Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 00:00

C'est vraiment pas la forme pour le petit Nicolas Sarkozy en ce moment. A chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour dire de grosses bêtises ou pour se faire rembarrer par ses "amis".

Dernier exemple en date, la sortie d'Azouz Begag, ministre délégué à la promotion de l'inégalité des chances. Il ne mâche pas ses mots et envoie le petit sinistre de l'intérieur dans les cordes.

Morceaux choisis de ce tir à vue (Sarkozozo va encore croire que c'est instrumentalisé par les chiraquiens, car il voit des chiraquiens partout)

--------------------------------------------

Dans une interview publiée mardi par "Libération", le ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances "conteste cette méthode de se laisser déborder par une sémantique guerrière, imprécise", en réaction aux termes "voyous et racaille" utilisés par Nicolas Sarkozy à Argenteuil (Val-d'Oise) la semaine dernière.

"Je regrette de ne pas être associé (au ministre de l'Intérieur) quand il y a un dialogue difficile avec des jeunes. A chaque fois que mon collègue (Nicolas Sarkozy, ndlr) intervient en banlieue même quand il s'agit d'égalité des chances, je ne suis jamais contacté. Quand on nomme un préfet musulman, quand on dit vouloir donner le droit de vote aux étrangers et qu'on envoie des CRS contre les jeunes de banlieue, il y a un décalage", souligne Azouz Begag

"Il faut certes tenir un langage de la fermeté, pour le rétablissement de l'ordre. Mais c'est en luttant contre les discriminations dont sont victimes les jeunes qu'on rétablira l'ordre, l'ordre de l'égalité. Pas en amenant plus de CRS", insiste le ministre dans "Libération".

--------------------------------------------

Comme quoi Sarkozy voyait surtout pointer le danger Villepin ou Chirac, mais il découvre que quand on est incompétent, le danger vient de partout !

Sarkostique le sarkozy blog officiel satirique

Partager cet article

commentaires

Vivien 08/12/2005 18:23

[b]C’est fais, les primaires à l’Ump auront bien lieu. Pour dézinguer Sarkozy et son parti rejoignez Raffarin2007 !

http://jpraffarin2007.canalblog.com/[b/]

Sarkophage 02/11/2005 12:15

Pas la peine de crier ! Les majuscules = cri sur internet. Sarkophage et ses lecteurs ne sont pas sourds.
Que Sarko soit percu par certains comme le sauveur ... c'est en rien un signe de sa compétence ou de sa réelle popularité.
Cela ne fait pas de lui un gars capable plus que les autres. Surtout qu'en ce moment il est plutot moins capable que les autres. Depuis toujours d'ailleurs.
Sarkophage s'égare ...
Ce blog a bien pour but de montrer son incompétence et les casseroles qu'il se trimballe. Les médias traditionnels sont un peu aphones sur le sujet.
Sarkophage

JM 02/11/2005 12:10

VOUS PROPOSER QUOI? VOUS LES ANTI-SARKO C'EST QUOI VOTRE PROFESSION? VOUS NE DEVEZ PAS ETRE EN RELATION AVEC DU PUBLIC ? JE TRAVAILLE DANS UN HOPITAL(MALADIES GRAVES) ET COTOIE TOUTEs LES COUCHES DE LA SOCIETE ("LE SONDAGE" EST RAPIDEMENT FAVORABLE A SARKO).ALORS DE GRACE SOYEZ A L'ECOUTE DU PEUPLE VOUS COMPRENDREZ POURQUOI SARKO SORT DU LOT !!!LES HISTOIRES DES JOURNALISTES ILS S'EN MOQUENT !! ET VOS CARICATURES NE FONT SOURIRE EN COIN ...QU'UN TEMPS !! CORDIALEMENT

Hern 01/11/2005 22:03

Trop fort, trop vite, trop loin. Comme souvent, pour justifier sa politique passée et à venir, Nicolas Sarkozy s'est employé à l'occasion du drame de Clichy-sous-Bois à parler vite pour coller à l'événement.

Lorsqu'il s'agit de banlieue, le président de l'UMP cherche le rapport de force. Il l'avait encore fait sur la Grande Dalle d'Argenteuil où il avait été accueilli par des quolibets et des jets de projectiles. Un rien bravache sous les boucliers-valises en Kevlar, il avait promis aux habitants de la cité de «les débarrasser des voyous» et «de la racaille».

Déjà, se rendant à La Courneuve en juin, à la suite de la mort d'un enfant dans une fusillade entre gangs, Sarkozy avait fait dans la provocation, promettant de «nettoyer au Kärcher» la Cité des 4 000 et toutes celles qui y ressemblent. Au lendemain de sa descente à Argenteuil, il plastronnait encore : «Puisque ma visite a tellement plu, j'y retournerai.» Pour agresser les agresseurs, un peu comme un de ses prédécesseurs à Beauvau, Charles Pasqua, prétendait en pleine vague d'attentats «terroriser les terroristes». Sur TF1, Sarkozy a renchéri, annonçant qu'il se rendrait «chaque semaine dans ces quartiers» afin «d'y ramener la paix» grâce au renfort de «dix-sept compagnies de CRS et sept escadrons de gendarmerie» spécialement entraînés pour l'occasion. Et le ministre enchaîna : «Cela fait vingt ans que l'on tolère l'intolérable !» Pas vraiment le genre de propos susceptibles d'apaiser les tensions sur le terrain.
Cette manière de s'exhiber et de s'exprimer est dictée par les courbes d'opinion. Marqué sur sa «gauche» par Villepin, Sarkozy doit capitaliser à droite, et même à la droite de la droite. Son absence de résultats probants en matière de violences urbaines l'oblige à la surenchère. Comme si l'omniprésence médiatique pouvait faire oublier la remise en cause de la police de proximité et la suppression des subventions aux associations de terrain.

M.Sarkozy ne semble savoir répondre que par la répression au problème de délinquance, ne serais-ce pas mieux de créer plus de postes d'éducateurs dans les cités dites "à problème" ?

D'après Libération

ARNAUD MOUILLARD

Article complet sur : http://hern.over-blog.com/article-1120736.html

Gaspard Blate 01/11/2005 21:00

Bien qu'édifiant de racisme, ton commentaire ilto, a le mérite d'illustrer à quel genre de personnages s'adresse le sarkozisme... CQFD

Court Forrest !

Flux RSS

FLUX RSS :







Le Musée Sarkozy