucoup (trop), j'ai compris qu'il ne faut pas se laisser avoir par cette peur et cette haine, si faciles à insinuer dans une population par un politique soucieux de son image.
L'Histoire doit nous servir de leçon.

Peut-être tout cela n'est que du blabla, mais du blabla qu'on ferait bien de se rappeler.

Sarkophage 11/11/2005 12:08

Vivien a bien résumé ma pensée. La peur est un sentiment pas un argument.
Que tu aies peur est tout à fait respectable car c'est un sentiment humain inscrit dans les genes.
Mais il ne faut pas que parce que la peur est importante l'action soit guidée par le sentiment.
Si on n'en vient la on pourra constater que ce qui s'est passé en 1933 dans une démocratie proche de la notre pourrait se reproduire.
L'allemagne allait mal. Le sentiment de haine était facile à attiser. On a eu 50 millions de morts au bas mot.
Sarkophage
"un peuple qui n'a pas de passé est un peuple qui n'a pas d'avenir"

Vivien 11/11/2005 11:27

J’entends bien. Seulement un politique ne peut pas réagir comme tu le fais. J’ai moi-même été victime d’une agression et, j’avoue avoir mal réagis mais il est impossible de diriger un pays avec nos tripes comme le fait Sarkozy… Je connais très bien ces jeunes qu’il est si facile de stigmatiser et ils sont loin de ressembler au portrait que tu en fais.
Par exemple, il est souvent de bon ton d’affirmer que dans les cités, les armes à feux sont largement répandues. Quand Nicolas voulait nettoyer au karcher, je ne sais plus quelle banlieue, et trouver ces fameuses armes… 1 arrestation ! Aujourd’hui, lors des émeutes, un seul coup de feux a été tiré par ces jeunes ! Un seul !
Prends-toi par la main, ouvres un livre de sociologie ou de philosophie et examine ces problèmes d’un point de vu plus responsable… Tu verras que Sarko n’est ni efficace, ni compétant, et certainement pas aussi courageux que tu le penses… Il est toujours facile de courir au secoure de la victoire, d’être courageux quand 70% de la population soutient une action.
Et comme disait Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire, pas de subir la loi du mensonge triomphant qui passe. »

peur à toulouse 11/11/2005 11:10

Un acte "courant", voilà ce qui me révolte!!! les gens s'en foutent royalement mais moi j'en ai un peu marre voilà tout et je ne suis pas la seule dans ce cas. Que ce soit Sarko ou un autre je m'en fou, moi je veux pouvoir sortir le soir à minuit ou je veux sans avoir peur c'est tout alors si quelqu'un propose des solutions, je l'écoute! Maintenant si quelqu'un d'autre propose des solutions moins radicales je l'écoute aussi, mais AGISSEZ c'est tout ce qu'on demande!

Sarkophage 11/11/2005 11:01

Cher peur à toulouse...
Un vol de portable est un acte inaceptable mais courant ... 200 000 chaque année ? Ce n'est pas du grand banditisme, pas encore.
Les insultes c'est pareil. L'autre jour je conduisais, et un type de 70 bvalais trouvait que j'allaias pas assez vite moi aussi en voiture. Ila baissé sa vitre et m'a traité de connard etc .. je lui ai répondu "Monsieur Connard" et que son éducation pour son age laissait à désirer ..
Pour autant on ne vit pas encore dans la jungle ou les lions te mangent toute crue !
Il faut raison garder et ne pas tout généraliser, à part si tu veux voir le ministre le plus incompétent de la 5eme république etre élu président de la républicarchie de France
Sarkophage

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy