Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Voila, nous y sommes ! De retour au milieu du 20ème siècle !

Sarkophage l'avait prédit déjà plus ou moins. L'ambition de l'UMP c'est un vrai 19ème siècle, bien dur pour la majorité des citoyens et si agréable pour une minorité.

Sarkophage devient vraiment désagréable, mais il a ses raisons. Et il ne va pas être tout seul quand les français vont avoir compris (le temps que cela monte au cerveau :-p ) ce qui se passe au niveau institutionnel.

Certes la situation est explosive et grave. Certes l'état qui doit protéger tous les citoyens ne peut pas rester les bras ballants (ca a été le cas pendant 12 jours, car Sarkozy et consorts pensaient sans doute que cela s'arrêterait tout seul). Certes la chienlit n'est pas la meilleure option pour gagner des élections ou garder son poste.

La loi de 1955 dont viennent de se souvenir les incendiaires responsables politiques c'est pas du petit lait ! C'est du brutal !

Sarkophage n'est pas constituionnaliste ou juriste (personne n'est parfait :o) ) mais il sait que le retour à cet expédient juridique ne se fera pas sans dégats collatéraux.

Cette loi a trois étages en quelque sorte. Elle peut permettre, si on décide de vraiment l'appliquer intégralement, de confier la justice aux militaires, de perquisitionner à tout va et de restreindre la liberté d'informer. Cool non ?

Sarkozy qui avait déjà quelques aversions pour la liberté de la presse (c'est une conclusion hative de Sarkophage au vu d'un certain passif) doit s'en réjouir ! Il va pouvoir continuer ses petites manoeuvres sans que personne ne se pose de questions. Déjà qu'avec une presse dite libre ce n'est pas triste, alors avec un presse qui ne l'est plus, c'est la fête !

Sarkophage serait susceptible d'être arrêté avec cette loi car mettant en cause un ministre. Diantre ... Sarkophage en prison, le blog serait sans voix.

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

commentaires

MemoireCourte 08/11/2005 22:56

S*****Y se contente de mettre en place des choses, il se casse du poste qu'il occupe (un coups à l'intérieur, un coups à l'économie, un coups président UMP, puis je reviens à l'intérieur...)...Et après quand on lui dit que c'est du vent, car il n'a aucun résultat durable, il répond que c'est parcequ'on ne lui laisse pas le temps !
Quel humour !
S*****Y métier : ventilateur (option girouette)

Helder 08/11/2005 16:43

mardi 8 novembre 2005, 10h44
Peillon (PS): le gouvernement "incompétent, indécent et indigent"

PARIS (AFP) - Vincent Peillon, co-fondateur du courant Nouveau parti socialiste, a jugé mardi le gouvernement "incompétent, indécent et indigent", affirmant que "le consensus est absolument impensable" entre la droite et la gauche sur la question des banlieues.

Le député socialiste européen a critiqué sur LCI la politique menée depuis 2002, et depuis le début de la présidence de Jacques Chirac. "Voilà le résultat de dix ans de Chirac : et la fracture sociale, et l'insécurité", a-t-il dit, en faisant allusion aux thèmes des campagnes présidentielles de 1995 et 2002.

Il a reproché à la droite d'avoir "détruit tous les mécanismes" tels que les emplois jeunes, la police de proximité, les subventions aux associations. "Et tout d'un coup, ils découvrent qu'il y a un problème majeur et ils essaient de rafistoler", a-t-il dénoncé.

Il a rapproché les mesures annoncées lundi par Dominique de Villepin "des milliards d'euros (accordés) en cadeau aux plus riches" avec les baisses d'impôts.

Le leader du NPS s'en est pris aussi au ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. "Avec Sarkozy, c'est la chienlit", a-t-il lancé en paraphrasant ce qu'avait dit le général de Gaulle en 1968. "Voilà le ministre qui échoue sur tous les sujets qu'on lui confie", a-t-il dit, citant la sécurité, la Corse, la politique des prix.

"Il y a l'ordre républicain. On ne peut pas tolérer un certain nombre de comportements. Sur les politiques, un consensus est absolument impensable. (Les gouvernements depuis 2002) ont une responsabilité", a-t-il dit, estimant que les événements actuels sont "les résultats précis de leurs actes et de leurs mots". Vincent Peillon a appelé à "une sanction politique".



Je suis d'accord avec lui et je ne vais pas me gêner pour le faire savoir ce soir!

Le sarkozysme, ça ne marche pas!

Helder 08/11/2005 16:41

Sarkophage je te rassure...

Vincent Peillon en a remis une couche aujourd'hui contre le gouvernement et contre Sarkozy!

On se sentira moins seul en cas de détention!

Vivien 08/11/2005 15:42

Sans doute, suis-je entrain de m’enflammer un peu mais nous assistons à une émeute qui correspond au même schéma que quelques autres bien célèbres (1830, 1848, 1968…) :

1- Insurrection à Paris.
2- Réaction violente de l’Etat.
3- Diffusion de l’insurrection en France
4- Novelle réaction violente de l’Etat.
5- Nouvelle diffusion de l’insurrection mais en Europe (Nos amis Belges, Allemands et Espagnoles commencent à ce plaindre)
6- Renversement de l’Etat en France.

Je m’enflamme peu être mais je constate que les choses s’enveniment franchement... et ce couvre-feu n’est pas fait pour me rassurer...

marche 08/11/2005 15:27

bonjour, c'est amusant
comme nous discutions des Tours jumelles (complot ou pas complot? )je me disais que même si Bush and co avaient su la possibilité d'un attentat, ils ne soupçonnaient pas la capacités des terroristes et le niveau de l'attentat. Mais, pour établir un état récactionnaire, ça a bien du les arranger: il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur.
Il en est de même de nos amis au gouvernement: ils ont souhaité une montée des insécurités suffisante pour apparaître en dernier recours, commes les "sauveurs", ce qui avait permis à J.Chirac , grâce aux médias, de surfer sur cette vague aux dernières élections (alors que la recrudescence des vols n'étaient du qu'aux téléphones portables!).Malheureusement, la "chose" semble leur avoir pour l'instant échappé, puisqu'elle ne correspond à aucun schéma préétabli, d'où les tâtonnements et les gesticulations. Bien sûr, ils n'ont pas orchestré, mais laissé faire, en supprimant les structures mises en place et retirées en 2002. A jouer avec le feu...on l'a! faudra-t-il expliquer aux jeunes qu'ils font le lit d'une politique réactionnaire? peut-être trouveront-ils, à terme, une place dans les forces de sécurité? on va embaucher des fonctionnaires (comme au Royaule Uni) c'est sûr.
bien à vous et cordialment
j2m (l'autre)

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy